Recherches à la con des internauteselle dit non.je ss faire pipi très dur avec erottique

Alors là, je crois qu’on tient un gagnant

 

Tales from the Borderlands : Episode 2 - Atlas Mugged, La Nalyse

Deuxième épisode de l'histoire la plus rafraîchissante du catalogue Telltale Games.

La nalyse n’est pas systématiquement raccord avec l’actu, elle n’est pas objective, ce n’est pas une fiche technique, elle ne fait pas de détails ou en donne tout plein selon l’humeur, elle n’est pas faites pour influencer tes achats de consommateur fou parce qu’elle n’en tirerait aucun intérêt, elle est juste écrite pour te faire partager mes goûts à moi, ton K.mi qui t’aime (un peu comme un gosse qui fait popo et qui est fier et émerveillé de le montrer à tout le monde.)

Je vous l’introduis tout entier

Particulièrement drôle et assez rythmé, j’avais une certaine hâte à retrouver Tales from the Borderlands qui tranche un peu avec le sérieux et la tension des Telltale de ces dernières années.

Le pitch dans ta potch

On redémarre là où on s’était arrêté dans le premier épisode, comme souvent avec Telltale. Fiona et Rhys continue à raconter leur histoire, alors qu’ils sont sur les traces d’un fameux Vault, qu’ils ont des chasseurs de prime et un certain nombre de personnes au cul, que les fans de Borderlands 2 retrouvent avec joie Handsome Jack et que les 10 millions de dollars qu’ils convoitaient se sont envolés...

Le paragraphe qui sera copié-collé à chaque Telltalerie

C’est techniquement très faible. C’est intégralement en Anglais. Sur PC le clavier est uniquement en Qwerty. Sur consoles il y a aléatoirement des bugs immondes. Les choix moraux et leurs conséquences ne sont pas aussi dingues qu’ils le laissent croire au premier abord mais fonctionnent quand même très bien et surprennent même parfois. C’est finalement très peu interactif. Bref, c’est un jeu Telltale, c’est du foutage de gueule, mais c’est tellement bien écrit que tout est rattrapé par le récit.

Attardons-nous là-dessus (enfin, moi, surtout…)

Au-delà de l’humour, toujours aussi efficace, ce qui est intéressant et bienvenu dans ce Tales from the Borderlands c’est sa narration. L’histoire contée tour à tour par Rhys et Fiona prend forme sous notre contrôle tout en subissant de temps à autres les facéties et commentaires de l’autre devant le manque de crédibilité de certains faits. Jusqu’ici, les auteurs jouent admirablement bien avec la façon dont ils nous racontent cette aventure. Il y a finalement sûrement plus d’audace là-dedans que dans ce que Telltale avait pris l’habitude de faire de The Walking Dead à Game of Thrones en passant par The Wolf Among Us. Je ne dis pas que ces derniers sont mauvais (pour preuve j’ai critiqué de manière souvent élogieuse l’intégralité des épisodes et des saisons des titres en question sur ce site), mais qu’au niveau de l’écriture, tout aussi maîtrisés soient-ils, on commençait à atteindre une forme de rythme de croisière un peu tranquille bien que toujours aussi maîtrisé.

Tales from the Borderlands et ce "Atlas Mugged" compris fait donc office de coup de pompe dans la fourmilière histoire de réveiller un peu tout ça, sûrement aidé par l’état d’esprit Borderlands qui encourage à se lâcher. Même la mise en scène tente toujours quelques petits trucs cools, à commencer par l’intervention du générique de début de ce deuxième épisode. Et si finalement il ne se passe pas grand chose, il y a du mouvement, pas mal d’action et une ambiance vraiment agréable et fun. De tous les titres de Telltale c’est d’ailleurs sûrement celui qui me fait le plus regretter cet archaïque gameplay handicapé. La faute à beaucoup de passages de bastonnade / fusillades / poursuites rendus un peu relou par des martelages de touche complètement dépassés (il faudrait vraiment que Telltale s’en aperçoive un jour). Alors bon, on peut difficilement être surpris de voir Telltale faire du Telltale, et on l’accepte désormais sans broncher, mais reste qu’avec un vrai gameplay on toucherait peut-être quelque chose d’encore plus énorme. Je me prends même à rêver d’un Borderlands en TPS avec cette écriture et ce sens narratif bien prenant de Tales from.... Toujours est-il que la saison est partie pour être de très bonne qualité doublée d’une bouffée d’air frais sur le climat pesant des histoires habituelles du développeur. On se croirait devant une bonne comédie d’action et c’est assez jouissif.

Par K.mizol, le 18 mars 2015

 
Avatar de Fylodindon

J’ai terminé le second épisode et je commence à me demander si Tales from the Borderlands ne serait pas en train de devenir mon TellTale préféré alors que c’était celui qui m’attirait le moins, à la base.

J’adore l’humour débile, les personnages et, forcément, l’univers de Borderlands.
Même le générique de début est génial.

C’est une vraie comédie d’aventures comme on n’en voit jamais dans cette industrie...

Fylodindon, le 21 mars 2015 à 15h33
Avatar de Anon

Je l’ai trouvé excellent.

A la fin de l’intro, la scène ou les deux types tombent du véhicule au ralenti est fantastique. C’est vraiment stupide en soi mais y’a un truc que j’arrive pas a expliquer, ça surpasse Pixar et cie dans le comique de mise en scène. On sent que c’est maîtrisé a 100% et que c’est fait par des passionés.

Si un jour ils améliorent le moteur ou les graphistes, et qu’ils foutent des sous-titres autres qu’anglais (le nb de gens qui ragent sur ça sur les forums... :D) ils touchent le jackpot (encore plus que maintenant).

Je me demande quand même ce qu’ils vont faire de Minecraft , là ils ont quand même placé la barre très haut.

Anon, le 24 mars 2015 à 19h34

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>