Citation

Avec ma Wii je m’ennuie, mais bon au moins elle vibre

 

Gears of War 5, et si on faisait le point ?

Ou plutôt Gears 5, puisque le jeu a curieusement perdu son « of War », comme pour marquer sa différence avec le reste de la saga.

Nous avions abandonné nos trois héros avec un bon cliffhanger des familles à la fin de Gears of War 4. Et alors qu’on s’attendait à retrouver la même brochette inchangée, le trailer de l’E3 2018 nous a, au contraire, dévoilé un JD sérieusement amoché, avec une belle cicatrice au visage et ce qui semble être un bras artificiel ou, du moins, en sale état. De plus, le désaccord entre lui et Kait provoque une scission inéluctable dans l’escouade. Résultat, la campagne de ce Gears 5 nous proposera d’incarner l’héroïne Kait Diaz, accompagnée de Delmont Walker, dans une quête plus personnelle, en rapport avec son fameux médaillon. Peu, voire pas de chances d’espérer retrouver la coopération à quatre joueurs de Gears of War 3, donc. On se contentera sans doute de deux, comme pour la plupart des épisodes.
Toutefois, la présence remarquée de JD et Marcus dans le trailer d’annonce, mais également en bonne place sur la jaquette du jeu, semble indiquer qu’ils devraient jouer un rôle non négligeable dans cette aventure. Aura-t-on droit à deux campagnes parallèles ? A des flashbacks peut-être ? Ou devrons-nous nous contenter du seul duo Kait/Delmont ? La question reste en suspens pour le moment.

Toujours est-il que si Gears of War 4 était presque un copié collé des précédents épisodes, comme si The Coalition voulait prouver aux fans qu’ils étaient capables de reprendre le flambeau de cette illustre saga, celui-ci semble être l’épisode du renouveau. Le studio semble en effet vouloir se démarquer en modernisant le gameplay et en apportant leur touche, sans renier les origines de la série pour autant. Ainsi, le feeling des armes a quelque peu changé, avec notamment plus de recul afin d’éviter les trop longues salves. Un choix qui s’inscrit parfaitement dans la philosophie inculquée par le 4ème opus, à savoir de pousser les joueurs à être constamment en mouvements et non plus le cul planté derrière un abri, à arroser tout ce qui bouge. De plus, une jauge de vie apparaît sur les ennemis (qui peut heureusement être désactivée dans les options) et le logo rouge n’apparaît plus au milieu de l’écran lorsqu’on encaisse des dégâts, c’est même l’inverse qui se produit : L’écran devient progressivement rouge, sauf pour la roue crantée en son centre. Enfin, les environnements que la campagne nous promet de traverser, seront bien plus variés que ce que la série nous a habitué de voir, entre des jungles luxuriantes et des étendues glacées. On est loin, très loin des cavernes grisâtres du premier Gears of War.

En sus de cette dernière, le jeu proposera les habituels modes Versus et Horde, ainsi qu’un nouveau mode baptisé Escape.
Ce mode se jouera à trois joueurs en coopération. On y incarnera un Hivebuster, un soldat suicidaire prêt à se faire gober par un écumeur, pour aller détruire les ruches de l’intérieur.
En effet, si vous avez joué au 4, vous n’êtes pas sans savoir que les écumeurs ne tuent pas leurs victimes, mais les avalent pour les recracher dans leurs ruches sous forme de cocon (Si vous n’y aviez pas joué, vous le savez maintenant). C’est sous cette forme qu’on débutera le mode Escape, en plein cœur d’une ruche ennemie. Et l’objectif est simple : La détruire en plantant une bombe toxique sur son lieu de « naissance » ; accessoirement, si on peut en plus en réchapper, c’est tout bénéf.
Et une fois n’est pas coutume, l’objectif sera rempli dès le début de la mission. Il ne restera donc plus qu’à fuir. L’idée étant de s’orienter dans les dédales labyrinthiques de la ruche, en fermant les sas derrière soi pour contenir le gaz. En chemin, des safe houses serviront au ravitaillement ainsi que de checkpoint, à la manière d’un Left 4 Dead.

Pour l’heure, seules trois classes de Hivebusters sont connues :

  • Mac, le tank et son bouclier déployable,
  • Lahni, l’éclaireuse et sa lame étourdissante,
  • Keegan, le soutien créant une zone de réassort en munitions.

Leurs compétences pourront d’ailleurs être améliorées via des cartes d’XP, qu’on pourra dépenser à loisir une fois gagnées.
Pour davantage de diversité, le jeu offrira de nombreux modificateurs de difficulté, comme des ennemis plus variés, plus résistants, plus nombreux ou des munitions plus rares.
De nouvelles ruches seront également proposées de façon hebdomadaire par le studio, et un Map Editor sera inclus pour que chacun puisse créer et partager ses propres défis.

Une phase de bêta sur le multi compétitif débutera le 17 juillet, une autre pour le mode Horde le 19 août.
Enfin, last but not least, Gears 5 sortira le 10 septembre prochain, sur Xbox One et PC, et proposera du 60 FPS sur console (4K pour la X) et du 120FPS sur PC.

Par Fylodindon, le 11 juin 2019

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ?

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>