Citation

Vous avez intérêt à bien jouer avec moi dans FIFA et PES sales fils de putes ! - Nicolas Anelka

 

Zombie Motel, 2035 - Kairos

28e enseigne de Paris, Kairos débarque avec des trailers à faire pâlir d'envie. C'est donc logiquement la bave aux lèvres et l'air hagard que nous nous sommes rendus au Zombie Motel.

Bienvenue chez Kairos

Nouveau du secteur, Kairos était attendu pour son ouverture. Et la photo ci-dessous ainsi que le trailer un peu plus bas vous expliqueront tout de suite pourquoi. J’avais eu l’occasion une première fois de rencontrer les propriétaires des lieux en Septembre, les travaux touchaient alors à leur fin et des petits soucis d’EDF allaient retarder l’ouverture. Une discussion fort sympathique et pleine d’ambition qui ne faisait que renforcer cette attente. Quelques mois plus tard nous voici donc enfin accueillis à l’hôtel Kairos afin de remplir une mission secrète en 2035 dans un monde envahi par les Zombies.

Arrivés en avance avec Smy, nous avons pu découvrir les locaux magnifiquement décorés de cet hôtel qui s’étend tout simplement sur 700m². Depuis Epsilon, aucun autre accueil ne m’avait bluffé comme ça. Pour résumer, super trailer, super accueil et super décors donc grosses attentes et je ne vais pas tourner autour du pot plus longtemps, ces attentes se sont transformées en grosse déception.

La mission Zombie Motel

Une fois dans la première pièce, l’ambiance est finalement assez minimaliste et je ne m’explique toujours pas comment en passant une porte j’ai été envoyé dans le futur. Toute l’équipe, ou presque, se met à fouiller la salle et de ce point de vue, rien à redire. Les cachettes sont ingénieuses sans être tordues, la fouille est bien présente et tout se passe de manière fluide. Un très bon point. Hormis un petit bémol sur une histoire de clé, tout se passe à merveille jusque-là. C’est alors qu’intervient une première énigme coopérative, qu’évidemment je ne vais pas décrire, mais qui est à mon sens largement trop importante et qui sort assez rapidement certains d’entre nous de notre mission. C’est d’autant plus dommageable pour l’immersion que cela correspond, à peu de chose près niveau timing, au moment où le stress et l’ambiance sont censés monter d’un cran avec les zombies qui nous encerclent et qui essaient de rentrer. Heureusement, une fois la solution trouvée, la manipulation qui suit est originale et cette première pièce finit sur une bonne note. 

A noter que certains éléments trouvés ne nous ont pas du tout servi et on apprendra en sortant que c’était une énigme annexe, exactement comme une quête secondaire dans vos jeux-vidéo préférés. Une super idée qui permet d’en découvrir plus sur l’histoire et le scénario de cette salle. Par contre j’étais vraiment frustré d’apprendre ça en sortant car premièrement ces éléments « inutiles » m’ont du coup déçus à l’intérieur et je me suis déçu moi-même quand j’ai appris que j’avais laissé des quêtes inachevées dans le futur. Oui je suis du genre à faire du 100% même sur mes jeux de rôle.

Revenons à notre aventure où malheureusement, un petit défaut technique va nous jeter dans la seconde pièce un peu plus rapidement que prévu et surtout nous faire « sauter » une étape de la narration qui nous empêchera encore plus de comprendre pourquoi nous nous retrouvons tout à coup à une autre époque.

Nous voici donc dans une nouvelle pièce qui s’avère être assez équilibrée entre manipulation, réflexion et fouille. Ne pouvant bien entendu pas parler des énigmes, je me contenterai de dire que le tout manque de logique (car nous n’avons pas tous la même logique et si une fois expliqué tout est limpide, j’avoue avoir enchainé les énigmes sans comprendre pourquoi quand j’étais dans la salle). De plus le thème zombie disparaît et paraît au final complètement sous exploité.

Dernier point décevant, le GM qui n’a pourtant pas été avare en conseil loin de là n’était pas connecté à notre logique et nous avons souvent eu l’impression de recevoir des indices avec un temps de retard, ne faisant que nous indiquer l’étape où l’on était bloqué.

Heureusement pour Kairos on est nombreux dans ma tête

Etant un peu en contradiction avec moi-même, je vais maintenant prendre la défense de l’enseigne en revenant sur toutes mes critiques. Le tout sans spoiler, ça va être compliqué.

