Recherches à la con des internautesjeux de tapon

D’accord.

 

Guillemot vs Bolloré : Le Clash

Si vous suivez un tant soit peu l'actualité du jeu vidéo, vous n'êtes pas sans savoir que Vivendi tente de mettre la main sur Ubisoft et Gameloft. Voici en tout cas de quoi y voir un peu plus clair dans cette histoire d'OPA, somme toute assez banale.

Les Acteurs

Créé en 1986 par Yves Guillemot et ses frères, Ubisoft est passé d’une simple société de distribution au rang de troisième éditeur de jeux vidéo au monde, derrière Activision et Electronic Arts. La société compte un peu moins de 10.000 employés à travers le monde, quelques-unes des plus populaires licences du jeu vidéo (Prince of Persia, Rayman, Assassin’s Creed, Just Dance, Splinter Cell et autres Far Cry) et se targue d’un chiffre d’affaire de 1,4 Milliards d’euros (chiffres 2014).

Fondée en 1999 par le frère d’Yves Guillemot, Michel Guillemot, Gameloft est une société de développement et d’édition de jeux vidéo sur smartphones et tablettes, dont la principale franchise est le jeu de course automobiles Asphalt. Son chiffre d’affaires était d’un peu plus de 200 Millions d’euros en 2014.

Crée en 1853 sous le nom de Compagnie Générale des Eaux, Vivendi s’est séparé en 2000 de Veolia Environnement pour se spécialiser dans le divertissement et la communication. Cette multinationale française est aujourd’hui le deuxième groupe d’investissement au monde, dirigé depuis 2014 par Vincent Bolloré, nouveau patron de Canal +. C’est sous son impulsion, et après s’être séparé d’Activision en 2013 (dont le groupe détenait 61% des parts), qu’elle investit à nouveau dans l’industrie du jeu vidéo. Son chiffre d’affaires n’a rien à voir avec les deux précédentes sociétés citées, puisqu’il dépasse les 10 Milliards d’euros.

Les Dates

  • 1998 : Vivendi rachète Havas, qui elle-même venait d’acquérir Blizzard Entertainment. A cette époque, le studio s’était déjà fait un nom dans le milieu, avec The Lost Vikings, Wacraft I et II et Diablo (comme quoi ils tournent depuis vingt ans avec les mêmes licences).
  • 1998 toujours : Sierra On-Line rejoint également l’escarcelle du groupe Vivendi, alors que l’éditeur est en pleine bourre grâce à ses Point’n Click (Leisure Suit Larry, Gabriel Knight, King’s Quest, Space Quest, Police Quest ou encore Phantasmagoria). Réelle conséquence ou coïncidence due au déclin du genre, Sierra ne retrouvera jamais son aura d’antan.
  • 9 juillet 2008 : Fusion avec Activision, suite à l’acquisition par Vivendi de 61% des parts. Le groupe s’appelle désormais Activision-Blizzard.
  • 2013 : Vivendi se désengage progressivement d’Activision Blizzard, sous l’influence de son président Jean-René Fourtou (ça ne s’invente pas).
  • 24 juin 2014 : Vincent Bolloré prend la présidence de Vivendi.
  • 14 octobre 2015 : Vivendi entre au capital d’Ubisoft et Gameloft à hauteur 6,6 % et 6,2%.
  • 22 octobre 2015 : Vivendi augmente ses parts à 10,4 % et 10,2 %.
  • 28 octobre 2015 : Yves Guillemot dénonce une agression menée par des méthodes d’activistes. Il dénonce également un conflit d’intérêt, puisque Vivendi détient encore 6% d’Activision Blizzard.
  • 15 janvier 2016 : Vivendi cède ses parts d’Activision Blizzard. Envolé le conflit d’intérêt.
  • 12 février 2016 : Vivendi détient désormais 15% d’Ubisoft et 26% de Gameloft.
  • Les Conséquences

    Les conséquences de cette OPA, c’est surtout la famille Guillemot qui devrait les subir. A terme, il est également possible que les employés d’Ubisoft soient sur la sellette. Car dans des grosses boites comme Vivendi, les licenciements dus aux restructurations, c’est presque une religion ; même si pour l’instant, le groupe semble plutôt raisonnable de ce côté-là (j’ai un vague souvenir d’un plan social chez Canal à l’époque de JM Messier, mais depuis plus rien… en tout cas, plus rien de médiatique). Pour le joueur, le principal risque c’est de ne plus voir de nouvelles ip de sitôt. En effet, sous la houlette de Vivendi, Activision n’a que très peu pris de risques. Quelques adaptations de licences cinématographiques, mais surtout de l’essorage dans les règles de l’art des Call of Duty et autres Guitar Hero. La seule nouvelle licence lancée, et avec succès, ce fut Skylanders (et Prototype, mais peut-on parler de licence pour deux épisodes ?). Toutefois, cette politique tient à mon sens plus de la direction d’Activision (à savoir Bobby Kottick), plutôt que d’une réelle frilosité de l’actionnaire principal. Et puis, ce qui était vrai pour Activision le sera-t-il également pour Ubi ?

    Car en même temps, avec Watch_Dogs et The Division, tous deux lancés sur la voie du succès, sans parler de For Honor qui a plutôt bonne presse lui aussi, Ubisoft a déjà pris les risques qui s’imposaient pour renouveler leurs franchises en perte de vitesse (Assassin’s Creed en tête). Vivendi ou pas Vivendi, je les vois mal relancer de nouvelles ip tous les ans ; surtout quand on connait la propension qu’à l’éditeur à tirer sur la corde tant que les ventes sont au rendez-vous. Dans un proche avenir donc, l’arrivée de Vivendi au capital d’Ubisoft ne devrait donc rien changer pour nous autres, joueurs. En outre, la famille Guillemot a plutôt bien géré leur affaire jusqu’ici. Partis de presque rien, ils se sont hissés sur le podium international et font un chiffre d’affaire plutôt enviable. J’imagine donc mal Vivendi venir enrayer une machine bien huilée, vu que leur but (comme beaucoup), c’est avant de tout de faire du pognon pour pouvoir s’acheter des villas à Marbella, des putes ukrainiennes et de la coke par semi-remorques entiers. Bref, on peut dormir sur nos deux oreilles et les laisser se tirer dans les pattes entre eux. On comptera les points une fois la fusillade terminée…

    Par Fylodindon, le 14 mars 2016

     

    Ajouter un commentaire
    Qui êtes-vous ? (optionnel)

    Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

    Liste des raccourcis de mise en forme
    Gras : <b>Texte</b>
    Italique : <i>Texte</i>
    Souligné : <u>Texte</u>
    Barré : <strike>Texte</strike>
    Code : <code>du code</code>
    Image : <photo|lien=url de l'image>
    Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
    Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
    Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
    Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>