Citation

I have a Dreamcast - Martin Luther King

 

L’école des fans

A chaque blockbuster qui sort, c’est la valse des 10/10.

La perfection n’est pas de ce monde

JPEGDans l’industrie du jeu vidéo, il y a une équation qui ne manque jamais de se vérifier : Plus ce média s’offre au grand public, plus les budgets de développement s’envolent et moins les critiques sont crédibles. Il n’y a qu’à faire un tour de temps en temps sur le fameux site News4Gamers, pour voir la valse des notes parfaites (ou presque) qui accompagne la sortie des blockbsusters. Pourtant, il suffit de regarder les dernières grosses sorties de l’année, pour se rendre compte facilement de l’abus pratiqué par la plupart des sites… et pas que les plus gros. Gears of War 3 : Un jeu quasiment copié/collé des précédents, les scènes d’anthologie en moins, du rail shooter chiant comme la mort en plus… et un multi loin d’avoir trouvé le bon équilibre, aux dires des joueurs qui le pratiquent. Pourtant, les notes l’accompagnant donnent le vertige. Autre exemple, Deus Ex Human Revolution : Une réalisation datée, une ambiance de Playmobil, une I.A. aux fraises et une récurrence outrancière des mécaniques de jeu (Conduit de ventilation, etc.). Encore une fois, les notes ont fait flamber le web. On pourrait dire la même chose de tous ceux qui ont suivis : Battlefield 3, Modern Warfare 3 et, prochainement, Uncharted 3 dont je doute qu’il soit aussi parfait que ne semble le penser les différentes rédactions à travers le monde.

JPEGAlors attention, je ne dis pas forcément que ces jeux sont mauvais (même si pour certains, je le pense très fortement). La plupart ont de grandes qualités, mais il n’empêche que leurs défauts pullulent presque autant. Certains vont trouver des excuses, comme Battlefield qui est surtout pensé pour être joué en multi. Il n’empêche que fournir un mode solo, d’une part ça attire de nouveaux joueurs, encore réticents à se faire humilier en ligne, qui se retrouvent alors avec un mode solo court et bourré de scripts parmi les plus mal conçus jamais vus. Ensuite ça implique de mettre des mecs au développement, voire de bouffer du temps et de l’espace disque qui auraient pu profiter d’avantage au multi. Dès lors, il me parait aberrant de ne pas sanctionner le jeu de DICE, pour avoir fourni une campagne solo d’aussi piètre qualité… même si son multi est réussi (bien qu’il ne se démarque pas assez à mon sens de Bad Company 2). Alors pourquoi la plupart des sites et magazines français et étrangers sont-ils aussi consensuels ? Les raisons sont sans doute multiples…

A qui profite le crime ?

JPEGD’abord, il faut savoir que pour la plupart des médias, qu’ils soient en ligne ou sur papier, la publicité qui les fait vivre est essentiellement payée par les éditeurs de jeu. Et pour cause, celle-ci s’articule autour des jeux vidéo, dans 90% des cas (si ce n’est plus). C’est quand même curieux, vous ne trouvez pas ? Je ne sais pas, le joueur lambda ne va pas au cinéma, n’achète pas de déodorant, n’écoute pas de la musique, ne conduit pas de voitures, n’utilise pas de PC… bref, ne fait pas tout ce que font monsieur et madame tout le monde ? Alors pourquoi les rédactions ne partent pas en quête de nouveaux annonceurs, qui ne laisseraient planer aucun doute quant à leur crédibilité et leur liberté d’expression ? Alors je ne dis pas forcément qu’ils sont tous pourris et qu’ils nagent dans des piscines de biffetons que Ubisoft, Activision et Electronic Arts déversent régulièrement par bennes entières. Il n’empêche que lorsque tu vois une note surélevée pour un jeu pas si parfait que ça, alors que la pub trône en bonne place sur le site/mag, il y a de quoi se poser des questions… non ? Si, entre deux tests, on avait des pubs pour Axe, Citroën et Durex, on serait déjà moins enclins à tirer des conclusions hâtives.

