Citation

UPS, partenaire officiel de la Xbox 360

 

Halo pour les nuls

Spartan, Covenants, Floods, Cortana, Elite, Brute, MJOLNIR, Reach et j’en passe et des meilleurs. Si tout ce merdier ne vous dit absolument rien, cet article est fait pour vous.

Comme pour tous jeux dont le succès fut tonitruant dès le premier épisode, une saga s’est développée avec Halo, un univers s’est enrichi, des références sont apparues. Les scénarii ajoutés et s’entrecroisant tout au long des nouveaux titres sèment parfois la confusion dans les esprits, je le sais. Cet article propose donc des résumés de tout ce qu’il s’est passé d’important dans les jeux (mais pas de tout ce qu’il y a autour parce que j’ai pas qu’ça à foutre), et ça le plus simplement possible. De quoi encore vous la péter devant la machine à café demain comme à l’époque de Resident Evil pour les Nuls… Merci qui ? Merci Kiki. / !\ Cet article dévoile de nombreux faits scénaristiques / !\

Halo : Reach

Nous sommes en 2520, la Terre fut surpeuplée, les humains ont été obligé d’explorer la galaxie pour coloniser d’autres planètes blablabla, le scénar’ de base classique de science fiction. Parmi les néo planètes humaines « Reach » est une sorte de monde garage où l’homme fabrique des vaisseaux spatiaux civils et militaires tout en faisant tout un tas de recherches scientifiques (et militaires aussi, tant qu’ils y sont).

JPEGUn jour, alors que le contact avait été rompu avec une autre colonie humaine (« Harvest », sur laquelle se déroulent les événements du jeu de stratégie Halo : Wars), les militaires de Reach ont envoyés trois vaisseaux là-bas pour voir ce qu’il se passe (et dedans y avait ni Ripley de Aliens, ni Isaac Clarke de Dead Space), un seul est revenu. Les survivants racontent leur toute première rencontre avec les « Covenants », une race extra-terrestre fanatique, hostile et surpuissante qui veut anéantir l’humanité parce qu’elle est indigne de leur Dieu, tout en ne sachant pas où se trouve la Terre. Si on creuse légèrement, rien qu’à la petite cuillère, c’est assez amusant de voir le nombre de parallèle entre les Covenants et nos extrémistes terroristes religieux à nous, mais on n’est pas là pour ça. Les humains se font humilier leur race et perdent plein de colonies, ce qui est bien les boules. Devant la menace que ces nains à tête de truie et à carapaces couleur Mn’M’s que sont les Grunts (vous avez déjà remarqué ?) et celle que leur grands frères Alienesque Elites représentent (Grunts et Elites sont parmi les différentes races Covenants) , un protocole est alors lancé stipulant que ces enculés de Covenants ne doivent surtout pas découvrir où se trouve la Terre sinon c’est la merde, que si t’es poursuivi tu fais c’que tu veux mais tu ne reviens pas sur Terre, et si t’es sur le point de te faire capturer tu t’autodétruits le vaisseau direct, t’as compris ! ?

Un programme est également lancé du nom de SPARTAN-II (j’sais pas ce qu’est devenu le 1 et à vrai dire je m’en fous) consistant à créer des super soldats biologiques aux capacités super modifiés trop fortes méga bien grâce à une armure du nom de MJOLNIR capable de les protéger trop bien super cool.

JPEG2552, tous les soldats SPARTAN-II sont appelés sur Reach pour upgrader leur armure (j’espère que c’est pas aussi long qu’une mise à jour PS3) et partir en mission, à savoir se faire pousser des couilles et aborder un vaisseau Covenant pour localiser leur monde d’origine, carrément. Manque de bol, les covenants se pointent sur la planète en masse et mettent encore leur race aux humains. C’est à ce moment là que se déroulent les événements du jeu Halo : Reach, où l’on incarne un membre de la Noble Team, une équipe de Spartan, qui débarquent sur la planète suite à une balise de secours aperçu alors qu’aucune personne extérieure n’était encore au courant de l’attaque. De cette boucherie, un seul et unique vaisseau, le Pillar of Autumn, réussi à s’enfuir dans l’espace avec en son sein (le gauche, celui qui donne du lait) le dernier SPARTAN-II : le Spartan 117, John de son prénom (petit nom doux : Master Chief), alors ça c’est du bol ! Autre chance, ils ont volés des coordonnées aux Covenants qui, ils l’espèrent, vont permettre de les attirer.

