Recherches à la con des internautesserbe gay en slip

Tu veux dire que... Non ! Pas Niko Bellic ! ?

 

World War Z, les survivants témoignent

L’Apocalypse a bien eu lieu ! Les morts sont revenus à la vie et ont décimé une majeure partie de la population, créant ainsi la première guerre mondiale contre les Zombies. Peu de temps après la victoire des vivants sur les morts, les survivants racontent…

Témoins de l’horreur

Des histoires de zombies, que ça soit en films, en jeux, en BD, en romans ou que sais-je encore, on en bouffe au moins trois par mois. Mais il faut bien avouer qu’aucun n’avait jusqu’ici, envisagé ce thème comme le fait Max Brooks, dans World War Z.

Car ce roman n’a pas vocation de nous raconter une histoire, mais de reporter une multitude de témoignages.

La guerre contre les zombies a déjà eu lieu. Elle a vu la victoire des vivants sur les morts, mais à quel prix ?
C’est ce que cherche à savoir le correspondant de l’Onu, envoyés aux quatre coins du monde pour remettre bout à bout, toutes les pièces de ce puzzle.

Il ne s’agit donc pas ici de l’histoire d’un petit groupe de survivants, qui se font bouffer les uns après les autres, comme on a l’habitude de le voir.

C’est l’histoire de multiples survivants à travers le monde, depuis le premier cas avéré en Chine, jusqu’aux conflits armés aux Etats-Unis, en France ou en Afrique du sud.

Qu’il s’agisse de simples citoyens, des médecins, des militaires, de politiciens… tous ont connu l’horreur et personne n’a été épargné.

Zombie et géopolitique

Il faut reconnaitre ce talent à l’auteur, c’est que tout ça parait très crédible. Au fur et à mesure que l’on tourne les pages, on finirait presque par y croire.

Exit les histoires à dormir debout, les cas de bravoure individuels et les héros qui sauvent l’humanité, place aux secrets d’états, aux scandales politiques, aux plans de sureté contestables et aux témoignages de guerre poignants.

Tous les travers, voire les clichés (mais les clichés témoignent généralement d’une certaine réalité, non ?), des grandes nations se retrouvent ici : La Chine qui cherche à étouffer l’affaire, la violence exacerbée des militaires russes envers les leurs, l’individualisme outrancier des israéliens ou le patriotisme condescendant des américains. Personne n’est épargné et, quelque part, on se demande si tout ne se passerait pas exactement comme ça, si l’humanité avait à faire à un problème de ce genre.

Bien sûr, le livre ne s’attarde pas seulement sur les faits politico-militaires et descend parfois au niveau de la rue et du citoyen lambda au travers de récits plus poignants les uns que les autres.

Peu importe leur nature, les principaux événements sont passés au crible et, au fil des conversations, on voit se dessiner peu à peu les contours d’un conflit global et d’une horreur partagée par toutes et tous. Une façon comme une autre de prouver que malgré nos dissensions, nous sommes tous égaux face au zombie : De la nourriture !

Par Fylodindon, le 2 mars 2012

 
Avatar de Fylodindon

Pour ceux que ça intéresserait, voici le lien de "l’adaptation" officielle, qui s’annonce comme une immonde bouse :
http://www.youtube.com/watch?v=t3hY...

Vous remarquerez qu’au lieu de se passer aux quatre coins du monde, l’histoire se déroule aux Etats-Unis, où Brad Pitt va sauver le monde face à des zombies qui... courent.

Bref, je ne sais pas de quel roman c’est l’adaptation, mais certainement pas de World War Z...

Fylodindon, le 6 novembre 2012 à 14h09
Avatar de Nachcar

La vache, ça n’a juste rien à voir avec le bouquin. En fait la c’est une préquelle ? Et encore, un préquelle qui chie sur le matériau de base !

Nachcar, le 11 novembre 2012 à 11h37
Avatar de Fylodindon

Voici le premier trailer officiel (l’autre était un teasing) : http://www.youtube.com/watch?v=gmHj...

Fylodindon, le 11 novembre 2012 à 12h27
Avatar de neorodriguez

Ca fait peur. Et pas dans le bon sens.

neorodriguez, le 12 novembre 2012 à 09h19
Avatar de Tsokoa

Moi j’ai trouvé le trailer sympa, mais en même temps j’ai pas lu le bouquin. Par contre je trouve un peu chelou l’effet ragdoll sur les tas de zombies.

Tsokoa, le 12 novembre 2012 à 10h25
Avatar de Fylodindon

Bah le film sera peut-être sympatoche... mais ça reste un film de zombies comme les 12.000 autres qui sortent chaque année.
Pourquoi l’appeler World War Z et se prétendre être une adaptation du bouquin, s’ils zappent tout ce qui le rendait unique en son genre ?

C’est plus ce choix de transformer un truc génial en un truc lambda, que la bande annonce en elle-même qui me choque (même si je ne suis pas non plus fan du côté Tsunami de zombies... c’est plus ridicule qu’autre chose).

D’ailleurs, à bien y réfléchir, World War Z est inadaptable car y a bien trop de protagonistes et d’histoires différentes. Difficile de faire un film sans un acteur principal. Parce que bon, même s’ils décidaient que l’enquêteur de l’ONU est le perso principal, la trame autour de lui n’a aucun intérêt. Il est juste le prolongement du lecteur, qui recueille les témoignages des survivants. Il n’y a pas d’histoire autour de lui.

Fylodindon, le 12 novembre 2012 à 12h11
Avatar de Frensoa

Dieu damne ça ! Je suis en train de le lire et je m’étais dit que j’en ferais bien un petit billet si ça vous dérangeait pas. Tant pis, va falloir que je me trouve une autre idée de billet.

Frensoa, le 10 janvier 2014 à 21h11
Avatar de Nachcar

Un billet de 500€ envoyé chez moi c’est une bonne idée non ?

Nachcar, le 11 janvier 2014 à 09h35

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>