Recherches à la con des internautesjeune enfants tuez a cause des jeux video

Ils vont un peu trop loin dans leur croisade anti jeu vidéo, Familles de France

 

Opération Balkans - Quest Factory

Cet été, on a esquivé la canicule en allant se mettre au frais, quelques kilomètres à l'est, sur les traces d'un savant fou et de ses recherches promptes à changer la face du monde.

Plongés en pleine guerre froide, à la fin du siècle dernier, nous sommes allés visiter le laboratoire secret du professeur Radichkov, au cœur des Balkans.

Engagés en freelance par la D.G.S.E., notre objectif fut de rapporter un échantillon des recherches du professeur : Une source d’énergie infinie prenant la forme d’un minuscule cristal. Inutile de préciser que notre mission s’avérait capitale pour l’équilibre du monde. Car entre de mauvaises mains, cette découverte aurait pu s’avérer terriblement dangereuse. Maintenant que nous avons brillamment mené cette mission à son terme, il ne nous reste plus qu’à espérer que ces mauvaises mains ne soient pas celles de la D.G.S.E.

Avouez que ce serait ballot...

Opération Balkans

Nous nous sommes donc retrouvés dans une planque défraîchie aux allures de salle de stockage de denrées alimentaires. On y trouvait ça et là des sacs de cafés, des boîtes de conserves et même quelques insectes qui semblait être les seuls occupants de ce lieu. Mais n’étant pas dupes, nous débutions la fouille, non sans difficultés comme c’est de coutume chez nous, pour découvrir un passage secret menant au labo de Radichkov. L’une des énigmes en particulier va nous prendre un temps fou d’ailleurs, mais notre GM toujours très attentif sait parfaitement nous réorienter lorsqu’on se perd un peu. Tout est homemade ici, mais le travail accompli est soigné, si bien qu’on est parfaitement immergé dans l’ambiance. Les énigmes sont variées, tantôt axées sur des mécanismes, tantôt sur des verrous, certaines sont même très originales, et toutes bien ancrées dans le thème. La dernière pièce est assez bluffante, tant en terme de décor que de mécanismes, et nous réserve même quelques surprises.

Une fois n’est pas coutume, c’est à cinq joueurs que nous nous sommes lancés dans cette enquête. Et même s’il faut avouer que nous ne nous sommes pas trop marchés sur les pieds, je conseillerais comme toujours de faire cette salle à quatre pour un résultat optimum. Toujours est-il que nous en sommes venus à bout en 47 minutes, non sans quelques précieux indices d’ailleurs, avant de repartir un peu trop précipitamment à nos occupations professionnelles, pour ne pas griller notre couverture d’espions de la D.G.S.E. Nous avons brillamment achevé notre mission, et même si nous étions parfois un peu trop dissipés (on ne se refait pas), on a fini par rapporter cette fameuse source d’énergie aux services de renseignement français. Le monde est sauvé... enfin, on l’espère.

L’avis de Smy

Quest Factory est une enseigne parisienne qui a ouvert sa première aventure début 2018, avec une mission d’infiltration dans les années 80. On s’est laissé tenter par ce petit voyage dans le temps, en espérant croiser Nikita dans les locaux de la DGSE, mais c’est une espionne un peu moins cinglée qui nous accueille aujourd’hui. L’immersion débute dès le briefing et nous sommes immédiatement dans l’ambiance. Cette espionne est notre élément de liaison sur place et accessoirement notre GM, les enseignes d’Escape games recrutent de véritables agents secrets, c’est impressionnant.

Fylo a déjà parlé des décors, je vais plutôt me concentrer sur le jeu. La fouille est très présente dans cette aventure et de très nombreuses surprises se dévoilent. Certaines démontrent un âge mental assez bas chez les créateurs de Quest Factory, ce qui nous va plutôt bien ! L’aventure évolue de pièce en pièce et les mécanismes deviennent de plus en plus complexes. Si le début pouvait laisser penser que nous étions dans une salle de conception old school, la suite nous plonge dans un jeu beaucoup plus moderne, les ruptures sont très bien vues. Et pour couronner le tout, certaines épreuves nécessitent de la collaboration…

Cette salle est une très belle surprise.

L’avis de Toma021

Comme j’aime à le faire je donne mon avis en dernier. Choix de feignant par excellence. Et du coup sans surprise tout a déjà été dit. Donc je n’insisterai pas trop pour ne pas donner à mon avis un goût de déjà lu. En résumé, Quest Factory est une salle entièrement faite à la main mais n’est pas pour autant dépassée par rapport aux salles "modernes". Les décors collent parfaitement à l’action, le GM nous plonge dans l’ambiance dès le début et suit notre aventure de près, la variété des énigmes est riche et certaines surprises marchent parfaitement. Clairement positif tout ça. Autant dire qu’après cette expérience, leur future salle sur le thème cannibale me fait déjà saliver. En attendant, allez déjà faire l’opération Balkans.

Le site de Quest Factory

Toutes les enseignes et salles : Escape Game : Les taux de réussite

Par Fylodindon, le 19 août 2018

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ?

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>