Halo : Combat Evolved

Ces coordonnées les amènent sur une planète chelou avec un halo autour (d’où le titre du jeu, non c’était pas à cause d’un coup de téléphone ou une ode aux maîtres nageurs), une sorte de monde anneau.

JPEGCoup de pression, les covenants s’apprêtent à aborder le Pillar of Autumn. Complètement paniqué l’équipage réveille de sa congélation (ou un truc du genre) le Master Chief (vous) pour qu’il pète la gueule à tout le monde à lui tout seul, un genre de Chuck Norris en armure et avec des coups de feu à la place des tatanes (et une armure à la place des poils). On ne sait rien de lui du tout, ni à quoi il ressemble sous son casque, ni son histoire, ni rien, un parfait anonyme et vaut mieux vous y faire, ça sera comme ça dans toute la trilogie où il apparait. Première mission donnée par le Capitaine Keyes (Capitaine du vaisseau) : Mettre Cortana (l’I.A. du Pillar of Autumn possédant tout un tas de données militaires humaines y compris les coordonnées de la Terre) à l’abri et donc s’échapper. Vous la branchez donc dans votre prise USB intégrée à votre casque (ou un truc dans ce goût là) pour plus de praticité. A noter que Cortana avec son nom de meuf a une voix de meuf et est symbolisée par une meuf (presque sexy en plus malgré ses habits de lumière). J’espère que les I.A. seront comme ça dans le futur.

Ce n’est évidemment qu’une formalité pour vous le super soldat de ta race, mais le vaisseau s’est crashé, ça c’est con. Grâce à Cortana qui s’est infiltrée dans le réseau Covenant (grâce à son kit Bluetooth je suppose) elle vous apprend que le Capitaine Keyes a été capturé, et comme c’est une femme faut absolument qu’elle vous donne des ordres… Vous partez donc le sauver et vous y arrivez parce que le Master Chief porte bien son nom (surtout quand c’est moi au pad). Le Capitaine a gaulé des conversations entre Covenants durant son emprisonnement (ouais parce qu’ils parlent la même langue que nous, cherchez pas), la planète Halo est en fait une arme extrêmement puissante qui si activée peut détruire la galaxie entière et toute forme de vie dedans (et tout ça en étant très laide). Faut donc empêcher ça voyons !

Vous vous magnez le fion de trouver la carte de la planète (fournie sans guide du routard), vous partez à la salle de contrôle, vous insérez Cortana (dans l’ordi de la salle de contrôle évidemment, bande de cochons). Et elle balance tout : Halo a été créé par les Forerunners, ce n’est pas seulement une arme, il y a toute une symbolique religieuse et blablabla, ah merde au fait le Capitaine Keyes cherchait une cache d’armes pendant ce temps-là mais elle (Cortana) découvre que c’en est pas une.

JPEGNi une ni deux vous vous déplacez jusqu’au dernier endroit où Keyes a été localisé et c’est là que se trouve le passage le plus culte du jeu. Vous pénétrez dans un complexe sous terrain et vous découvrez un soldat humain accroupie et complètement traumatisé, rendu dingue par la peur de ce qu’il a vu. Il vous tire dessus en vous voyant tellement il chie dans son froc de panique, alors vous lui logez une balle dans le crâne à ce crétin (ou une dizaine si vous êtes sadique), il allait quand même pas vous tâcher non ! ? Non loin de lui ce fut un carnage, du sang partout, des cadavres, merde alors qu’est-ce qu’il s’est passé ? Vous trouvez un enregistrement vidéo d’un soldat où on voit Keyes et une troupe de bidasses se chier dessus, attaqués qu’ils sont par des trucs inconnus. Et puis c’est à vous d’être confronté à cette menace, à ce qu’on appelle les « Parasites » en français ou plus communément les « Floods ». Autre race extra-terrestre, un peu difforme et sous plusieurs formes (justement), ils ne ressemblent à rien si ce n’est… bah, à des streums. Peau de zob de Capitaine Keyes, vous vous cassez vite de là.