JPEGEnsuite, il y a le sacro-saint lectorat qu’il ne faut pas froisser. Ça peut paraitre curieux dit comme ça, mais très souvent un jeu est surcoté car il est très attendu. Oui, vous avez bien lu : Les notes sont généralement attribuées en fonction de l’attente suscitée par un produit, et non par sa seule qualité. Les rédactions sont en effet peu enclines à tailler un jeu qui va se vendre par millions d’unités, car elles veulent se faire l’écho du plus grand nombre ; et le plus grand nombre, il est rarement très objectif. Allez expliquer à un fanboy Microsoft que Gears of War 3 est raté, à un fanboy Rockstar (vous n’avez pas besoin de le chercher bien loin, on en élève un par ici) que Red Dead Redemption n’est pas aussi parfait qu’il veut bien le croire, ou encore à un fanboy Nintendo que non, Nintendogs n’est pas un jeu super mature. Pour ne pas se mettre à dos ces lecteurs et donc « clients » potentiels, les rédactions (notamment professionnelle), arrondissent les angles et surévaluent les jeux les plus attendus. D’ailleurs pour s’en convaincre, il suffit de les entendre décrier Modern Warfare tout au long de l’année et comparer leurs propos avec la note plutôt bonne attribuée pourtant à la sortie du jeu.

Génération Playstation

JPEGEnfin, il y a les rédactions amateurs qui pullulent sur le net. Pour une très très grande majorité d’entre elles, la principale source de motivation ce sont les jeux gratuits (contrairement à nous bien sûr, qui faisons ça pour la beauté du sport…). Or, obtenir des jeux de la part des éditeurs n’est pas toujours très simple. Regardez-nous, ça fait plus de cinq ans que nous sommes dans le milieu, nous avons connu nos heures de gloire avec Xbox-Attitude (avant de sombrer dans l’anonymat à cause de vous et de l’absence de pub que vous nous faites, bande d’ingrats !) et pourtant il faut toujours batailler ferme pour obtenir un jeu à tester. Il arrive d’ailleurs très régulièrement qu’on doive se contenter de le louer pour en faire le test (Merci Okajeux). Alors imaginez ceux qui ont moins de bouteille et/ou moins de lecteurs (ah non, ce n’est pas possible ça)… Vous croyez vraiment qu’avec tout le mal qu’ils se donnent pour obtenir une version, ils vont en plus la tailler au risque de mécontenter l’éditeur si généreux ? Pourtant, l’éditeur en question n’est en rien responsable… à aucun moment il ne leur met la pression (en tout cas pas sur les blogs… pour la presse pro, c’est une autre histoire). Appelez ça le principe de précaution. Et puis il ne faut pas oublier que bon nombre de pseudo-rédacteurs aujourd’hui, ont découvert le jeu vidéo avec la Playstation. Du coup, leur demander de tester Deus Ex HR par exemple, c’est un peu comme demander à un gamin qui a découvert la musique avec Lorie, d’écrire un papier sur Eric Burdon

JPEGC’est sûr, pour eux qui n’ont jamais connu d’autres formules que le couloir Callofdutyien, leur laisser deux ou trois choix de temps en temps, ça les mets en émoi… et qu’importe que ces choix soient ridicules, redondants et parfois illogiques. S’ils avaient joué à Far Cry ou à S.T.A.L.K.E.R. ils sauraient ce qu’est réellement la notion de liberté. Mais ce n’est pas le cas, alors ils encensent le jeu comme s’il venait d’inventer la roue. Dans le même ordre d’idée, et toujours à propos de Deus Ex (ça va finir par se voir que je vomis ce jeu), s’ils avaient lu des œuvres Cyberpunk de Sterling et Gibbons, s’ils avaient vu des films comme Soleil Vert ou Blade Runner, ils sauraient ce qu’est l’ambiance d’anticipation. Mais encore une fois, ils ne connaissent que Transformers, alors forcément ils pensent que Deus Ex HR propose une ambiance géniale et fidèle au genre. Bref, les raisons sont multiples pour surévaluer un jeu… multiples et parfois surprenantes. Toujours est-il qu’avec de telles pratiques, aujourd’hui la presse a perdu toute crédibilité. Donc avant d’acheter un jeu, ne vous fiez pas aux notes… le mieux reste encore de lire les critiques dans leur ensemble, elles sont généralement bien plus révélatrices, et parfois même en totale contradiction, avec le verdict final.

Tags : #JeuxVideo

Par Fylodindon, le 7 décembre 2011

 

Pages 1 | 2 | 3

Avatar de K.mi

Je suis d’accord (mes critiques le prouvant) pour la plupart des blockbusters que tu cites sauf pour Uncharted 3, certes il n’est pas parfait (critique à venir lundi prochain sur le site) mais il mérite largement les envolées lyriques à son sujet. C’est un vrai blockbuster, plein de maîtrise, avec plein de scènes d’anthologie et très jouable. Il ne déçoit aucunement.

