Recherches à la con des internautesdiplome super belle fille

Avec mention cochonne en plus ?

 

Mad Max : Fury Road, le débat

A film exceptionnel, article exceptionnel, on vous refait le coup de Batman : The Dark Knight Rises. Toute la rédac' a été voir Mad Max : Fury Road et n'étant jamais d'accord sur quoique ce soit - les habitués le savent - nous avons décidé de débattre autour du film plutôt que de vous livrer une critique lambda.

Attention , méga spoilers, plein, partout !

Si Fylodindon, Toma021, Nachcar et K.mizol (qui fait office de maître de cérémonie pour l’article) débattent autour du film sans Tsokoa, c’est tout simplement parce que ce dernier (qui a pourtant vu le film aussi) a l’interdiction de participer à Polygamer par sa meuf. Trop de débauche.

NOS ATTENTES

K.mi : J’ai vu la première trilogie, et même plusieurs fois, je reconnais être une sorte de fan de l’univers. Mad Max 2 est mon préféré des trois (marrant d’ailleurs de voir comme le premier a mal vieilli non pas visuellement mais dans le concept, il est limite devenu chiant)... Ca faisait un moment que Miller parlait de revenir avec un Mad Max, j’étais plus ou moins septique... Jusqu’à la bande annonce qui m’a mis une belle claque. Du coup j’attendais Fury Road de pieds ferme comme un truc bien nerveux, bien taré, modernisé, où tu t’en prends plein la gueule. J’ai couru au cinoche le lendemain de la sortie, assez excité. Ca faisait longtemps que je n’avais pas eu ce genre d’attente au cinéma.

Toma021 : Je ne me rappelle absolument plus des anciens Mad Max. Du coup très peu d’attentes pour celui-ci. Je savais que ça serait moins bien, je savais que l’acteur serait moins bon et je savais que le film ne me plairait pas (je parle de l’intérêt et du scénario). Du coup pourquoi y être allé, car la bande-annonce m’a quand même bien donné envie (d’un point de vue claque visuelle cette fois-ci).

Fylo : Personnellement, je n’attendais pas grand-chose de ce reboot. J’ai pourtant adoré la saga Mad Max, même si contrairement à K.mi, c’est le 1er qui m’a le plus marqué (même si je n’en ai plus que des bribes de souvenirs, depuis le temps). Seulement voilà, il y a pléthore de films que j’ai apprécié étant plus jeune, je ne me touche pas la nouille pour autant devant l’éventualité d’un remake/reboot ; d’autant plus que ce n’est pas ce qui manque de nos jours, tant le cinéma (comme le jeu vidéo ou la musique d’ailleurs) est en panne d’inspiration. Je n’en attendais pas grand-chose donc. Je n’avais d’ailleurs pas plus l’intention que cela d’aller le voir au ciné, jusqu’au jour où je suis tombé sur la bande annonce (comme quoi, parfois, c’est bien utile). Et puis merde, pour ma Pop Culture Générale, je m’y sentais un peu obligé…

Nach : Etant un gros fan de Mad Max (et plus particulièrement du 2) impossible pour moi de faire l’impasse sur ce Fury Road. Un peu inquiet tout de même par le nombre incalculable de reports du projet mes craintes ont vite étaient dissipées à la vue de la première BA. Grosse claque visuelle, tôle froissée à la tonne, assez peu de CGI... Le rêve ! Autant dire que j’attendais comme un gamin ce nouvel opus des aventures de Max.

UNE COURSE POURSUITE DE DEUX HEURES

K.mi : Je discutais avec un pote du film et il me disait être déçu du scénario. Est-ce que l’un d’entre vous attendait un scénario autre que la course poursuite de deux heures de Fury Road où tu t’en prends plein la gueule du début à la fin ? Parce qu’en soi, je comprends pas trop l’intérêt de mater un Mad Max pour autre chose que le bruit et la fureur. On est d’accord ?

