L’annonce de la PS4 pour les nuls

26

Tout ce que vous voulez savoir sur l’annonce de la PS4 sans avoir besoin de comprendre l’anglais, sans avoir besoin de vous taper une vidéo en stream qui plante, sans avoir besoin de vous coltiner une rédaction filmée à la webcam en chaussettes et sans avoir besoin d’être un nerd qui se masturbe sur les specs de sa machine.

Tout a commencé il y a peu de temps, à minuit heure française, des tonnes de journalistes à travers le monde ont été conviés à New-York pour la conférence d’annonce de la prochaine console de Sony dans laquelle on offrait des Doritos, du champagne, des tee-shirts et des bisous.

La salle est comble, un trailer commence. Il diffuse tout un tas d’images de grands classiques sortis sur les consoles PlayStation des fois qu’on débarquerait là sans savoir qu’ils allaient passer deux heures à se secouer la nouille devant le monde entier.

Le Jésus de PlayStation débarque et prêche la bonne parole en annonçant la PS4, qui est tout simplement selon ses dires une machine divine créée d’ailleurs par Dieu lui-même et qui va révolutionner le monde entier, éradiquer la famine en Afrique, anéantir le sida, gonfler les seins des femmes et les pénis des hommes et en plus elle fait même tourner des jeux et des films en DVD et en BluRay. Enfin pour les jeux on n’en est pas encore sûr, il faudra attendre une vingtaine d’interminables minutes pour ça.

05732072-photo-ps-andrew-house-2.jpg

Sans_titre-1-3.jpg

Tout à coup, Looping de L’Agence Tous Risques intervient. Il a sacrément morflé et vient nous faire une annonce importante et personnelle.

05732078-photo-ps4-mark-cerny-2.jpg

Sans_titre-1-3.jpg

La salle commence à s’endormir. La PS4 sera plus facile à programmer en étant plus proche d’une architecture de PC que les PlayStation précédentes. Précisément, il y aura à l’intérieur une Jaguar avec 4 roues motrices, un X86-64-22-701 à huit coeurs et 7 poumons, un PMU teraflops waterproof avec 18 unités de calcul solaire et ses ivrognes habituels, 8 jeux de GO avec à l’intérieur une version de DDR5 et un disque dur vraiment très dur. Ou quelque chose ça.

Bonne nouvelle, y aura un processeur entier dédié à télécharger les jeux en tâche de fond pendant qu’on y jouera.

Là-dessus on nous montre la DualShock 4 qui vibrera bien plus pour encore plus de sensations.

durex-pleasure-xtrem.jpg
Je voulais photoshoper Durex et mettre DualSHock 4 à la place mais j’ai la flemme. Faites un effort d’imagination et rions ensemble.

Sans_titre-1-3.jpg

Le pad se rapproche de la forme et du design du pad de la 360 (meilleur pad de tous les temps) tout en gardant un minimum son identité habituelle, la grande nouveauté est une espèce d’écran lumineux tactile-infrarouge-nucléaire et un bouton partage pour foutre directement sur l’internet mondial des vidéos et des screenshots de nos parties. Un truc qui facilitera le taff des testeurs de jeux que nous sommes.

ps4_visuels_0011-3.jpg
Une croix qui fait moins mal aux pouces, des sticks fermes et légèrement incurvés qui tiennent bien aux doigts…

Sans_titre-1-3.jpg

ps4_visuels_0013-2.jpg
… des gâchettes enfin presque dignes de ce nom, des boutons tout ronds…

Sans_titre-1-3.jpg

Eva-Mendes-Hot-bikni-Look-2.jpg
… une peau douce, des formes sexy, un visage somptueux et coquin HAOOOHAA, ahem, pardon je m’égare.

Sans_titre-1-3.jpg

Dans la salle on se réveille un peu, la première exclusivité PS4 est dévoilée dans un trailer, un truc de plateforme qui a l’air aussi passionnant qu’une saucisse, d’ailleurs ce n’est pas un hasard, il porte comme titre Knack

5722274000050750-t0-jpg.jpg
Les journalistes se regardent, d’un air un peu gêné.

Sans_titre-1-3.jpg

David Perry se pointe, tout le monde se met à rêver de Cool Spot, d’Aladdin ou encore d’Earthworm Jim pendant qu’il débite ses conneries soporifiques sur Gaikai, sa boite de cloud qui est en partenariat avec Sony et sa PS4.

