Le Vol de la Sauce Secrète - Lock Busters

Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas le monde que nous allons sauver, mais la gastronomie française.

Bienvenue chez Gusto’s

N’étant pas tous réunis pour fêter l’andropause de notre doyen, nous avons réservé une table chez Lock Busters, afin de célébrer cet événement comme il se doit. On nous avait tant vanté leur sauce secrète accompagnant chacun de leurs plats, qu’il fallait absolument qu’on y goûte. Arrivés au restaurant, une serveuse particulièrement passionnée, un brin hystérique même, nous invite à rejoindre notre table et nous déroule le plat du jour. Quelle ne fut pas notre surprise de découvrir un message à notre intention, dissimulé par une tierce personne sous une bougie, afin de ne pas attirer l’attention des propriétaires des lieux.

Ce message émanait de mystérieuses commanditaires répondant au nom des Soeurs Piriak, sans doute informées de nos exploits passés, souhaitant qu’on dérobe pour elles la fameuse sauce secrète du chef Gusto. Vous nous connaissez, dès qu’il s’agit de relever un défi, on ne peut pas s’empêcher de dire oui. Ni une ni deux, certains s’attèlent à déchiffrer le code pour déverrouiller la porte de la cuisine, pendant que d’autres profitent de soudaines envies d’utiliser les commodités pour fouiller l’arrière salle. Tout cela bien entendu, sans éveiller les soupçons de la serveuse.

L’avis de Fylodindon

Avec une entrée en scène très originale et un pitch qui met l’eau à la bouche, c’est peu dire que nous étions en appétit, prêts à dévorer cette room comme des morts-de-faim. On s’attendait à devoir user de mille ruses pour échapper à la vigilance de notre hôtesse, avec la promesse de mécaniques de jeu asymétriques, entre des joueurs dédiés à la diversion et d’autres à la fouille et aux énigmes. Seulement si elle se confirme durant les cinq premières minutes, cette originalité de gameplay disparaît bien vite, trop vite. C’est dommage, mais rassurez-vous, ça n’a rien de rédhibitoire pour autant. La suite par contre...

Je ne sais pas comment la salle peut être vécue dans une situation idéale, mais notre expérience était loin de l’être. En effet, dans notre fouille minutieuse des lieux, nous sommes tombés sur une porte derrière laquelle une simple étiquette nous interdisait l’accès. L’idée générale de la salle étant de s’introduire en scred là où nous n’avons pas été invité, on s’est dit qu’on allait tenter le coup ; d’autant plus qu’il suffisait de pousser la porte pour entrer dans une pièce très marquée "Escape Game". Malheureusement, cette salle s’avérait être la fin de l’aventure. Alors certes, on a un peu outrepassé nos droits, on peut donc se considérer comme fautifs pour cette intrusion indésirable, mais cette porte n’aurait-elle pas dû être verrouillée, tout simplement ? De plus, il a fallu quelques minutes avant d’en être délogé par la serveuse (pas de réaction du GM à ce stade). On a eu tout loisir de débuter la fouille et avons même emporté avec nous dans la cuisine, des éléments de cette salle finale (heureusement sans conséquence).

Une fois dans la cuisine et le fil normal de l’aventure retrouvé, on se retrouve à nouveau face à une porte qui ne demande qu’à être ouverte. Encore une fois, une simple étiquette nous interdit d’utiliser cette issue. Échaudés par l’expérience précédente, on ne s’attardera pas dessus cette fois, mais une pastille rouge ou autre élément reconnaissable et identifié lors du briefing eût été plus judicieux pour éviter ce genre de désagrément.

Côte énigmes, quelques-unes sont plutôt sympa, une en particulier m’a même carrément bluffé, d’autres sont plus classiques mais ça passe. Le problème surtout, c’est que deux ou trois d’entre elles sont défectueuses voire carrément cassées. La salle étant toute neuve, ça me laisse dubitatif sur l’avenir si rien n’est fait pour consolider tout cela. Sans vouloir faire mon Calimero, j’ai même carrément pris un gros aimant sur le pied parce qu’il était mal fixé. Pas de bobo bien entendu, mais est-ce normal pour une salle si récente ?