JPEGVous rencontrez alors 343 Guilty Spark, une I.A. de Halo, petite boule qui vole et qui parle et accessoirement un sacré petit enculé (j’espère que les I.A. ne seront pas comme ça dans le futur). Il a besoin de vous pour activer les défenses de la planète et détruire les Floods (qui ont été libérés par erreur), il faut retrouver « l’Index » (qui n’est pas celui de la main mais une sorte d’artefact). Après un niveau que j’ai particulièrement détesté vous trouvez cet Index, vous allez dans la salle de contrôle, pour activer les défenses d’Halo, 343 Guilty Spark vous dit d’insérer l’Index (dans l’ordinateur, putain vous êtes vraiment des pervers !). Cortana apparaît alors (elle était resté dans l’ordi de la salle à se faire chier) et dit qu’il ne faut pas insérer l’Index ici bordel de merde parce que sinon Halo va tout atomiser, 343 vous a bien niqué, en fait c’était pas une manip’ pour défoncer les Floods mais pour anéantir toutes formes de vie organiques dans la galaxie, humains comme covenants... Heureusement que Cortana était là sinon y aurait même pas eu de deuxième épisode hé !

343 Guilty Spark n’est plus votre pote.

JPEGCortana de retour dans votre prise USB personnelle du futur a pour idée de faire péter le Pillar of Autumn en le faisant surchauffer, pour faire exploser Halo avec car c’est un vaisseau surpuissant nucléaire atomique et tout. Mais pour se faire il faut les codes d’accès du Capitaine Keyes qu’elle localise en plein vaisseau covenant. Vous y allez, vous le trouvez mort à moitié « Floodé », vous récupérez sa puce informatique de données sans pleurer une seule fois. Malheureusement après avoir réussi à enclencher le compte à rebours de la surchauffe du Pillar, cet enculé de 343 Guilty Spark le stoppe net et réussi à chopper toutes les données du vaisseau (y compris les coordonnées de la Terre). Cortana a donc l’idée de faire tout un truc de ouf d’I.A. en s’infiltrant dans les données du Pillar pour tout faire sauter.

Et là vous vous échappez de justesse avec elle dans un vaisseau humains venu vous chercher et ce un poil de cul avant l’explosion de la planète, parce que vous êtes le Master Chief et qu’on vous la fait trop pas, et ouais !

Halo 2

Le Master Chief et Cortana, sa fidèle I.A. à nichons, rejoignent la Terre et plus particulièrement sa station orbitale « Le Caire » pour se faire médailler la tronche tellement il a été super lors des évènements du premier Halo, et ce par Miranda Keyes, la fille du Capitaine du même nom, elle aussi gradée chez les bidasses. Manque de bol, les covenants débarquent et leur foute un peu la misère, encore une fois. Mais Cortana et le Master Chief veillent, vous empêchez même une bombe d’exploser.

Comme personne n’a réussi à les sauver de la famine à notre époque, le Master Chief décide de sauver une ville africaine de l’assaut des covenants : New-Mombasa. Forcément il y arrive, et il nique même un gros vaisseau scarabée covenant qui fait fuir dans l’espace le « Prophète Regret », le commandant des troupes covenants. Hop, vous partez à sa poursuite. - Les événements de Halo 3 : O.D.S.T. se déroulent à peu près à ce moment là, on y incarne un soldat inconnu qui, sur Terre, recherche ce qui est arrivé à son escouade en tentant de repousser les assauts covenants. -

PNGPendant ce temps-là chez les covenants, vous faites connaissance, et vous incarnez même (gros événement à l’époque) « l’Arbiter ». Un Elite covenant, ancien commandant de la flotte qui a détruit la planète « Reach » et qui a été jugé incompétent par les grands chefs covenants parmi lesquels figure « Regret » mais aussi le « Prophète de la Vérité » (sorte d’E.T. assis en tailleur sur un siège volant…). Il doit aujourd’hui se racheter dans la mort, ce pourquoi il est envoyé dans des missions suicides. Il se retrouve donc à débarquer près du premier Halo, dans une base où il doit foutre sur la gueule à des « hérétiques » (des covenants jugés traitres par les Prophètes tout ça tout ça). Il rencontre là-bas, les floods, les hérétiques et le chef des dits hérétiques. Il bute la gueule de ce dernier.