Sony ne serait pas Sony sans pomper deux ou trois trucs sur la concurrence, certes la PS4 sera compatible avec smartphones et tablettes, mais en plus tous les jeux pourront à terme être streamés sur la PSVita comme la WiiU et sa mablette. Sans lag, online, à la vitesse de l’éclair etc. On attend de voir, on nous encule pas comme ça. La rétrocompatibilité est vaguement abordée, les anciens titres PS1, PS2 et PS3 seront jouables sur PS4 via le stream/cloud/truc virtuel. Lesquels ? On sait pas. Seulement les exclus Sony ? On sait pas. Faudra les racheter même si on les a déjà en version boite ? On sait pas mais on pense bien, jamais un constructeur ne perdrait une occaz’ de nous la mettre profond.

Une vidéo se lance avec des développeurs à l’intérieur (Tim Schafer, David Cage etc) qui parlent tous beaucoup de l’immédiateté des fonctions de la console comme par exemple de pouvoir jouer tout de suite avec… Sérieux, on pourra jouer tout de suite aux jeux sur PS4 ? Pas comme sur PS3 ? Vous vous rendez compte de où on en est ? Le fait de pouvoir jouer tout de suite à des jeux sur PS4 est annoncé en grande pompe… Une console de jeux…

263.jpg

Sans_titre-1-3.jpg

On pourra aussi si un copain le veut, grâce au stream, prendre la main sur sa partie pour le débloquer et se foutre de sa gueule. Moi je trouve ça bien joli le truc de partage mais c’est un peu un Big Brother de l’extrême, les gens pourront carrément regarder en vidéo et en direct la partie qu’on est en train de jouer. Je vais encore devoir bloquer tous ces paramètres à la con comme j’ai fait avec la 360 qui ne propose pourtant que de regarder les Succès des autres. J’ai mon intimité merde ! J’suis pas un gamer facile ok ?

OB-WK765_0220so_G_20130220191958.jpg
Attention dans quelques paragraphes un ancien junkie va monter sur scène…

Sans_titre-1-3.jpg

C’est le moment des jeux, enfin. Killzone Shadow Fall pour commencer, exclu PS4. Visuellement c’est pas dégueu, contrairement à la présentation du 2 à l’E3 2005 ça semble être vraiment du in-game vu que c’est assez chiant et similaire à n’importe quel autre FPS d’aujourd’hui niveau game design. Bref, aucun intérêt, même pas celui de vous le montrer.

Vient le tour de DriveClub, une nouvelle licence exclu PS4 de jeux de courses où on nous promet une vue cockpit de malade. Ca a de la gueule mais si c’est une simu c’est pas pour moi, pour la peine je ne vous montre rien.

Hop, voilà InFamous : Second Son, une exclu PS4 qui elle aussi n’a rien d’enthousiasmant. Le pitch ressemble à celui de Watch_Dogs mais avec un type qui a des super pouvoirs dedans. Bof. Si on me le donne j’y jouerais, d’occaz’ même pas sûr que j’en voudrais (car oui, on pourra jouer aux jeux d’occasion sur PS4, ouf). Pas la peine de vous montrer, je vous aime trop pour ça.

Jonathan Blow (Braid) débarque. Vu sa gueule ça doit être un ancien junkie ou alors un malade mental, je n’avais encore jamais vu à quoi il ressemblait, ça m’a choqué. Il vient bien évidemment parler de The Witness annoncé depuis des lustres et qui sortira visiblement sur PS4 du coup (et sans doute la prochaine Xbox et PC). Monde ouvert, petite île à la Myst. Il parle d’un jeu d’énigmes qui ne se ressemblent pas les unes des autres, qui ont un sens et qui feront 25 heures de jeu. Vu comment Braid était génial je l’ai cru, puis j’ai vu la vidéo.

https://youtube.com/watch?v=Brd0F7rlXCI%3Fversion%3D3%26hl%3Dfr_FR%26rel%3D0

Sans_titre-1-3.jpg

Au tour de David Cage qui nous tape son speech tellement habituel que tout le monde est persuadé que c’est un sketch. Et vas-y que le vecteur d’émotions, et vas-y que le cinéma. Une fois n’est pas coutume lui qui se plain tout le temps de la course au photoréalisme, il se branle la nouille sur l’évolution du nombre de polygones dans les jeux de Quantic Dream gageant que sur PS4 on est proche du film d’animation. Il montre un visage de vieux qui tourne sur la bécane en temps réel, certes bluffant, mais monter sur scène pour ça et y passer 10 minutes…

