Recherches à la con des internautesle truc le plus moche

La photo de Fylodindon qui traîne dans les brèves aura amené des visiteurs.

 

Les 10 Commandements du Shootmaniac

Voici les 10 règles de base pour faire bonne figure dans la communauté Shootmania.

1er Commandement : Patient, tu seras

Sache-le, petit shootmaniac aussi impatient d’en découdre qu’un puceau de 42 ans à l’arrière d’une camionnette de prostituée garée au bord d’une nationale, pour faire partie de la famille il va falloir que tu apprennes à attendre dans le calme et la sérénité. En effet, le jeu étant en éternelle phase de bêta, les mises à jour n’ont jamais aussi bien tenues leur nom, tant elles se font plus nombreuses que les morpions dans la petite culotte de Paris Hilton. D’autant plus qu’il est généralement de bon ton de s’en taper une au lancement du jeu, puis une seconde au lancement de la partie, histoire de vérifier que t’as les nerfs solides. Franchement, Shootmania a beau se jouer sur PC, t’as parfois la désagréable impression d’être sur PS3… Avant de débuter à Shootmania il est donc fortement recommandé de passer par un tutoriel grandeur nature, du type « Demandes administratives ». Les organismes de formation les plus côtés pour ce genre de cours étant la Sécurité Sociale, la Caisse d’Allocations Familiales ou encore Pôle Emploi.

2ème Commandement : De fantaisies, tu t’habilleras

Pour faire bonne figure dans la communauté, il faudra te parer de tes plus beaux atours. Exit le petit pseudo moisi en noir sur fond blanc (ou réciproquement). Non, tu dois habiller ton nom de couleurs diverses et variées (voire improbables), de tailles de police différentes et même des caractères spéciaux type Ψ, Ǿ, ฿ ou Ӂ (Evite toutefois les smileys, ça fait skyblogeur ringard). Heureusement pour toi, le noob, il existe un tutoriel complet pour t’aider dans cette tâche. A toi d’en faire bon usage. Et histoire de ne pas agresser la rétine de tes compagnons d’arme avec un pseudo joliment mis en valeur, sache qu’ici c’est le mauvais goût qui est de rigueur ! Alors si vous vous sentez l’âme d’une Valérie Damidot du FPS, c’est le moment de vous lâcher et de laisser libre court à votre imagination débordante. Au moins ici, vous ne risquez pas de tomber sur votre copine qui va vous engueuler parce que vous avez mis des chaussures marron avec votre t-shirt noir ou du linoléum rouge pétant dans la salle de bain.

3ème Commandement : Inutile sera ta liste d’amis

Comme bon nombre de ses congénères, Shootmania propose à tout un chacun de gérer sa propre liste d’amis, afin de les retrouver aisément et ainsi passer avec eux vos longues soirées hivernales. Or, avoir des « amis », voire même une team, n’a pas grande utilité tant le système est bancal. Généralement, ça bug tellement que même lorsque l’un d’entre eux est entré dans une partie depuis trois plombes, le soft considère toujours qu’il est hors ligne et ne vous permet donc pas de le rejoindre. De plus, lorsqu’après moult péripéties vous arrivez enfin à jouer ensemble, vous ne tombez quasiment jamais dans la même équipe. Et croyez-moi, il n’a a rien de tel pour briser une belle amitié, que les confrontations à répétition. Surtout quand vous jouez contre ce sale cheater de Nachcar, tellement le cul bordé de nouilles que lorsqu’il tire sur un adversaire à bout portant, c’est vous à l’autre bout de la map qui mangez la bastos perdue !!

4ème Commandement : Les règles, tu liras

Shootmania étant un jeu moddable à l’infini (ou presque), les modes de jeux sont légion, et certains sont même plutôt originaux (Le mode Jailbreak par exemple, mixe du Team Deathmatch a de la Balle au prisonnier). Dès lors, il est plus que conseillé de lire les règles des modes que vous découvrez, en pressant la touche F1 en début de partie. Cela évitera que vous pourrissiez la partie de vos petits copains, en jouant le frag comme un gros connard de noob élevé au Call of Duty, quand tout le monde attend de vous que vous effectuiez certaines actions spécifiques permettant de remporter la partie. Sinon, le Deathmatch et le Team Deathmatch sont deux modes également présents dans Shootmania. Donc si la seule chose qui vous intéresse c’est votre ratio, pas la peine de venir trainer vos guêtres ailleurs que sur ces deux-là.

