Citation

Amenez moi mon chéquier que je rachète ce site ! - Bill Gates

 

Parlons jeux vidéo avec... Alexis Le Dressay

Alexis Le Dressay, co-fondateur d'Eugen Systems, s'est prêté à son tour à notre petit débat sur la création de jeux vidéo, entre deux sessions de développement de R.U.S.E....

« Parlons jeux vidéo avec… » est un concept d’entretiens un peu particulier puisque si les créateurs de jeux vidéo qui y répondent changent, les questions, elles, ne changent pas. Tournant autour du média jeu vidéo et non pas autour d’un jeu en particulier, le but de ces questions est de cerner la vision des créateurs et de les comparer. C’est en quelque sorte un témoignage de ce que le jeu vidéo était, est, et de ce qu’il peut être amené à devenir selon ceux qui les font.

GIFAlexis Le Dressay a fait des études d’ingénieur, où il s’en est tiré avec les honneurs, avant de décider de faire de sa passion son métier en fondant, avec son frère Cédric, Eugen Systems en 2000 (en hommage à leur copain de bar Eugène ou un truc dans le genre, c’était soit ça soit Robert Systems). Spécialisé dans les STR, son studio lui fera endosser plusieurs casquettes y compris créatives, comme tous fondateurs de studios qui se respectent. Après des débuts assez mitigés avec Times of Conflict, la qualité s’est de plus en plus affirmée au sein de leurs productions en parallèle à l’expérience acquise. Le moyen The Gladiators en 2002 précéda Act of Wars acclamé par la critique en 2005. Leur prochain titre (encore en développement) est le dénommé R.U.S.E., qualifié d’indiscutable blockbuster et promotionné en tant que tel par Ubisoft. Preuve en est que la stratégie temps réel s’applique aussi à la direction d’un studio, Eugen Systems c’est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps. Quel ivrogne cet Alexis.

Un commentaire à faire ou quelque chose à ajouter au sujet du texte de ta biographie polygamerisée ?
Trois erreurs se sont glissées dans cette biographie. Toujours en quête de vérité, allons chers lecteurs, rétablir les faits...
« Alexis Le Dressay a fait des études d’ingénieur ». Vrai ou faux ? La réponse est évidemment... Faux. Alexis Le Dressay a fait des études d’architecture. C’est Cédric qui est l’ingénieur. (Nd K.mi : Ouais mais aussi vous faites chier à avoir le même nom les deux frères là, aussi, quand même, après je confond tout alors c’est pas d’ma faute… Ok j’ai honte.)

JPEG« après des débuts assez mitigés avec Times of Conflict ». Alors là je dis non, (j’étais à deux doigts de ne pas continuer la lecture, et j’hurlais à la trahison). Oser dire que Times of Conflict est un jeu médiocre... Times of Conflict était trop en avance sur son temps voilà tout. La vraie réponse est « après des débuts mythiques avec Times of Conflict, Eugen frôle dès son premier jeu l’absolue perfection. Hélas, trois fois hélas, face à un monde incrédule, le jeu ne connaitra pas le succès planétaire qu’il méritait ».

"Eugen" : Dès la création d’Eugen, nous avons pensé à la pérennité de la société dans 99 ans. Les prénoms ont un cycle de vie bien à eux. Ringard maintenant, ultra tendance dans 60 ans. Eugen est résolument tourné vers l’avenir. Kevin Systems ça assure grave maintenant mais dans 20 ans ? Plus sérieusement, notre petite sœur s’appelle Eugénie.

Voilà, les choses sont en ordre maintenant.

Sur Polygamer on se pose plein de questions vis-à-vis du jeu vidéo, par exemple comment tu expliques qu’il arrive à nous angoisser, nous stresser, nous faire réfléchir (à des énigmes surtout), nous injecter de l’adrénaline, mais qu’il nous fait rarement rire et pour ainsi dire jamais pleurer ?
Je peux pleurer devant un jeu de stratégie. Par exemple, Times of Conflict m’a fait beaucoup pleurer au moment de sa sortie.