01F4000005732122-photo-ps4-david-cage-visage.jpg
 »Sur PS4 on peut faire de superbes vieux aux yeux humides d’émotions, adoptez-le mais surtout faites le avec empathie. »

Sans_titre-1-3.jpg

Un type de Media Molecule vient présenter une vidéo de démo des nouveaux PSMove et PSEye où ils font des sculptures de ouf devant l’écran, faudra espérer que le talent sera fourni avec le matos.

Un nain rieur asiatique et décoloré surgit sur scène en battant des bras. L’animation réveille un peu plus la salle, le public est enthousiaste et commence à lui balancer des tomates.

01F4000005732128-photo-ps4-ono.jpg
Ah les cons, ils ont fait venir un nain humoriste du Japon !

Sans_titre-1-3.jpg

On s’aperçoit qu’il s’agit en fait de Yoshinori Ono, le créateur de Street Fighter et dernier nabab de Capcom à ne pas avoir déserté la boîte en courant. Malaise. Il est là pour présenter le moteur de jeu de sa firme prévu pour les prochaines générations de machine, puis il dévoile une vidéo de Deep Down (nom provisoire), probablement le truc le plus impressionnant du show mais qui reste du target render (aka du « on aimerait bien et on pense que notre futur jeu y sera comme ça mais là on en est encore à la pré-production où on dessine des artworks »).

https://youtube.com/watch?v=xbFBEjlKtpY%3Fversion%3D3%26hl%3Dfr_FR%26rel%3D0

Sans_titre-1-3.jpg

Un personnage en cosplay de PNJ androgyne de J-RPG débarque, c’est vachement bien fait. Il dévoile la vidéo du moteur de jeu next gen de Square Enix qu’on a déjà vu en juin dernier à l’E3. Tout le monde s’en fout, il repart triste.

OB-WK773_0220so_G_20130220194548.jpg
Un cosplay remarquable.

Sans_titre-1-3.jpg

Le boss des Yakuza intervient. Grand silence dans la salle. Il dit que Square Enix va présenter un nouveau Final Fantasy sur PS4 au prochain E3 et puis il s’en va. Personne n’a moufté.

xlarge.png

Sans_titre-1-3.jpg

Yves Guillemot prend place, il essaye de parler anglais mais n’y arrive pas, comme d’habitude. Qu’importe il montre une vidéo de gameplay de Watch_Dogs qui comme les rumeurs le voulaient dès son annonce, sortira sur toutes les machines de salon, actuelles comme prochaines.

https://youtube.com/watch?v=4Kqg4d5OX3o%3Fversion%3D3%26hl%3Dfr_FR%26rel%3D0

Sans_titre-1-3.jpg

Un mec à la cool se pointe, il se la raconte et annonce Diablo 3 sur PS3 et PS4. Il se barre. Certains ont joui dans l’assistance.

Voilà un trailer de Destiny de Bungie qui lui aussi sortira sur les machines actuelles et les prochaines. La vidéo ne montre rien, un peu comme ce qu’ils ont montré à la presse il y a quelques jours qui a fait des tas d’articles en avant première qui ne disent rien. Quatre guignols arrivent, ils ne disent rien. Ils se tiennent statiquement, les bras ballant. Un d’entre eux prend la parole pour dire que Destiny aura du contenu exclusif sur PS4. Il se barre. Les trois autres suivent, pas un n’a ouvert la bouche. Putain mais c’est vraiment n’importe quoi cette soirée…

ps4-event-bungie_1_.jpg
Les Poetic Bungie’s Lover, en tournée dans tous vos magazines et sites internet.

Sans_titre-1-3.jpg

Rideaux. Y a plus rien à voir à part une date de sortie pour la console fixée à un vague « fêtes de fin d’année 2013 ». Et la console alors elle ressemble à quoi ? On sait pas. Et la sortie est mondiale ? On sait pas. Et le prix ? On sait pas.

C’était vraiment très intéressant.

26 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.