Citation

Putain de bordel à cul, Polygamer c’est une peinture vivante ! - David Jaffe

 

Tomb Raider, fait sa crise d’adolescente

Après avoir massacré Deus Ex et Hitman, Square Enix s’attaque à l’une des plus grandes icônes du jeu vidéo : Lara Croft.

Reset

Tomb Raider. N’importe quel gugusse, où qu’il soit dans le monde, connait ce nom. Si ma grand-mère était encore en vie, je suis persuadé qu’elle connaitrait ce nom ; ou plutôt, celui de Lara Croft. Car si on peut considérer Mario comme étant l’Icone avec un grand I du jeu vidéo, Lara Croft est sans nul doute son pendant féminin, la tunique rouge et la bedaine en moins. Bref, comme à chaque nouvel épisode, Eidos/Square Enix a la pression. Une pression d’autant plus grande que la licence s’offre pour l’occasion, un reboot. Ce qui n’est jamais un exercice facile. Car un reboot, c’est une remise à zéro des compteurs d’une licence. On efface presque tout, et on recommence. Mais on ne recommence pas n’importe comment. Il ne s’agit pas de prendre le personnage principal et de le transposer dans un autre univers. Il faut respecter la licence, lui appliquer un lifting, sans pour autant mettre au rebus les codes qui la définissait jusqu’alors.

Ici, la lara intrépide et inébranlable qu’on connait par cœur n’est plus ; ou plutôt n’est pas encore. Car avec ce reboot, c’est une Lara beaucoup plus jeune et inexpérimentée, une gamine presque, qu’on nous propose d’incarner. D’ailleurs, à bien y regarder, peut-on vraiment parler de reboot ? N’est-ce point là seulement une préquelle ? Possible, puisque le jeu s’attèle à nous faire vivre les tous premiers faits d’armes de l’héroïne qu’on connait par cœur. Toutefois, pour une « simple » préquelle, les mécaniques de jeu se trouvent sacrément bouleversées. Peut-être même trop, d’ailleurs. Car clairement, ce nouveau Tomb Raider tient plus d’Uncharted que de ses propres racines. Juste retour des choses puisqu’il ne fait aucun doute que Naughty Dog se soit inspiré de Tomb Raider pour écrire la légende de Nathan Drake (même si leur père à tous reste Indiana Jones). L’inspiration est flagrante, à la limite du plagiat, tant on retrouve les mêmes paysages luxuriant, la même mise en scène hollywoodienne et ce principe de t’en balancer plein la gueule du début à la fin, sans une minute de répit.

L’influence de Michael Bay

Sur ce principe, Square a plutôt réussi son coup. La mise en scène est globalement époustouflante, ponctuée régulièrement de quelques moments véritablement impressionnants, et même les gunfights semblent mieux gérés que dans les Uncharted (Plus dynamiques, moins nombreux, moins longuets, avec moins de respawns débiles et incessants). Et puis, après Nathan Drake et John McClane, Lara Croft nous prouve que se faire déchirer la gueule et jouer de malchance à chacun de ses pas est une manière particulièrement efficace de créer un lien entre le héros (ici, l’héroïne) et le joueur/spectateur. Ça le rend plus humain, même si objectivement, aucun humain ne pourrait endurer ce qu’ils endurent et que, dans le cas qui nous intéresse, Lara va rapidement passer du statut d’adolescente un peu rebelle à celui de Terminator que rien n’arrête. Bref, côté grand spectacle, le joueur en a clairement pour son argent. D’autant plus que le titre se place dans la moyenne haute des jeux du genre concernant la durée de vie.

Le gameplay pur est lui aussi solide comme un roc, et que ça soit pour les combats ou la grimpette, Lara obéit au doigt et à l’œil (un vieux fantasme). On est loin des premiers épisodes, avec leurs caméras capricieuses et les mouvements de perso imprécis. Malheureusement, on en est aussi très loin lorsqu’il s’agit de ces moments de réflexion qui jalonnaient les titres d’antan, ces passages où tu galérais avec toutes sortes de mécanismes à la con. Dans ce reboot, les seuls moments de réflexion prennent place dans les tombeaux cachés optionnels, où pour atteindre le coffre convoité, il faut provoquer toutes sortes de réactions en chaine et réussir quelques sauts de classe. Rien d’insurmontable malheureusement, puisque en plus d’être facultatifs, pas un seul de ces mécanismes ne m’a tenu en échec plus de cinq minutes. Mais ces brefs retours aux sources sont comme des oasis dans cet océan d’action soutenue et de situations dantesques.

Est-ce vraiment Tomb Raider ?

