Citation

UPS, partenaire officiel de la Xbox 360

 

Top Spin 4, carrière avortée

Un jour, faudra qu’on m’explique pourquoi les jeux de tennis sont incapables d’offrir de vrais modes carrières engageants…

Un gameplay abouti…

Pratiquement un an après sa sortie, je me suis récemment laissé convaincre par une vile promotion sur Top Spin 4, me vantant les mérites du passing shot et de la petite culotte de Kournikova, pour un poil plus de neuf euros. Il faut dire qu’après les critiques dithyrambiques qu’il avait collectionnés l’année dernière, je ne pensais pas prendre de trop gros risques… surtout à ce prix-là. Et pourtant…

Alors bien sûr, je ne vais pas critiquer le gameplay de ce jeu. Il a très largement été vanté par le passé, déjà avec les premiers épisodes, mais plus spécialement encore à l’occasion de ce quatrième opus. Je ne serais pas crédible si je le faisais, et de toute façon je n’en ai aucunement l’intention tant je le trouve abouti.
Pour faire bref, disons qu’il est précis, exigeant, que le système de coups puissants/coups précis est judicieux et que l’inertie des joueurs est convaincante, tout comme la physique de balle.
Non, je ne critiquerai pas l’excellent gameplay de ce jeu, ni ne m’amuserait à le comparer aux autres titres du genre, tant il les surclasse.

Je ne m’épancherai pas non plus sur les graphismes, pour la simple et bonne raison que ceux-ci sont d’une qualité déplorable. La modélisation des joueurs génériques est assez grossière (les quelques stars sont plus réussies), celle du public nous ramène aux années Playstation et l’ambiance visuelle des courts est quasiment inexistante (ce qui n’est pas le cas de l’ambiance sonore, plutôt réussie… musiques d’ascenseurs exceptées).
C’est moche… non, c’est clairement hideux. Mais honnêtement, on s’en fout. L’essentiel dans un jeu de sport, voire dans un jeu tout court, n’est pas sa charte graphique. On est content quand un jeu est beau, mais on préfère quand un jeu est jouable.

Non, ce qui m’intéresse ici, c’est la profondeur de jeu.
Cette profondeur recherchée, c’est ce qui fait généralement l’apanage des jeux de sports : Ce qu’on appelle le mode Carrière.
C’est ici qu’on se prend pour un vrai pro et qu’on passe le plus clair de notre temps, nous sportifs virtuels.
Chronophage, briseur de ménage, exaltant, voilà ce que doit être un mode Carrière. C’est d’ailleurs précisément ce qu’il est dans les références que sont Fifa ou NBA 2K. Malheureusement, c’est loin, très loin d’être le cas dans Top Spin 4 en particulier, mais aussi et surtout dans les jeux de Tennis en général.

…mais un ennui profond

Et franchement, je ne comprends pas pourquoi les développeurs de jeux de tennis s’échinent tous à saboter leur travail en sortant des modes carrières aussi insipides.
Croient-ils que ça nous passionne de jouer des matchs qui se résument à un super tie-break ou, au mieux, à une partie en trois jeux gagnants ?
Pourtant, c’est à chaque fois ce à quoi on a le droit. Et quand je pense aux parties de Fifa, qui durent bien dix à quinze minutes chacune, aux 82 matchs d’une quinzaine de minutes qu’on doit s’enchainer pour compléter une saison de NBA 2K, je ne peux que sourire en contemplant le mode carrière de Top Spin 4, dont on fait le tour en moins de deux heures.

Pourtant, il proposait des idées intéressantes, notamment dans la progression du joueur et l’attribution d’entraineurs. On peut même participer à quelques événements spéciaux, pour gagner en expérience ou accroitre son fanclub. Certes, c’est du déjà-vu et ça ne va pas chercher bien loin, mais ça m’aurait amplement suffit si derrière il y avait un véritable enjeu, un véritable challenge… bref, un véritable mode.

