Recherches à la con des internautessoigner une blessure au gland

J’ai mal pour toi

 

Vité torché #2

Vite Torché est de retour, c'est pas beau ça ?

Pour X raisons ça m’a marqué mais je n’ai aucune envie de m’éterniser dessus, c’est Vite Torché :

Lorsque vous lirez ces lignes je serais en train de me prélasser sur le sable chaud depuis une semaine déjà. Mais comme je sais très bien que je vous manque dès que je m’absente un peu, j’ai pensé à vous en vous antidatant un petit article pour que vous puissiez profiter de mon immense talent même lorsque je ne suis pas là. Et c’est encore une spéciale cinéma :

Sinister

Je ne sais pas par quel miracle Ethan Hawke a réussi à jouer dans des bons films par le passé (Bienvenu à Gattaka, Training Days) tant il est aujourd’hui synonyme de grosses bouses. Ici dans Sinister - sorti en fin d’année dernière et produit par les gars de Paranormal Activity, ça veut tout dire - il interprète un écrivain qui se base sur des faist réels glauques pour torcher ses bouquins. Il va jusqu’à emménager avec sa famille dans une maison dont les anciens proprio ont été massacrés blablabla, vous connaissez l’histoire on l’a déjà vu 50 fois. Y a quand même un truc bien, les snuff movies qu’il retrouve dans le grenier avec des idées super inventives de meurtres.

Le film résumé en une image :

La famille Jones

J’ai regardé ce truc sorti en 2009 en surfant en même temps sur le net donc ce n’est pas vraiment signe d’un chef-d’oeuvre mais l’idée est particulièrement géniale : On suit la vie d’une fausse famille qui est payée par une entreprise pour pousser leur entourage à consommer dans une banlieue chic américaine. Le faux père va vanter les mérites de sa nouvelle bagnole à ses voisins, la fausse mère de ses produits de beauté à ses voisines, le faux fils va se rendre populaire au lycée pour faire acheter de la marque à ses potes, la fausse fille va faire de même etc. Evidemment y a des rebondissements dramatiques qui vont te placer une morale bien pensante américaine de daube type "consommer aveuglément c’est nul" mais quand même, super pitch à la base. Et puis c’est l’occasion de revoir Demi Moore (toujours aussi séduisante), de reluquer Amber Heard qui chaque fois que je la vois me colle une trique automatique sans même que je ne contrôle quoique ce soit, et de voir David Duchovny jouer dans un film.

Le film résumé en une image :

La proie

Un polar français un peu maladroit mais pas hyper pourri, sorti en 2011. Le rôle principal est attribué à Albert Dupontel et je voulais juste dire que lorsqu’il court (pendant tout le film, normal il est en cavale) il fait bien trop penser à son chef-d’oeuvre qu’est Bernie du coup j’ai rigolé pendant une heure et demie sans pouvoir m’arrêter...

Le film résumé en une image :

Argo

Sorti fin 2012, Argo montre un type de la CIA (Ben Affleck, qui réalise aussi le film) qui exfiltre des membres de l’ambassade américaine d’Iran en danger de mort alors que le pays est en pleine révolution durant l’année 1979. Ca ressemble à Splinter Cell dit comme ça mais pas du tout, il les exfiltre en montant un vrai-faux film - sous Star Wars - dont le tournage doit se dérouler là-bas. Avec un vrai script, de vrais producteurs etc. Le nom du faux film ? "Argo". Ca prend toute sa saveur lorsqu’on sait que c’est une histoire vraie. Je vous le conseille.

Le film résumé en une image :

Les Pirates ! Bons à rien, mauvais en tout.

Je n’ai aucun souvenir du scénario qui n’est qu’un prétexte, c’est un gars qui veut devenir le meilleur pirate du monde ou j’sais plus quoi. Sorti en 2012, le film se laisse regarder. Ce qui m’impressionne toujours avec les créateurs de Wallace et Gromit c’est surtout le boulot derrière pour réussir à faire un long métrage en stop motion avec des perso en pâte à modeler... Ces gens sont des malades mentaux.

Le film résumé en une image :

Flight

Sorti en février dernier, ce film de Robert Zemeckis (la trilogie Retour vers le Futur, Roger Rabbit, Forrest Gump etc) met en scène Denzel Washington. C’est un type cool, comme dans chacun de ses films, mais un peu torturé, comme dans chacun de ses films. Ici c’est un pilote d’avion touristique super classe, mais alcoolique. Après une grosse murge à se taper une de ses hôtesses (Katerina dans la série My name is Earl) en sniffant de la coke, il prend un vol. Problème technique (mais pas de la faute de Denzel), l’avion pique du nez, Denzel reste cool, il vole à l’envers et arrive à poser le coucou et à sauver 98% des gens à l’intérieur sans même avoir une goutte de sueur sur le front. Une enquête s’ouvre pour savoir ce qu’il s’est passé. Denzel va alors devoir face aux médias qui le traitent en héros tout en arrêtant l’alcool pendant que ses boss falsifient les documents prouvant qu’il était raide torché, tout ça jusqu’à son témoignage à la barre où il devra faire bonne impression. Pas facile mais heureusement, il fait ça en mec cool. Une fin trop américaine à mon goût, mais pas un mauvais film du tout.

Le film résumé en une image :

Mama

Produite par Guillermo Del Toro, cette presque daube sortie il y a deux mois se sauve à peu près par une ambiance travaillée et un aspect visuel du monstre plutôt bien foutu. Et dedans y a Jamie Lannister dans un des rôles principaux. Il n’y nique pas sa soeur.

Le film résumé en une image :

Abraham Lincoln, Chasseur de Vampires

On vit actuellement une époque bénie au cinéma. Une époque où des films de série B qui il y a moins de 10 ans seraient sortis avec beaucoup de mal juste en DVD et avec autant de budget que l’argent de poche d’une roumaine de 13 ans pieds nues dans Paris, mais qui aujourd’hui (sorti l’été dernier) débarquent au cinoche mondialement et avec un budget de plusieurs dizaine de millions de dollars. A part ça c’est Abraham Lincoln, il chasse des vampires. Avec une hache. Que dire de plus ?

Le film résumé en une image :

Cogan : Killing Them Softly

Sorti en toute fin d’année dernière, Killing Them Softly aurait pu être bien. Ca commence par un dialogue et une situation assez cool entre deux paumés junkies qui veulent faire un coup pour un petit mafieux local. Et puis on s’enfonce assez vite dans une succession de discussions très chiantes avec des gangsters, qui font penser à un enfant illégitime et trisomique sorti de la plume de Tarantino un soir de déprime. Comme quoi Brad Pitt peut aussi jouer dans de la merde (et la produire). Dommage pour James Gandolfini par contre, dont c’était un des derniers films.

Le film résumé en une image :

Epic

Encore à l’affiche il y a quelques semaines, c’est le meilleur film que j’ai vu avec des lunettes 3D de ma vie. Niveau scénario c’est une sorte de Chérie, j’ai rétréci les gosses chez un mini peuple de la forêt. Pour un film d’animation ça reste assez classique dasn sa construction et sa qualité générale, mais un peu au dessus du lot à mon sens. Très familial tout de même avec le mauvais goût d’avoir placé une chanson interprétée par un personnage au sein du long métrage, mais le bon goût d’en avoir mis une seule et de l’avoir faite courte. Ca vaut bien un millier de Disney, j’en reprendrai bien 34 en perfusion des comme ça plutôt que de revoir tous les Kuzco, Pocahontas et Blanche Neige du monde.

Le film résumé en une image :

Par K.mizol, le 15 juillet 2013

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>