Recherches à la con des internautesmarre d’être célibataire

Donc tu viens sur un site de jeux vidéo... logique

 

Life is Strange S01E03, les fées papillons

Avec ce troisième épisode, la série de DONTNOD arrive à mi-chemin de sa première saison. L’occasion de tirer un premier bilan sur ce titre qui vient chatouiller l’hégémonie de Telltale en la matière.

Effraction

Et de trois ! Trois épisodes de Life is Strange sont maintenant passés. Les personnages sont désormais connus, l’univers et l’environnement définis, l’intrigue est en place. Avec cette mi-saison, l’introduction est bel et bien terminée et la série lancée ; il est temps de faire avancer le récit. Et si la scène finale de cet opus va y mettre un gros coup de pied et bousculer tout ce que vous pensiez acquis, force est de constater que tout le reste de l’épisode, l’histoire n’avance guère et passe son temps à enfoncer des portes ouvertes. Un paradoxe quand on sait qu’on va y passer le plus clair de notre temps à faire l’inverse, à savoir s’introduire illégalement dans différents lieux pour y glaner des informations. Alors certes, dans l’un des cas, cela nous permettra de découvrir une nouvelle phase de gameplay - à savoir l’infiltration - mais les situations sont beaucoup trop similaires pour être passionnantes.

De plus, les lieux visités sont toujours les mêmes : Le diner de Joyce, la maison de Chloé, les dortoirs. Seule la piscine (mini-spoil, mais ce n’est pas comme si j’avais foutu un screen pour l’illustrer) va nous sortir un peu de notre train-train quotidien. Force est de constater également que l’enquête autour de Rachel avance doucement, très doucement et qu’à deux épisodes de la fin, on n’en sait pas plus qu’au tout début de l’aventure... si ce n’est que tout le monde parait coupable à nos yeux. Pire, les deux jeunes filles ne semblent pas se soucier outre mesure des événements climatiques aussi étranges que dangereux, dont elles sont témoins. Pourtant, les conséquences me semblent plus dévastatrices que la disparition d’une jeune fille. Or là, on a l’impression qu’elles s’en foutent un peu et qu’elles ont décidé de subir plutôt que de prévenir. Ce dérèglement climatique ne semble alors être là que pour créer une ambiance mystérieuse et s’éloigne peu à peu de la trame principale. Bien sûr, je ne doute pas qu’il revienne avec brutalité sur le devant de la scène - il n’y a guère d’autre choix - mais je commence à penser qu’il faudra attendre la saison 2 pour cela.

Poudre aux yeux

Alors attention, je ne dis pas que le jeu est mauvais. Seulement qu’après un départ en fanfare et une envie d’autre chose que ce à quoi TellTale nous a habitué, notamment pour ce qui est des conséquences foireuses, je ne peux que ressentir une pointe d’amertume face à cet épisode moins enivrant qu’à l’accoutumée, plus classique surtout. C’est d’autant plus vrai que si la fin de l’épisode 2 nous avait laissé sur le cul, il n’en reste malheureusement plus grand-chose aujourd’hui, si ce n’est des points de détails dans les conversations. C’est bien dommage même si cela ne devrait pas se reproduire de sitôt, puisque cet épisode ne propose quasiment pas de choix important, ou "supposé important" à faire. On est ici beaucoup plus ancré sur des rails que dans les deux premiers épisodes. Je ressens aussi ce même sentiment d’amertume en ce qui concerne le pouvoir de Max. Il a évolué, le temps d’un instant, lors de l’épisode 2. Il évolue, le temps d’un instant, lors de cet épisode 3. On pense alors découvrir de nouvelles facettes du gameplay, relatives à ces soudains changements. On doit finalement se contenter de « one shots » aussi grisants qu’éphémères.

Pour le reste, pas de changements. On a toujours affaire à ce gameplay à la fois rigide mais efficace, cette interactivité blindée de tâches facultatives qui nous pousse à fouiner et donne ce sentiment de réellement jouer à un jeu (REP A SA TellTales et Quantic Dream), cette technique presque minimaliste au design particulièrement pensé et soigné, ainsi qu’une bande originale des plus réussie, parfaitement dans le thème. Et puis, il reste Max et Chloé, toujours égales à elles-mêmes. Peut-être trop omniprésentes dans cet épisode, mais compte tenu de la fin qui nous est proposée, ça n’a rien d’illogique. Je trouve juste dommage de ne pas s’être attardé sur Prescott, Warren ou Victoria, qu’on aperçoit le temps d’une scène aussi furtive que jubilatoire. J’attends désormais un quatrième épisode de folie avant d’aborder la dernière ligne droite de cette première saison, histoire d’attaquer la fin dans les meilleures conditions possibles.

- Je ne sais pas vous, mais j’ai eu plus de mal à prendre les photos facultatives.

- J’ai noté une petite incohérence : Au début, Chloé s’impatiente par sms interposés si vous prenez trop de temps à la rejoindre. Sauf que si j’ai mis du temps, je l’ai également remonté à de nombreuses reprises. Elle ne devrait donc pas s’en apercevoir.

Par Fylodindon, le 10 juin 2015

 
Avatar de Toma021

Je serai bien venu spoiler à mort sur l’ep. mais Fylo a mis tellement de temps à le faire que l’on s’est déjà tout dit par mail. En tout cas bon épisode selon moi. Même si les choix étaient moins évidents que dans les 2 premiers.

Toma021, le 12 juin 2015 à 17h16

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>