Car non contents de nous offrir une succession de matchs plus chiants, voire pénibles (au bout d’une heure, t’as limite envie de te suicider), les uns que les autres, les développeurs ont poussé le bouchon jusqu’à nous offrir des adversaires manchots, incapables de frapper la balle correctement et encore moins de se mouvoir sur le court sans leur déambulateur.
Messieurs les développeurs, expliquez-moi quel est l’intérêt de continuer une partie, quand après à peine plus de deux heures de jeu, je participe à mon premier grand tournoi (soit dit en passant, les Masters de Bercy… pourtant réservé à l’élite et pas à mon petit tennisman débutant) et que j’humilie les trois premiers joueurs mondiaux, Federer, Nadal et Djokovic ?!

Alors bien sûr, je pourrais très bien augmenter le niveau de difficulté. J’en suis bien conscient. Mais le problème n’est pas tant dans la difficulté, mais plutôt dans l’uniformisation du niveau des joueurs adverses. Car que vous jouiez face à un adversaire fictif, pour la plupart des tocards, ou que vous jouiez face au numéro 1 mondial, il n’y a aucune différence. Ni dans le degré de challenge, ni dans le style de jeu. C’est d’autant plus vrai que, contrairement à eux, votre joueur va très rapidement devenir une machine de guerre, progressant à vue d’œil et capable de coups que même les plus aguerris sont incapables de sortir.

Question réalisme, pourtant censé être au cœur de toute simulation qui se respecte (et à fortiori dans le cas de simulations sportives), on repassera. Question challenge, on repassera.
Alors c’est sans doute bien fun à deux, mais vu la complexité du gameplay, le mec en face à intérêt de connaitre son sujet. Impossible par exemple, contrairement à Virtua Tennis, de jouer avec un pote qui n’a jamais touché le jeu. Il sera incapable de mettre une balle sur le court.
Bref, après deux heures et demie, le jeu retourne sur mon étagère et n’en bougera sans doute plus jamais. Pour neuf euros, ça ne me fait pas encore trop mal… mais si je l’avais acheté au prix fort à l’époque, ce n’aurait pas été la même.

Au final, tout ça me laisse une désagréable impression de vaste gâchis. Un tel gameplay au milieu de modes aussi insipides, c’est un peu comme des truffes du Périgord dans un BigMac… une aberration.

Par Fylodindon, le 7 février 2012

 

Pages 1 | 2

Avatar de whattheonch

juste pour info : la durée des matchs est réglable il suffit de lire tout ce qu’il faut avant de commencer à jouer. la difficulté est également réglable !!! c’est sur qu’en mode facile la difficulté n’est pas la même qu’en expert. bref tu ne fais que t’acharner sur un mode carrière qui ma fois est vraiment très agréable quand on sait régler ses préférences... bref ton test est un peu décevant

whattheonch, le 13 mai 2012 à 23h55
Avatar de Fylodindon

Modifier la difficulté ne change absolument pas la donne. C’est juste plus dur.
Le problème n’est pas que ça soit trop facile ou trop dur, c’est qu’il n’y a pas de différence à jouer tel joueur ou tel autre et que du coup, il n’y a pas vraiment de progression. Au début tu galères un peu et ensuite, quand t’as compris comment ça fonctionne, tu déroules.

Si je m’acharne sur le mode carrière, c’est parce que j’en ai marre des jeux de tennis avec un mode carrière qui date de Mathusalem. Il serait temps qu’ils évoluent un peu.
Quand tu vois ce qui se fait dans le foot avec Fifa ou le basket avec NBA 2K, c’est vraiment du gâchis un tel mode.
Alors je reconnais qu’avec un sport individuel, c’est sans doute moins évident... parce qu’il n’y a pas vraiment de gestion d’équipe ou de transferts. Mais il y a matière à faire quelque chose de plus engageant, de plus immersif que ça. Et si tu n’es pas d’accord avec ça, c’est que tu te contentes vraiment de peu.

