Recherches à la con des internautesla guerre en couleur

C’est vrai que la guerre en noir et blanc c’est dépassé...

 

God of War Ascension et Gears of War Judgement, deux mythes en perdition ?

Il est intéressant de faire un parallèle entre God of War : Ascension et Gears of War : Judgement, sortis à quelques jours d'intervalle, les deux derniers épisodes des sagas mythiques ont beaucoup en commun...

On les oppose alors qu’ils ont pourtant tellement en commun

Fer de lance d’un constructeur de machines, des initiales similaires, quatrième épisode en version salon, préquelle à l’histoire d’origine, de grosses brutes aux muscles atrophiés hypertrophiés en guise de héros, multijoueurs très en avant (c’est nouveau pour God of War), un scénario pas terrible, et une hantise pour n’importe quel amateur des deux séries de jouer à l’épisode de trop. - Ceci dit sur ce dernier point, Ascension part avec un avantage, il s’agit certes du quatrième épisode (sans compter les deux versions portables) mais les deux premiers étaient sortis sur la génération précédente et God of War 3 était très bon. De son côté Gears of War tire dangereusement sur la corde avec quatre épisode sur une même machine, alors que son troisième était déjà de trop (notez que j’avais déjà deviné la préquelle à l’époque...). -
God of War : Ascension et Gears of War : Judgement : même combat, ou presque. C’est ce qu’on pourrait appeler des jeux de commande, nés non pas d’esprits créatifs mais de commerciaux qui souhaitent se remplir les poches. Cela dit, les studios en charge de ces deux jeux ne sont pas des manches, Sony Santa Monica et People Can Fly ont toujours su faire de bons titres, peu importe la raison.

Dog of War

J’ai commencé par me faire Ascension, dont la campagne solo a clairement été négligée pour un multijoueurs sur lequel je ferais comme Schwarzy : je reviendrai. Plusieurs éléments me permettent de l’affirmer haut et fort, déjà le comportement de Sony qui a "interdit" à la presse spécialisée de sortir un test en avant-première sans parler du multi (qui ne marchait pas avant sa sortie dans le commerce). Plutôt étonnant mais surtout révélateur pour une saga qui jusqu’ici a toujours été exclusivement et surtout putain de géniale en solo... - Notez qu’à nous on ne nous a rien dit, c’est déjà sympa de nous avoir filé le jeu -

Mes doutes se sont confirmés tout au long de la petite dizaine d’heures de l’aventure avec beaucoup de redites dans le level design (on a très souvent l’impression de repasser par le même endroit la faute à des décors et des plans de caméra copiés/collés), une caméra parfois pénible qui ne s’est pas réinventée, et surtout un jeu dans l’ensemble beaucoup moins spectaculaire que ce à quoi la saga nous avait habitué. Alors ok ça vient peut-être du scénario qui ne nous place pas contre une pelletée de divinités à latter mais c’était justement ce qui faisait toute la saveur d’un God of War. Il en reste un jeu acceptable mais moins pêchu qu’à l’accoutumée, avec en plus une difficulté très mal équilibrée qui passe - en mode normal - de facile tout au long du jeu jusqu’à la fin où "le défi d’Archimède" switch soudainement en hardcore. Hyper frustrant ! Je n’ai rien contre les jeux durs, au contraire, mais qu’ils soient mal équilibrés c’est une autre histoire...

Globalement, Ascension reste un sympathique défouloir - sans partouze en QTE, mais y a quand même du nichon - parsemé d’énigmes pas si simplistes que ça. Le problème vient tout simplement de son nom... Ce nouveau God of War n’est pas l’épisode de trop mais un épisode bancal, ce qui est déjà une honte dans une série aussi bien léchée.

Gears of Croire

Suivant une narration pas forcément très originale mais au moins sympathique dans un Gears of War (ou plus largement, dans un jeu vidéo), ce Judgement porte justement son nom grâce à elle. On y voit l’équipe Kilo (Baird, Cole, un russe à la moitié du visage brûlé et une rouquine) en procès, jugés pour crime de guerre, dès le début du jeu. Chaque personnage donne sa version des faits pour autant de flashbacks jouables divisés en plusieurs chapitres et sections. En solo on incarne ainsi tour à tour les quatre membres de l’équipe, ce qui est une bonne idée.

D’autant que pour une fois, en solo, l’I.A. alliée n’est pas totalement à la ramasse (mais quand même un peu, faut pas rêver). J’ai pu m’en apercevoir pour la simple et bonne raison que c’est le premier Gears of War que je fais exclusivement en solo, aucun de mes potes n’ayant le jeu - je ne sais pas si c’est une statistique fiable au niveau des ventes mais ça ne m’étais jamais arrivé - je préfère encore jouer avec l’ordi plutôt que de faire un coop’ avec des boulets en ligne.