Toma021 : La course poursuite répond bien à mes attentes comme indiqué précédemment. C’est là que la bande-annonce nous donnait envie et c’est là que le film est accrocheur et réussi.

Nach : Ce que j’aime au cinéma c’est en prendre plein la gueule. Autant dire que cette folle course poursuite de 2h m’a donné ma dose d’action pour les 3 années à venir. Bon c’est typiquement le genre de film qui te permet de débrancher ton cerveau après une dure journée à bosser dans la fonction publique (si si, des fois c’est dur !) mais qu’est-ce que c’est bon ! J’aurais tout de même aimé que le film s’attarde un peu plus sur la religion (mixe de culture Nordique et de mécanique) et le mode de vie du clan Immortan Joe (parce qu’il semble y avoir quelques trucs bien barrés - je pense notamment aux femmes qui produisent le lait) .

Fylo : Paradoxalement, ce Mad Max remis au goût du jour m’a davantage rappelé un autre film sorti la même année (1979), que le film originel lui-même. Ce film, c’est The Warriors (Les Guerriers de la nuit pour les anglophobes). Dans ce dernier, un gang de New York, accusé à tort du meurtre du grand guru des malfrats, tente de rallier leur quartier général symbolisé par une plage, avec tous les voyous new-yorkais à leur trousse. Le mobile mis à part, on y retrouve à peu de chose près les mêmes ingrédients : Une folle course poursuite du début à la fin, de la violence dans l’esprit mais pas dans l’image, des gangs aux noms et looks presque aussi marqués que leur folie, et un but précis symbolisé par un lieu (la plage pour les Warriors, la région verte dont j’ai oublié le nom pour Max et Furiosa). Ça marchait déjà à l’époque, ça marche encore mieux, avec les moyens techniques actuels, aujourd’hui. Une vraie réussite sur ce plan.

K.mi : Je vois pas le rapport avec The Warriors (que j’ai kiffé aussi), t’as été le cherché vachement loin... Dans ce reboot de Mad Max (qui fait plus pensé à Mad Max 2 dans l’esprit, en fait) tu as grosso modo un méga gang contre des personnes qui s’échappent, dans des véhicules de barges dans le désert. Et ils rencontrent un gang de vieilles, je t’accorde du coup un troisième gang. C’est quoi le rapport avec une bande contemporaine de New York qui affronte à pieds des dizaines d’autres bandes jusqu’à ce que la vérité soit rétablie ? Sinon dans ces cas là on peut chercher un rapprochement avec beaucoup d’autres films où l’objectif des personnages et d’aller d’un point A à un point B avec des poursuivants à leurs miches. Cent Mille Dollars au soleil par exemple... (Et en plus c’est dans un endroit bien ensoleillé aussi et ça se passe dans un camion...)

Fylo : Pour ce qui est du rapport avec The Warriors, c’est le truc qui m’a sauté aux yeux quand j’étais au cinoche. C’est même pas un truc que je me suis dit après coup, en repensant au film. Je trouve même le film plus proche de The Warriors que de la trilogie Mad Max... D’autant plus que Max passe au second plan (voire au troisième).
Après, tout n’est pas identique, encore heureux, mais la bande à Furiosa coursée par le gang d’Immortan Joe, par le gang du moulin, par le gang de Petrocity, par le gang avec les voitures hérissons, par le gang de motards dans le canyon, ça me rappelle vachement The Warriors qui se font eux aussi courser par trouzemille gangs. Tout ça dans le but d’atteindre un point d’arrivée où t’es supposé être en sécurité, comme par magie, juste parce que c’est ton territoire. Ça fait quand même beaucoup de similitudes. Les plus grosses différences, c’est qu’ils n’ont pas tué le boss au début et qu’ils font demi-tour une fois arrivés. M’enfin, je n’ai pas non plus dit que c’était un plagiat... Juste que ça m’y faisait penser.

K.mi : C’est marrant parce qu’en soi j’ai pas eu cette sensation du tout concernant les "trouzemille gangs", pour moi y a surtout un ensemble pas forcément rival qui poursuit Furiosa et Max.