JPEGTu ferais quoi toi, en tant qu’auteur plein d’idées, pour nous faire pisser de rire ou pleurer d’émotion dans un jeu ? Tu travaillerais surtout la narration ? L’interaction ? Le côté visuel ?
J’inventerais la mécanique ludique du rire et celle de la chiale. Plus tu ris, plus tu gagnes de points. Si tu ne ris pas assez, tu perds et tu retournes au menu principal (où ça crash parce que c’est marrant les écrans de chargement). Attention pas de sauvegarde possible. Donc t’as vraiment intérêt à te marrer sinon game over. Possibilité de rire mitraillette (hinhinhinhin) ou rire niais pris en compte. La mécanique de la chiale c’est presque pareil sauf que je rajoute la possibilité de faire des combos par exemple spams + larmes. Je pense déjà à l’addon avec le rire bergsonien.

Imaginons que je sois bien placé chez Microsoft et Epic, j’te file la tête du développement du prochain Gears of War, t’es libre à 100%. T’en fais quoi et pourquoi ?
J’intègre ma mécanique ludique du rire et je fais tester à bilou.

Imaginons que je sois bien placé chez Nintendo (ouais je sais, je suis apprécié chez beaucoup de monde), j’te file la tête du développement du prochain Zelda, t’es libre à 100%. T’en fais quoi et pourquoi ?
On déconne pas chez Nintendo. Je crois que c’est des mecs super sérieux. J’ai peur que la mécanique du rire, ça ne passe pas... La mécanique de la chiale c’est pas mal (le coup du combos en particulier) mais est ce que c’est très dans l’esprit Zelda ?

Le sexe dans le jeu vidéo, ça sera possible un jour en occident ? (J’entends par là des jeux à caractère sexuel commercialisés strictement pour les adultes évidemment, non pas quelconque rapports bizarres avec ta console.... Ma question au-delà d’être lubrique ou ludique penche surtout à te faire causer censure et histoires uniquement pour adultes dans un jeu vidéo...)
JPEGLa censure est ultra présente dans le jeu vidéo et beaucoup moins permissive que dans le cinéma. Mais il y a beaucoup de jeux classés 18+ qui ont connu des énormes succès. GTA est l’exemple qui me vient en tête. Donc je suppose qu’à terme c’est tout à fait envisageable de voir plus de jeux allant dans ce sens.

As-tu des frustrations en tant que créateur de jeux vidéo ? Lesquelles ? Pourquoi ?
Je trouve que c’est très long de faire un jeu. J’aurais envie de pouvoir tester des idées plus rapidement. La frustration apparait quand tu ne peux pas faire toi-même les choses ou que les choses que tu aimeras avoir vont prendre un temps trop important.

Faire des jeux vidéo, c’était mieux avant ?
JPEGNon, je ne trouve pas. Je trouve qu’avec l’expérience acquise j’ai plus de satisfaction et de plaisir à travailler. J’ai le sentiment d’être meilleur maintenant que lorsque j’ai commencé (remember Times of Conflict). Et comme tu l’as décrit dans la biographie, nos jeux chez Eugen se sont constamment améliorés. J’avoue que je tire une grande satisfaction professionnelle lorsque qu’un joueur me dit qu’il a aimé Gladiator, qu’il a adoré Act of War et qu’il attend RUSE avec impatience. Avoir des fans ça t’aide à avancer et en même temps ça te cadre pour créer des expériences nouvelles de stratégie sans jamais les trahir ni les décevoir.

