Matterfall, Le Shooter 2d n’est pas mort

Housemarque va finir par entrer dans mon coeur. Après les très bons Dead Nation et Resogun, voilà que le studio nous offre coup sur coup les excellents Alienation, Nex Machina et Matterfall !

Housemarque n’en est donc plus à son coup d’essai en terme de shooter. Et après avoir bien apprécié Alienation avec un pote (c’était le jeu PS+ du mois de Mai), je me suis laissé tenté par le test de Matterfall. Et une fois de plus, le studio finlandais maitrise son sujet avec quelques petites critiques quand même.

Graphiquement le jeu est joli et reste dans le style Housemarque avec des couleurs, beaucoup de couleur chatoyantes à l’écran et plein de trucs de partout qui vous en foutent plein la gueule. Croyez-moi vos yeux vont morfler pendant que vous vous entêterez, par exemple sur le boss de fin. Apparement les graphismes sont optimisés pour PS4 pro pour un rendu encore plus fin mais franchement je ne vois pas l’intérêt. On reste sur un shooter 2d du coup faut pas me faire croire que nos consoles d’aujourd’hui ne sont pas capables d’afficher ça correctement. D’ailleurs la PS4 s’en sort à merveille et le jeu est d’une fluidité parfaite et ne souffre d’aucun ralentissement.

Niveau Gameplay, les commandes sont surprenantes mais finalement assez efficaces. Si vous préférez des améliorations passives plutôt que des armes secondaires, vous n’aurez que 3 boutons (les gâchettes en l’occurence) à gérer en plus des deux sticks directionnels. D’ailleurs les armes sont sympas mais pas forcement nécessaires du coup leur apport est assez limité dans le jeu. La base du gameplay repose sur le shoot et le dash et la nervosité du titre est clairement son point fort. Les phases calmes sont d’ailleurs peu intéressantes.

Enfin, les musiques sont le principal défaut du jeu. Outre le thème qui est presque un plagiat de Terminator avec une fausse note, tout le reste manque d’inspiration et même si les niveaux ne sont pas bien longs, on a l’impression d’écouter toujours la même chose. On est bien loin d’un Furi et c’est fort dommage car avec une super BO, le jeu aurait pu prendre une autre dimension.

Pour un prix raisonnable de 20€, on regrettera quand même sa durée de vie (environ 5h si vous ne bloquez pas comme moi pendant 3h sur le boss final) mais Matterfall est typiquement le genre de jeu où les 4 niveaux de difficultés ne sont pas là pour faire jolis mais bel et bien pour proposer des challenges aux joueurs qui apprécient le jeu.

En conclusion Nex Machina (même s’il est cité dans mon chapeau) est le seul jeu que je ne connais pas de housemarque et je crois que je vais m’y intéresser de plus prêt. Sony vous ne voulez pas le filer avec le PS+ de Septembre ?

Par Toma021, le 30 août 2017

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.


Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>