GEORGE MILLER ET SA REALISATION

K.mi : Fury Road est hyper précis niveau mise en scène, très dynamique, avec seulement à peine 20% d’effets spéciaux. Ca m’a fait kiffer de voir ça, pas vous ? Tout est super fluide, jamais confus. A l’époque des gros films de super héros ou des robots géants qui détruisent la Terre, où tu comprends rien à ce qu’il se passe à l’écran à part pour ce qui est des explosions, j’ai trouvé ça super fort. Je trouve que Miller est vraiment sous estimé par Hollywood, en dehors de Mad Max c’est sûr qu’il n’a pas fait grand chose (Babe le cochon qui parle, le très apprécié Happy Feet, notamment) mais je trouve scandaleux qu’il n’ait jamais percé finalement. Bon c’est aussi la faute à pas de chance, en 2007 il devait réalisé l’adaptation de Justice League en film mais il y a eu tout un tas de faits chaotiques qui ont avorté le projet. Il y a un documentaire en préparation là-dessus d’ailleurs, sûrement du fait du succès de Fury Road. Je trouve dommage que Miller ne soit finalement "que" le réalisateur de Mad Max jusqu’à aujourd’hui.

Toma021 : La première scène du film m’a fait horriblement peur. Bruitages inutiles, désagréables (genre les bruits de mouvements de Max) et trop forts. Plans saccadés et faussement dynamiques. Au bout de 2 minutes je me demandais ce que j’étais venu faire au ciné. Et passé cette scène... quel régal. Tous les plans deviennent soigneux, aériens, posés, léchés, peu importe le qualificatif employé, Miller met tout le monde d’accord. Le film est artistique et fichtrement bien filmé.

Fylo : Côté réalisation, il n’y a rien à redire. Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas vu un film d’action (voire, un film avec de l’action), où il est possible d’identifier ce qui se passe à l’écran. Celles et ceux qui auront vu Elysium par exemple, sauront de quoi je parle. Ici pas de tremblement de la caméra, pas de plans qui partent dans tous les sens toutes les demi-secondes. Non, c’est net, propre, avec des plans de malade et un montage nerveux mais lisible. Une leçon donnée à tous ces pseudo-réalisateurs qui se gavent aux Marvel et DC Comics, dont le sens de la réalisation est presque aussi vide que la créativité de leurs propos.

Nach : George Miller merci ! Merci de nous proposer de l’action lisible. Merci d’apprendre à tout ces manches se prétendants réalisateurs à se servir d’une caméra. Merci de ne pas avoir succombé à la facilité du tout numérique. Merci pour tout ces plans sublimes. Merci pour cette BO épique. Merci pour tout. George je t’aime !

LA SCENE A RETENIR

K.mi : Est-ce qu’il y a une ou des scènes qui vont ont marqué ? Pour un film d’action c’est souvent ce qui fait la différence, les scènes qui te mettent sur le cul. Celle où Max découvre les meufs en train de s’arroser au jet d’eau (ça m’a fait penser à Faster Pussycat Kill Kill ! d’ailleurs, je sais pas si c’était volontaire mais j’imagine que oui vu que c’est un peu l’ancêtre de Mad Max) et surtout la baston qui s’en suit avec Furiosa et l’autre débile joué par Nicholas Hoult m’a bien plu. Tout le passage d’avant où Max est enchaîné à la tête d’une voiture est classe. Le moment avec les voitures perches est assez fascinant aussi...

Toma021 : Sans aucun doute la scène où les filles s’arrosent au jet d’eau aussi. Mais pas pour les mêmes raisons. C’est peut-être un manque de culture de ma part mais je ne vois aucune référence dans cette scène. Juste le moment le plus ridicule du film. Et malheureusement quand on me demande une scène c’est celle-ci qui vient en premier.