Parles nous d’un ou de plusieurs de tes projets que t’aurais aimé sortir mais que tu n’as pas pu suite aux refus des éditeurs ou autres soucis. Parait que chaque créateur a au moins un projet maudit de ce type dans son baluchon, donc voilà, frustre nous de ne jamais pouvoir y jouer je t’en prie... D’ailleurs avec le recul t’en penses quoi de ce(s) projet(s) qui reste(nt) dans les cartons et de ce qui les y fait rester ?
J’adorerais faire Act of War 2. Je reçois souvent des mails de joueur qui nous supplie de le faire. Malheureusement, la licence ne nous appartient pas, c’est Atari qui a les droits.

Vis-à-vis de ton expérience, t’aurais quoi à donner comme conseils à un gars qui part de zéro, les poches vides, et qui se lance dans le Game Design avec dans son sac plein d’idées et d’ambition ?
Je lui dirais que le métier de game designer est un métier où le travail compte énormément. Les métiers créatifs sont des métiers très exigeants et demandent beaucoup de travail. Il faut donc être passionné pour ne pas s’épuiser ou se décourager. J’encourage les jeunes game designer à se poser la question suivante : Quel est votre type de jeu préféré ? C’est très important car bosser sur un type de jeu qu’on n’aime pas, c’est à la fois une perte de temps et se donner les meilleures chances de faire du boulot de sagouin. Il faut adorer le genre sinon on ment aux joueurs. C’est la première question que je pose à quelqu’un qui postule chez Eugen. Ce qui m’étonne toujours quand il y en a qui me répondent : Je ne joue jamais aux jeux de stratégie...
Je résume, passion + travail. C’est comme ça que le talent se découvre.

JPEGEst-ce que les jeux qui t’ont marqués en tant que joueur sont les mêmes qui t’ont impressionnés en tant que créateur ?
Non pas toujours. Il y a des jeux que je n’aime pas forcément auquel je joue parce qu’ils ont un niveau de réalisation qui m’impressionne. Je pense aux blockbusters ou aux éternelles suites auxquelles on a le droit généralement autour de noël. Il y en a d’autres que je n’aime pas, que je teste pour voir à quoi ça ressemble, de comprendre comment autant de joueurs peuvent y jouer et s’y intéresser. Je pense à ces « social games » sur facebook. Ça m’impressionne que de telles merdes puissent attirer autant de monde.

Pour te poser au moins une question un peu plus classique : Parle nous de tes projets à venir et/ou des idées que tu aimerais explorer, lâches toi.
JPEGOn termine actuellement RUSE et on travaille aussi sur un nouveau concept de jeu. Un truc que je qualifierais d’extrêmement novateur quasi révolutionnaire et tout à fait génial. Je plaisante (à moitié). En tout cas, je pense que nos joueurs vont aimer ! C’est évidemment un jeu de stratégie :) mais je dois me garder de vous le dévoiler parce que c’est encore trop tôt.
Sinon on travaille sur un autre concept très orienté hardcore qui s’adresse à des fans. C’est assez kiffant de travailler sur ce genre de chose. Parce qu’on n’a pas besoin de faire de concession. C’est un jeu pour fan de... Pareil, je ne peux pas trop en dire. Désolé :( Enfin évidemment j’attends avec impatience la sortie de RUSE et on est complètement en embuscade pour la suite. On a suivi de très près la bêta publique et vu l’engouement et le nombre impressionnant de joueurs (+1.500.000 téléchargements !). On ne va donc pas les trahir en laissant RUSE en plan.

Enfin, que penses-tu de Polygamer ? As-tu des idées pour que l’on s’améliore, des suggestions, des trucs ou des machins ?
Very nice indeed ! J’aime beaucoup le ton, je le trouve décomplexé et c’est très bien parce qu’il s’agit de jeux vidéo et que ça doit rester cool. Un grand bravo !

Parlons jeux vidéo avec Eric Viennot, Paul Narducci, Raphaël Colantonio , Olivier Leonardi et Chris Avellone.

Par K.mizol, le 3 juin 2010

 
Avatar de Jules

R.U.S.E repoussé pour cause de proximité avec SC2 ?

C’est toujours sympa ces interviews.

Jules, le 3 juin 2010 à 12h12

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>