Citation

Putain de bordel à cul, Polygamer c’est une peinture vivante ! - David Jaffe

 

Tueur du Zodiac et Mystère de Tesla - Fox in a Box

On s’échappe à peine d’un tueur en série pour se retrouver à fouiller la chambre d’un scientifique et à lui piquer son invention… Et personne ne nous croit !

Les Escape Games parisiens sont comparables à un tonneau de rhum que nous n’arrivons jamais à vider (oui, les Polygamer réinterprètent la mythologie Grecque comme ça les arrange). Nous écumons depuis maintenant deux ans et demi les salles de la capitale et nous ne sommes toujours pas exhaustifs, certaines enseignes nous sont encore inconnues. Alors quand un copain nous propose de l’accompagner pour tester les nouvelles salles de Fox in a Box, enseigne que nous ne connaissons pas, nous accourons !

Fox in a Box est une entreprise d’origine Serbe et Autrichienne qui a su s’étendre dans le monde entier par l’intermédiaire d’un important réseau de franchises. L’enseigne parisienne avait déjà importé trois scénarios en aout 2015 avec le laboratoire zombie, la banque et le bunker. Cette même franchise sort maintenant des limites de la capitale pour s’installer à Boulogne et en profite pour ouvrir trois autres scénarios, la prison, le tueur du Zodiac et le mystère de Tesla.

Ces nouvelles salles sont au rez-de-chaussée d’un immeuble de bureaux, et si l’entrée est assez surprenante, la partie accueil est vraiment spacieuse et chaleureuse. Nous allons pouvoir tester deux scénarios de suite, et nous allons décrire ces deux aventures dans ce même article.

La configuration de notre équipe est aujourd’hui originale puisque nous allons jouer avec un pro qui est habituellement de l’autre côté des caméras et des énigmes. Pierre-Clément est un copain rencontré l’année dernière, quand il était encore chez X-Dimension. On espère qu’il va relever notre dramatique niveau de fouille du moment.

Le tueur du Zodiac

Dans les années 60 et 70, un mystérieux tueur en série sévit dans la région de San Francisco, sans être jamais capturé. De nouveaux crimes très semblables apparaissent quelques années plus tard, est-ce encore lui, est-ce un copycat ? Nous allons devoir le découvrir, tout en étant dans la pire des situations, celle de ses futures victimes…
C’est attachés dans des positions plus ou moins agréables que nous débutons notre aventure. Notre liberté de mouvement réduite nous permet tout de même d’accéder à des éléments, mais le tueur nous a certainement drogués, nous avons beaucoup de difficultés à rassembler nos esprits. Le décor est simple, presque trop simple, c’est peut-être le studio du tueur ou un appartement qu’il utilise pour séquestrer ses victimes. L’éclairage est neutre, il n’y a pas ou peu de musique ou de bruitages, l’immersion n’est donc pas le point fort de cette salle. Le faux plafond de bureau n’améliore pas non plus l’ambiance, c’est dommage. Heureusement, quelques surprises dans la conception de l’espace vont égayer notre progression.

Coté énigmes par contre, il y a de quoi passer un bon moment avec une belle variété et de bonnes idées. Certains objets sont détournés et les mécanismes High-Tech bien intégrés. Une épreuve originale nécessite de la coopération, ou tout du moins un bon dialogue entre les joueurs. La fouille n’est pas complexe, il y a de la manipulation et l’aventure est plutôt linéaire. Californie oblige, certains éléments de la salle sont en anglais, ce qui pourrait perturber les joueurs non anglophones, mais ils n’entrent évidemment pas dans la résolution des énigmes.

Le système d’indices de Fox est original, c’est à vous de demander de l’aide en appuyant sur un bouton près de la porte. C’est donc à vous de juger de votre retard ou de votre blocage, ce qui n’est pas forcément évident. Une fois l’aide demandée, un message est glissé dans une fente de la porte, et une lumière s’allume pendant 10 minutes, durée pendant laquelle vous ne pouvez plus crier au secours. Nous testons forcément le système, même si nous n’en avons pas besoin (pas certain de ma crédibilité, là).

Nous évitons la mort en 47 minutes, mais nous serions sans doute restés 5 minutes de plus avec un système d’aide traditionnel où le GM est maitre de ses indices. La linéarité et la difficulté de la salle en font un Escape Game parfait pour les joueurs débutants ou les équipes qui veulent un challenge accessible. Le tueur du Zodiac est une aventure qui fonctionne bien et elle entre dans la catégorie des « Bonnes salles » de notre classement.