Fylo : C’est marrant, mais contrairement à mes acolytes, je n’ai pas vraiment retenu de scène culte. La fameuse scène du jet d’eau ne m’a fait ni chaud, ni froid. Ça ressemble plus à une séquence « clip-de-rap » pour faire plaisir aux ados, même si ça peut se justifier par la volonté de mettre en scène les femmes d’Immortan Joe, dont les attraits physiques sont aux antipodes de ses pondeuses. Visuellement, j’ai tout de même beaucoup aimé la séquence de la tempête de sable ou le court passage aux pays des corbeaux, même si je n’ai pas tout compris à ce dernier, notamment la présence de mecs un peu chelou sur des échasses.

Nach : Un peu comme Fylo je ne retiens pas une scène en particulier. En fait c’est plus toutes les idées visuelles parfois folles et toujours esthétiques que je retiens. Les voitures perches, le design des véhicules, le "bestiaire", la tempête de sable, les costumes... Et comment retenir une scène en particulier alors qu’on peut considérer le film comme une seule scène de poursuite ?

MAD MAX ET FURIOSA

K.mi : Tom Hardy en Mad Max, c’est une bonne idée. Le personnage dégage vraiment une impression de brutalité (y a une autre scène que j’ai beaucoup aimé où il part seul dans la nuit à la rencontre d’une voiture de War Boys et il revient avec des vivres la gueule en sang (qui n’est pas le sien). Par contre je suis un peu plus mitigé sur son côté altruiste dans le film. Il aide Furiosa à escorter les esclaves affranchies finalement assez vite alors que dans la mythologie du personnage c’est quand même un mec qui a perdu sa femme et sa fille et qui depuis s’en bat les couilles de tout et cherche juste à survivre en récupérant du pétrole où il peut (particulièrement dans Mad Max 2). D’ailleurs Furiosa (Charlize Theron est excellente, une fois de plus) éclipse beaucoup Mad Max dans le film. La suite est sensée être centrée sur Furiosa, je trouve que c’est déjà le cas. Alors certes c’est un super film, mais c’est limite si ça aurait pu s’appeler Mad Furiosa plutôt que Mad Max.

Toma021 : La question des personnages renvoie à une autre question : celle du titre (ou de la licence). En effet je me demande surtout pourquoi "Mad Max : Fury Road" et non "Fury Road" tout seul. Certes le contexte post-apocalyptique est le même mais le nom de Mad Max ne vient se coller à l’affiche uniquement pour le côté marketing et pour assurer le succès du film. Furiosa est clairement le personnage principal du film et tant mieux. Charlize Theron est super dans son rôle et qu’est ce qu’elle est belle. Ok j’ai toujours eu un faible pour les filles aux cheveux courts (là c’est trop courts d’ailleurs) mais là j’étais vraiment étonné.

K.mi : J’ai horreur des cheveux courts sur une femme, je trouve ça hyper laid... Par contre les filles à moignons...

Fylo : Côté personnages, Max est clairement badass comme (anti) héros. Par contre, sa présence est très largement éclipsée par celle de Furiosa, ne serait-ce parce que pendant près d’une heure, il ne va avoir que deux lignes de dialogue en tout et pour tout. Ça n’aide pas pour imposer un personnage au premier plan. De plus, les motivations (ou plutôt la démotivation) de Max est clairement délaissée, malgré quelques flashs particulièrement sans intérêt compte tenu du récit, au profit de la quête menée par Furiosa. En gros, Charlize Theron incarne le personnage le plus charismatique, celui qu’on voit sans doute le plus à l’écran et celui dont la quête fait office de scénario pour le film. Bref, c’est un film sur Furiosa, pas sur Max, qui se voit relégué au rang de chouette personnage secondaire.

Nach : J’ai toujours eu l’image d’un Max qui subissait un peu les événements et qui faisait son possible pour survivre dans ce monde de dingue. C’est le cas dans ce Fury Road. Il passe complètement au second plan et est éclipsé par Furiosa (Charlize Theron toujours aussi classe). Perso ça ne me choque pas.

