Recherches à la con des internautesbaston de bosse

On se tape dessus avec un gourdin et celui qui a la plus grosse a gagné ?

 

Révolte à la Lock - Lock Academy

Le très british Professeur Lock est-il devenu fou ? Sa passion dévorante pour la nourriture anglaise a transformé son cerveau en Jelly et il semble prêt à faire n’importe quoi…

Depuis quatre ans que nous rédigeons des articles sur les Escape Games, nous avons appris à jongler avec les spoils, à préserver les secrets, à essayer de donner envie de venir -ou de fuir- sans trop en dire. C’est à chaque fois compliqué, mais nous pensions maitriser l’exercice… …jusqu’à cette Révolte à la Lock. Cette toute nouvelle salle va en effet être un casse-tête à chroniquer, tant les apparences sont trompeuses, rien n’est ce qu’il paraît être.

Le thème par exemple, cela semble si simple, il est même écrit sur le site de l’enseigne ! Prenez la liste suivante et réfléchissez quelques secondes : Agent secret, Bunker, Égypte, Enquête policière, Hôpital psychiatrique, Laboratoire, Naufrage, Pirates, Prison, Salle des coffres, Serial Killer, Voyage dans le temps, Western, Zombies. Comme beaucoup de joueurs, vous connaissez la Lock Academy, la plus célèbre des écoles de détectives de Paris. Comme nous, vous allez donc répondre qu’il s’agit d’une enquête policière, et comme nous, vous aurez tort ! Ne soyez pas surpris, ce n’est que le début…

Tout commence pour nous un soir de juillet. Il se passe d’étranges choses à la Lock et Thomas, notre GM, nous annonce le pire et nous fait signer un surprenant document !

Révolte à la Lock

Le professeur Lock serait-il devenu fou ? Il semblerait qu’il soit en train de vendre son école à son pire ennemi, Jim Key. En élèves fêtards studieux de 4eme année, nous sommes appelés en renfort pour empêcher la vente…

Il nous faut pénétrer par effraction dans l’appartement du professeur pour comprendre ses motivations et vu le nombre de fois où nous avons fracturé la porte de la cafet’ pour accéder aux bières, il paraît logique que l’école fasse enfin appel à notre équipe.

Dès les premières secondes, nous remarquons le travail de décors. Il y a même de quoi satisfaire notre habituelle lubie, l’entrée dans le jeu ne se fait pas en ouvrant une simple porte ! L’appartement est un mélange de seventies et d’eighties. Entre un superbe fauteuil sphère et un pouf à poils oranges, je ne sais où m’asseoir. Pour une fois, Tom est concentré sur les énigmes, ou plutôt, il tente de fracturer une vitrine pour piquer des objets qui le font rêver. J’en profite pour enfiler les habits du Professeur, pantalon, veste et chapeau melon. Je me mets à parler bizarrement, avec un irrésistible accent anglais. Aussi étrange que cela puisse paraître, être cinglés nous aide grandement dans la résolution d’une énigme elle-même complètement barrée ! Nous sommes sous le charme et nous n’avons pourtant pas encore découvert le secret de la salle…

Nous continuons notre progression et les décors deviennent de plus en plus incroyables, bien plus surprenants que ce à quoi nous étions habitués dans les trois premières rooms de la Lock Academy. Atmosphère, immersion, éclairages, musiques, bruitages, il y a tout ce que nous recherchons.

La fouille est présente, mais l’observation l’emporte presque sur les objets réellement cachés. Les énigmes sont nombreuses et souvent basées sur des manipulations High Tech. A plusieurs reprises, les quatre membres de l’équipe ne sont pas de trop et la collaboration vire même à la folie lors d’une énigme épique qui clos l’aventure. Le GM suit parfaitement notre mission, et même plus… Il nous vient en aide une petite fois pour un défaut de fouille et d’observation. Les Polygamer ne changent donc pas…

Nous sauvons l’académie de la vente à 8 minutes de la fin, ce qui constitue enfin un bon temps, proche des 60 minutes ! Les rooms de 2018 sont très High Tech, remplies de manipulations, mais souvent trop faciles et font sortir les équipes un peu habituées entre 35 et 40 minutes… La Lock a su trouver le bon réglage et arrive même à adapter légèrement sa salle en fonction du niveau des joueurs, ce qui la rend accessible à toutes les équipes.

Cette Révolte à la Lock va de surprises en surprises, transporte ses joueurs de manière inattendue, mélange habilement l’humour, la réflexion et la coopération. Tout cela fait qu’elle se place à l’unanimité dans nos « Incontournables ».

L’avis de Fylodindon

Si je reconnais aisément le professionnalisme et la rigueur de La Lock Academy, je les ai toujours trouvé un peu trop sages pour que l’une de leurs salles finisse dans nos Incontournables. C’est d’ailleurs en partie ma faute (et celle de Nachcar, je balance !) que Le Casse du Siècle a manqué son entrée dans cette catégorie, ne terminant "que" dans la catégorie Excellente.

Ce que je leur ai toujours reconnu par contre, outre la qualité de leurs décors et la technologie embarquée dans leurs énigmes, c’est de savoir tenir les joueurs en haleine suffisamment longtemps pour que la pression ait le temps de s’installer. A l’heure où nous sortons de trop nombreuses salles en moins de 40 minutes, c’est un luxe qu’on savoure à sa juste mesure.

C’est donc avec un certain enthousiasme que je m’apprêtais à faire leurs deux nouvelles rooms (nous avons enchaîné Révolte à la Lock et L.A. Confidential le même soir), mais je ne m’attendais pas à prendre une telle claque. Car l’enseigne a su bousculer ses codes pour nous offrir quelque chose de différent de ce à quoi ils nous avaient habitués. Et ce, sans jamais renier leur état d’esprit et le fil rouge qui sont l’ADN de la Lock Academy. Une vraie prouesse.

Les énigmes sont une fois encore bourrées de technologies, mais pas seulement. Ils ont su leur insuffler ce petit supplément d’âme qui manque parfois aux salles trop hi-tech. Mais surtout, c’est le rythme et les revirements de situations, auxquels s’ajoutent de petites surprises toujours bien trouvées et bien amenées, qui font de cette salle une expérience exceptionnelle.

Difficile d’en dire plus sans gâcher la surprise. Donc je m’arrête là et vous invite à réserver un créneau pour découvrir pourquoi cette salle est incontournable sur la place parisienne...

L’avis de Toma021

Notre double aventure d’un soir a donc commencé par une petite visite dans l’appartement du professeur Lock. Un lieu aux décors froids, fichtrement froids. Non je plaisante. En bon anglais, les papiers peints sont colorés et l’ambiance plutôt chaleureuse. So british ce professeur.

Côté énigmes, Fylo a parfaitement résumé ma pensée en disant qu’elles sont magnifiquement hi-tech avec un supplément d’âme et que le rythme de la salle et les revirements de situations en font une expérience exceptionnelle. Du coup à l’heure où tout le monde sait qu’une room a plusieurs pièces je dirai juste que Révolte à la lock sait se renouveler pour notre plus grand plaisir à chacune de ses étapes en nous en mettant au passage plein les yeux et ça c’est le pied.

Depuis le temps que notre équipe est toujours composée d’un monsieur Grincheux qui empêche l’accès au panthéon à toutes les salles jouées, c’est donc fébriles que nous avons débriefé Révolte à la Lock qui, nom de Zeus, réalise finalement son entrée dans nos incontournables.

Le site de la Lock Academy

Toutes les enseignes et salles : Escape Game : Les taux de réussite

Par smy, le 14 juillet 2018

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ?

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>