5ème Commandement : Ton voisin, tu ne convoiteras

La jalousie est un bien vilain défaut qui gangrène la race humaine depuis des temps immémoriaux. Combien de guerres, d’assassinats et autres traitrises ont pour origine la convoitise du bien d’autrui ? C’est fort de ce constat alarmant que Shootmania a pris l’industrie du FPS, et à fortiori du jeu vidéo, à rebrousse-poil, en remettant tout le monde sur un même pied d’égalité. Exit les classes de snipouse, medik ou assault-bourrin, ici tout le monde incarne un troufion de base, de la pure chair à canon bête et méchante comme nos dirigeants l’aiment. De la même manière, vous ne trouverez pas de perks avec missiles Predator et autres hélicos de soutien, ni même d’armes différentes qui vous foutent la rage quand vous débutez avec votre petit 9mm de noob et devez faire face à des grosses M-60 modifiées avec lunette x4, double chargeur et poignée de stabilisation. Le revers de la médaille : Si vous vous faites défoncer, vous n’avez plus d’excuse. C’est juste que vous avez le skill d’une palourde en état de léthargie !

6ème Commandement : Comme un cabri, tu sauteras

Dans Shootmania, le clic droit est un petit pas pour l’homme, mais un bond de géant pour la communauté. Autant que vous soyez prévenu, il va être mis à rude épreuve. A bien y réfléchir, il sert peut-être même d’avantage que le clic gauche qui vous permet de faire feu (cf. 10ème commandement). Celui-ci est en effet utilisé pour sauter, et sauter dans Shootmania c’est rester en vie. Car si vous vous contentez de courir comme un lemming, vous aurez vite fait de vous faire aligner. Pour minimiser les chances de mourir prématurément, il vous faut donc réduire au maximum les chances pour votre adversaire, d’anticiper vos mouvements. Petite astuce gratuite, comme ça, c’est cadeau parce que ça me fait plaisir : Si vous laissez le clic droit enfoncé, votre avatar sprint un court laps de temps après le saut. Pensez-y, c’est très utile ; notamment dans les modes de jeu où arriver le premier sur l’objectif offre un avantage non négligeable.

7ème Commandement : Ta ligne de tir, tu règleras

L’arme du shootmaniac a beau être un laser qui se la pète Sci-Fi-StarWars avec ses lumières flashy, elle est bien moins efficace qu’un bon vieux M-16 des familles. En effet, le laser a cette particularité quelque peu dommageable pour qui serait habitué aux Call of Duty et autres Battlefield, d’aller beaucoup moins vite qu’une balle. Ainsi, si dans les jeux précédemment cités il suffit d’aligner la tronche de votre adversaire pour lui exploser le lobe temporal, ici viser directement un ennemi est le meilleur moyen pour le rater. Pour le toucher, vous devez donc anticiper ses mouvements et tirer, non pas à l’endroit où il se trouve, mais à l’endroit où il sera un quart de seconde plus tard (évaluation de temps non contractuelle). Toute la difficulté réside donc dans l’anticipation de ses mouvements. Ce qui veut dire que s’il suit parfaitement ces dix commandements (et notamment le 6ème), il va être sacrément chiant à buter ce con. Notez bien que lorsque vous êtes en sous-terrain, votre laser est automatiquement remplacé par une sorte de lance-patate plus lent qu’un homme-tronc au 110 mètres haies. Là, il ne vous faudra plus anticiper la position de votre adversaire, un quart de seconde plus tard, mais plutôt l’éventuelle présence d’un ennemi dans l’heure qui suit… Quelle plaie cette arme, putain !