LA VIOLENCE

K.mi : Vous allez me dire si j’hallucine ou si c’est parce que je suis tellement habitué à m’enfiler des tas de trucs déviants que je ne fais même plus attention, mais si le film dégage une réelle impression de brutalité, de folie, de bruit, je n’ai pas souvenir d’avoir vu du sang. J’ai du mal à considérer le film comme un truc violent au sens propre, c’est violent parce que ça bourrine, ça se bastonne, ça roule à fond, mais il y a très peu de scènes (voire aucune) où le sang coule à l’écran. C’est assez curieux finalement comme constat. Je n’attendais pas quelque chose de gore, ce n’est pas ce que je veux dire, et ça ne fait aucun doute que ça a été réfléchi pour éviter au maximum la censure US, mais pour un film qui dégage une telle aura de violence ça reste très gentil finalement.

Toma021 : Même réflexion que K.mi : J’ai trouvé que le film était étonnement soft. Vu l’univers et le fait qu’il s’agisse quand même d’une baston de deux heures, j’ai pas de souvenir de sang à part la fameuse scène ou Max revient couvert de sang qui n’est pas le sien. Et la blessure par balle d’une des femmes de Immortan joe que Max lui fait à la jambe. D’ailleurs une scène mériterait d’être vraiment plus gore c’est quand Furiosa arrache le masque d’Immortan joe.

Fylo : Pas de débat, je suis tout à fait d’accord avec les autres sur ce coup : La violence brille par son absence, et ce n’est pas plus mal d’ailleurs ! Je me demande même si la première trilogie n’était pas plus crade. Mais bon, à mon âge, la mémoire n’est plus ce qu’elle était. Je peux me tromper…

Nach : Pas de débat, je suis tout à fait d’accord avec les autres sur ce coup : La violence brille par son absence, et ce n’est pas plus mal d’ailleurs ! Je me demande même si la première trilogie n’était pas plus crade. Mais bon, à mon âge, la mémoire n’est plus ce qu’elle était. Je peux me tromper… (Oui j’ai juste copier/coller le paragraphe de Fylo)

LE DOOF WARRIOR, IMMORTAN JOE ETC

K.mi : Il y a une pelleté de personnages cultes, le Doof Warrior (en interview par ici) avec sa guitare lance-flammes en tête qui a beaucoup marqué les spectateurs. Immortan Joe et son masque, le mec qui vient tenir les comptes avec ses tumeurs aux jambes etc... Est-ce que vous aussi vous avez eu la sensation que si la saga Mad Max a influencé énormément le jeu vidéo (notamment, mais c’est le jeu vidéo qui m’intéresse ici), ce Fury Road a quelque chose de très jeu vidéo à son tour. Le Doof Warrior me fait vachement penser à un boss dans, si ma mémoire est bonne, Shadow of the Damned de Suda 51 et Shinji Mikami par exemple. Y a des perso que l’on imaginerait tout à fait sortir d’un chara design pour tout un tas de jeux eux-mêmes influencés par la première trilogie Mad Max comme Fallout, Borderlands ou Rage. J’ai vraiment eu le sentiment de voir se boucler la boucle. Je serais curieux d’entendre Miller à ce sujet.

Toma021 : Perso j’ai trouvé le doof warrior au sommet du ridicule. Je savais pas son nom avant l’ébauche d’article de K.mi mais quelle blague. Après, les personnages de l’univers, les méchants en fait, sont assez sympas mais pour moi le seul qui a retenu mon attention est Immortan Joe. Dont la scène où on lui enfile son armure au début qui est assez bien foutue.