A peine sorti de San Francisco nous embarquons pour New York. Le voyage se fait assez rapidement puisqu’il suffit de traverser un couloir…

Le mystère de Tesla

New York, 1943, le célèbre scientifique Nikola Tesla vient de mourir dans sa chambre d’hôtel. Il nous a envoyé une lettre dans laquelle il nous demande de cacher sa dernière invention, et en amis dévoués, nous nous précipitons avant l’arrivée du FBI…

La chambre est très réussie, le décor parfaitement crédible. Le faux plafond de bureau est ici aussi présent, mais cela me dérange paradoxalement beaucoup moins que dans le Zodiac, cela tient sans doute à la richesse du mobilier, de la tapisserie, des objets. L’éclairage est étudié et du jazz vient parfaire l’ambiance, c’est confortable, cosy, et ce point est particulièrement travaillé puisque la musique évolue pour laisser place à des bruitages en fonction de notre progression.

Nous rassemblons de nombreux éléments, mais nous nous trouvons tout de même bloqués au bout d’une dizaine de minutes. Comme toujours chez Fox in a Box, le système d’indices est à notre initiative et nous le déclenchons. L’enseigne n’a visiblement pas prévu d’aide à cette étape du jeu, le GM doit intervenir oralement et il est un peu perturbé par notre blocage. Il nous demande combien nous avons trouvé d’objets, et quand on lui répond, il ne peut un retenir un « Ah ouais, quand même, il vous en manque beaucoup », c’est donc encore une fois la fouille qui pose problème ! Il faut dire que certaines cachettes sont extrêmement vicieuses, d’un niveau rarement vu.

Les énigmes sont très souvent dans le thème et bien conçues. Avec un sujet comme Tesla, ingénieur et inventeur connu pour ses découvertes dans le domaine de l’électricité, les possibilités sont nombreuses et sont très bien exploitées. Nous allons brancher, manipuler, observer, tourner des boutons, faire plein de chose en rapport avec l’électricité, jusqu’à une expérience surprenante où l’on s’attend presque à voir Jeff Goldblum débarquer. C’est très ludique et pourtant pas si simple, des énigmes à plusieurs étapes demandent une réelle réflexion.

Le thème est respecté jusqu’à la sortie, ce n’est pas une bête clé qui déverrouille la porte mais un mécanisme lié à la dernière invention de Tesla. Il nous faut 48 minutes pour arriver à cette dernière étape et quitter la chambre.

Cette salle est vraiment réussie, à la fois variée et dans le thème. Le taux de réussite est de l’ordre de 20%, ce qui nous paraît un peu faible vu notre expérience et notre temps de sortie. Elle ne devrait toutefois pas poser de problèmes aux joueurs habitués. Nous y avons passé un très bon moment et son classement dans les « Très bonnes salles » de Polygamer est évident…

L’avis de Toma021

Smy ayant tout dit avant moi je vais me contenter de corriger toutes les inexactitudes de son récit.

Tout d’abord notre niveau de fouille est assez exceptionnel, comme notre équipe en général. Quand on ne trouve pas tout, c’est que la salle est très mal faite. Tout simplement. Du coup, premièrement, peu importe que l’élément qui a résisté à nos talents de fouille fasse la taille d’une armoire, ce n’est pas de ma faute si je ne l’ai pas vu. Deuxièmement, la seule énigme où l’on a bloqué (sur le Zodiac) c’est de la faute de notre partenaire du jour (ouh la balance).

Ensuite il est vrai que nous avons testé le système original d’indices uniquement pour son originalité (j’ai cru déceler un second degré dans ses propos alors que c’était bien juste pour le test).

Enfin, et cette fois il n’a pas menti, l’ambiance des deux salles est effectivement très sympathique avec un plus pour les décors de Tesla, la fouille de Tesla contient en effet les cachettes les plus vicieuses que j’ai vu jusqu’à aujourd’hui, certains mécanismes sont vraiment chouettes (et c’est valable pour les deux salles), le système d’indice m’a quand même laissé un peu perplexe (c’est vrai que les GM connaissent mieux les salles que nous et qu’ils sont plus à même de décider que nous même) et enfin ces salles conviendront très bien à toutes les équipes des débutants aux experts (mais n’abusez pas des indices.)

Et ce magnifique avis vous est offert sans une salle blague sur la localisation de l’enseigne. Je m’étonne moi-même.

Le site de Fox in a Box

Toutes les enseignes et salles : Escape Game : Les taux de réussite

Par smy, le 16 mai 2017

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>