Recherches à la con des internautessous le bureau

T’as fait tomber ton stylo et tu le cherches sur google map ?

 

Les secrets de la Panic Room - Get out Caen

Caen acte 2 : Retour chez les bouzeux pour nos premiers Escape Game en dehors de Paris. Ne vous inquiétez pas, on ne prend pas goût à la province on a tout fait le même week-end.

De passage à Caen, nous en avons donc profité pour visiter toutes les enseignes de la ville. Et après Caen you Escape nous avons donc poussé un peu plus loin, à pied, dans le froid, le vent et même le brouillard si ma mémoire est bonne (tout ça parce que Nach ne voulait pas payer 5€ de parking à 5) pour découvrir la deuxième enseigne de la ville, Get out.

C’est donc exténués que nous arrivons dans les locaux tout neufs de Get Out, qui vient d’ouvrir ses portes. Après avoir été agréablement accueillis par Emmauelle et Florence, on a pu se reposer dans de beaux fauteuils avec déjà quelques casse-tête posés sur les tables pour nous faire patienter. On nous présente alors notre briefing de mission. Pour nous ça sera Les secrets de la panic room (dont je ne comprends toujours pas le titre), une salle où l’on devra empêcher l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy. On aura également le droit au briefing de l’autre mission, L’affaire Cunningham, où l’on devra retrouver l’inspecteur disparu, étant donné que les deux équipes présentes sont briefées en même temps. Étonnant mais pourquoi pas.

Nous sommes ensuite conduits dans notre salle et là on remarque vite que Get Out est une franchise. Rien de péjoratif à ça mais les locaux sont très grands, la salle que l’on joue est déjà doublée, ce qui porte le total à 3 salles, et une troisième énigme devrait arriver assez rapidement. L’avantage est que les salles doivent être déjà calibrées et bénéficier d’un cahier des charges assez précis. Pour notre mission ça sera une salle de réunion de crise de la maison blanche. Là il nous faudra découvrir qui complote contre le président JFK et où devrait avoir lieu la tentative d’assassinat.

Le début de notre aventure commence par un briefing vidéo en anglais (sous-titré) pour mieux nous plonger dans l’ambiance. Si nous avons tous passés un bon moment dans la salle, les énigmes tournent un peu trop autour de l’ouverture de cadenas. Et l’identification du suspect (qui est un point très original de la salle) est malheureusement un peu rapide. Dommage car l’intrigue principale est bien intéressante et pour le reste on a une salle fluide avec des décors très sympas.

L’avis de Fylodindon

Bon, je ne reviendrais pas sur notre interminable randonnée à travers une nature hostile et des éléments déchainés afin de permettre à ce pingre de Nachcar d’économiser un euro : Toma l’a très bien fait avant moi. Sachez tout de même qu’on a vu la mort de très près ce jour-là (d’autant plus que j’ai failli boire du cidre... du cidre ! Moi ?!). Un peu comme JFK d’ailleurs (la mort... pas le cidre), qui connaîtra une fin tragique malgré la réussite de notre enquête sur le complot visant à l’assassiner. C’est un détail certes, mais c’est quand même un peu frustrant de voir que notre mission est couronnée de succès mais qu’elle n’a finalement servie à rien. M’enfin, passons…

L’accueil chez Get Out Caen s’est fait dans leurs splendides locaux flambants neufs, parfaitement aménagés pour l’occasion. Clairement, on voit que des moyens ont été mis, et même si je défends les petites enseignes indépendantes du milieu, c’est toujours très agréable d’être accueillis dans un tel confort. Par contre, j’ai un peu plus de mal avec le briefing de mission, partagé avec une deuxième équipe. S’il ne s’agissait que des consignes de base, communes à toutes les salles (ne pas toucher les pastilles rouges, rien au-dessus d’1,75m, chaque indice ne sert qu’une fois, ne cassez pas le décor, ne vous suspendez pas aux lustres, etc.), ça ne m’aurait guère dérangé. Mais qu’on nous dévoile le pitch de deux salles sans rapport entre elles, je ne comprends pas. Pour l’immersion on a vu mieux. C’est pourtant dommage puisqu’une fois dans la salle, le fantastique décor nous met bien dans l’ambiance, lui. Pour le coup, il faut reconnaître ça à la salle : Son décor. Il y a des moyens, du goût, de la cohérence. Une vraie réussite.