A contrario de ce qu’ils ont fait avec Hitman et Deus Ex, Square s’en sort donc plutôt bien avec ce Tomb Raider. Ce n’est certes pas parfait à mon goût, mais je dois bien confesser que je m’attendais à pire ; notamment au niveau des QTE qui ne sont finalement ni nombreux, ni envahissants. Dommage que les éditeurs nous prennent toujours autant pour des cons, à nous afficher en lettres de néon rouges ce qu’on doit faire, où on doit aller, sur quoi tirer, quel élément activer, etc. En effet, comme dans la plupart des grosses productions récentes, les endroits où tu peux sauter sont bien mis en évidence, les endroits que tu peux enflammer sont marqués d’une grosse icône disgracieuse, les endroits où tu peux tirer une flèche-grappin sont identifiés par une grosse corde blanche plus immaculée que la vierge Marie histoire de pouvoir la repérer à dix kilomètres à la ronde. Et si par malheur t’es un abruti et que t’as pas remarqué tous les éléments interactifs pourtant bien mis en évidence, t’as encore l’instinct qui te permet de les mettre en surbrillance. Putain, mais ça veut dire quoi ça ?! Le jeu étant déconseillé aux moins de 16 ou 18 ans, pourquoi nous pondre un truc pour gamins assistés ???!

Dommage également qu’on ne sache toujours pas raconter une histoire sans passer par d’interminables cinématiques. On est encore loin de l’ennui incommensurable provoqué par les jeux de Kojima, mais j’ai bien failli piquer du nez à plusieurs reprises, tant les cinématiques sont longues, nombreuses et barbantes. D’autant plus que l’histoire n’a rien de bien palpitant, tant elle est cousue de fil blanc. Le thème est bateau, le déroulement est bateau, les rebondissements brillent par leur absence et toutes les ficelles sont tellement grosses qu’après une heure de jeu, on peut soi-même écrire l’histoire tant on l’a vue et revue dans moult téléfilms de la TNT. Mais bon, à quelques détails près, il faut bien reconnaitre que ce Tomb Raider nouvelle formule est un très bon jeu d’action. Il faudrait être sacrément aigri pour le nier (même moi, qui trolle plus que de raison, n’en suis pas capable). Un très bon jeu d’action, certes, mais clairement plus un Tomb Raider. Car tout ce qui faisait le sel de la licence a disparu. En tout cas, pour ceux qui ne possèdent qu’un PC ou une 360, voici enfin leur chance de jouer à Uncharted. Et ça, c’est plutôt une bonne nouvelle, non ?

Par Fylodindon, le 4 mai 2013

 

Pages 1 | 2

Avatar de Toma021

Ca reste quand même un sous-uncharted. A part l’ennui je me rappelle déjà plus y avoir joué. Le seul point positif du jeu c’est qu’il est plutôt joli.
Et juste par rapport à ta phrase d’intro, je ne trouve pas que Square ait massacré Hitman (contrairement à Tomb Raider)

Toma021, le 4 mai 2013 à 12h49
Avatar de Fylodindon

Bah moi c’est le contraire. J’ai trouvé ce Tomb Raider meilleur que Hitman... La seule différence, c’est que ce Tomb Raider n’est plus un Tomb Raider. Mais ça reste un bon jeu. Alors que Hitman, c’est toujours un Hitman, mais un mauvais jeu.

Et puis, même si je n’ai pas fait le 3 et pas terminé le 2, j’ai préféré Tomb Raider à Uncharted (tout au moins au premier). Car comme je le dis dans ma critique, je trouve les gunfights mieux équilibrés.

Fylodindon, le 4 mai 2013 à 12h58
Avatar de Toma021

C’est bon je te parle plus...

Toma021, le 4 mai 2013 à 13h04
Avatar de Toma021

Pour Tomb raider, tu le dis toi même, l’histoire est nulle et on peut nous meme écrire la fin au bout de la première heure. Et en dehors des scènes scénarisées où elle en prend plein la gueule je trouve l’aventure absolument sans intérêts. Y’a qu’à voir le côté survie/chasse qu’ils nous apprennent au début pour rien.
Pour Hitman, je sais pas si tu y as joué plus d’une mission mais il est pas mal du tout. On peut sortir une belle liste de défauts aussi mais on peut vraiment le faire proprement.

Toma021, le 4 mai 2013 à 13h07
Avatar de Fylodindon

Ouais, l’histoire est moins intéressante que dans Uncharted, là je te l’accorde. Mais je trouve que pour un jeu d’action (et pas un Tomb Raider, qu’on s’entende bien), les séquences sont plus équilibrées que dans Uncharted.

J’ai moins ce sentiment d’avoir grimpé un truc improbable pour retrouver en haut 67 lascars qui ont, à priori, pris un ascenseur et qui respawnent à l’infini. Je trouve aussi que le feeling des armes est meilleur.