Le Master Chief débarque sur un nouvel Halo, parce que ouais en fait il y a plusieurs planètes Halo, ici c’est Halo Delta. Il est toujours à la poursuite de Regret, le trouve et lui met sa race à mort. Mais il se fait ensuite capturer par une bestiole chelou, « Le Fossoyeur » (chef des Floods, composé du corps de ses ennemis)…

L’Arbiter est à son tour envoyé sur Halo Delta mais pour y récupérer l’Index (comme dans le 1) pour activer l’anneau et ainsi tout détruire mais il ne le sait pas. Les humains, dirigés par Miranda Keyes, sont également à la recherche de l’Index histoire d’éviter de se faire éradiquer la tronche. Quant à lui l’Arbiter rencontre Tartarus, le chef des Brutes (autre race covenant) et accessoirement bras armé des prophètes. Tartarus trahi l’Arbiter en le poussant dans une fosse. C’est pas gentil.

JPEGL’Arbiter et le Master Chief se retrouvent dans la même fosse face au Fossoyeur, qui leur explique une fois pour toute qu’une planète Halo sert à tout détruire sur un rayon de 25 000 années lumières (et 2 centimètres et demi), vous avez compris bande de cons ! ? On est dans la merde ! L’Arbiter comprend qu’il s’est fait enculer par les covenants (et que les hérétiques n’étaient pas si cons que ça mais au contraire dans le vrai). Ayant maintenant des ennemis communs, le Master Chief et lui font alliance. Ils doivent retrouver l’Index pour empêcher l’activation du Halo et la destruction qui en suivrait. L’Arbiter est envoyé dans la salle des commandes et le Master Chief sur « Grande Bonté », une cité sainte des covenants, vaisseau géant flottant.

De son côté l’Arbiter tombe sur Tartarus et lui met sa race aussi, évidemment, sinon c’est que vous n’arrivez pas à finir le jeu. Il empêche de justesse (sinon ça serait pas Hollywoodien) avec l’aide des humains l’activation du Halo. Mais malheureusement ça a enclenché un système de défense permettant d’activer TOUS les Halo de l’univers depuis un seul endroit : L’Arche.

C’est la guerre civile chez les covenants, Tartarus peut pas blairer les Elites, bordel monstre sur « Grande Bonté » et c’est ce moment que les Floods choisissent pour l’envahir... Cortana, qui a toujours plus d’un tour dans son sac qu’elle n’a pas, décide de rester dans le coin et de le faire s’auto-détruire (mais elle se fait gauler par le Fossoyeur). Avant ça le Master Chief tombe sur le prophète « Pitié » (troisième et dernier prophète covenant) qui s’est fait contaminer par les Floods, en faisant rugir son fusil d’assaut dans sa tronche il apprend que « Vérité » s’est cassé en direction de la Terre. MC abandonne donc sa quête de l’Index pour partir sauver la Terre à bord d’un vaisseau qui passait par-là. En gros y a pas de fin à Halo 2...

Halo 3

Les covenants sont toujours en guerre civile, Brutes et Elites se font la putain de Guerre partout. En gros en même temps et aux mêmes endroits, y a une guerre entre humains et covenants, humains et floods, covenants et floods, et covenants et covenants.

C’est l’épisode avec au final le moins de ligne de scénario de toute la saga, il ne se passe pas grand-chose à part toute une série de bastons entre le début et la fin, sans spécialement de rebondissements ou de nouveaux objectifs principaux que celui qu’on connait depuis la non fin d’Halo 2.

JPEGLe Master Chief se pète la gueule dans la jungle, sur Terre, son vaisseau s’est crashé. « Vérité » sait où est l’Arche et s’y dirige en activant un portail depuis la Terre. Le Master Chief reçoit un message de Cortana depuis « Grande Bonté » (elle a détourné un vaisseau Floods pour s’en servir comme d’une enveloppe géante renfermant une lettre avec le cachet de la Poste) : les Floods arrivent sur Terre par l’intermédiaire de… Grande Bonté tout entier… MC a bien entendu retrouvé l’Arbiter, Miranda Keyes et tous leurs amis kikoolol, ils partent sur l’Arche.