A ce stade on commence déjà à déchanter et la salle perd peu à peu des points dans notre esprit. Le concept original nous paraît désormais loin, et le pire est encore à arriver. En effet, de nouveau investis dans la salle finale (cette fois-ci en suivant le bon cheminement), on entend alors de curieux bruits venant de la cuisine : Le GM est en train de reset la salle ! Tout juste le temps de s’interroger sur ce fait de jeu inédit (après une bonne cinquantaine de salles) qu’on comprend alors pourquoi, en entendant de nouveaux bruits émanant cette fois du restaurant. En effet, deux autres équipes sont arrivées et sont en train d’être briefé par la serveuse alors que nous n’avons même pas terminé notre partie. On comprend mieux que tout le monde sorte de cet Escape Game puisqu’il est tout bonnement interdit de bloquer, sous peine de se retrouver nez à nez avec l’équipe suivante. Résultat, en sortant on croise alors une joueuse à la recherche d’indices lui permettant d’accéder à la cuisine et qui a la même curieuse idée de pousser la porte "interdite", le GM semble dépassé par les enjeux.

Bref, je ne nierais pas que cette salle possède un potentiel fantastique. Avec des énigmes fonctionnelles et un GM impliqué (et un modèle économique moins insensé), nous aurions d’ailleurs sans doute passé un très bon moment. Mais voilà, l’accumulation de problèmes (techniques ou de fond) a clairement plombé notre expérience. Difficile ainsi pour nous de vous la recommander en l’état.

L’avis de Toma021

1h pour voler une sauce secrète alors qu’elle a un goût amer, on peut se demander qui est donc le commanditaire de ce drôle de casse. Nous arrivons donc chez Lock Busters avec une très bonne surprise, surtout moi qui n’ai pas lu le mail d’intro. La serveuse pousse le rideau, une cloche en argent dans la main et nous installe à notre table réservée à notre nom. Très sympa. Le brief se fait sous forme de discussion et présentation du menu avec la serveuse. Un des débuts les plus prometteurs et originaux que j’ai vu... Malheureusement ma distribution de bons points s’arrête là.

Pour la suite je ne pourrai citer qu’un enchaînement de petites choses qui ne vont pas (au moins lors de notre passage). Du coup ça finit par faire un escape qui ne va pas. Ça commence par la découverte d’une paire de clés qui ne sert à rien dans une valise (probablement les clés de ladite valise, c’est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup car on est assez mauvais en fouille et en plus dans un escape, c’est pas comme si on cherchait des clés justement), l’accès à la cuisine fût "délicat" avec un digicode à moitié cassé et un GM d’accord avec la mauvaise combinaison (heureusement que la serveuse était là pour nous aider), l’ouverture du bureau de fin évoqué par Fylo, l’ouverture du four, la trappe des cuisines inutile, un élément capricieux disons trop sensible (je fais quand même attention au spoil), un élément de décor (toujours pour le spoil) qui tombe tout seul, l’aimant qui retombe après, le GM, le GM, le GM et le GM, une énigme "dosée" de manière approximative (c’est dur d’éviter les spoils) les équipes qui se croisent, le jeu de la serveuse (très bon en soi) qui passé les 3 premières minutes ne sert plus à grand chose, le débriefing presque devant les joueurs suivants, le reset de la salle en cours de jeu...bref.

En conclusion j’étais venu voler une sauce secrète et j’ai l’impression qu’on m’a volé une super expérience parce qu’il y avait tout pour que ça soit le cas... mais non.

L’avis de Smy

Quarante-cinq ! Mon avis sur cette salle risque de tourner autour de ces deux chiffres tant ils sont pour moi emblématiques. Depuis l’ouverture du premier Escape Game en France fin 2013, il y avait un consensus sur la durée incompressible entre deux aventures. En comptant le briefing, les 60 minutes de jeu, le débriefing et le reset de la salle, les enseignes évoluaient entre 1h30 et 2h, et dans de rares cas 1h15. Cela permettait de passer du temps avec les joueurs et de laisser l’aventure se dérouler normalement. L’enseigne dont nous parlons aujourd’hui a tenté d’organiser différemment son jeu et a pensé pouvoir raccourcir le délai entre deux équipes à 45 minutes. L’aventure est vue comme un tunnel, et pour Lockbusters, il est possible de faire entrer des joueurs d’un côté alors que les autres ne sont pas encore au bout. Si c’est concevable sur le papier, dans la réalité il en va tout autrement, et nous avons vécu une expérience qui le démontre largement.

