Le retour du grand E3 ?

0

Entre mauvais choix stratégiques et déconvenues calendaires, l’E3 s’enfonçait jusqu’alors dans une dépression inversement proportionnelle à l’essor de feu son concurrent germanique, la GamesConvention. Mais cette année, le voici se redressant tel le phœnix, prêt à renouer avec son passé glorieux.

2K et Activision

001-323.jpg
l’E3 is back et c’est tant mieux !
A un peu plus d’un mois de son coup d’envoi, début juin prochain, l’E3 recommence à nous faire rêver, mettant toute la communauté en ébullition dans une ferveur que nous n’avions plus connu depuis quelques années. Son retour est annoncé et attendu de tous, car malgré la bonne santé de l’ex-salon allemand, jamais ce dernier n’avait réussi à toucher, ne serait-ce que du doigt, le mythe fantasmagorique de son homologue américain. Dans l’esprit de tout gamer, le salon de Los Angeles reste le symbole des annonces fracassantes, des consoles découvertes, des babes courtes vêtues ; bref, de la démesure à l’américaine. D’ores et déjà, il est clair qu’aucun éditeur (ou presque) ne devrait se lancer dans l’organisation de son gamer’s day perso, comme ils en avaient l’habitude ces dernières années. Dès lors, on peut s’attendre à ce que l’ensemble des grosses productions à venir pour l’année fiscale 2009/2010 soient dévoilées durant cette première semaine de juin. Mais, sans tomber dans l’art divinatoire, à quoi peut-on bien s’attendre de la part des gros acteurs du marché ? Voici peut-être un premier élément de réponse, éditeur par éditeur :

2K

002-313.jpg
Bioshock 2 arrivera-t-il à faire aussi bien que son précécesseur ?
S’il n’a pas l’envergure d’un Activision ou d’un Electronic Arts, l’éditeur 2K/Take Two n’en reste pas moins un acteur majeur du marché du jeu vidéo, notamment grâce à ses prestigieuses licences. Cette année encore, l’éditeur américain devrait faire sensation sur le salon avec, déjà, le nouveau millésime du meilleur jeu de sport à ce jour : NBA 2K. On attend également de lui, mais peut-être d’avantage sur le stand Microsoft que sur le leur, le deuxième DLC de GTA IV. D’ailleurs si on en croit les rumeurs qui circulent ça et là sur le web ces derniers jours, il n’est pas totalement exclu non plus que Rockstar nous annonce la sortie prochaine de GTA V. Pas exclu, mais peu probable tout de même. Surtout que Rockstar devrait déjà monopoliser toutes les attentions avec ses deux titres d’ores et déjà annoncé : Max Payne 3 et Red Dead Redemption. On aimerait également que Rockstar nous reparle de L.A.Noire qui fut annoncé il y a de ça trois ou quatre ans maintenant, mais ça me semble bien compromis. En parlant d’incertitude, le doute plane encore sur l’apparition d’une possible suite à The Darkness, même si je m’attends plus à son annonce (si annonce il y a) durant le Comicon que durant l’E3. Enfin, il reste le trio Borderlands, Mafia 2 et Bioshock 2 dont, là c’est une certitude, on devrait reparler à cette occasion.
Activision
003-302.jpg
Il y a de bonnes chances que Modern Warfare 2 soit la star du salon.
Du coté d’Activision, comme d’habitude il ne faut pas s’attendre à grand-chose pour susciter l’émoi chez le gamer. Depuis les débuts de l’ère PS360, l’éditeur américain s’est afféré à perdre toute crédibilité auprès de la communauté, sacrifiée sur l’autel du sacro-saint profit. Au milieu donc des Guitar Hero, Marvel Ultimate Alliance 2 et autres licences usées jusqu’aux coudes, il ne devrait rester que (enfin que, c’est une façon de parler) les poids lourds Modern Warfare 2, Diablo III et Starcraft 2. On peut aussi s’attendre à voir Prototype, mais il sortira le même mois, Wolfenstein mais pas sûr qu’il soit aussi enthousiasmant que son prédécesseur, et Singularity dont on (ou en tout cas je) se fout éperdument. Bref, sauf énorme surprise, le prochain Call of Duty (même s’il ne s’agit apparemment plus d’un Call of Duty) devrait être l’unique pôle du stand d’Activision et l’objet de toutes les convoitises.