K.mi, le 7 décembre 2011 à 20h07
Avatar de K.mi

PS : Et pour Red Dead Redemption, c’est comme Uncharted 3, il n’est pas parfait mais il amène tellement et il est tellement immersif qu’au final tu passes largement à côté des défauts, ils ne te brisent pas l’immersion, l’empathie que t’as pour les personnages etc. Skyrim (et les Elder Scrolls en général) c’est pareil. C’est pas parce qu’il y a certains défauts que tu dois systématiquement être aigri, quand les qualités vont bien au delà des défauts pour moi ça suffit à m’emballer, à me porter. Pour le reste de toute façon c’est bien connu, surtout au Japon, les tests sont achetés.

K.mi, le 7 décembre 2011 à 20h12
Avatar de Battosai94

Dès qu’il y a des thunes en jeu, certains sont prêts à vendre leur cul... euh, avis. Et c’est clair que de plus en plus la critique tend vers un avis global suscité par la masse :(
Merci Fylodindon pour ce beau résumé de la situation :)
PS : Je te rejoins concernant la critique, il est préférable de lire les différents tests plutôt que de se fier à des notes. Heavy Rain en est un bon exemple, qui peut prétendre pouvoir attribuer une note à ce jeu ? Si on peut vraiment appeler ça un jeu.

Battosai94, le 7 décembre 2011 à 21h18
Avatar de LOGAN GRIMNAR

C’est clair... Suite à une présentation presse que Warner Bros avait fait, et que j’avais descendu, mon rédacteur en chef avait été contacté et en gros ils nous menaçait de ne plus nous inviter aux évènements, et de ne plus nous envoyer des jeux... Mais mon rédac c’est pas démonté et les à remis à leur place, en disant que s’ils voulaient pas être critiqué ils n’avaient qu’à faire des bons jeux... ^^ Chez Gamers.fr on se laisse pas faire.

LOGAN GRIMNAR, le 7 décembre 2011 à 22h53
Avatar de Thomas

Je suis plutôt d’accord dans les grandes lignes mais cela dit je pense qu’il ne faut pas non plus considérer qu’une note de 10 veuille dire que le jeu est parfait. Les tests ayant pour but d’aiguiller ou non l’achat s’ils ont dix c’est qu’on peut l’acheter sans trop de risques. Je suis conscient des dérives publicitaires, mais selon les différentes chartes de test des sites on peut nuancer la pensée du 10=jeu parfait. Je pense que ce refus de la note maximale vient notamment du système scolaire qui à partir d’un certain niveau à du mal à mettre des bonnes notes, en philo j’avais l’appréciation bien sur ma copie alors que j’avais 12, bien ça devrait être 16... J’espère que vous voyez ce que je veut dire. Tout ça pour dire que la note maximale ne doit pas être inatteignable, 10 ne veut pas dire bien sous tout rapport mais si un multi comme celui de BF3 nous tient en effet en haleine nous surprend plus de cent heures on passe le solo et on peut lui mettre 10, cela ne veut pas dire que je ne valorise pas positivment des jeux uniquement solo comme Bayonetta car même si je n’y ait passé que 8 heures c’était 8 heures magnifiques.

Un 9/10 serait peut être mieux dans certains cas c’est vrai, pour moi la condition pour passer à 10 c’est juste que le jeu ait un petit truc en plus, la poésie de Wind Waker, la richesse presque cachée d’un Pokemon, l’originalité d’un animal crossing enchanteur ou la "Battlefield Touch" en multi dès qu’on joue avec des potes sur Skype. BF3 possède ce petit truc en plus, on se retrouve à élaborer presque inconsciemment des stratégies, se faire réanimer en direct par son meilleur pote c’est super comme sensation. Faut pas être blasé non plus. Dans certains cas les points positifs surpassent et compensent les négatifs (solo de BF3), pour moi la présence de points négatifs n’empêchent pas forcément la note maximale (pas la perfection, ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dit !). Il faut aussi prendre en compte la subjectivité des testeurs et des appréciations, un aspect sera positif au japon, négatif en occident par exemple, d’ailleurs les testeurs ne jugent pas forcément de la qualité d’une jeu mais de la façon dont il l’ont ressenti, d’où la nécessité de se reconnaitre dans les tests qu’on lit. Moi qui écoute du métal, je ne vais pas prendre la peine de lire les rares critiques de Télérama sur ce genre et je ne vais pas non plus penser que si Christine Boutin n’a pas aimé le dernier Necrophagist c’est qu’elle a raison. Elle n’a pas ma sensibilité je n’ai pas la sienne...