Comme je le dis en préambule, mon but n’était pas de tester le jeu au sens où on l’entend habituellement. Déjà parce qu’il était sorti depuis bien longtemps. Ensuite, parce que niveau gameplay, le jeu est excellent et exigent... je n’ai rien à redire, c’est un vrai régal.
En clair, je ne dis pas que le jeu est mauvais. Au contraire, je le trouve très bon... mais à deux. Seul, tu te fais chier parce que, encore une fois, le mode carrière est super nase. D’où mon coup de gueule que tu as pris pour un test.

Fylodindon, le 14 mai 2012 à 01h11
Avatar de whattheonch

si ce n’est pas un test autant pour moi j’ai du mal lire. c’est vrai que le mode carrière manque par exemple de tournoi. exemple à partir d’un certain statut des tournois devienne mauvais pour ton classement et donc certain mois tu ne peux pas en faire ce qui est je l’accorde très ennuyeux. ne pas gagner d’argent et s’acheter les raquettes de n’importe quel marque et aussi gênant car il n’y a pas de challenge supplémentaire pour acquérir les meilleurs objets. pour ce qui est du coup de main je ne suis pas d’accord car chaque joueur dans ce jeu à son style et faisant du tennis je trouve cette partie la franchement réussi. s’adapter au jeu de l’adversaire est assez compliqué pour certain. nous sommes d’accord sur certain point (ouf !) et j’attend maintenant un top spin 5 qui sera ravir nos exigences ^_^.

whattheonch, le 14 mai 2012 à 09h07
Avatar de Skull

Franchement, faire un coup de gueule après s’être si peu renseigné sur le jeu, c’est pas top.
C’est sûr qu’en mode rapide et en difficulté facile ou normale, le jeu semble facile et les adversaires ressemblants les uns aux autres.

Mais si tu avais commencé en mode réaliste (minimum en 3 sets de 6 jeux), avec difficulté au minimum difficile (il reste pro et expert derrière), crois moi ton évolution aurait été nettement moins rapide, et tu aurais eu de belles heures de jeu devant toi.

Tout les joueurs jouent pareil ? N’importe quoi ... Les joueurs pros ont un niveau supérieur au reste des joueurs (à part Federer qui reste trop facilement battable, ça je l’admets volontiers) et chacun a sa façon de jouer. Un joueur service volé ne jouera pas du tout de la même façon qu’on joueur de fond court...

Bref, ce jeu a une vraie durée de vie, il faut juste ne pas se contenter de le survoler avec les paramètres les plus facile...

(Je sais que je répond bien tard, mais si un joueur potentiel lit ton coup de gueule, ça pourrait le faire passer à côté d’un des meilleurs jeu de tennis sur console)

Skull, le 26 septembre 2013 à 13h11
Avatar de Fylodindon

Mouais, c’est un peu le même discours que le mec qui t’explique que si tu joues au dernier Hitman en mode super hard de la mort qui tue, tu n’as pas les aides de jeu visuelles qui polluent l’esprit Hitman... t’as des ennemis quasi invincibles et t’as plus droit aux checkpoints, mais au moins t’as plus les aides de jeu. C’est débile comme raisonnement.

Chaque joueur devrait avoir accès au même jeu de base, puis ensuite augmenter la difficulté s’il est chevronné ou s’il a envie de d’avantage de challenge. Augmenter la difficulté, ce n’est pas changer drastiquement un jeu, c’est juste le rendre plus dur. Et ça aujourd’hui, les développeurs ont du mal à se le rentrer dans le crâne.

Ça veut dire quoi ? Que celui qui a joué aux précédents va s’éclater, mais le néophyte qui va commencer sa carrière en mode normal, lui va l’avoir profondément dans le cul ?

