Recherches à la con des internautesla mode de djinn

Slim ou Bootcut ?

 

One Piece Gigant Battle, le seigneur de la baston

Le meilleur jeu de baston de la console, Jump Ultimate Stars, s’offre un skin One Piece plus facilement exportable en occident, et revient sur les derniers arcs de cette saga incontournable de la culture nippone.

Shonen Jump

JPEGLorsqu’on parle de Shonen, on évoque souvent des noms prestigieux comme San Goku ou Naruto. Il existe pourtant un troisième larron dont on parle (un peu) moins et qui n’a pourtant pas grand-chose à leur envier : Mugiwara no Luffy. Il faut dire qu’avec un peu plus de 500 épisodes au compteur, One Piece n’a rien de la petite série qui débute, bien au contraire, c’est, et de loin, la série la plus vendue à ce jour. Pourtant, à l’inverse de ses deux compères cités plus avant, Luffy n’a que très rarement été portés en jeux vidéo… du moins en occident. Une courte apparition sur Playstation et PS2, quelques épisodes DS à oublier, un double épisode sur Wii tout juste sympatoche (et encore, mieux vaut être fan). Bref, pas grand-chose à se mettre sous la dent, et encore moins sur consoles HD. Ce n’est d’ailleurs toujours pas sur PS360 que la bande à « chapeau de paille » débarque cette fois-ci, ce n’est même pas sur console de salon, mais bel et bien sur l’inépuisable DS. Bien entendu, qui dit Shonen dit baston… One Piece Gigant Battle en est donc forcément un. Un jeu de combat à l’instar d’un Super Smash Brawl, où quatre personnages se foutent joyeusement sur la gueule, dans des niveaux à plusieurs étages et avec un max de bonus/malus à récolter.

JPEGLa recette n’est pas nouvelle, et à dire vrai, ce One Piece Gigant Battle ne fait que recopier celle éprouvée du duo Jump Super Stars et Jump Ultimate Stars. Mais étant donné que ces deux jeux ne sont pas sortis chez nous et ne sortiront jamais pour cause de droits bordéliques, les japonophobes pourront enfin goûter au plaisir de cette formule gagnante. Bien entendu, licence One Piece oblige, ne vous attendez pas à trouver des héros issus d’autres shonen, comme dans les deux jeux pré-cités. Toutefois, un grand, très grand nombre des personnages ayant traversés la saga One Piece à un moment ou un autre, se retrouvent au casting de ce titre. Il faut cependant noter que tous ne seront pas jouables. Seules quelques « pointures », comme Luffy bien sûr, mais aussi les membres de son équipage et quelques autres comme Barbe Noire, Jimbei ou même Magellan. Le reste du casting est alors dédié à l’assistance, puisqu’il est possible de prendre jusqu’à trois assistants dans son équipe, qui apparaitront à la demande pour vous sortir de situations compliquées.

Gros Nawak

JPEGPour coller au titre du soft, les environnements reprennent essentiellement les derniers arcs de la saga : La tour d’Impel Down, le QG de la Marine, l’archipel Shabondy, etc. Mais n’attendez pas le moindre effort scénaristique de sa part. Si les derniers environnements traversés par Luffy sont bien représentés, et dans leur ordre chronologique, les combats qui y ont lieu n’ont absolument rien à voir avec ceux du manga. Non, il s’agit plus de grosses rixes à quatre, aussi bien contre des ennemis (pirate vs marine) qu’entre alliés. Ces combats sont aléatoirement des affrontements classiques, avec toutes sortes de bonus/malus à récolter, ou des bastons à conditions (personnage empoisonné, personnage à protéger, objets à éviter, etc.). De plus, chacun des niveaux atteint propose son lot de récompenses, comme de l’XP supplémentaire, de l’argent ou des chemins alternatifs, en fonction de vos résultats (niveau à terminer avec un personnage donné, sans se faire toucher, en mettant KO l’ennemi avec ses assistants, etc.). Les personnages sont fidèles à la série, tous comme leurs coups spéciaux, souvent très détaillés pour une « simple » DS.

JPEGLoin des jeux de combat technique en 1 contre 1, la bonne humeur et l’accessibilité règne dans ce titre ; notamment grâce à un gameplay relativement simple à appréhender mais néanmoins suffisamment étoffé pour offrir une marge de progression intéressante. Varié, drôle, complet, bien réalisé et terriblement efficace, One Piece Gigant Battle se pose donc comme une valeur sûre de la console. Et même s’il est préférable d’être fan, ou tout au moins de connaître un tant soit peu la licence, les joueurs profanes ne devraient guère avoir de mal à y trouver également leur plaisir. Une vraie réussite qui mérite qu’on s’y attarde ; et les joueurs ne semblent pas m’avoir attendu d’ailleurs, car le succès est tel que le deuxième opus est d’ores et déjà sur les rails, pour une sortie en fin d’année au Japon. En tout cas, on espère la voir débarquer par chez nous dans les mois qui suivent, si Nintendo ne fait pas l’impasse sur la localisation, trop occupés qu’ils sont à promouvoir leur 3DS.

Tout simplement l’un des meilleurs représentants du genre sur la petite portable de Nintendo. Comme une ultime (i)révérance avant de céder sa place à sa copine qui donne le cancer des yeux.

Par Fylodindon, le 22 août 2011

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>