Après, Uncharted est meilleur niveau dépaysement, scénario et dialogues, avec notamment souvent un gus à côté de toi, ce qui apporte beaucoup je trouve. Les personnages secondaires sont mieux écrits aussi.

Enfin bref, Uncharted a une meilleure cinématographie, mais Tomb Raider un meilleur gameplay.

Quant à Hitman, j’ai commencé à brûler des vierges pour maudire Square sur dix générations au bout de la quatrième ou cinquième mission... Bref, je ne suis pas allé au bout, mais j’ai quand même eu un bel aperçu des dégâts.

Fylodindon, le 4 mai 2013 à 14h23
Avatar de Slobeo

Tu nous parle pas du mode multi Fylo ? Il est si nul que ça ? J’ai joué un peu à ce jeu (le début) et j’aimais bien le système d’amélioration d’armes même si au stade du jeu où j’étais y avait pas grand chose à améliorer. Faudra m’expliquer par contre comment une moitié de Colt 45 se retrouve dans un tombeau qui date de Mathusalem. Lara passe quand même un peu trop son temps à couiner(geignarde) transformant tous les combats au corps à corps en tentative de viol... C’est un peu relou et ça joue clairement sur les hormones des joueurs. Ça a pas grand intérêt imaginez la situation dans Gears of War ou Arkham City où l’on jouerait des mecs qui couineraient et se feraient coincer dans les coins par des malfrats à chaque cinématique "action", ça n’aurait pas trop d’allure...

Slobeo, le 4 mai 2013 à 18h35
Avatar de Walid

Parlé de son mode multijoueur n’as absolument aucun intérêt, fais comme si il n’y en avait pas, ça vaut mieux.

Pour parlé du jeu, c’est vrai qu’il est pas mal et qu’on s’amuse quand même, mais c’est franchement générique avec des truc qu’on as déja vue partout 50 fois, rien de mémorable donc, un bon jeu mais surement pas du TR, un peu con quand on achète un jeux avec écris Tomb raider dessus, m’enfin bon on a l’habitude maintenant.

Quand à Hitman, je suis un peu de l’avis de Fylo. Franchement c’est limite, il y a 2-3 mission pas mal, mais le reste est franchement moyen, si il continue dans cette lignée avec le prochain, ce qui est une évidence de toute manière, ce seras probablement une daube dans la série Hitman.

Walid, le 4 mai 2013 à 19h18
Avatar de Fylodindon

Le multi, je n’ai même pas essayé...
Je boycotte les multi tous pourris ajouté à l’arrache parce que c’est la norme.

Fylodindon, le 4 mai 2013 à 19h50
Avatar de Toma021

Je veux pas être trop de mauvaise fois alors ouai au niveau équilibre sur les gunfights t’as raison. On a moins l’impression de se casser le cul à arriver à un point X pour retrouver 70 ennemis où tu sais pas comment ils ont fait pour arriver là. Mais bon je maintiens que je me suis ennuyé sévère en jouant à ce Tomb Raider.
Pour le multi au moins on est tous d’accord. Faut même pas le lancer. (et je l’ai pas testé).
Pour Hitman, étant un fan je peux te citer un tas de trucs abusés et oui je déteste Square pour ce qu’ils ont commencé à faire à la saga surtout au niveau du scénar où le côté chasse à l’homme contre 47 nique pas mal le principe même du tueur invisible qui bosse sur contrat. Mais avec du recul on peut trouver plein de moyen différents de faire toutes les missions et on a presque la même liberté que dans les anciens (qui étaient pas non plus sans défauts au passage) Enfin bref, on est hors sujet alors on va arrêter de parler de Hitman mais il est pas si mal ;-)

Toma021, le 5 mai 2013 à 21h20
Avatar de Nachcar

Moi je l’ai trouvé pas trop mal ce Tomb Raider. C’est bien mis en scène, beau, il y a quelques bonnes scènes, les gunfights sont bien fait... Le seul truc qui m’a un peu gavé c’est la redondance de certaines scènes. Le pont qui s’écroule, l’avion qui tombe, encore un pont qui s’écroule... Lara passe sont temps à se rattraper de justesse afin d’éviter une chute fatale. Ah et en effet le scénario est un peu bidon. Y aussi un truc chiant c’est le schéma du jeu : 5 minute de calme, de grimpette et d’énigmes, 5 minutes de Gunfights, 5 minute de calme, de grimpette et d’énigmes... Au bout d’un moment on n’est plus surpris par le rythme du jeu et on s’attend toujours à trouver des ennemis à la fin de notre ascension.
Dommage que le coté survie soit complètement anecdotique également.

Nachcar, le 7 mai 2013 à 12h28

Pages 1 | 2


Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>