Tout d’abord le débriefing réalisé après notre expérience a été particulièrement intéressant et nous a révélé plein de subtilités, principalement sur le scénario. On se rend alors compte que tout est super bien pensé, on découvre la fameuse quête annexe, des petits éléments de décor et des explications sur le voyage temporel. Au final j’ai rarement vu un scénario autant travaillé. Ce qui est d’autant plus décevant vu qu’on ne s’en rend pas compte pendant l’aventure.

Au niveau de l’immersion, quelques détails pourraient vraiment tout changer et à ce niveau on ne parle pas de faire une V2 de la salle mais vraiment de quelques détails. Après discussion, Cédric était très sensible à nos idées pour mettre en valeur ces éléments bien pensés que l’on ne relève pourtant pas en l’état actuel. Sans prétention de notre part de savoir ce qu’il faut faire bien entendu mais le fait d’avoir un hôte à l’écoute qui envisage sérieusement deux trois améliorations est très bon signe pour l’avenir de Kairos.

Enfin pour revenir sur le scénario, un léger changement de briefing pour se concentrer sur l’épidémie zombie plus que sur la partie artefact et société secrète complèterait à merveille le tout faisant probablement basculer l’expérience vécue.

En conclusion Kairos étant un dieu du temps mais plus précisément le dieu de "l’opportunité qu’il faut saisir quand elle passe", j’espère vraiment que l’enseigne saura l’attraper pour réaliser les petites modifications nécessaires pour mettre en avant leur scénario et les nombreuses idées que l’on rate en l’état actuel des choses. C’est tout ce qu’on peut souhaiter d’une équipe sympathique et motivée.

L’avis de Fylo

Une fois n’est pas coutume, j’écris cet avis avant que Toma n’ait commencé l’article. Cela me permet, même si je sais ce qu’il pense pour en avoir longuement parlé avec lui, de ne pas être influencé par sa critique. Certes, il y a un risque de redondance, mais ça me semblait opportun compte tenu de la nature un peu spéciale de cette salle à mon sens.

En effet, si on parle d’expérience de jeu pure, je ne peux pas dire qu’elle fut bonne. Smy sera sans doute plus tranché et virulent que moi sur ce point (notez qu’il est le seul à ne pas avoir assisté au débriefing), mais beaucoup de choses ne vont pas. Je ne parle pas de la technique défaillante car ça peut arriver à tout le monde. Mais entre une énigme assez indigeste au début de l’aventure, des errances du GM très handicapantes (conseils peu avisés, indices sur des éléments déjà trouvés/compris) et le flou scénaristique dans lequel on est plongé, c’est peu dire que la salle, en l’état, est ratée. Il y a bien quelques bonnes trouvailles, dans le décor, les mécaniques et les énigmes. Mais globalement c’est pas terrible.

Toutefois, le débriefing nous a apporté bon nombre de précisions qui nous ont permis de comprendre toute la richesse de cette salle, et notamment son scénario justement. L’histoire est très bonne, et sans doute plus riche et travaillée que dans bon nombre de salles. Seulement le storytelling est mal pensé. Ce n’est pas après coup qu’on doit comprendre les tenants et les aboutissants du scénario, mais en jeu. Le scénario doit être approfondi lors du briefing et narré, voire ressenti, en cours de jeu de manière plus fluide, sans avoir à se farcir de longs textes que personne ne lit jamais.

L’avantage d’un Escape Game justement, contrairement à un jeu de société, un film ou dans une moindre mesure, d’un jeu vidéo, c’est qu’il est évolutif. Une salle peut se bonifier si les propriétaires sont à l’écoute des retours et des critiques constructives, et il m’a semblé qu’ici en l’occurrence, ce fut le cas. Je l’espère en tout cas, car avec de petites et très simples modifications (d’une simple précision au briefing à quelques éléments visuels supplémentaires), cette salle a beaucoup à gagner.

En définitive, si notre expérience n’était pas bonne, la salle a cependant suffisamment de potentiel pour rapidement le devenir et ravir ses futurs visiteurs.

L’avis de Smy

Comme Fylo, j’ajoute pour une fois mon avis avant que l’article principal ne soit rédigé, cette salle provoquant un tremblement de terre à la rédac’ et des échanges sans fin sur ses qualités et défauts.