De plus, qu’est-ce que je peux en avoir à foutre de jouer un tournois de 15 matchs en trois sets gagnants à Cormelles-les-deux-alouettes contre Maurice Dupont ? Là pour le coup, jouer trois jeux c’est déjà trop.
Bref, c’est tout le mode carrière que je critique... et qui est récurrent dans les jeux de tennis. Putain, j’ai l’impression que depuis Great Courts je joue toujours au même jeu (bon, j’exagère un peu là, mais comprends l’idée) !

Les jeux de tennis, que ça soit les simu comme Top Spin ou les arcade comme Virtua Tennis, sont plutôt chiadés question gameplay. Mais niveau mode carrière, on est resté dans les années 90, là où Fifa, PES, NBA 2K ou Madden t’impliquent vachement en tant que joueur. C’est d’autant plus con, que c’est une simu de sport individuel... ça devrait être bien plus empathique qu’une simu de sport collectif. Pourtant c’est loin d’être le cas.

Idem pour le roster. Dans Fifa et autres sports co, t’as plusieurs milliers de joueurs licenciés. Dans Top Spin, t’en as 12. Sérieusement ?! 12 putain de joueurs un peu sympas à rencontrer et le reste, c’est que du générique nase, qui ne ressemble à rien et ne te motive pas. J’ai l’impression de jouer aux vieux PES avec Van Nistelboom et consorts.
En plus je trouve que c’est une mauvaise pub pour le tennis. Ça renforce l’idée de sport élitiste, où seul les 15 premiers à l’ATP ont droit de cité. Les autres endossent le rôle de faire valoir.

En plus, je le dis dans ma critique :

Fylodindon a dit :
[...] après deux heures et demie, le jeu retourne sur mon étagère et n’en bougera sans doute plus jamais

Je ne suis pas en train de vendre un test complet, je ne mens à personne et la joue plutôt réglo pour le coup. Je partage juste mon avis de mec dégoutté d’avoir acheté un jeu qui n’a pas su m’enthousiasmer (et pourtant j’ai adoré les Top Spin sur les générations précédentes).
C’est ça aussi l’esprit Polygamer : Dire ce qu’on ressent, comme on le ressent. Pas faire un test classique telle une fiche technique où on recenserait les qualités et les défauts. Pour ça, y a bien d’autres sites plus connus que nous.

Fylodindon, le 26 septembre 2013 à 18h49
Avatar de Skull

Pour info, j’ai commencé moi même en moyen. Je ne suis pas un hardcore gamer. J’ai augmenté la difficulté au fur et à mesure.
Après je trouvais juste que tu critiquais certains point sans avoir pu découvrir l’étendu du mode carrière. Points sur lesquels je suis revenu.
Ceci dit je suis d’accord que 12 joueurs, c’est peu. Très peu. Mais bon, quand tu recroiseras Maurice Dupont, il aura toujours son jeu propre...
Je suis d’accord sur le fond, le mode carrière pourrait être plus complet. J’aurais moi même quelques critiques à apporter. Mais bon je trouvais ça un peu dur, j’ai voulu soutenir ce mode qui m’a tout de même fait passer un bon paquet d’heures devant mon écran :)