Fylo : Côté méchants, Mad Max : Fury Road propose toute une batterie de personnages hauts en couleurs. Quelques-uns nous ramènent inexorablement au chara-design de certains jeux vidéo, mais c’est plutôt avec Dune que la ressemblance est la plus frappante, je trouve. Ce côté gothico-crade plein de pustules et de boursouflures n’est pas sans rappeler le baron Harkonnen, tout comme l’ensablement de l’univers et le look très punk new-age des warboys. Le doof warrior avec sa guitare et ses potes derrière aux tambours de guerre, nous ramène par contre à une sorte de mix entre le jeu Brütal Legend et les orcs de Warhammer 40k. J’ai beaucoup aimé ; d’autant plus qu’à chacune de ses apparitions, la musique pétaradait en conséquence, rythmant l’action de la plus belle des manières.

Nach : C’est marrant mais j’ai également pensé à Dune en voyant certains persos pustuleux. Impossible aussi de ne pas penser au jeu vidéo Rage. En même temps le jeu est plus que fortement inspiré par la saga Mad Max (plus particulièrement les 2 derniers épisodes). Concernant le Doof Warrior j’ai trouvé que c’était une putain d’idée complètement folle. Nan mais sérieux fallait oser mettre un type qui accompagne les "batailles" avec sa gratte électrique qui crache du feu. J’adore !

LE JEU VIDEO

K.mi : Pour rester dans le jeu vidéo, Miller devait à l’époque bosser avec Cory Barlog (le game director de God of War 2) pour adapter l’univers de Mad Max en jeu vidéo. Assez mystérieusement, on ne sait pas trop comment les choses ont évolué mais aujourd’hui Avalanche - qui a fait les sympa mais vite chiants Just Cause - planche sur le dit jeu, sans Cory Barlog, qui ne sera pas une adaptation du film au sens propre, mais de l’univers. Vous avez vu le premier trailer de gameplay ? Ca a l’air assez sympa, les premiers échos parle d’une conduite vraiment très bonne, de bastons à la Batman Arkham et d’une customisation de véhicules bien étoffée. Ca vous tente vous ? Perso je suis bien intrigué.

Toma021 : Jamais vu ni entendu parler. A priori je ne suis pas trop partant mais bon si c’est bien fait je ne cracherai pas dessus.

Fylo : Ce qu’on a vu de l’adaptation en jeu vidéo me fait penser à un melting pot entre Uncharted pour les phases à pinces, Motorstorm pour les phases en véhicule et Rage pour l’ambiance post-apo dans le désert. En soi, ça peut être très sympa. Maintenant, le studio Avalanche n’a jamais vraiment sorti de jeu exceptionnel, tout au plus de sympatoches Just Cause, donc je reste sceptique. Ceci étant, la presse professionnelle a récemment pu voir un premier aperçu du jeu, ils semblent relativement conquis. A suivre…

Nach : Rien à carrer ! Les jeux inspirés de films sont généralement de beaux étrons. Pourquoi en serait-il autrement pour celui-ci ?

K.mi : Ben justement parce qu’il s’inspire de l’univers au sens large et du personnage et pas du film en lui-même. Et qu’il sort en septembre quand il sera fini et pas en même temps que le film pour une histoire commerciale.

NEVER TOO MUCH

K.mi : Tout est dans le titre. Le Doof Warrior qui fait du bruit avec sa guitare pour accompagner les troupes, les War boys avec leurs répliques "soyez témoins" et leur façon de se peinturlurer la gueule de chrome, les mémés à motos, le tétraplégique qui sert pas à grand chose, le neuneu très costaud, c’est quoi la nuance entre des personnages et des moments cultes et le ridicule le plus total ? Je trouve que Fury Road assume son côté série B blindé de thunes, mais je pourrais comprendre que quelqu’un balance qu’il a trouvé tout ça complètement crétin.

Toma021 : Bah si parfois c’est too much et ça s’appelle justement le doof warrior. Ou encore la scène avec les meufs qui s’arrosent au jet d’eau. Pour ma part j’ai trouvé tout l’univers bien prenant malgré les excès comme les femmes qui produisent le lait, l’eau qui est balancée sur la foule alors qu’elle est super rare, les véhicules plus déments les uns que les autres ou les war boys et le chrome effectivement. Mais SI, parfois c’est trop, comme le Doof Warrior ou la scène du jet d’eau.