C’est dur à dire, mais la déception aura rarement été aussi grande pour moi dans un Escape Game. Comme beaucoup de joueurs parisiens un peu fans, nous attendions avec impatience l’ouverture de Kairos et les quelques vidéos de teasing avaient encore amplifié ce désir.

L’accueil était parfait, l’équipe agréable, tout commençait pourtant très bien. Le début de l’aventure était réussi, le décor plutôt immersif, mais les choses ont vite dérapé avec d’étonnantes erreurs de game design qui ont plombé notre mission. Se retrouver à fouiller et refouiller pendant 5 grosses minutes une pièce alors qu’il n’y a plus rien à trouver, juste pour une énigme mal conçue qui laisse à penser qu’il faut encore une clé, est pénible et casse l’ambiance. Rassembler et trier des éléments sur lesquels est quasiment marqué en rouge clignotant « Nous servons à résoudre une énigme, utilisez-nous » pour se rendre compte qu’ils ne servent à rien est encore plus frustrant. Et je pourrais continuer encore longtemps comme ça, ce qui explique pourquoi je suis à un moment totalement sorti de l’aventure pour ne plus en voir que les défauts.

L’histoire en elle-même est assez incompréhensible, la rupture de pièces et décors perd le joueur. Je n’ai malheureusement pas pu assister au débriefing qui semblait important pour comprendre l’histoire, mais il est étrange qu’un scénario nécessite de longues explications après coup. Et pourtant, je suis un joueur instinctif qui accepte beaucoup d’erreurs dans ce domaine, je n’ose imaginer certaines autres équipes dans de telles circonstances.

Pour terminer sur une note positive, cette enseigne a entre les mains de superbes locaux, une imagination débordante et visiblement des moyens. J’espère sincèrement qu’un déclic aura lieu et qu’un vrai travail de game design sera effectué afin que le jeu devienne l’élément principal de leurs salles.

L’avis de Tsokoa

Habitué à conclure nos critiques d’Escape Games comme je suis souvent le dernier à rédiger ma partie, j’ai fait les choses en grand pour Zombie Motel 2035 en arrivant déjà en retard à la salle (réunion importante de dernière minute, hein) et en débarquant dans le jeu au bout de 10 minutes. Entrer dans un Escape en cours et trouver 3 de ses potes affairés à 4 pattes au milieu de papiers en tout genre dans une pièce sans dessus-dessous en pleine apocalypse zombie est une expérience assez étrange, mais que je ne vous conseille pas forcément de tenter. J’avoue que je n’étais pas dans les meilleures conditions pour attaquer cette room et c’est peut-être pour ça que je suis peut-être un peu plus indulgent que mes collègues.

J’aurais en effet un peu de mal à critiquer la cohérence ou plutôt la compréhension du scénario en ayant pas eu le pitch de départ. Heureusement quelque part pour moi que la room comporte des environnements et énigmes assez segmentées qui m’ont permis de raccrocher sur la seconde partie. J’ai été en revanche plus surpris de voir mes compères presque aussi largués que moi sur certaines énigmes ou même en sortant de la salle (en 58 minutes avec pas mal d’indices avouons-le).

A la fin du jeu, le GM de Kairos nous a invités à participer à un debrief auquel n’a malheureusement pas pu assister Smy. Vraiment dommage car c’est étrangement à ce moment-là que le scénario et certaines énigmes ont révélé leur cohérence qui nous avait un peu échappée au moment du jeu. Un choix étrange, mais assumé par le GM, qui handicape voire même gâche pas mal cette salle à mon avis. Je pense en effet que Zombie Motel 2035 est une salle avec un vrai potentiel au niveau de l’histoire, du décor et même de certaines énigmes ; mais que ce potentiel est mal exploité avec un scénario mal ou peu expliqué au début (enfin de ce que j’ai compris après) et pendant le jeu, ce qui empêche d’avoir une progression fluide et logique. Espérons que les gérants de cette nouvelle salle sauront apporter quelques améliorations qui pourraient permettre d’exploiter le très gros potentiel de cet Escape ambitieux sur le papier, mais décevant à jouer en l’état.

La page de Zombie Motel 2035 sur le site de Kairos.

Toutes les enseignes et salles : Escape Game : Les taux de réussite

Par Toma021, le 23 janvier 2017

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>