A ma grande surprise j’ai pris plaisir à jouer, après la déception du troisième épisode je m’attendais à être extrêmement blasé par Judgement mais People Can Fly a réussi à en faire une sorte de best-of de la licence en piochant tout ce qu’il y a eu de bien pour le mettre dans la campagne solo, tout en gardant sa patte. De la totalité du bestiaire repris de A à Z, en passant par des décors variés et parfois bien colorés (à la BulletStorm), sans oublier le système qui permet en cas de mort (ou de nouvelle partie) de ne pas forcément retomber sur les mêmes ennemis placés aux mêmes endroits. Même le fameux mode Horde a été intégré dans la campagne pour quelques passages. Encore plus Arcade dans l’esprit qu’auparavant, la campagne solo pousse aux challenges, mention spéciale aux missions "déclassifiées" s’intégrant avec plus ou moins de réussite dans l’histoire. Malgré leur légère redondance, il y a quelques très bonnes idées qui auraient pu/du être intégrées d’office comme lorsque les Locustes abusent des grenades fumigènes, réduisant notre champ de vision et faisant tousser les personnages, les moments avec trop peu de munitions, le passage dans le noir, le moment avec un vent très fort qui empêche de marcher et de tirer droit etc.

Loin d’être le plus mauvais épisode de la saga sans pour autant être aussi marquant que le deuxième (le meilleur épisode à mon goût), Judgement est ce que Gears of War 3 aurait du être. Un bon jeu, reprenant toutes les bonnes idées de la franchise saupoudrée de sa propre personnalité.

Les modes multijoueurs

Le mode multijoueurs d’Ascension est sensé justifier à lui seul l’achat du jeu. Si pour un Assassin’s Creed : Brotherhood ça pouvait être le cas (quoique le solo était bon aussi) grâce à une originalité particulièrement savoureuse, ici on se demande encore en quoi ça peut attirer des gens de participer à des modes calqués sur ceux des FPS lambda... Pour simplifier, c’est du deathmatch et du capture the flag à l’arme blanche, avec de temps à autres des streums dirigés par l’I.A. au milieu de tout ça... Pas de quoi s’exciter, perso je n’y ai trouvé aucun intérêt, la plupart des modes multi des FPS m’ennuyant déjà royalement... Qui plus est le système de progression du jeu favorise ceux qui passent leur vie sur le multi, ou comment reprendre une mauvaise idée pour niquer encore un peu plus son propre merdier. Le seul truc sympa reste l’idée d’incarner dans le multi un personnage juste après sa mort dont on est témoin dans l’aventure solo.

Pour Judgement c’est du classique et vous vous doutez bien que si je vous ai balancé dans le paragraphe précédent que la plupart des modes multijoueurs des FPS lambda m’ennuient, ce n’est pas pour encenser celui-là qui en reprend à nouveau la plupart des particularités, sauce Gears of War. Le problème c’est qu’en plus ça fait déjà quatre fois qu’on se tape la même chose sur la même machine en très peu d’intervalle, y compris en multi, si j’ai pu apprécier le online des deux premiers épisodes malgré tout, là je sature complètement malgré les bonnes sensations du solo. Je suis un joueur solitaire dans l’âme sans doute.

Et l’avenir dans tout ça ?

La prochaine génération de consoles pourrait être salvatrice pour God of War comme pour Gears of War. Loin d’être des sagas surexploitées comme peut l’être Call of Duty - au hasard - on est tout de même face à des produits qui si ce n’est déjà le cas sont vraiment très proches de tourner en rond et de lasser. Et à l’inverse d’un Call of Duty qui peut poser son action à travers différentes époques, difficile de mettre un God of War ailleurs que dans la mythologie grecque ou un Gears of War ailleurs que dans la post-apocalypse face à des Locustes...

Pour God of War Il n’y a plus qu’à espérer un vrai et un juste retour en grâce d’ici 2 ou 3 ans sur PS4, quitte à réinventer la saga et ses mécaniques. Ou alors, mieux, Sony va mettre la licence en pause histoire de laisser Santa Monica Studio créer une nouvelle franchise... Nan j’déconne, au mieux c’est un autre studio qui récupérera le développement d’un nouvel épisode et qui coulera la saga.

Pour Gears of War, espérons maintenant que les créatifs auront le temps eux aussi de réinventer la série, ou que Microsoft décidera tout simplement de stopper sa production pour la prochaine génération... Ahaha, c’que j’suis drôle décidément...

Toujours est-il que si un nouvel épisode des deux GoW peut encore passer grâce aux nouveautés visuelles que va pouvoir donner la prochaine génération de consoles, on voit mal comment on pourrait apprécier 2 à 4 nouveaux épisodes de chacune des deux sagas durant les 5 ans à venir si un changement profond mais cohérent n’a pas lieu... Ceci dit c’est tout à fait subjectif, Call of Duty bat chaque année des records de ventes... Mais bon, si le grand public privilégiait la qualité ça se saurait. D’un point de vue personnel, ça sent plutôt pas mal le roussi pour l’intérêt de ces deux légendes vidéoludiques. Une pause s’impose...

Par K.mizol, le 9 avril 2013

 
Avatar de Machine

Hypertrophiés.

Machine, le 10 avril 2013 à 20h44
Avatar de K.mi

Tout à fait.

K.mi, le 10 avril 2013 à 23h20
Avatar de Battosai94

Malgré les avis assez négatifs vis à vis des deux prods je me les suis pris mais toujours pas commencé, Monster Hunter 3 Ultimate me bouffe pas mal de temps.

Je suis vraiment étonné de ta critique, décidément tu m’as donné envie de tester GoW, euh... Judgment dont les vidéos ne m’inspiraient pas trop confiance... Par contre en coop je pense.

GoW Ascension lui bien que redondant, tout comme pour Gears, me donne plus envie :)

Merci pour la critique ^^x

Battosai94, le 12 avril 2013 à 00h37

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.


Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>