Citation

Configuration requise pour ce site : Un ordinateur, des yeux, de l’humour et du temps à perdre

 

Call Of Duty Advanced Warfare, Et merde je me suis encore fait niquer

Ça fait longtemps aujourd'hui que l'on sait qu'un "Call of Duty" ne vaut plus rien si on a passé 16 ans. Pourtant, tous les sites vantent le dernier épisode pour super Kevin (Spacey pas les joueurs). Alors qu'est ce qu'il vaut vraiment ?

Tout comme Call of 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, ...

Vous comprendrez bien que je ne suis qu’un humble humain et donc je n’ai plus aucune idée du numéro de l’épisode en cours. A force de jouer à la même merde chose chaque année je ne sais donc plus où j’en suis. Je pensai m’être juré de ne plus toucher à un "Call Of" de ma vie après le test de Ghosts. Et pourtant, Super Kevin Spacey avec ces pubs à gogo m’a fait mentir. Peut-être en manque de House of Cards, j’ai succombé à Advanced Warfare.

Première déception, on s’aperçoit dès le début que le studio qui développe cet épisode nous ressert exactement la même chose. Une mission d’intro qui finit de manière hollywoodienne sur un évènement qui vient tout bousculer et hop nous voici aux côtés de Kevin Spacey dans une force d’élite. Une bonne petite séquence dans le véhicule de Kevin pour traverser la base, nous en mettre plein la vue histoire qu’on puisse commencer le vrai Tuto la bouche bée. Sauf que, pauvre de moi, j’y ai joué sur Xbox 360 et au lieu de m’en mettre plein la vue bah j’ai failli vomir. C’est simple en dehors des visages, le jeu parait complètement dépassé voir par moment carrément bâclé car même sur 360 j’ai pas le souvenir d’avoir vu des trucs aussi moches.

Le mode solo (car j’ai pas joué au multi je suis banni)

Quand on voit à quoi ça ressemble graphiquement vous comprendrez que j’ai essayé de faire au plus vite pour finir ce jeu. Alors oui, j’aurai pu arrêter d’y jouer tout simplement mais quand je commence un jeu je le finis toujours. Le mode solo vous occupera donc moins d’une dizaine d’heures en jouant en vétéran (je sais je suis quand même assez fort). Vous aurez le droit à tout ce qu’on connaît déjà, les scènes en véhicules assez inutiles, les missions d’infiltrations, les missions bourrines et quelques défenses de points stratégiques. Sans oublier bien sûr les multiples brèches au ralenti ou les courses poursuites hollywoodiennes.

Vous l’aurez compris je n’ai pas particulièrement accroché à cet épisode et le seul jeune que je connaisse (le stagiaire à mon taf) lui même m’a dit que c’était loin d’être le meilleur CoD. Mais bon quand on sait qu’il joue a Ultimate Team sur FIFA et que son préféré des Call Of c’est Black Ops 2 son avis n’apporte pas grand chose. Je plaisante mais tout le monde sait que je vire vieux con. Bref le seul point positif du jeu ne vient donc ni du scénario (moisi), ni de la mise en scène (déjà vue et revue), ni des armes du futur (qui n’apportent rien), ni de l’exosquelette (on sent pas la différence mise à part l’ouverture de nombreuses portes à mains nues et qu’on saute très haut) ni du mode Missions Coop (qui a disparu) mais uniquement du jeu d’acteur de Kevin Spacey et de sa modélisation. Autant dire que ça fait pas lourd. Du coup mon avis va s’arrêter là.

En conclusion, Rien de neuf à l’horizon

Tout comme tous les autres Call Of Duty depuis Modern Warfare 3 en étant déjà généreux, ce nouvel épisode n’apporte rien et donc, cette fois, je le promet, c’est la dernière fois que je viens vous parler de cette série.

Par Toma021, le 13 janvier 2015

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>