J’ai par contre eu plus de mal avec les énigmes. En effet, la très grande majorité d’entre elles sont à base de cadenas, ouvrables à l’aide de clés ou de codes. Pour moi et ma légendaire phobie des cadenas, c’est trop. Autant ça m’amusait dans Objectif Mars de Destination Danger, parce qu’on se challengeait pour savoir qui ouvrirait le bon cadenas. Autant là je trouve qu’avec un thème tournant autour de l’espionnage et du FBI, il y avait moyen d’avoir des défis plus ingénieux. C’est d’autant plus dommage que la méthode pour obtenir certains codes était plutôt bien trouvée.

Bref, de par son décor et certaines astuces originales, c’est une très bonne salle qui plaira aux néophytes. Mais pour nous qui sommes habitués (en tout cas pour moi), c’est du déjà-vu. Pas de surprise, pas de pression, pas d’ambiance non plus compte tenu de l’absence d’une quelconque bande son. Je n’ai pas passé un mauvais moment, mais ça ne m’a pas non plus transcendé.

L’avis de Nachcar

Donc en plus d’être hautains, les Parisiens sont des feignasses finies. 10 minutes de marche et ils n’en peuvent plus. C’est sur que c’est moins fatiguant de poser son cul pendant 45 minutes dans un métro qui sent le pet et les dessous de bras... Ah et il n’y avait pas de brouillard les gars, c’était juste les restes d’une soirée trop arrosée qui vous brouillaient l’esprit.

Concernant la salle dont il est question dans cet article, j’avoue être assez partagé. D’un coté nous avons des locaux qui en jettent (que se soit la zone d’accueil ou la room), et de l’autre une salle au déroulement et aux énigmes assez classiques. Beaucoup de cadenas (et je n’aime pas trop ça), peu de fouille (et j’aime bien ça) et au milieu deux trois très bonnes idées ainsi qu’une énigme méchamment tirée par les cheveux (bon c’est vrai qu’on est parfois un peu limité mais quand même, elle est bien tordue).

Au final Les secrets de la panic room est une salle sympathique et efficace. Pas la meilleure que j’ai pu faire mais pas la pire (loin de là). J’ai tout de même grandement envie de tester la seconde salle déjà en place ainsi que la 3ème qui devrait ouvrir prochainement. Et puis on est à Caen, on ne va pas bouder notre plaisir, il n’y en a pas 100 des Rooms.

L’avis de Tsokoa

Ça a déjà été dit, mais je ne vais pas me priver de le redire : les locaux de Get Out sont plutôt impressionnants avec une salle d’accueil très vaste au rez de chaussée et des salles de jeu qu’on devine non moins vastes au sous-sol. La salle où nous étions en tout cas proposait un grand espace parfaitement décoré dans le style minimaliste mais très efficace de bunker du FBI ou de la CIA ou de la Maison Blanche (j’étais occupé à essayer de faire un casse-tête pendant le pitch et j’ai juste retenu qu’il fallait sauver JFK).

Malgré cette bonne entrée en matière, j’ai ensuite été un peu plus déçu par la fouille limitée vu le côté minimaliste et le sentiment d’être un peu bloqué assez rapidement. Nous avons en effet eu besoin d’un indice pour nous remettre sur la piste d’une énigme cruciale que l’on n’avait pas comprise correctement. Autant pas mal de fois je me dis qu’on a été trop cons, autant là j’ai vraiment eu l’impression d’une énigme tirée par les cheveux.

Une fois passée cette difficulté, nous avons enchaîné et plutôt bien enchaîné. Peut-être même trop quand je vois une énigme à la « Qui est-ce ? » qui aurait pu être intéressante sur la durée si on avait récolté des indices petit à petit, mais qui se résout en fait en 30 secondes, un peu dommage. L’autre aspect que j’ai trouvé dommage c’est qu’après cette salle très grande où il n’y avait au final pas tant de trucs à faire, j’ai limite eu l’impression qu’on se marchait un peu sur les pieds par la suite (nous étions 5, peut-être la salle est-elle mieux calibré pour 4).

Au final, Get Out Caen est loin d’être une mauvaise salle, mais venant d’une licence, je m’attendais à plus. Le décor est bon, il y a un peu de variété dans les énigmes, mais j’ai surtout trouvé que la salle manquait un peu de rythme et de fun. Malgré ces petites déceptions, Get Out Caen reste une salle efficace et il n’y en a pas tant que ça à Caen.

Si vous aussi vous souhaitez sauver JFK ou le commissaire Cunningham c’est par ici, sur le site de Get Out Caen

Par Toma021, le 1er décembre 2016

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>