8ème Commandement : Sur tes copains, tu ne tireras point

Oui je sais, c’est moi le spécialiste du friendly fire, le mec qui balance des grenades dans un ascenseur quand il joue en coop’ à Halo, ou qui tire sur les barils explosifs à proximité de mes coéquipiers dans Borderlands qui vous dit ça : Mais putain, NE TIREZ PAS SUR VOS COEQUIPIERS dans Shootmania !! Déjà, parce qu’ici on n’est pas dans un mode story où, s’il le faut, on peut recharger sa partie au dernier checkpoint. Il s’agit d’un mode versus compétitif, où l’élimination d’un de vos coéquipiers peut clairement entrainer toute l’équipe (donc vous compris) vers la défaite. Ensuite, parce qu’ici vous aurez beau tirer sur votre pote, vous ne le buterez pas (Ce qui, vous en conviendrez, ôte tout le côté fun du truc, non ?). Le problème toutefois, c’est que si vous ne pouvez pas « toucher » vos coéquipiers (vu qu’on parle de « touches » façon escrime, et non de vies dans ce jeu), vos lasers ont tout de même un impact physique sur eux. Donc, si vous leur tirez dessus alors qu’ils sont au bord d’une falaise, ils tombent (ou pire, devant la sortie de prison dans le mode Jailbreak). Et si en dessous c’est de l’eau, vous pouvez leur dire adieu (cf. 9ème commandement).

9ème Commandement : Te mouiller, tu éviteras

On a toujours pensé que le plus grand ennemi d’un héros de jeu vidéo, c’était le zombie, le boss de fin qui mesure quinze mètres de haut ou la Gatling montée sur hélicoptère, mais il n’en est rien. Le plus grand des prédateurs dans le jeu vidéo, c’est l’eau ! Pensez-y : Combien de héros se sont noyés en tombant dans l’eau comme des cons, parce que les game designers ne les ont pas dotés de la compétence « nage » ? On ne les compte plus… Alors dans Shootmania, ce n’est pas tout à fait pareil, car votre avatar est capable de nager, lui. Toutefois, comme il ne connait que la brasse, il met généralement vingt-cinq minutes pour atteindre l’autre rive d’une rivière. Autant dire qu’entre temps, si vous ne vous êtes pas fait descendre par un adversaire, ricanant de tomber sur un frag aussi facile, vous pouvez immédiatement sortir de la partie et filer au bureau de tabac le plus proche pour jouer au Loto : C’est votre jour de chance !

10ème Commandement : Ton arme, tu économiseras

Le dixième et dernier commandement est sans doute le plus important de tous. Car vous allez très vite vous rendre compte en jouant, que votre laser propose un piètre bilan énergétique. En effet, celui-ci consomme plus que les Champs Elysées le soir de Noël. Du coup, si vous êtes un acharné du clic gauche vous vous retrouverez bien vite à cours d’énergie, faisant tomber le temps de latence entre vos tirs autour de la seconde (et croyez-moi, une seconde dans un duel à bout portant, c’est une éternité). Dès lors, procédez plutôt par phases : Une phase d’attaque qui se traduit par une bonne grosse salve de trois ou quatre tirs dans la face de votre adversaire (en espérant qu’au moins l’un d’entre eux atteigne la cible). Puis une phase d’esquive où vous sautez dans tous les sens comme un épileptique, le temps de recouvrer toute l’énergie nécessaire pour l’attaque suivante.

Par Fylodindon, le 28 septembre 2012

 
Avatar de Hylis

Génial ! On vous prépare d’autres mises à jour, et il faudra peut-être intégrer d’autres commandements. Mais la patience est bien le premier ^_^

Hylis, le 28 septembre 2012 à 11h06
Avatar de K.mi

Paris Hilton s’épile la chatte intégralement (on a assez vu sa chatte partout pour le savoir), il est donc impossible qu’elle ait des morpions ! Quel manque de professionnalisme de ta part !

K.mi, le 28 septembre 2012 à 15h06
Avatar de Nachcar

On a des codes pour profiter de la bêta pendant 30 jours. Faites nous signe si ça vous intéresse.

Nachcar, le 29 septembre 2012 à 10h08
Avatar de ShootmaniaBanana

Yep !
Dans l’ensemble, t’as compris Shootmania, mais j’apporterai un petit bémol : trop sauter peut permettre aux adversaires de preshoot en l’air car pendant un saut, la vitesse de déplacement diminue fortement ( je dis ca car j’ en ai fais les frais donc je fais plus l’erreur :) !
A bon entendeur !

Sinon GG , j’adore ton humour ( j’adore le passage du ùec dans l’eau, c’est exactement ca !)
NB : pour les frags dans la flotte, envoyez un bone rafale de 4 roquettes (laser dans l’article), histoire d’avoir +1 ; +2 ; +3 et +4 !!! ca fait toujours plaisir, et il pourra rien faire d’autre que de se manger vos roquettes dans la g****e XD !

ShootmaniaBanana, le 14 avril 2013 à 15h26

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>