Skull, le 26 septembre 2013 à 22h15
Avatar de Chris_high

...T’es sérieux mec...? :s
(Je déterre un peu ces commentaires qui datent de 2013..désolé)
Tout d’abord sache que j’apprécie ton travail et ton temps passé à rédiger cet article, c’est toujours agréable de pouvoir lire quelque chose sur top spin, ce jeu génial mais si méconnu.
Par contre, excuse moi de te contredire, non seulement sur la complexité et la durée du jeu mais également sur la différence de niveau et de style entre les joueurs. Elle n’est pas forcément parfaite mais elle existe, et pas qu’un peu !
Je m’explique : Tout d’abord, tu pourras te rendre compte une fois arrivé sur les masters et grand chelem, que ce n’est pas l’adversaire qui va déterminer le niveau du match mais tout simplement le round auquel tu es. Lors des demi-finales et finales de tous les gros tournois les adversaires augmentent considérablement leur niveau de jeu. Evidemment si tu joues en facile, ça ne risque pas de changer des masses...Mais joues en pro (voir expert si tu le débloques) et tu t’en rendras très vite compte qu’il faut pas mal d’heures de jeu avant de battre un nadal en expert en finale de Roland... Le style de jeu des joueurs pro est évidemment très différent (murray et ses contre pieds, federer et son pivot, sampras et ses montées, roddick en puissance...etc) et ces différences existent aussi chez les inconnus, avec des stats et des skills qui vont influer sur leur manière de jouer. De plus la durée de vie de ce mode carrière est conséquente, évidemment si tu règles correctement les durées de match et le niveau de jeu (je rejoins complètement Skull sur ce point d’ailleurs..). Si tu te mets en ultra-easy à fifa, tu vas rapidement t’embêter aussi...
Dis moi juste si tu trouves toujours que la durée de vie n’est pas longue après avoir fini le jeu à 100%, tous les objectifs, en expert. On en discutera après :)
Je pourrai continuer très longtemps et points par points sur les différences, la profondeur et la complexité de ce jeu, mais je veux rapidement en venir au second point, c’est qu’ évidemment comme dans tous jeu de sport, le mode carrière ca va un moment...l’IA a ses limites et quand tu atteint un certain niveau de jeu qui te permet de maîtriser complètement le jeu, et ben il faut se tourner vers le online pour pouvoir continuer à progresser et retrouver du challenge...! Tous les adeptes de Top SPin se sont rapidement tournés vers ce mode online, avec beaucoup plus de concurrence (après des centaines d’heures de jeu, même en mode expert l’ordi ne met plus un point...), mais également vers des tournois organisés par des forums plus ou moins connus afin de limiter certains coups irréalistes et ainsi pouvoir jouer à du "vrai" tennis en faisant des match atteignant régulièrement 1h-2h de jeu.
Même si ce jeu reste plus scripté que certains jeu de combat complètement libre comme SSB par exemple (fifa est aussi pas mal scripté si on va par là..), la finesse et la compréhension nécessaire avant de maîtriser toutes les situations dans un échanges sont quasiment infinis,de même pour son placement, son timing, ses schémas de jeu...etc même encore aujourd’hui alors que je gagne plus de 95% de mes matchs online depuis 2 ans, je progresse encore et découvre encore des astuces pour améliorer mon jeu. Et inutile de préciser que je prends toujours autant de plaisir à faire un long match réaliste contre un bon joueur... :) Pour te dire, Gran Turismo et Top spin sont quasiment les 2 seuls jeux auxquels j’ai le temps de jouer depuis 2 ans et surtout ce sont les deux seuls dont je ne me lasse pas même après des centaines/milliers d’heures. C’est qu’il y a de quoi creuser quand même non ?! ;) Cela étant dit, j’espère voir ton prochain article quand même quand Top Spin 5 sortira, en fin d’année apparemment ! J’espère que tu persévérera un peu plus pour découvrir toutes les finesses de ce jeu la prochaine fois ! :)

Chris_high, le 17 mars 2015 à 11h54
Avatar de Toma021

Fylo il ne joue pas plus d’une semaine à un jeu du coup il aura du mal à te contredire. Mais j’aime bien la comparaison avec Gran Turismo pour la profondeur de jeu. Voila pour faire court.

Toma021, le 17 mars 2015 à 13h24
Avatar de Fylodindon

Bon, ça ne va pas être simple de répondre à quelqu’un qui commente une critique datant d’il y a trois ans (d’autant plus qu’à mon âge, ma mémoire n’est plus ce qu’elle était :D), mais je vais essayer.

