Recherches à la con des internautesbruce lee sur mon pc

Rocco Siffredi dans ma culotte.

 

Skyforge, In GodS We Trust

Après avoir traîné ses guêtres du côté du PC et de la Playstation 4, le MMO Free 2 Play Skyforge débarque sur Xbox One.

En avril 2015, on avait pu poser nos sales pattes sur la bêta PC de ce MMO pas si RPG que ça. Un peu plus de deux ans après, le titre d’Allods et d’Obsidian se lance sur Xbox One ; l’occasion pour nous de voir le chemin qu’il a parcouru depuis.

Dans l’absolu, pas de grands bouleversements au départ, puisqu’on y joue toujours un soldat devenu immortel après s’être fait méchamment occire par un mage noir énigmatique et son armées de sbires aux allures de gros rongeurs. Comme à l’époque, trois classes sont disponibles au départ : Le Paladin, le Cyromancien et le Lumancien. Et si pour votre bizutage en tant qu’immortel, vous serez relativement limité en capacités, très rapidement vous allez gagner en puissance ; trop rapidement sans doute même.

Car on attaque là le premier et le plus important des changements opérés sur Skyforge depuis sa sortie initiale. En effet, l’Atlas de l’Ascension qui servait d’arbre de compétences de votre personnage et qui était commun à toutes les classes, a disparu. Aujourd’hui, chacune d’entre elle dispose d’un arbre personnel plus restreint, baptisé Temple. On peut toutefois difficilement parler d’arbre de compétences ici, tant celui-ci ne propose aucune ramification ; comprenez que la progression se veut très linéaire. Vous débloquez ainsi les pouvoirs un à un, assez rapidement d’ailleurs, mais vous ne pourrez pas vous orienter vers différentes spécifications. Ce choix permet aux joueurs de profiter de son personnage à plein régime, très rapidement. En contrepartie, rien ne démarquera un Paladin d’un autre Paladin, si ce n’est ses caractéristiques physiques et ses fringues.

Enfin, ce n’est pas tout à fait vrai. Car si les pouvoirs actifs en eux-mêmes ne varieront pas, vous débloquerez toutefois différents pouvoirs passifs et autres bonus sous la forme de symboles, en atteignant et en faisant évoluer, via des quêtes spécifiques, les forteresses. Il existe 32 symboles offrant des effets divers et variés sur votre puissance, votre vitesse, etc., et votre personnage pourra s’équiper de 8 d’entre eux max, en simultané. L’une des principales conséquences de la suppression de l’Atlas, c’est que désormais les nouvelles classes ne seront plus débloquées via la progression du personnage, mais contre de la monnaie sonnante et trébuchante, pour 25.000 diamants. Bien entendu, ces diamants se gagnent avec parcimonie au fil de vos pérégrinations, mais peuvent également s’acquérir plus rapidement, dès lors que vous avez en votre possession ce précieux artefact cher à bon nombre de Free 2 Play (et pas que) : La carte bleue !

Les autres changements concernent la partie gestion, et notamment celle de vos adeptes. Car au fur et à mesure de vos exploits, vous allez commencer à vous faire connaître auprès des simples mortels, qui vous adoreront et sacrifieront des vierges en votre nom. Bon, pour les sacrifices je ne suis pas totalement certains, mais en tout cas ils vous adoreront, comme en témoignent les nombreux cadeaux qui viendront enrichir votre inventaire au rythme de votre célébrité croissante. Vous allez d’ailleurs désormais gérer quelques bâtiments érigés à votre gloire, que ce soit pour vos adeptes, vos trophées ou encore votre niveau de puissance.

Voilà peu ou prou les principales différences de cette version Xbox One, identique à la récente mise à jour du jeu sur PC (màj de septembre dernier). Pour le reste, on est en terrain connu, avec un jeu davantage axé TPS que RPG, où le gameplay s’axe essentiellement autour de combos dévastateurs, dans des niveaux, pour la plupart, très orientés "couloirs". C’est d’ailleurs principalement pour cette raison que le jeu se veut ultra répétitif, notamment dans les premières heures. Car si Skyforge commence à dévoiler tout son potentiel à haut niveau de Prestige, il vous faudra un sacré paquet d’heures pour l’atteindre, à farmer dans des niveaux au level design peu inspiré et au challenge relativement limité.

Bien entendu, les joueurs plus chevronnés pourront s’adonner à des activités bien plus tendues, mais aussi plus rémunératrices, en solo ou en groupe. Ils pourront même se lancer dans du PVP et même des raids, dès lors qu’ils auront atteint la forme divine de leur personnage. Mais vu le temps que ça prend, le commun des mortels aura lâché l’affaire bien avant cela, lassé de casser du mob avec un personnage qui évolue pas ou peu. Dès lors, s’il est gratuit, très accessible et pas forcément désagréable à jouer, Skyforge n’est pas non plus le plus fun des MMORPG Free 2 Play sur le marché. De plus, j’avoue avoir préféré le système de progression d’il y a deux ans, celui-ci étant vraiment trop axé sur la monnaie virtuelle (avec un pont, forcément, vers la monnaie réelle). Toutefois, vu que la concurrence est réduite sur Xbox One et que les adaptations de Tera et Black Desert Online se font désirer, vous auriez tort de ne pas, au moins, l’essayer.

Par Fylodindon, le 29 novembre 2017

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.


Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>