Citation

Vous avez intérêt à bien jouer avec moi dans FIFA et PES sales fils de putes ! - Nicolas Anelka

 

Top 5 spécial Journée de la femme

Cinq mesures essentielles pour lutter contre la discrimination sexuelle et établir la parité homme-femme. Marre de ce monde féministe qui piétine sans arrêt les droits des hommes.

Cinquième mesure : Le JDR

Même si il faut reconnaitre que quelques représentantes de la gent féminine ont consenti à faire des efforts, il faut se rendre à l’évidence : Le monde du Jeu de rôles reste un domaine très masculin.
J’ai d’ailleurs du mal à saisir les raisons des réticences de la majorité des femmes à l’égard de ce loisir.
Est-ce l’appréhension d’une nuit complète à la lueur d’une bougie, à bouffer des chips cloitré dans une pièce qui sent la sueur et le renfermé ? Ou est-ce les savants calculs à base d’équations à trois inconnues où s’entremêlent des dés à six, dix ou vingt faces ? Ou peut-être les costumes ridicules d’elfe ou d’Harry Potter à porter dans le RER le samedi soir, quand celui-ci est blindé de jeunes clubbers sur leur 31 et de lascars en doudounes qui partent en chasse ? Ou bien encore les blagues médiéval-fantasy bien lourdes qui ne font rire que les initiés ?
Peu importe, il est grand temps qu’elles cessent leurs caprices de princesses et s’appliquent d’avantage à s’intégrer dans notre société.

Au nom de l’égalité entre les sexes, les femmes se doivent donc de participer d’avantage aux jeux de rôles, quitte à ce que les hommes fassent eux aussi l’effort, de prendre plus de temps pour leur expliquer les règles avec des mots simples.
Je propose d’ailleurs d’instaurer l’uniforme pour les rôlistes, afin que l’afflux massif de ces nouvelles adeptes ne perturbe pas les traditions, dont vous trouverez un exemple ci-contre. Bien entendu, celui-ci pourra se décliner en plusieurs variantes selon l’univers fantasy, moderne ou sci-fi du JDR auquel on participe.

Quatrième mesure : Les jeux de guerre

La femme n’est pas une bonne citoyenne, elle n’est pas patriote.

Il ne coule pas en elle, cette ferveur qui nous pousse, nous autres mâles virils, à défendre notre pays face à l’envahisseur et à combattre l’axe du mal aux quatre coins de la planète.

Bon, généralement dans les jeux de guerre, il s’agit surtout d’attaquer et non de défendre.
Et puis, ce n’est pas vraiment notre pays puisqu’on joue toujours un américain.
Sans parler du fait que l’axe du mal, ce sont juste des gens qui possèdent des richesses que l’on convoite.
Mais bon, vous avez saisi l’idée… vous êtes des hommes après tout.

Alors que combien de fois ai-je pu lire cet air désabusé dans le regard de ma nana, quand elle m’entend vociférer sur ces sales planquouses qui squattent Battlefield ou lorsque mon rire sadique accompagne la douce mélodie d’une tronçonneuse qui découpe du locuste ?
Elles ne comprennent pas que c’est justement ce mépris qu’elles affichent envers la violence et le massacre gratuit qui les marginalise ?

Pourquoi devrions-nous nous obliger à jouer à Mario Party avec elles, alors qu’on ne peut pas atomiser Bowser au lance-roquette ou violer Peach ?
C’est plutôt à nous de forcer nos femmes à acquérir leurs cartes de membres de la National Rifle Association, regarder Fox News et adhérer aux idées conservatrices du Tea Party.
Il faut au moins ça pour qu’elles comprennent enfin les enjeux d’un « Capture the flag » en plein désert afghan.

Troisième mesure : Les films virils

De Dolph Lundgren à Vin Diesel, en passant par les Stallone, Van Damme et autres Chuck Norris, le cinéma a donné naissance à une poignée d’acteurs exceptionnels, au talent presque aussi affuté que leurs tablettes de chocolat.

Trop souvent raillés par les femmes pour leurs attitudes guerrières et leurs goûts immodérés pour les stéroïdes, ces grands rôles jadis endossés par des monstres sacrés du 7ème art, sont peu à peu passés de mode, au profit des comédies romantiques à la mords-moi-le-nœud qui prônent une sexualité féminine libérée.

