Citation

I have a Dreamcast - Martin Luther King

 

TIME Stories - Estrella Drive

Bienvenue dans les années 80. En 1982 pour être précis. Une perturbation a été détectée dans une luxueuse villa Hollywoodienne. Villa hantée ? Non... bien pire ! Mais je ne vous en dirai pas plus. Toujours est-il qu’il s’y trame des choses étranges et que ça va partir en cacahuète !

Estrella Drive est le 7ème scénario de Time Stories. C’est aussi l’un des tous meilleurs. Si ce n’est le meilleur. Loin devant la Prophétie des Dragons (le moins bon de tous selon moi) et au coude à coude avec Marcy Case (que j’adore) et Lumen Fidei (que j’aime également beaucoup). Ce scénario est écrit par Willy Dupont, développé par Manuel Rozoy et illustré par Cari et Pascal Quidault.

Bienvenu dans le monde réel

Enfin un scénario qui nous propose de vivre une histoire ancrée dans la réalité, sans combat final chiant et fade contre des créature fantastiques. On y combattra bien des monstres, mais ceux-ci sont tout ce qu’il y a de plus humain… si on arrive à faire abstraction de leur folie bien évidemment. Et quand je parle d’histoire ancrée dans la réalité (et sans vous spoiler) j’entends par là qu’il est ici question de revivre des faits réels. Faits violents et sinistres qui ont malheureusement eu lieu il y a quelques années de cela. L’ambiance y est assez lourde et adulte. Boobs, sang et drogue seront au programme. Le “Public Averti” sur la boite n’est pas là pour rien, même si je trouve que cette mention aurait tout à fait eu sa place sur certaines boîtes précédentes, ce scénario ne m’ayant pas paru plus violent/crue/osé que d’autres.

Estrella Drive est l’un d’un rare scénarios (avec Marcy Case) où l’on a un but précis, une enquête claire. Il y a une vrai finalité et un réel objectif. On sait pourquoi on est là. Nous ne sommes pas ici pour enquêter sur des phénomènes étranges sans savoir réellement ce que l’on cherche. Le but n’est pas d’avancer bêtement dans l’aventure afin d’arriver au boss de fin de niveau. Nous sommes ici face à une enquête avec son lot “d’indices” importants et de rebondissements. Il y aura aussi un peu de baston mais moins que lors des précédentes aventures. Bien évidemment, comme dans chaque scénario, on a le droit à de nouvelles et malines mécaniques qui n’alourdissent jamais le jeu.

Franchement il n’y a pas grand chose à reprocher à Estrella Drive. Comme toujours, le principe de runs force à “rusher” les dernières tentatives afin d’optimiser les unités de temps et ça, personnellement, ça a tendance à me sortir du scénario. A quand une aventure sans cette contrainte qui rallonge artificiellement la durée d’une partie ? Malgré ce défaut récurrent je conseille fortement à ceux aimant T.I.M.E Stories de se jeter les yeux fermés dans l’aventure. Les autres, passez votre chemin, rien de neuf.

Par Nachcar, le 21 janvier 2018

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ?

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>