Ce qui me fait dire que ne pas accorder de légitimité aux plus jeunes générations je trouve ça un peu prétentieux et je sais que vous valez mieux que le discours du "c’était mieux avant". Pour les pratiques commerciales je suis d’accord avec vous, aussi certains jeux sont mauvais mais pour avoir jouer à toutes les consoles depuis la NES je peux affirmer que la 3D, l’augmentation des capacités graphiques à amené une diversification des possibilités de gameplay et une certaine richesse aux jeux inédite. Surtout que en plus des COD et GOW qui sortent tous les ans, il y a toujours de la baston old school, toujours des points and click inventifs, toujours des raymans en 2D, des Braid, toujours des gens qui se retrouvent pour jouer à D&D en version papier et au milieu de tout ça des pépites (irréalisables avant) comme Mirror’s Edge. D’autre part, je lis de la SF (Asimov notamment) j’ai lu l’Iliade et l’Odyssée, j’ai vu des bons films etc... mais je trouve que se reposer sur les "classiques" c’est trop simple comme attitude, il y a de la qualité de tout temps, je pense même que en cherchant un peu et grâce aux nouvelles technologies de l’information et de la communication on dispose d’un accès plus large, plus intéressant à la culture et aux créations d’autrui. Citer l’exemple des blockbusters est trop facile. Pour un Transformers 3 à 300 millions de budget combien y’a t-il de films amateurs à 0 euros ou de films indépendants à quelques dizaines de millieurs d’euros ? Notre époque est plus culturellement productive que la précédente.

Enfin pour finir, personnellement je trouve qu’un des jeux qui n’a pas mérité sa note est GTAIV, je me suis fait chier en le jouant, un scénario somme toute classique, des personnages caricaturaux, un portable anti-gameplay (entre 2 missions capitales, le cousin Roman qui appelle pour faire un billard c’est naze niveau gameplay, en plus si on répond négativement on est sanctionné. Résultat pour 2 missions à peu près intéressantes on se tape 5 "missions" comme aller dans un bar avec Roman, aller parler à Brucie...) et un mode solo trop disparate sans réel fil conducteur, trop de missions différentes en même temps, presque pas assez dirigiste ce qui fait qu’il manque de cohérence et d’immersion. J’ai vraiment pas accroché.

P.S : Je sais pas ce qui me donne envie de commenter comme ça quand je lis vos article mais continuez votre boulot les gars ! N’hésitez pas à répondre aussi !

Thomas, le 7 décembre 2011 à 23h35
Avatar de Thomas

Merde, j’ai fait un pavé... Désolé j’espère que vous arriverez à tout lire !

Thomas, le 7 décembre 2011 à 23h37
Avatar de Fylodindon

P’tain, c’est pas un commentaire que tu nous as fait là... c’est un deuxième article. :D

