Recherches à la con des internautesxboxe 360

Et plaie-stécheune 3 alors ?

 

Fusion, ou quand Ubisoft rend une légende triviale

Ubisoft reprend la licence Trials et en fait ce qu'elle sait faire de mieux, une vache à lait. Mais la qualité est-elle au moins au rendez-vous ?

Pour commencer

Une fois n’est pas coutume (ironie) je vais m’attaquer à un éditeur qui va, par un logique effet ricochet, me faire dire que c’était mieux avant. Or pour Trials, avant, c’était Microsoft. Donc oui, je commence par ça, c’était mieux quand c’était Microsoft ! Ça me fait quand même tout drôle de dire ça.

Il faut dire qu’Ubisoft n’y va pas par quatre chemins et sort simultanément deux versions de Trials : Fusion et Frontier. Le premier sur PC, Xbox et Playstation, le deuxième sur tablettes iOs et Android. Cette fois point d’exclu, tout le monde a le droit à sa version. Trials Fusion vous transporte dans le futur pour un jeu de courses avec deux objectifs, votre chrono et le nombre de fois où vous allez chuter. A l’image de Trials HD et Trials évolution, le pitch ne va pas beaucoup plus loin.

Quoi de neuf ?

Troisième épisode de la série, Fusion n’apportera rien de neuf pour les heureux possesseurs des opus précédents. Les gros frustrés comme moi qui le voit débarquer sur Playstation pour la première fois se sont surement déjà jetés dessus comme des crevards. Comme son nom l’indique Evolution apportait tout ce qu’il manquait au premier épisode, un mutijoueur riche et efficace. Fusion, lui, ne fait que reprendre une mécanique bien huilée pour la transposer dans un décor qui n’apporte absolument rien. Sur ce point même Frontier, l’opus pour tablettes sur lequel je reviendrai en suite, est bien plus réussi. En fait j’ai même pas besoin de chercher quoi vous dire sur Fusion, tout est dit. Cette licence est superbe niveau gameplay. Fusion aussi. Le solo est riche allant du niveau très facile au niveau hardcore gamer. Il y a des niveaux de trial, des niveaux de figures freestyle et des niveaux spéciaux. Le multi est riche et réussi. Les créations des joueurs apportent un plus non négligeable tant certains créent de superbes niveaux. Fusion apporte-il un plus à la série, non.

Modèle économique en question

Plus encore que dans Fusion qui est vendu en téléchargement pour la modique somme de 25 euros et qui est proposé dès son lancement avec un season-pass à 20 euros qui comprend les cinq premiers DLC à venir (on vous dit dès l’achat que vous l’avez dans le cul), Frontier est lui présenté comme un jeu gratuit. Pour moi un jeu tablette doit avoir un prix inférieur à 10 euros et être complet à l’achat. D’ailleurs un jeu console aussi devrait être complet à l’achat. Mais apparemment aujourd’hui penser cela relève au mieux de la naïveté, au pire de la bêtise pure et dure. Non content de vous la mettre dans le fondement avec leurs DLC sur console, Ubisoft implante un système très à la mode de micro-paiements dans la version tablette. D’ailleurs Chris Early, vice-président de l’édition digitale chez Ubisoft se félicite de ce modèle et pense que tout est beau dans le monde du jeux-vidéo grâce aux DLC, season pass et micro transactions : "il n’y a pas eu de résistance. Il y a peut être eu 12 gars quelque part qui ont protesté, mais peu importe. Dans l’ensemble, il n’y a pas eu de problème. Je pense que les nouveaux modèles sont acceptés maintenant. Les DLC sont plutôt bien acceptés. Les season pass aussi." C’est sûr que quand on pense comme ça, on ne va pas se priver de transformer des licences à succès en vache à lait.

Alors peut-on jouer gratuitement à Trials Frontier ? La réponse est quand même oui. Tout dépend de votre façon de consommer les jeux tablettes. Si vous aimez rester dessus comme sur une console, n’y songez même pas. Chaque course vous coûte du carburant qui se recharge avec le temps ou bien sûr, avec un paiement en vraie monnaie à travers un système de gemmes allant jusqu’à 89,99 euros. Pareil pour les améliorations de vos motos. Payable en pièces. A court de pièces ? vous pouvez les acheter jusqu’à 89,99 euros. Et oui ce système de paiement in-app marche. Même pour les packs à ce prix. Par contre si vous jouez à votre tablette un quart d’heure puis vous repassez y jouer deux trois heures après au minimum. Alors oui vous pouvez comme moi profiter de très nombreuses heures de jeux gratuitement. En gros le temps c’est de l’argent et Ubisoft l’a bien compris.

En résumé

Microsoft games avait une petite perle entre les mains avec ce jeu développé par Redlynx. Passé entre les mains d’Ubisoft en 2011, la licence s’est péripatéticiennée avec la fin de l’exclu XBLA. Une version Gold, une version PC, une nouvelle version Fusion disponible sur tout support, un season-pass, une version deluxe et un Frontier en version tablette plus tard, la licence génère probablement bien plus d’argent mais n’apporte plus rien. L’environnement futuriste prouve bien que le jeu commence à se perdre alors que la version tablette surfe sur un "free to play payant" qui vous encule dès que possible. Je ne veux pas être de mauvaise foi, le jeu reste une référence au niveau gameplay, allant du petit joueur au harcore gamer pour les derniers niveaux. Et c’est pour ça que je me suis jeter dessus à sa sortie. Mais la licence est quand même sur le point de se perdre.

Par Toma021, le 19 août 2014

 
Avatar de Toma021

Étant très rapide à rédiger mon test, il me semble que Fusion est proposé en version deluxe (avec le season pass inclus) pour la somme de 30 euros ce mois-ci.

Toma021, le 20 août 2014 à 16h22

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>