Malgré un scénario hyper original et des décors plutôt réussis, notre session a frôlé la catastrophe. Je ne vais pas revenir en détail sur tous les problèmes, vous venez de le lire dans les différents avis. Mais tout est plus ou moins lié à ces 45 minutes, les GM n’ont pas le temps de s’occuper convenablement des équipes, de donner de l’aide avec finesse, et encore moins de réparer la casse entre deux sessions. La salle est ouverte depuis quelques semaines et le nombre d’objets et d’énigmes cassés est surprenant. Et c’est sans doute la première fois qu’un GM nous donne directement des solutions, s’il avait voulu nous faire sortir vite, il n’aurait pas agi autrement…

L’avis de Tsokoa

Les concepteurs du Vol de la Sauce Secrète ont le mérite d’essayer d’avoir une approche originale de l’Escape Game en nous faisant commencer l’aventure comme les clients d’un vrai restaurant, en intégrant les consignes au storytelling et en laissant le joueur assez libre ou faussement libre. Le problème en effet, c’est que Lock Busters veut faire un Escape ouvert en effaçant les limites du jeu sauf que si vous voulez faire ça, il faut que votre game-design soit irréprochable derrière. Car plus vous laissez le joueur libre, plus vous multipliez les risques qu’il sorte du script que vous voudriez qu’il suive. Et nous qui sommes plus du genre joueurs dissipés qui voulons fouiller partout (ce qui colle plutôt bien pour des Escapes normalement) nous nous sommes vite heurtés à un gros bug en passant une porte non-verrouillée et en se retrouvant dans une pièce de la fin du jeu. Visiblement, le message affiché du genre « n’entrez pas » ne doit pas être suffisant car alors que nous faisons le debrief avec le GM, nous avons dû lui signaler qu’il devrait peut-être fermer la porte car un autre groupe (qui commençait à jouer pendant que nous finissions) essayait également d’entrer.

Deux autres soucis que nous avons rencontrés sont plusieurs éléments de décor voire d’énigmes qui étaient déjà abîmés alors que la salle est pourtant tout récente et également un Game Master qui avait plus tendance à nous donner des réponses plutôt que des indices pour les trouver de nous-même. Notre expérience fut donc négative et il est possible que d’autres groupes plus disciplinés ou plus chanceux ne rencontrent pas les mêmes soucis que nous et ressortent avec un souvenir bien plus plaisant. Reste qu’en admettant une part de malchance ou de na pas avoir totalement suivi le script prévu, j’ai plus l’impression d’avoir participé à une bêta qu’à une salle finalisée.

C’est d’autant plus rageant que le Vol de la Sauce Secrète de Lock Busters a vraiment du potentiel avec son concept original, sa grande aire de jeu et même quelques bonnes idées d’énigmes. Le fait que nous ayons eu une mauvaise expérience ne veut pas dire que ça sera le cas pour tous les autres groupes. Mais de mon point de vue, il y a plusieurs failles potentielles (la porte non verrouillée, des éléments déjà abîmés, les réponses données par le GM, les groupe qui se croisent) qui sont autant de risques de casser l’expérience de joueur et j’espère que Lock Busters pourra corriger ces soucis afin de mieux exploiter le potentiel de cette salle.

Vous pouvez réserver votre table sur le Le site de Lock Busters

Toutes les enseignes et salles : Escape Game : Les taux de réussite

Ndlr : Il semblerait qu’à l’heure de publier cette critique gustative, le système de réservation évoqué (par Smy principalement) semble avoir changé pour des créneaux d’1h30. En espérant que cela reste le cas dans les semaines à venir afin que votre dégustation n’ait plus un arrière goût de fast-food.