Quelle infâmie !
Il est donc temps pour le gouvernement de revoir le budget du Ministère de la culture, afin de promouvoir d’avantage le véritable cinéma, celui qui respire la sueur, le sang et les larmes et offre son lot de moments de bravoure.

D’ailleurs, s’ils pouvaient en profiter pour augmenter les subventions attribuées au cinéma X, ce ne serait pas du luxe. Parce que le web leur a fait beaucoup de mal.



Seconde mesure : Les soirées Fifa

S’il y a bien un domaine où les femmes font preuve d’un laxisme évident, c’est dans leur volonté à organiser des soirées Fifa.

Afin de rétablir l’équité, celles-ci devraient donc se mettre au football virtuel.
Organiser des tournois entre copines, où elles partageraient pizzas froides, bières tièdes et vidéos des plus beaux buts de Dennis Bergkamp sur Youtube, plutôt que mascara, adresses d’esthéticienne et ragots people. Un peu de sensibilité, merde !

Il faut donc, sans plus tarder, faire la chasse aux réunions Tupperware, abolir les soirées pyjamas et brûler les DVD de Desperate Housewives !

La femme doit refaire toute son éducation : Apprendre par cœur les tableaux de statistiques de Football Manager, passer son dimanche soir devant le Canal Football Club (pour faciliter les débuts, la pratique du repassage pendant l’émission est tolérée), ou collectionner les albums Panini des coupes du monde passées.


Bon par contre, elles se doivent de garder un niveau suffisant pour faire office de sparring partner… il ne manquerait plus que ça, qu’on se fasse tôler par nos nanas à Fifa !


Première mesure : La musique

Non, non, non et non, Francis Cabrel n’est pas un parolier de génie ! Pas plus que Ricky Martin ou R-Kelly.
Marre de cette dictature musicale ! Marre de cette sous-culture Chérie FM ! Il est temps que la femme développe une vraie sensibilité musicale pour épargner nos oreilles fragiles. C’est ça aussi l’équité !

Bon, je reconnais que ce n’est pas évident pour elles de reconnaitre une bonne, d’une mauvaise musique avec une ouïe aussi dégradée.

Il faut dire que leurs tympans sont soumis dès la puberté, à un afflux de décibels particulièrement nocif pour leurs facultés auditives, agressées qu’ils sont par les cris stridents, les « Patriiiiiiiiiiiick » retentissants et les pleurs incessants dès que ces jeunes filles se regroupent.

Je préconise donc le couvent jusqu’à la majorité, afin que le silence qui y règne épargne leurs oreilles fragiles. Puis, plus tard, une rééducation progressive, commençant par des exercices d’endurance, comme danser le pogo sur du Exploited par exemple, puis par des exercices d’assouplissements, notamment des mouvements de la nuque sur du Sepultura ou des doigts et bras sur du Mobb Deep.

Mesures supplémentaires

A ces cinq grandes mesures, on pourrait ajouter une multitude d’autres, moins importantes mais qui pourraient aider à rendre notre société plus équitable :
Tenir la porte du portillon automatique dans le métro. Nous laisser la moitié de l’espace dans nos armoires/penderies/dressings pour qu’on puisse nous aussi ranger nos vêtements. Interdire la diffusion des émissions « Un diner presque parfait », « Toute une histoire » et « D&co ». Et bien d’autres encore.

Comme quoi, même si on peut constater un changement progressif mais réel dans les mentalités, il reste encore beaucoup à faire pour que l’aliénation des hommes par les femmes disparaisse complètement, et que la parité tant louée soit respectée…

Par Fylodindon, le 8 mars 2012

 
Avatar de walid V 2.0

Presque d’accord sauf la partie dont elle peuvent ce passer sans souci tant il est d’un intérêt ludique proche du néant "le foot". :D

walid V 2.0, le 8 mars 2012 à 18h20
Avatar de Tsokoa

Mais niveau vestimentaire s’inspirer de l’image y’a un truc à creuser par contre.

Les rares fois où j’ai joué à un jeu de foot avec une nana j’avais l’impression de faire un doublage audiodescriptif pour malvoyants d’Heavy Rain : "Appuie sur Carré... Croix... Avance... Croix..."

Tsokoa, le 8 mars 2012 à 21h24

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>