Fylodindon, le 8 décembre 2011 à 00h29
Avatar de Fylodindon

Sinon, pour répondre à ton commentaire, je pense que tu m’as mal compris sur certains points. Le premier, c’est que je n’ai jamais dit que c’était mieux avant. Je suis bien content de voir de jeux plus beau, plus grand, plus cinématographique. Je kiffe plus Skyrim je pense, que je n’ai kiffé Dungeon Master... et dieu sait que je l’ai aimé ce putain de jeu. Je trouve juste qu’avant il y avait plus de diversité dans les "gros" produits (même si le terme gros peut paraitre désuet par rapport à ce qu’il représente aujourd’hui). Aujourd’hui, toutes les grosses productions se ressemblent, avec les mêmes mécaniques de jeu, les mêmes artifices, les mêmes personnages (combien y a de héros mec, avec les cheveux rasé et un look de bad boy de Neuilly ?). Et il faut se tourner systématiquement, ou presque, vers les jeux téléchargeable pour trouver de l’originalité. Y a des exceptions, on est bien d’accord, mais n’allez pas dire qu’aujourd’hui il n’y a pas une certaine uniformisation entre les jeux d’un même genre. Pour aller plus loin, c’est même un symbole de notre société... l’uniformisation, la pensée unique. C’est aussi de ça que je parle lorsque j’évoque la génération Playstation. Ce n’était pas de l’orgueil mal placé, juste une réalité. La culture du jeu vidéo, c’est comme pour toute autre culture... plus tu pratiques, plus tu développes ta sensibilité. Imagine un gamin qui découvre le RPG aujourd’hui, pour lui ce genre représentera presque un jeu d’action avec arbre de compétences et choix de race. Alors que pour moi, le RPG c’est bien plus que ça, parce que j’ai connu les jeux de rôles textuels et le tour par tour. Plus tu avances dans les générations, moins les jeunes ont de références... c’est logique. Du coup, ceux qui n’ont toujours joué qu’à des CoD et autres FPS du genre, ils sont émerveillés lorsqu’ils voient qu’on leur laisse le choix d’aller à gauche ou à droite. C’est con à dire, mais ce choix tu ne l’as plus si souvent que ça aujourd’hui. Alors qu’avant, c’était quand même récurrent.
Ensuite, je ne dis pas que le 10/10 est à bannir des tests. Je trouve juste suspect qu’à chaque automne, t’as une batterie de jeux qui se tapent des notes de 9 ou 10 alors qu’une grande majorité d’entre eux ne le mérite pas. Regarde Gears 3... pour moi et beaucoup d’autres, c’est le moins bon des trois épisodes. Pourtant il est encensé dans les tests. Pour reprendre l’exemple de Battlefield... oui, toi (et moi aussi en l’occurrence) on va kiffer parce qu’on joue au multi. Mais y a encore beaucoup de gens qui ne jouent qu’au solo à ces jeux là. Et pour eux, il y a tromperie sur la marchandise.
Si t’achètes une voiture parce qu’on t’a dit qu’elle était géniale, mais qu’en fait tu t’aperçois qu’elle est juste bonne pour la ville alors que toi t’habite à la campagne... bah t’as les boules.
Je préfère largement la politique d’un Brink ou Shadowrun, qui ne vont pas te mettre du solo, si ce n’est pour t’entrainer, et assumer pleinement leur étiquette multi exclusif. Pourtant, Brink s’est fait défoncer pour son I.A. (pour ses lags aussi, mais ça c’est une autre histoire)... je ne trouve pas ça normal. D’ailleurs Battlefield avant était exclusivement multi si je ne m’abuse (Bad Company excepté).

Fylodindon, le 8 décembre 2011 à 00h53
Avatar de Fylodindon

Ah, et dernière chose. Si tu plantes systématiquement des 9 et des 10/10 à tous les gros jeux qui se "laissent jouer", et qu’en plus ils en vendent des millions d’unités en quelques heures, pourquoi veux-tu que les jeux qui suivront soient améliorés, que les défauts soient corrigés et que les mauvais choix soient supprimés ? Mine de rien, la note c’est aussi un garde fou qui devrait permettre de recadrer les éditeurs/développeurs lorsqu’ils s’égarent. Aujourd’hui, entre les QTE et le rail shooting, on devient de plus en plus passif dans les jeux, au profit d’une réalisation plus explosive... Tout le monde le dit à demi-mot, mais c’est noyé dans un océan de pommade et de brosse à reluire. Résultat, on continue d’en manger systématiquement.

Fylodindon, le 8 décembre 2011 à 01h12
Avatar de K.mi

Sinon on peut en revenir au débat du "les notes c’est de la merde" et rejoindre un article que j’ai écrit y a quelques temps sur le journalisme en jeux vidéo. Certaines personnes de gros sites ont parfaitement conscience de l’absurdité concrète et infantile du fait de mettre une note à un jeu, comme à l’école, ou à un aspirateur, mais ils ne veulent pas s’en séparer parce que "les lecteurs ne sont pas prêts". En gros on te prend pour un con quand tu vas lire les tests.

Sinon Fylo je ne suis pas forcément d’accord sur la passivité, ce n’est qu’une poignée de jeux. Même Uncharted 3 qui pour moi a trop de cinématiques pour faire avancer l’histoire (sympa d’ailleurs), il n’empêche qu’on joue pleinement dans le jeu et qu’on s’en prend plein la gueule avec bonheur.

K.mi, le 8 décembre 2011 à 12h41

Pages 1 | 2 | 3


Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>