Par Fylodindon, le 19 octobre 2017

 
Avatar de Jane

Bonjour !

Ma soeur et moi suivons vos reviews Escape Game et nous partageons souvent votre avis. Mais là je dois dire que nous sommes très étonnées par votre description.

Nous avons fait le Le Vol de la Sauce Secrète et CETTE ROOM EST GENIALE.
Elle fait clairement partie de notre top 5.

On n’a jamais autant ri dans un Escape.
Les pièces sont variées et très jolies et nous avons été très bien guidés. Le service est parfait !

Je ne sais pas ce qu’il s’est passé pour vous autres Polygamers mais cet article semble complètement obsolète et ne reflète pas du tout le niveau de l’enseigne.

Un conseil : Faites vous votre propre avis, vous serez agréablement surpris !

Jane, le 2 novembre 2017 à 14h50
Avatar de Toma021

Bonjour Jane,
On est ravi pour vous, notre but n’est absolument pas de dire que la salle est mauvaise. Son idée de départ est excellente et on souhaite à tout le monde la meilleure expérience possible sur place. Par contre nous tenons à rester le plus objectif possible justement et non pas fournir des articles publicitaires. Du coup nous ne faisons que relater notre expérience sur place et l’on ne peut pas recommander cette salle à nos lecteurs sur ce que nous avons vécu.

Toma021, le 2 novembre 2017 à 16h42
Avatar de Paulo B.

Pareil pour nous.
Une très belle découverte. C’est notre 5ème escape sur Paris et l’une des expériences les plus originales. Les décors sont truffés de petits clins d’oeil culturels. Les énigmes sont variées et complètes. Il y a des comédiens.
Pour nous, c’est un très bon Escape Game malgré cet article.

Paulo B., le 13 novembre 2017 à 16h49
Avatar de La rédac’

Bonjour "Paulo" (si c’est ton vrai nom) et merci pour ton commentaire. C’est le 2ème avis en quelques jours qui vient défendre cette salle et critiquer notre article, nos publications n’engendrent jamais autant de passions d’habitude...

Par contre on espère qu’il s’agit vraiment de l’avis impartial et honnête qu’il semble être et qu’il ne s’agit que d’une coïncidence si ton adresse email correspond au nom d’une association dont le fondateur de Lockbusters est un membre très actif du comité d’après son profil Linkedin (oui on est fan d’Elise Lucet et de Google, l’investigation ça nous connait).

Parce que si ça n’est pas une incroyable coïncidence on comprendrait pas trop la nécessité de vouloir décrédibiliser notre article alors que notre site a un singe en slip pour mascotte, ça serait pas vraiment la peine... Et surtout on trouverait ça très naze car on a rédigé cet article de bonne foi en essayant même d’arrondir les angles et si on accepte tout à fait que d’autres personnes puissent avoir d’autres avis et expériences que nous (on l’a même écrit), on apprécierait pas trop que des personnes (intéressées) viennent publier de faux avis sous de fausses identités.

Mais bon, ça n’est sûrement qu’une énorme coïncidence...

La rédac’ - Polygamer

La rédac’, le 14 novembre 2017 à 21h13
Avatar de Paulo B.

Bonsoir la rédac’
Oui Paulo est mon vrai prénom. Mais quel rapport ? Je viens partager notre expérience ici car nous l’avons découverte grâce à vous.
Si l’association que vous évoquez est le Rotary, je suis ravi d’apprendre que des fondateurs d’escape en fassent aussi partie. Nous sommes 1,5 millions de bénévoles dans le monde... dont environ 3000 en Ile de France.
Cela n’enlève en rien la qualité de votre rédaction.

Paulo B., le 20 novembre 2017 à 03h25
Avatar de Fylodindon

Comme on le disait, si c’est une coïncidence tant mieux, mais avoue qu’elle est incroyable compte tenu des éléments évoqués et du faible nombre de commentaires habituellement sur ce site.

Du coup, envoyez-nous tous vos membres... on ne crache pas sur un 1,5 millions de visiteurs. :D

Fylodindon, le 20 novembre 2017 à 07h43

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.


Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>