Recherches à la con des internautesComment ne pas mourir en multi sur lost planet ?

En évitant les balles !

 

Nex Machina, Deviens une machine

Une fois de plus, Housemarque nous offre un shooter. Et une fois de plus vos yeux vont saigner, vos doigts vont se crisper mais vous allez kiffer.

Après avoir saigné Dead Nation en 2010, après avoir kiffé Resogun en 2013, coopérisé Alienation en 2016, j’ai remis le couvert avec Matterfall cette année et là, j’ai remarqué que j’étais complètement passé à côté de Nex Machina en 2017 également. Grâce aux dernières soldes, ce petit oubli est réparé et bien m’en a pris.

Un pitch travaillé

Le pitch est simple mais rarement exploité (second degré), les robots sont de plus en plus perfectionnés et décident de prendre le pouvoir. Du coup vous êtes là pour les arrêter et sauver les humains sur votre passage. Pas besoin de plus de toute façon car avec Nex Machina, tout s’apprend sur le tas. Directement propulsé de sa moto dans la première aire de jeu, votre personnage devra (très très) rapidement comprendre ce qu’il faut faire de lui-même. Comme d’habitude sur leurs shooters, les commandes sont simples. Stick gauche pour se déplacer, stick droit pour tirer dans la direction pointée et hop on dézingue de la machine en veux-tu en voilà.

Les modes de jeu

Nex Machina propose l’indispensable mode Arcade. Car oui quand on refait un shooter à l’ancienne, on ne peut pas commencer par se passer de ce mode. Du coup, comme nos petits copains de Stranger Things que l’on a retrouvé récemment (fallait le caser ce lien dans cette critique), vous êtes comme devant votre vieille borne d’arcade, vous partez avec 5 vies, des continues plein les poches et on essaie d’enchainer les 5 mondes sans interruption. Seuls les boss vont venir casser le rythme frénétique du titre mais uniquement pour ajouter un peu de difficulté encore. D’ailleurs ce côté-là, 4 mode de difficultés sont au rendez-vous. Si finir le jeu en débutant se fait en quelques minutes (moins d’une heure je dirais), les modes plus compliqués vont vraiment vous mettre à l’épreuve jusqu’à vous pousser dans vos derniers retranchements et vous faire acquérir des réflexes de machine.

Les autres modes de jeu sont là pour agrandir la durée de vie du jeu. Car sans l’optique de faire du scoring, le jeu est très court. Le mode "Mondes uniques" ne sert qu’à rejouer un niveau entier sans refaire les autres, ce qui présente un intérêt que très limité. Ensuite on retrouve (enfin) un mode "coop en local" pour partager le plaisir à l’ancienne devant la même télé avec un ami et le mode "arène en ligne" qui permet lui aussi de refaire un monde entier mais avec cette notion de scoring où vous devrez accélérer, trouver tous les secrets et garder vos combos pour monter dans le classement tout ça sans perdre de vie bien sûr.

Kiki va encore saigner du nez

Le point commun avec les deux jeux de Housemarque de cette année ? les petits effets de particules qui vous en mettent plein les mirettes. À tel point qu’une partie de Nex Machina le matin au réveil est quelque chose que je peux vous déconseiller. Soyons clairs, si Kiki va saigner du nez vous vous allez saigner des yeux. Entre les particules, les couleurs fluo, vos tirs, ceux des adversaires et les effets d’explosions en tout genre, l’écran va être très vite saturé. Ajoutez à cela le coté frénétique du shooter et l’intensité continu du titre et vous comprendrez ce que je dis. À noter que le tout est soutenu par une ambiance sonore très bonne (même si elle ne reste pas gravée comme un Furi) avec des titres électro/gaming qui collent parfaitement.

En définitive Nex Machina me fait penser au film D.A.R.Y.L. car s’il faut combattre les machines il faudra surtout en devenir une au niveau des réflexes afin de pouvoir se mesurer aux niveaux les plus durs ou aux scores les plus élevés. Seul petit point noir de ce "petit" jeu, il est proposé au prix de 19€ et vu la durée de vie il faut quand même aimer les shooters pour se lancer à ce prix-là. Mais si vous le voyez passer en promo n’hésitez pas.

Par Toma021, le 4 décembre 2017

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.


Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>