Recherches à la con des internautesla mode de djinn

Slim ou Bootcut ?

 

Game of Thrones : Episode 3 - The Sword in the Darkness, La Nalyse

"L'épée dans l'obscurité", une fois traduit dans notre langue, faut avouer qu'on peut se demander si c'est un épisode de Game of Thrones version Telltale ou une parodie porno.

La nalyse n’est pas systématiquement raccord avec l’actu, elle n’est pas objective, ce n’est pas une fiche technique, elle ne fait pas de détails ou en donne tout plein selon l’humeur, elle n’est pas faites pour influencer tes achats de consommateur fou parce qu’elle n’en tirerait aucun intérêt, elle est juste écrite pour te faire partager mes goûts à moi, ton K.mi qui t’aime (un peu comme un gosse qui fait popo et qui est fier et émerveillé de le montrer à tout le monde.)

Je vous l’introduis tout entier

Un premier épisode. Un deuxième épisode. Et maintenant, un troisième. Ça c’est de l’introduction non ?

Le pitch dans ta potch

On reprend l’histoire des multiples personnages là où on l’a laissé dans l’épisode précédent. Et puis on l’amène jusqu’au début de l’épisode suivant. Entre deux y aura quand même des QTE pourris, désolé. (Je suis en forme ce soir.)

Le paragraphe qui sera copié-collé à chaque Telltalerie

C’est techniquement très faible. C’est intégralement en Anglais. Sur PC le clavier est uniquement en Qwerty. Sur consoles il y a aléatoirement des bugs immondes. Les choix moraux et leurs conséquences ne sont pas aussi dingues qu’elles le laissent croire au premier abord mais fonctionnent quand même très bien et surprennent même parfois. C’est finalement très peu interactif. Bref, c’est un jeu Telltale, c’est du foutage de gueule, mais c’est tellement bien écrit que tout est rattrapé par le récit.

Attardons-nous là-dessus (enfin, moi, surtout…)

Fondamentalement moins riche en séquences "agréables" que l’épisode précédent, "The Sword in the Darkness" est en dent de scie. Assez largement mou du genou au point d’offrir pour quasi seule interaction pendant toute la première moitié du récit une possibilité de tourner un objet sur une carte (rayon feature complètement conne et inutile on atteint des sommets), j’avoue avoir failli bailler une ou deux fois. Non pas que j’attends de l’action à foison avec le gameplay tout pété de Telltale, mais c’est surtout que les situations proposées sont majoritairement bof. Et l’histoire peine grandement à avancer jusqu’aux quelques événements de fin (qui promettent pas mal de rebondissements dans les épisodes à venir, heureusement).

On peut toujours se dire qu’on est encore en phase d’introduction, mais s’agissant de l’épisode 3 sur 6, on frôle quand même la frustration. Heureusement Asher, Berskha et Gared sont là pour animer les débats. Leurs mini-intrigues et leurs personnalités sont définitivement plus propice à l’aventure et même à l’éventuelle rigolade (Asher et Berskha, le duo de hustler médiévaux, qui tombent sur une vieille connaissance : priceless). Ce qui n’enlève en rien les qualités des autres personnages mais cet épisode n’a clairement pas été écrit en leur faveur, frôlant presque la redite du premier épisode (oui)... Le fanservice est cependant satisfaisant ce qui est un minimum. On notera tout de même à ce sujet un Jon Snow un peu trop padre du Mur à notre goût, mais bon, on ne va pas chipoter. D’autant que l’apparition de fin d’un personnage bien connu aura vite fait de provoquer des "aaaaaah enfin !" dans l’assistance. Bref, à la fin de la saison on ne se souviendra pas de cet épisode comme du plus formidable. On espère juste que les suivants seront plus exigeant en terme de qualité globale concernant les intrigues et l’histoire générale.

Par K.mizol, le 26 mars 2015

 
Avatar de Fylodindon

J’ai fait l’épisode 3 hier, et j’ai trouvé que c’était le plus chiant des trois...

J’aime bien les passages avec Asher et Beksha, y a de l’humour, de l’action et des personnages charismatiques, ce qui me fait regretter que tout le jeu ne se focalise pas sur eux.

La fille à la capitale m’ennuie profondément. Ils avaient l’occasion de faire un truc sympa avec le coup du banquet, en nous faisant vivre l’événement en marge de ce qu’on a vu dans la série (ou lu dans le bouquin, pour ceux qui lisent), mais comme pour le Red Wedding du 1er épisode, j’ai trouvé ça mal foutu, inintéressant au possible.

Gared à Castle Black, c’est complètement nase aussi.
On te laisse le choix, dans les dialogues, d’être fidèle à tes voeux, et je fais tout depuis mon arrivée pour épouser la philosophie des corbacs, mais au final va falloir les trahir parce que c’est comme ça et pas autrement.
Pourquoi te laisser un semblant de choix dans ce cas ? C’est même pas par la force des choses qu’on t’oblige à ça en plus, c’est juste un changement de comportement ridicule du personnage qui d’un coup, d’un seul, décide de faire ce que son oncle lui a demandé alors que j’avais refusé lors de la discussion que j’ai eu avec lui plus tôt dans l’épisode.

Sans parler du fait qu’il ne se passe vraiment pas grand chose depuis deux épisodes.
T’as plus l’impression d’être passif dans une histoire qui te dépasse, que d’être acteurs de cette histoire.

Walking Dead avait réussi à se sortir de la BD pour se forger sa propre histoire. Là, t’as juste l’impression d’être spectateur de l’histoire originelle de la série/des bouquins. Du coup, on se fait chier.

Bref, pour le moment, c’est clairement le plus mauvais TellTale depuis bien longtemps. A ce rythme là, je ne suis vraiment pas sûr de rempiler pour une deuxième saison.

Fylodindon, le 1er avril 2015 à 09h50

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>