Citation

Configuration requise pour ce site : Un ordinateur, des yeux, de l’humour et du temps à perdre

 

Les 10 tares du RPG

Le RPG est sans aucun doute le style de jeux disposant du plus grand nombre de poncifs. Alors en choisir 10 autant dire que c’est à la fois de la rigolade et à la fois une torture tellement le choix est vaste.

A noter que je mélange RPG occidentaux et J-RPG même si le premier tend plus à évoluer ces dernières années que le second. Enfin, tout comme pour Les 10 tares du FPS, je vous balance un classement sans ordre particulier.

#1 – Les PNJ communistes et leur maison ouverte

JPEGQue l’on soit dans n’importe quel endroit civilisé de n’importe quel RPG, on visite toujours la totalité des habitations, souvent ouvertes, on mate dans les coffres, on chourre des plumes sur la bibliothèque, on prend un anneau magique sur la table, on sort en croisant le proprio sur le pallier… qui nous dit bonjour. Comme si tout était parfaitement normal.

#2 – Le levelling par points

JPEGL’idée de faire progresser, de faire évoluer son personnage est amusante. Mais faudra m’expliquer en quoi c’est fun de sauter partout pour améliorer ses points d’agilité, en quoi c’est fun de buter 45 708 mouches pour pouvoir avoir assez de points en combat et oser affronter un… rat, en quoi c’est fun de discuter avec la moitié de la population qui vont tous te dire « Désolé je suis occupé. » pour faire augmenter tes points de sociabilité, etc… En fait c’est cette idée de tout baser sur des points qui casse tout, c’est chiant, c’est lourd, c’est pas immersif, c’est anti jeu, c’est une tare quoi.

#3 – Le personnage androgyne

JPEGDans les J-RPG y a TOUJOURS un personnage de la bande qui dispose d’une allure un peu… spéciale… on arrive à avoir une idée plus ou moins floue de son sexe seulement après plusieurs jours de discussions sur trois forums internet différents, pour faire s’entrecouper les avis des gens sur le sujet, au bout d’une dizaine d’heures de jeu chacun. « Nan mais je vous assure c’est un mec, j’en suis au cinquième donjon, à un moment dans la deuxième cut-scene juste avant le boss, il dit bien « tu es jolie » à la meuf du voleur tout ça sous une musique romantique et un éclairage tamisé… ». Et si c’était une lesbienne ?

#4 – Les phases d’action anti action

JPEGLe RPG doit être le seul type de jeu où les personnages n’essayent pas de se protéger lorsqu’ils se prennent une méga attaque magique couplé à un double coup d’épée dans la gueule, non, ils attendent. Ensuite ils attaquent à leur tour et c’est nous qui ne pouvons plus bouger, on attend. Ensuite c’est à nous, mais attention c’est stratégique, soit tu utilises ton coup pour te soigner et ça te passe le tour, soit tu soignes ton pote mi homme mi femme, soit tu attaques, ouuuuuuh. Sans oublier que les ennemis apparaissent aléatoirement bien sûr… Ou alors vous êtes dans un RPG basé sur le jet de dés, c’est-à-dire que même si tu te frittes contre un pissenlit t’es pas sûr de le battre, ben ouais parce que c’est le jet de dés invisible implémenté par les développeurs qui décide de si tu rates ton coup ou pas, peu importe de comment tu vises. Comment vous dites ? Jeu de rôle papier ? Nan nan je vous jure, on voit vraiment ces trucs là dans les jeux de rôles vidéo ludiques…

#5 – Le cliché géopolitique

JPEGOn reconnaît les méchants dans les RPG parce qu’ils habitent dans les villes. Une ville c’est grand, c’est plein d’étrangers, c’est froid. Les gentils, eux, ils habitent dans des villages. Un village c’est joyeux, convivial, chaleureux. Votez à droite.

#6 – L’élu

JPEGFaut toujours que tu sois le putain d’élu du peuple à qui on vient demander un petit service tout con qu’au final tu te retrouves à sauver la galaxie/le village/la communauté hippie chelou. D’ailleurs dans les RPG tu commences toujours par être un palefrenier juste bon à pécho sa cousine trisomique et qu’habite dans une roulotte au bord de l’autoroute, et tu finis toujours citoyen d’honneur de la planète entière avec un bouclier en argent et le numéro de téléphone de Paméla Anderson. C’est comme une sorte d’éloge à un certain type d’évolution sociale. Votez à droite.