Atari, Capcom, Eidos, EA

Atari

004-279.jpg
No More Heroes avait révolutionné la Wii. On espère beaucoup de sa suite…
Bon, chez Atari, ça fait bien longtemps qu’on a cessé d’espérer. On a cru à un moment que l’éditeur allait connaitre un soubresaut salvateur qui le sauverait du désintérêt total que lui porte les joueurs et le grand public, mais au final à part quelques coups d’éclats ponctuels (et encore), on n’a jamais vraiment rien vu venir de bien passionnant. Cette année 2009 ne devrait donc pas déroger à la règle, même si l’arrivée des deux One Piece sur les marchés occidentaux devraient pouvoir leur assurer un revenu substantiel. On retiendra tout de même quelques titres intéressants, comme l’arrivée sur consoles de The Witcher et Tekken 6, ainsi que la date de sortie en occident de Fragile. On espère aussi que l’E3 sera l’occasion d’en apprendre d’avantage sur No More Heroes 2, et pourquoi pas d’un éventuel Test Drive Unlimited 2. Mais à part ça, et à moins d’une surprise de taille, il ne devrait pas y avoir de quoi vibrer dans le line-up d’Atari.
Capcom
005-248.jpg
Capcom nous refera-t-il le coup de la démo de Lost Planet ?
Du coté de Capcom c’est déjà un peu plus lourd. Nul doute que le haut de l’affiche sera tenu par les deux « millions sellers » de la 360, Dead Rising et Lost Planet, dont les suites sont attendus comme le loup blanc. L’éditeur nippon l’a aussi annoncé récemment, ils comptent mettre le paquet sur la promotion de Monster Hunter Tri, on peut donc s’attendre à ce qu’il soit omniprésent sur leur stand. Enfin il reste Dark Void qui devrait revenir dans l’actualité après la sortie de Bionic Commando, même si, d’un point de vue personnel, je m’en préoccupe comme de mes premières hémorroïdes (un peu comme Bionic Commando d’ailleurs). Enfin, avec Capcom on n’est pas à l’abris d’une ou plusieurs annonces fracassantes mais j’en doute, vu comme ils devraient être bien occupés ces prochains mois.

Eidos/Square

006-226.jpg
Thief est (probablement) de retour et c’est tant mieux !
Désormais racheté par Square Enix, Eidos devrait se faire remarquer sur le salon américain avec une pléthore de hits en devenir. Bien entendu, la star du stand sera à coup sûr Final Fantasy XIII mais sans doute aussi Dragon Quest X sur Wii. Coté licences occidentales, Eidos aura aussi du lourd à proposer avec Mini-ninjas, et surtout Batman Arkham Asylum et Just Cause 2. En rumeur depuis quelques semaines, et bientôt révélé si on en croit le site d’Eidos Montréal, la série Thief devrait en profiter pour signer son grand retour, tout comme Deus Ex, dont le troisième opus complètera probablement le line-up. On devrait enfin en apprendre un peu plus sur ce titre très attendu mais aussi très redouté des fans. Avec un peu de chance, le salon sera peut-être aussi l’occasion pour eux d’annoncer un ou deux jeux supplémentaires, comme un nouveau Hitman (j’en doute), un nouveau Tomb Raider (j’en doute encore plus) ou une suite à Kane & Lynch (là ça m’étonnerait moins déjà).
Electronic Arts
007-201.jpg
Mass Effect 2 sera-t-il une exlue 360 finalement ?
Si jusque là, les éditeurs survolés ne semblent pas en mesure d’avoir une activité soutenue à l’E3, ce n’est pas le cas d’Electronic Arts qui, eux, devraient débarquer en force avec une quantité astronomiques de jeux ; dont la plupart devrait même d’être de qualité. Territoire américain oblige, on peut s’attendre à ce que toute la lumière soit faite sur le prochain Madden alors qu’il y a peu de chances d’entendre parler de FIFA 10. D’ailleurs de mémoire, je crois que jamais un FIFA n’a été annoncé à l’E3 ; il faudra sans doute attendre Cologne pour ça. Chez EA Sports, Madden 10 sera sans doute accompagné des nouvelles moutures de NHL et NBA Live ; tout comme Fight Night Round 4 qui aura sans doute une bonne place, bien en vue. Le géant américain profitera sans doute de l’occasion pour mettre en avant ses nouvelles acquisitions, Pandemic et Bioware, en exposant Saboteur, Mass Effect 2 ou Dragon Age. On y verra aussi peut-être aussi Dante’s Inferno, Brütal Legend et toute la panoplie des suites tels que Army of Two 2, Bad Company 2 ou encore Les Sims 3. Enfin, l’E3 sera peut-être l’occasion pour EA de mettre également en avant Rage (à moins qu’Id se fasse son petit event tout seul), le titre à venir sur les Beatles ou, pourquoi pas, une éventuelle suite à Syndicate, en rumeur depuis quelques temps. Allez, et je commence déjà à prier : Les annonces de suites à Road Rash et SSX, même si tout ça semble bien compromis.