Le Fossoyeur essaye de faire croire qu’il est venu en paix. 343 Guilty Spark refait son apparition et il tape la discute avec MC. Il veut qu’on lui trouve l’Index pour transformer l’Arche en Halo et faire une frappe stratégique sur les Floods (il nous l’a pas déjà faite celle-là ?)

343 Guilty Spark est de nouveau votre copain.

Miranda Keyes se fait buter par Vérité, les floods s’allient à nous pour le stopper et empêcher la destruction de ouf de la galaxie voyons ! L’Arbiter déniche ce satané prophète de mes deux et s’en occupe.

Vérité étant mort, les floods n’ont plus aucune raison d’être nos copains, il faut niquer l’Arche pour se débarrasser de tous ces connards, et ça sera fait.

343 a changé d’avis et ne veut plus utiliser l’Index parce que ceci cela, bref => un coup de laser dans la gueule pour le remettre à sa place.

PNGLe MC et l’Arbiter récupèrent Cortana sur Grande Bonté, ils apprennent qu’un Halo Delta Bis est en construction dans le coin (ou un truc comme ça)… Allez hop on y va. On y retrouve les Floods et 343 Guilty Spark qui est le protecteur de ce Halo, il nous permet de pénétrer dans la salle de contrôle. Le Sergent Johnson (j’en ai encore jamais parlé mais on le croise dans les trois Halo, c’est un humain, il épaule autant qu’il peut le MC) tente d’activer l’auto destruction de la planète, 343 en pète un plomb, il bute Johnson (vous voyez ça servait à rien que j’en parle…).

Vous butez ce petit enculé de 343, ça fait du bien. Vous activez l’auto destruction de la planète.

Compte à rebours, vous devez fuir. Vous y arrivez en pénétrant dans un vaisseau de justesse (on nous l’a pas déjà faites celle-là ?), l’Arche explose, Halo Delta bis, tout ça.

JPEGDébut 2553, malheureusement après toute une cérémonie super émouvante (en fait non) où on rend hommage aux soldats qui sont morts au combat (l’Arbiter y assiste) comme Keyes, Johnson etc, on apprend que le Master Chief est porté disparu et Cortana avec. Ce n’est pas une fin à la James Bond, ils ne sont pas dans un jacuzzi en train de copuler, mais dans un vaisseau à la dérive dans l’espace. L’I.A à nichons a envoyé une balise de détresse mais elle ne sera reçue que dans plusieurs années. Le Master Chief rentre en congélation (en prenant soin d’enlever les Mister Freeze du congélo avant pour avoir plus de place) et demande à ce qu’elle le réveille quand elle veut. Une planète semble non loin, une planète où des symboles Forerunners (la civilisation responsable de la création des premiers Halo dans la galaxie) sont identifiables par vos yeux de lynx…

Par K.mizol, le 8 octobre 2010

 
Avatar de Mopi

euh mais les SPARTAN II à la base ils sont développés parce qu’il y a une semi guerre civile chez les humains (enfants enlevés dès 2517), sauf que quand les covenants débarquent c’est bien pratique. Ya pas de SPARTAN I, le premier projet s’appelait ORION mais ça n’a pas marché parce qu’ils avaient pris des adultes.
ET c’est les années 2500 pas 2200

Mopi, le 8 octobre 2010 à 11h15
Avatar de Fylodindon

J’ai jamais été trop fan de la spartan... je préfère le sucre ! :D

Fylodindon, le 8 octobre 2010 à 11h53
Avatar de K.mi

C’est corrigé pour les dates, j’ai trompé ! Merci. Pour le reste on s’en branle un peu la nouille :p

K.mi, le 8 octobre 2010 à 12h13
Avatar de Mopi

wa l’autre comme il supprime ses messages où il admet ses erreurs ! heureusement que je suis une sale chômeuse qui traine sur polygamer !

Mopi, le 8 octobre 2010 à 12h15
Avatar de Mopi

ha bon j’ai eu peur

Mopi, le 8 octobre 2010 à 12h15
Avatar de K.mi

Ouais parce qu’en fait j’me suis dit qu’un commentaire suffisait au lieu de 3 :D

K.mi, le 8 octobre 2010 à 12h21
Avatar de LOGAN GRIMNAR

Super résumé... Chapeau l’artiste.

LOGAN GRIMNAR, le 11 octobre 2010 à 08h55

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>