#7 – La bande d’idiots

JPEGA chaque fois que tu te balades avec ta bande, ils te suivent tous en file indienne comme des abrutis, même si tu fais des zig zag. Et ça rate jamais, t’en as toujours un qui reste coincé derrière une porte ou une caisse en bois à un moment ou un autre. Parfois même tu t’aperçois qu’un des personnages n’est plus là avant de le retrouver comme par enchantement au point de rendez-vous que t’étais le seul à connaître, 5 kilomètres plus loin. Et je ne parle même pas du sempiternel allié qui fini par, ô surprise, te trahir alors que tu t’y attends depuis le début du jeu tellement il a une gueule de fourbe (ou une tenue ornée de bras d’enfants arrachés avec une tête juchée sur un pic qu’il porte en pendentif). Variante sadique mais tout aussi classique : la trahison ne vient pas de celui qui te menace de mort depuis que tu le connais, mais du seul personnage sympa à l’extrême. Dur.

#8 –L’artefact ultime

Faut toujours qu’on soit à un moment ou un autre en quête d’un artefact génial ou méga puissant, construit en poil de cul de singe centenaire amphibie par une peuplade très très forte, très très intelligente, mais surtout très très disparue. Comme quoi ils devaient pas être si forts que ça, ces cons.

#9 – Les conséquences anecdotiques des choix moraux

JPEGDepuis un moment la grande mode du RPG est de proposer des choix « moraux » (je vole cette pomme ou je ne vole pas cette pomme ?) qui soit disant auraient de grandes conséquences sur l’évolution de notre personnage, la façon dont on le perçoit, l’histoire blabla (ô mon Dieu j’ai la pression, je fais quoi de cette putain de pomme ! ?). En vérité ça nous donne juste du +2 en points de Bien ou de Mal (encore cette histoire de points). Par contre pour les conséquences sur l’histoire et la façon dont les PNJ perçoivent le héros au-delà de « Ha cool, t’es méchant/gentil », peau de zob.

#10 – Le kidnapping

JPEGPourquoi faut-il toujours qu’un des proches du héros se fasse kidnapper hein ? J’sais pas y a des tas de prétextes pour lancer le joueur dans une quête de recherche. Par exemple le héros aurait pu perdre sa pomme qu’il a volé quelques temps avant à un marchand dans un village de gentils suite à un intense dilemme moral... (En le menaçant de l’artefact ultime pendant que son pote androgyne est en galère derrière une caisse en bois bien sûr.)

Merci à Tsokoa, grand traumatisé du RPG.

Par K.mizol, le 13 octobre 2008

 

Pages 1 | 2 | 3

Avatar de Maniak

Tellement vrai !! XD
Le coup de l’élu m’a fait mourir de rire !

Maniak, le 13 octobre 2008 à 15h48
Avatar de Fylodindon

Mouais, j’suis pas d’accord avec tout. T’enlèves la dimension tactique d’un rpg tour par tour et sa progression par XP et t’obtiens... un jeu d’action ! En fait c’est peut-être ça ton truc : T’aime les jeux d’action dans un monde ouvert et pas les rpg. Après tu peux faire plus évolué dans la progression, avec l’apprentissage de nouveaux coups ou l’acquisition de nouvelles armes (too human par exemple) ou alors avec l’apport de compétences spécifiques (Fallout), mais comment tu veux traduire le fait que ton personnage progresse si tu retires l’XP ? Par contre l’XP devrait s’obtenir en prenant des cours de combat à l’épée/cuisine/cunnilingus ou en réussissant certaines épreuves importantes (un gros combat, un challenge compliqué) où ton perso doit se dépasser (et donc s’aguerrir) plutôt que de filer des XP a chaque rat ou chauve souris butée. Bref, l’XP c’est essentiel, car si ton perso c’est le même du début à la fin, c’est gears of war, pas un rpg.
Sinon pour le coup de l’élu, c’est clair, c’est pénible. Et c’est commun à un paquet de jeux (tous genres confondus) films, bd, livres... Ceci dit j’aimais bien FFIV pour ça, parce que tu commençais en tant que capitaine de la garde de Baron, pas comme un vulgaire paysan qui ne sait rien faire de ses dix doigts et habiterais dans un vieux bled paumé genre... humm... Amiens ! :)

Fylodindon, le 13 octobre 2008 à 15h48
Avatar de K.mi

J’étais sûr que t’allais la ramener avec ton tour par tour :D Trop prévisible ! :D Sinon je dis pas d’enlever l’XP, je dis d’enlever le levelling par points, nuance. Tu sais pas lire ! :D Tu peux facilement leveller sans un système de points hein, suffit que ça se répercute directement sur ton perso et vraiment selon ses actes (plus tu te bats avec telle arme, plus tu es puissant avec par exemple).