Fylo : Oui, c’est too much. Mais c’est du too much assumé, donc ça passe. Au contraire, je préfère que ça soit de la bonne série B sans concession, qu’un truc qui reste le cul entre deux chaises pour tenter de plaire au plus grand nombre.

Nach : Ca veut dire quoi too much ?

VERDICT

K.mi : Perso j’ai passé un super moment. Pour moi c’est même le meilleur des Mad Max à ce jour. C’est marrant de voir qu’il risque de marquer à nouveau toute une génération et va probablement influencer encore la culture populaire.

Toma021 : J’ai eu exactement ce que j’attendais. Un film limite nul et pourtant très sympa. Si on enlève le côté artistique, ce film n’a aucun intérêt à mes yeux et pourtant il est très plaisant. Surtout au cinéma (je ne vois d’ailleurs aucun intérêt à mater ce film chez soi sans la claque visuelle du ciné).

Fylo : Mon avis, au final, reste assez mitigé. Effectivement, en l’état de course poursuite post-apocalyptique de deux heures, c’est plutôt réussi… et même carrément réussi. Après, où se situe l’intérêt d’une course poursuite post-apocalyptique de deux heures ? Ça c’est à chacun de voir. Je suis ressorti du cinéma plutôt satisfait de ce que j’ai vu, parce que je savais plus ou moins à quoi m’attendre. Maintenant, je ne pense pas que le film me marquera comme m’avait marqué le Mad Max originel en son temps. En tout cas, c’est clairement le film qui ne sert à rien en DVD/Blue Ray, à moins d’avoir un Home Cinéma d’enculé. J’ai donc bien fait d’aller le voir au cinoche.

Nach : J’ai pris un pied pas possible. Et comme j’ai un home cinéma d’enculé un un projo’ de bâtard je me le referai en blueray avec plaisir ! En tous cas à mon avis les prochaines productions d’action que je vais mater vont me sembler bien fades et bien mal filmées.

L’AVENIR DE LA SAGA

K.mi : Miller a signé pour une nouvelle trilogie. Ça vous parait cohérent ou complétement débile ou commercial ? Je serais présent en salle pour la suite et j’attends quelque chose de plus poussé concernant l’univers. Il ne pourra plus se contenter d’une course poursuite pour faire naviguer sa caméra autour.

Toma021 : Même argument. Faire un beau film ça passe une fois mais pas deux. S’il fait une suite il faudra vraiment s’appuyer sur l’univers pour nous pondre quelque chose non pas de beau mais d’intéressant cette fois. Et franchement y’a de quoi faire dans un univers post-apocalyptique alors Miller, il est de se retirer les doigts du cul et de bosser le scénario.

Fylo : L’avenir de la saga, pour l’heure je m’en contrefous. J’ai aimé la première trilogie (et encore, les deux premiers seulement), j’ai trouvé ce film sympa, mais de là à en attendre autre chose qu’un one shot, il y a un gouffre béant que je me garderai de franchir. On verra bien le moment venu, si je serai de nouveau attiré vers les salles obscures. Mais je n’ai pas particulièrement d’impatience à l’égard d’une éventuelle suite, tout comme je n’en avais pas à l’égard de ce film-ci.

Nach : Si Miller met autant de temps à nous pondre un 5ème volet on n’est pas prêt de voir la suite des aventures de Furiosa... Et sinon George, tu veux pas nous faire un film sur les Vikings (ouais j’aime les Vikings) ?

Par La rédac’, le 5 juin 2015

 
Avatar de Fylodindon

Pour revenir à l’histoire des gangs (parce que j’aime bien avoir le dernier mot, tu sais bien depuis le temps :D), je ne parlais pas forcément de gangs rivaux.
D’ailleurs, dans The Warriors, les gangs se rallient les uns aux autres à l’appel du grand gourou et oublient leurs rivalités le temps de buter les warriors.