Microsoft, Nintendo, SEGA

Microsoft

008-181.jpg
Il est temps que Peter Jackson nous montre sur quoi il bosse, merde !
Premier constructeur de la liste (je procède par ordre alphabétique pour ceux qui n’auraient pas remarqué), Microsoft a promis un E3 de foly (prononcez folaï). Espérons donc que le mot foly (prononcez encore folaï) chez eux ne corresponde pas à l’annonce fracassante de You’re in the movie 2 ou autres casual games tout moisis comme eux seuls en ont le secret. Surtout qu’il n’y a que peu de chances que la firme de Redmond laisse tomber sa politique grand public. Mais bon, accordons-leur le bénéfice du doute et croyons en un grand E3 de Microsoft en ses terres. D’autant plus que le line-up à venir chez l’éditeur américain, tel qu’on le connait aujourd’hui, est absolument incapable de tenir la comparaison avec son homologue chez Sony. Il y a donc du boulot de ce coté là. Si on peut être sûr et certains qu’on va bouffer du Halo ODST (comme si quelqu’un en avait quelque chose à carrer de ce jeu), on ne peut que prier que de nombreuses annonces viendront épauler Alan Wake, seul titre first party aujourd’hui capable de faire rêver sur 360. Compte tenu de l’actualité ces derniers mois, on peut tout à fait imaginer voir Molyneux annoncer son prochain jeu (il devait soit disant le faire à la GDC), Epic faire de même avec un nouveau titre exclusif qui, à mon avis, ne sera pas un Gears of War et pourquoi pas quelques come-back de licences prestigieuses chez Rare, le sempiternel Killer Instinct 3 en tête mais aussi du Conker ou du Perfect Dark. L’E3 sera aussi l’occasion pour eux, sans doute, de mettre en avant leur nouvelle chaine Showtime et les jeux jouables sur le live, associés (1 contre 100 pour commencer) et peut-être qu’enfin, on sera tenu informé du projet qui lie Microsoft à Peter Jackson (il serait temps !).

Nintendo

009-161.jpg
Wii Sports Resort… c’est pas vraiment l’idée qu’on se fait d’un blockbuster.
Nintendo c’est la grande inconnue de cet E3. On sait qu’ils planchent actuellement sur de nouveaux Mario et Zelda, mais il y a de grands chances que ça soit encore un peu tôt pour en parler. Ils vont donc sans doute nous la refaire avec leur Wii Motion Plus et Wii Sports Resort, mais le jeu sortant au même moment, il serait préférable pour eux qu’ils aient autre chose sous la main. Un Star Fox ? Un Kid Icarus ? Seul l’avenir nous le dira… Peut-être qu’au final il n’y aura même rien du tout et que Nintendo s’appuiera essentiellement sur les titres d’éditeurs tiers, genre le nouveau Lapins Crétins chez Ubi. En tout cas on va bouffer du casual à donf’, de la DSi en veux-tu en voilà et, perdu dans le flot de simili-jeux sans intérêt, le prochain Zelda sur DS. Ça je le sens gros comme une maison… j’espère franchement que je me trompe et qu’ils sauront enfin nous faire un peu rêver (ouais je sais, faire rêver avec la Wii c’est pas aisé).
Sega
010-131.jpg
Après MadWorld, Bayonetta et Infinite Line, le quatrième jeu de Platinium reste bien flou.
Après la sortie remarquée de MadWorld et celles, beaucoup moins fracassantes des Sonic, Sega devrait mettre en avant de la nouveauté. Bon, on aura aussi droit aux Bayonetta, End of Eternity ou Alpha Protocol, mais il me parait évident que l’éditeur japonais n’en restera pas là. Au chapitre des certitudes, on peut s’attendre à voir Mario et Sonic aux J.O. d’hiver ainsi que la version occidentale de Yakuza 3. Au chapitre des incertitudes, on citera surtout le quatrième titre de Platinium (l’éditeur et les développeurs ont signé pour un partenariat de quatre jeux, dont un seul est encore inconnu à ce jour) dont on ne sait absolument rien, mais qu’on attend déjà comme des fous compte tenu de la réputation des développeurs. Enfin, au chapitre des illusions, des fantasmes, on attendra comme chaque année que Sega annonce la fin de Shenmue. Et comme chaque année, les porteurs de caisses virtuels l’auront bien profond dans le fion.