K.mi, le 13 octobre 2008 à 16h06
Avatar de POPOFZ

Ah, je l’attendais cet article ! Ben pour faire simple, je suis tout d’accord avec Fylo, qui à très bien exprimé, sans le savoir, mon avis sur l’article !!
M’enfin, tout ça pour dire qu’en attendant fable2 et Fallout3, je me retape un p’tit Lost Odyssey !!!^^

POPOFZ, le 13 octobre 2008 à 16h09
Avatar de K.mi

(Ce qui ne t’empêcherais pas de pouvoir buter un rat même si c’est la première fois que tu te sers de l’arme, ben oui parce qu’en vrai, un rat, même ma grand-mère elle est capable de taper dessus avec n’importe quoi.)

K.mi, le 13 octobre 2008 à 16h09
Avatar de K.mi

Ha ben POPOFZ non plus tu sais pas lire alors ! :D

K.mi, le 13 octobre 2008 à 16h10
Avatar de Nachcar

Moi en fait, j’ai jamais compris pourquoi on appelait ça un jeu de rôle. Juste par-ce qu’il y a des points d’xp et qu’on gagne des niveaux ? A aucun moment on ne joue réellement un rôle. L’un des seul vrai RPG à intégrer ça c’est fable. Le "rôle" que tu joue à un influence sur ton perso. Les gens ont des réaction différentes envers toi. Les Baladur’s Gate et autres Fallout intégraient quant à eux, des systèmes de jeu empruntés aux JDR papier. Les JRPG sont pour moi tout sauf des jeux de rôle. Linéaires au possible. Les RPG occidentaux type Oblivion eux, vont de plus en plus dans le sens d’un véritable jeu de rôle en proposant une grande liberté. Le MMOs s’en rapprochent aussi.

Nachcar, le 13 octobre 2008 à 16h12
Avatar de Tsokoa

En fait le levelling est quelque part l’essence du RPG, le but est d’avoir des sorts/coups/equipements/capacités de plus en plus puissants, histoire d’avoir un coté addictif où t’as toujours un nouveau truc à avoir. La où ca devient chiant c’est quand le levelling s’apperente à des taches de micro-management comme le coup de passer son temps à sauter dans Oblivion, d’ailleurs Oblivion pour moi le systeme d’xp avec les bonus tue l’interet du jeu quand tu le fais à fond de maniere super stratégique. Le levelling c’est pas le mal, c’est la facon dont il est iplémenté qui peut l’etre si apres tu fais que du levelling ca devient chiant, t’en oublie de jouer.

Tsokoa, le 13 octobre 2008 à 16h12
Avatar de K.mi

Par points, le levelling PAR POINTS, c’est ça que je pointe du doigt. Ni l’XP, ni le levelling seul. Le levelling est intéressant mais il n’est pas encore intelligent dans quel jeu que ce soit. Fable l’approche mais reste dans son système de points ce qui avait surpris d’ailleurs à sa sortie tant on ne s’attendait pas aux points d’après les dires avant gardistes de Molyneux... Sinon j’suis d’accord avec Nachcar, c’est aussi ça que j’aime(rai) dans le RPG, la liberté et le rôle que tu dois idéalement jouer, qui devrait avoir de vraies conséquences sur l’histoire, sur les PNJs, sur le monde etc...

K.mi, le 13 octobre 2008 à 16h30
Avatar de Maniak

Il manquerai juste un 11e point :p (je sais on peut même en rajouter 20 mais celui la est important je trouve.)
Les barre de HP/MP ! c’est assez ridicule de voir notre héros/élu/androgyne/paysans se prendre sans broncher une torgnole de mammouth et s’effondrer comme une merde pour une chiure de mouche..(bon limite la barre de vie reste la même quelque soit le type de jeu, rpg ou pas..).
Par contre pour la barre de Mana/magie/force/bioénergie-supersonique-instable qu’on retrouve dans au moins 95% des RPG (et autres), je trouve ça plutôt pitoyable de voir mon personnage incapable de lancer la moindre technique d’un instant à l’autre. Je sais bien que la Mana est censée représenter la "fatigue mental" de notre avatar, mais il y a d’autres moyens.. diriger un peigne-cul qui n’est pas foutu d’avoir la volonté de lancer un freesbee quand sa chauffe pour ses fesses c’est rageant... ils devraient inventer un système de mini jeu dans le style des rechargements éclair de GoW mais qui deviendrait de plus en plus dur à faire si on en abuse dans un certain laps de temps. L’innovation n’est décidément pas le fort des développeurs.

Maniak, le 13 octobre 2008 à 16h32

Pages 1 | 2 | 3


Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>