Walking Dead S02E03 : In Harm’s Way, la Nalyse

0

Si ça continue comme ça, cette saison 2 va faire comme sa grande sœur et rafler tous les prix du jeu de l’année…

La nalyse n’est pas systématiquement raccord avec l’actu, elle n’est pas objective, ce n’est pas une fiche technique, elle ne fait pas de détails ou en donne tout plein selon l’humeur, elle n’est pas faites pour influencer tes achats de consommateur fou parce qu’elle n’en tirerait aucun intérêt, elle est juste écrite pour te faire partager mes goûts à moi, ton K.mi qui t’aime (un peu comme un gosse qui fait popo et qui est fier et émerveillé de le montrer à tout le monde.)

Je vous l’introduis tout entier

the-walking-dead-saison-2-episode-3-in-harm-s-way-xbox-360-1398958989-001.jpg
Tout commence par une arrivée dans le mystérieux camp de Carver, comme le laissait entendre la fin du dernier épisode.
Suite à un premier épisode qui posait les fondations et un deuxième particulièrement intéressant, « In Harm’s Way » enfonce le clou.

Le pitch dans ta potch

Dans l’épisode précédent, Carver (doublé par Michael Madsen, tu m’étonnes qu’après Telltale a plus de thunes pour faire traduire le jeu en français) s’annonçait comme le nouveau personnage charnière. Le moins que l’on puisse dire c’est que vous allez passer un peu plus d’une heure à le voir ou entendre parler de lui dans toutes les conversations…

Attardons-nous là-dessus (enfin, moi, surtout…)

the-walking-dead-saison-2-episode-3-in-harm-s-way-xbox-360-1398958989-004.jpg
Je ne sais pas vous mais je trouve l’autre gamine chiante, très faible, très pleureuse. Chiante quoi.
C’est probablement l’épisode le plus hardcore de toute la série. Voilà, j’attaque comme ça, direct. Du moins si vous faites un choix de bonhomme (les conséquences rappelleront peut-être à certains d’entres vous une fameuse scène d’extincteur d’un fameux film…). Son dénouement, que vous choisirez d’affronter de plein fouet ou non à votre guise est ultra-violent. A vrai dire, même sans lui l’épisode bouscule quelques idées bien pensantes, comme par exemple le fait qu’aux Etats-Unis on ne chahute que rarement les personnages enfants. Ici, les gosses se prennent des beignes dans la gueule autant que les autres. Et ça m’a donné cette sensation extrêmement jouissive que j’avais ressenti dans la première saison, à savoir être pris pour un adulte. Les scénaristes ne font pas de concessions et n’hésitent pas à venir chatouiller nos émotions.

the-walking-dead-saison-2-episode-3-in-harm-s-way-xbox-360-1398958989-002.jpg
Carver rappelle parfois un peu le Gouverneur de la BD dans son attitude.

the-walking-dead-saison-2-episode-3-in-harm-s-way-xbox-360-1398958989-003.jpg
Ne vous y trompez pas, on se confronte assez peu aux zombies dans cet épisode.
Clementine prend toujours plus d’ampleur, malgré son âge peu avancé, les autres commencent à vraiment la prendre au sérieux avec le vécu qui se dégage d’elle, un vécu qui lui donne plus d’expérience que la plupart des adultes qu’elle côtoie dans cette saison. Son avis pèse. Ses actes comptent. Et ce qui est habile de la part de Telltate c’est d’amener cet état de fait progressivement et de manière crédible. En tant que joueur on a l’habitude de tout faire et de décider pour des PNJ au Q.I. d’huître, ici on a simplement la sensation d’être pris en considération en tant qu’être humain, comme les autres, petit à petit. Parce qu’on reste une gamine. J’ai aussi beaucoup aimé le rapport avec Kenny. Personnage secondaire d’importance dans la saison 1 mais agaçant, le vécu commun que l’on partage avec lui amène une empathie insoupçonnée pour lui dans cette suite (du moins en ce qui me concerne) depuis sa réapparition dans le dernier épisode. La saison 2 a décollé, elle vole maintenant de ses propres ailes. L’issue est trouble, l’avenir de Clementine incertain, l’écriture toujours aussi bonne.

A noter que contrairement à la première saison où l’on avait des choix assez grossiers quant à la vie ou la mort de certains personnages (on en sauve un au détriment de la vie d’un autre), c’est beaucoup plus subtil dans cette saison. Il faut pour ça discuter avec d’autres joueurs ou refaire totalement ses parties en changeant de voie pour s’en rendre compte, mais sachez que vous jouez peut-être sans le savoir avec un personnage qui est mort depuis longtemps dans la partie d’un autre… Plutôt cool.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.