Sony, THQ et Ubi

Sony

011-108.jpg
God of War III est une machine à succès, n’empêche qu’il peine encore à convaincre.
Sony, dernier des trois constructeurs alphabétiquement parlant, me laisse sceptique. D’une part, le constructeur et le seul des trois à arriver à l’E3 avec de lourds bagages. On peut citer pêle-mêle Infamous, Final Fantasy XIII et XIII versus, God of War III, Uncharted 2 ou encore MAG. Mais cela suffira-t-il ? Si effectivement Microsoft fait le spectacle à coups d’annonces tonitruantes, Sony ne pourra alors pas s’appuyer sur ses seules licences déjà annoncées. Surtout que son champion, God of War, peine à séduire jusqu’à maintenant. Il y a de grandes chances que Gran Turismo 5 revienne sur la scène de l’actualité, mais à moins qu’ils ne vendent encore une fois qu’une simple version « grosse démo », cela ne devrait pas créer le buzz outre mesure. Reste l’éventualité, tout à fait plausible, d’une annonce pour la PSP 2. Surtout vu le potentiel séduction proche du néant de sa petite sœur. Bref, comme pour les deux autres, difficile de savoir ce que Sony nous réservera mais on espère tous qu’il y aura du lourd.
THQ
012-104.jpg
Chez THQ, on n’a guère que Darksiders pour faire sensation.
Ils l’ont annoncé il y a peu, THQ va désormais surtout se concentrer sur les suites, plus sécuritaires en termes de rapport investissement/bénéfices. On y verra donc sans doute brièvement Red Faction Guerilla qui sort le même mois et l’actuelle jeu star de l’éditeur : Darksiders. On y verra aussi forcément leur prochain jeu de catch mais à part ça, c’est le flou le plus total. Il me parait peu probable qu’on entende déjà parler de Saints Row 3, ni même de Red Faction 4, reste donc qu’un éventuel add-on, ou MMO, à Warhammer 40k et du Bob l’éponge à n’en plus finir.

Ubisoft

013-72.jpg
Après une refonte complète du jeu, Sam sera-t-il encore barbu ?
Au contraire de THQ, l’actualité d’Ubisoft durant cet E3 ne devrait souffrir d’aucune surprise tant ils ont de projets d’ores et déjà annoncés (ou tout comme). Le salon américain sera donc l’occasion d’en apprendre un peu plus sur les récents titres dévoilés, Assassin’s Creed 2 et le très prometteur R.U.S.E.. Ce sera aussi l’occasion de lever le voile sur le nouveau Lapins Crétins et sur Call of Juarez 2. On aurait pu s’attendre également à voir du I am Alive, mais l’actu du jeu et son changement radical de développeur pourrait peut-être lui fournir un mot d’excuse pour zapper l’E3. Mais la sensation chez Ubi elle se trouvera sans doute dans le trio Beyond Good & Evil 2 qui n’est pas loin d’être le jeu le plus attendu de la communauté, Splinter Cell dont le développement est reparti de zéro et Ghost Recon dont on prédit un retour aux sources de la série. Après, connaissant Ubi, on n’est pas à l’abri d’une ou deux annonces supplémentaires.

Et le reste

Divers

014-62.jpg
Avec le rachat de Free Radical par Crytek, le projet TimeSplitters 4 n’est peut-être pas totalement mort…
Enfin, je terminerais avec une rubrique divers, regroupant les développeurs indépendants et les éditeurs moindre dont je n’ai pas parlé encore. On commence par Konami et Midway dont la présence, sauf surprise, ne devrait pas faire sensation. Chez Midway on devrait surtout s’appuyer sur This is Vegas, c’est dire comme leur line-up est sexy, et peut-être un éventuel énième opus à Mortal Kombat. Chez Konami, comme il y a peu de chances qu’on parle de PES sur le sol américain, cela devrait surtout tourner autour du remake de Silent Hill sur Wii et d’un éventuel Castlevania sur PS360. Déjà présents à la GDC, j’imagine bien Crytek faire une nouvelle démonstration de force de leur moteur, avec pourquoi pas une ou deux annonces fracassantes, type Crysis sur consoles ou le retour de TimeSplitters maintenant que le studio a racheté Free Radical Design. Enfin coté indépendant, on pourrait peut-être en apprendre d’avantage sur le nouveau jeu du créateur de Braid ou sur le prochain titre de 2D Boy, les développeurs de World of Goo. Et je terminerais par les vaporwares que sont Project Offset, le FPS Heroic Fantasy qui, j’en ai bien peur, ne sortira jamais, The City of Metronome qui, à priori, aurait abandonné sa formule d’origine faute d’éditeur intéressé, mais n’était pas censé non plus finir aux oubliettes (quelle perte ce sera tant ce projet avait l’air génial) et enfin, le plus grand de tous, Duke Nukem qui, j’en suis intimement persuadé, sera une bonne vieille merde le jour où il sortira enfin.

Bien sûr, il y a peu de chances que tous les titres cités ici soient présentés à l’E3 prochain ; et si c’est le cas, nous aurons alors eu droit à un salon d’exception. Il y aura sans doute aussi son lot de bonnes et mauvaises surprises. Mais en tout cas, on peut partir confiant sur la qualité retrouvée de ce salon hors norme qui nous a tant manqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.