Donc, déjà je précise bien dans ma critique que je n’y ai joué que deux heures (peut-être trois ou quatre, mais guère plus). Du coup, faut pas me parler de profondeur de jeu. :D
Je ne l’ai pas eu de la part de l’éditeur, donc n’ait pas d’obligations à ce niveau.

Dans l’absolu, avec si peu de temps au compteur, je n’aurai même pas du en faire une critique... surtout pour un jeu de sports. Mais j’ai voulu donner mon ressenti et expliquer pourquoi j’y ai joué si peu. L’idée n’était pas de faire un test complet de toutes les fonctionnalités du jeu, mais de râler (parce que j’aime bien râler), et notamment pester contre les modes carrière des jeux de tennis (de ce point de vue là, Top Spin / Virtua Tennis, même combat !).

De la même manière, il ne faut pas me parler de difficulté.
Là aussi je l’évoque dans mon article : Le problème vient plus de l’uniformisation que de la difficulté, qui peut toujours être augmentée dans les options.

Comme tu le dis d’ailleurs toi-même dans ton commentaire, la difficulté est basée sur le tour de jeu (si t’es en quart, en demie, etc.). C’est en rien logique.
C’est comme si à Fifa tu jouais contre un Real Madrid incapable de faire une passe parce que tu les joues en poule de LDC et qu’Auxerre te mettait une piquette parce que tu les joues en demi-finales de coupe de France. C’est ridicule.
Si Monfils tombe sur Federer en 1/8ème de finale, il en chiera autant que s’il tombe contre lui en demie. Alors certes, il sera sans doute galvanisé s’il joue en finale, mais il ne va pas jouer comme une brêle aux tours précédents. C’est ridicule.

Je le dis et le redis : Le gameplay de Top Spin est excellent !
Ça ne date pas d’hier (enfin, en l’occurrence d’il y a trois ans), puisque c’était déjà le cas des précédentes itérations (je me souviens qu’on y jouait sur la 1ère Xbox, à l’époque de nos soirées Xbox-Attitude).

Mon souci, c’est le mode carrière (et d’ailleurs, je te rassure, c’est aussi mon souci avec Fifa ces dernières années).
Je joue pour l’essentiel de mon temps contre l’I.A., parce que je n’aime pas le versus online (surtout Fifa... je trouve le jeu différent online et offline).
Pour moi, un jeu de foot, de tennis, et de sports en général, c’est soit tout seul en carrière, soit à plusieurs sur la même console. Et cette dernière option pour Top Spin, c’est mort vu que mes potes n’y ont jamais touché (et l’apprentissage est trop douloureux contre quelqu’un qui connait le jeu). C’est idem pour Fifa, mais mes potes connaissent Fifa... donc forcément ça marche mieux. :D

Aujourd’hui, et d’autant plus depuis que j’ai joué aux derniers NBA 2K, je veux être impliqué lorsque je joue à un jeu de sport en carrière. Surtout dans une simulation de sport individuel. Si c’est pour faire une succession de matchs sans saveur, il suffit d’un seul mode de jeu : Partie Rapide. A partir du moment où tu te fends d’un mode carrière, il faut qu’il soit prenant. Or, pour les jeux de tennis, non seulement les modes carrières sont insipides, mais surtout ils n’ont pas bougé d’un iota, ou presque, depuis 1990 et Great Courts 2 (bon, j’exagère un peu, mais t’as compris l’idée).
Du coup, je m’ennuie ferme. C’est un constat personnel. Cette critique, c’est celle de l’incapacité des studios de simu sportives à nous pondre des modes passionnants. Pas un haro contre ce jeu qui reste, en termes de gameplay, le meilleur jeu de tennis jamais sorti... et de loin.

Fylodindon, le 17 mars 2015 à 14h07
Avatar de

c t est si fort joue en ligne donne moi un jeu de tennis avec un meilleur graphisme et au lieu de critiquer produit nous un jeu de meilleure qualité

, le 16 juin 2015 à 17h36

Pages 1 | 2


Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>