N’empêche que je considère le moulin, Petrocity et la forteresse comme des gangs distincts. D’ailleurs, et c’est encore un lien avec le jeu vidéo, chacun d’entre eux possède son boss de fin de niveau, entre le mecs aux pieds boursouflés et l’autre qui devient aveugle. :D

Après, t’as le gangs aux voitures hérissons, t’as le gang de motards dans le canyon et le gang des mémés (même si elles, elles sont gentilles). Ça fait beaucoup de gangs...

M’enfin bref, faut pas y voir des ressemblances plus loin que celles que j’ai vu et cette impression que j’ai ressenti. C’est purement personnel et je peux comprendre qu’on n’ait pas eu cette impression là.

Sinon, rien à voir, mais je ne pige pas tout le foin qu’on fait autour de Rosie Huntington-Whiteley... perso, j’avais une préférence (tant physique qu’en terme de présence à l’écran) pour Riley Keough :

En plus, je trouve qu’elle a un look très jeu vidéo... type Heavenly Sword ou Triss Merigold dans the Witcher.

Fylodindon, le 5 juin 2015 à 19h47
Avatar de K.mizol

J’avais pas assez de place pour mettre une photo perso de chacune des pondeuses :D

K.mizol, le 5 juin 2015 à 20h21
Avatar de Dorin

Quand je lis le début de cette analyse en dialogue et que je vois que vous prenez Fury Road pour un remake/reboot et non une suite suivant les préceptes de Joseph Campbell (c’est pas parce que ce n’est plus Mel que c’est un reboot, c’est juste que les légendes sont vouées à devenir immortelles et donc peu importe qui les incarne physiquement), ça me laisse tout de suite dubitatif sur le sens d’analyse que vous portez au reste du film.... Renseignez-vous un peu plus sur la "mythologie mad max" et vous comprendrez peut-être certaines choses qui forment les piliers de cet univers et qui, ici, semblent ne pas avoir été compris.

Dorin, le 9 juillet 2015 à 11h57
Avatar de K.mizol

Je ne suis pas d’accord sur le fait que ça ne s’inscrit pas comme un reboot. Justement si tu te renseigne sur l’univers Mad Max (ou que tu les regardes juste, en fait) tu peux considérer qu’en soi les 3 premiers peuvent être propres à eux mêmes et être considérer à chaque fois comme des reboots et non des suites. Celui-ci ne déroge pas à la règle.

K.mizol, le 9 juillet 2015 à 12h37
Avatar de Fylodindon

C’est surtout qu’il a été présenté par George Miller himself comme une version revisitée :

George Miller a dit :
It’s sort of a revisit. The [previous] three films exist in no real clear chronology, because they were always conceived as different films.
Fylodindon, le 9 juillet 2015 à 14h33
Avatar de K.mizol

Bah voilà. Ça rejoint ce que je dis concernant les trois premiers films aussi. Tom Hardy également parlait de "relecture" de Mad Max pour Fury Road d’ailleurs.

K.mizol, le 9 juillet 2015 à 14h45
Avatar de Dorin

Justement, dans l’idée où c’est une relecture, il me semble clair que les trois premiers sont chaque fois des relectures aussi du mythe. Ce n’est plus du stade du simple reboot puisque chaque suite s’inscrit dans cette mythologie évolutive. En somme, Fury Road est à mes yeux une suite claire qui s’inscrit dans l’évolution du mythe et du personnage de Max, comme c’était le cas pour les trois premiers. Oui, dans un sens on peut penser à un reboot, dans l’autre (ce qui est mon cas), c’est juste une logique de construction mythologique (les légendes ont toujours étées vouées à relectures, au fond).

Dorin, le 13 juillet 2015 à 14h55
Avatar de Fylodindon

Ouais, en gros on a tous gagné... comme dans l’Ecole des fans ! :D

Fylodindon, le 13 juillet 2015 à 19h41
Avatar de Dorin

Ahah, belle comparaison ;) !

Dorin, le 20 juillet 2015 à 14h04

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>