Citation

Gran Turismo c’est pas si réaliste que ça, un virage en épingle en quatrième sur ma Clio et bah ça ne passe pas

 

FIFA 19, et si on cassait le gameplay

Je sais pas si vous vous souvenez mais l'an dernier, comme chaque année, je me suis jeté sur FIFA et, comme pour le 17, j'avais eu une bonne surprise. Cette année EA continue d'apporter des améliorations pour sa série culte. Et cette fois ils frappent fort. La Champions League débarque avec toutes les licences qui vont bien, les musiques et même le ballon officiel. Wahou ! Sinon à part ça ? Ils ont aussi détruit le gameplay.

2018 2019 : Un bon cru ?

Non. Mon test pourrait s’arrêter là tellement le résumé serait simple et juste mais je vais développer un minimum. EA aime bien nous vendre une simple mise à jour chaque année alors moi aussi je vais me reporter à mon test des épisodes précédents pour faire celui de cette année. Petite rétrospective : FIFA 17 et FIFA 18 ont été plutôt bien reçu par le joueur que je suis et après un véritable effort de débugage du jeu, une refonte de certains modes et des améliorations légères mais présentes un peu partout je n’avais pu qu’applaudir les deux derniers opus de la série la plus frustrante de l’histoire des jeux vidéo pour un amateur de football. Cette année est toute autre.

La première nouveauté est la couleur des menus. C’est atroce et moche au point qu’on regrette le jaune de l’opus 17 ou même le violet de l’opus 18. C’est pour dire. Mais bon là c’est plus pour la blague parce qu’on s’en fout des couleurs du menu.

La Ligue des Champions en tête d’affiche

La véritable nouveauté de FIFA 19 est l’arrivée de la Ligue des champions et l’Europa League. Les compétitions officielles sont donc disponibles dans différents modes de jeu. En carrière, si vous prenez un club qui joue la LDC, vous bénéficierez même du bon calendrier, des vrais groupes (moins quelques équipes de championnats non disponibles quand même).

Comme Sam Rivera, producteur du jeu, l’a indiqué lui même le principal changement apporté au mode carrière est l’intégration de la Ligue des Champions : "En ce qui concerne le mode de Carrière, nous avons décidé de faire en sorte que l’expérience de la Ligue des Champions soit authentique à 100%. Quand il s’agit de la journée de la Ligue des champions, tout change, il y a une reskin. C’était notre plus grande priorité." Voilà tout est dit. LA priorité, LA nouveauté c’est un reskin de la journée de LDC. Un habillage avec un fond d’écran. Un an de développement il a dû être dur à trouver ce fond d’écran.

La vraie nouveauté c’est le Gameplay ?

Bon je ne suis pas du genre à écouter les avis des autres personnes. Mais il suffit d’aller faire un tour sur n’importe quel site avec des commentaires pour comprendre que le gameplay de cette année est peut-être la pire nouveauté du jeu. Entre des phases de jeu complètement ping-pong où vous vous ferez balader par Dijon qui joue mieux que Barcelone, un pressing insurmontable quand la console l’a décidé, les contres favorables en veux-tu en voilà, les retournées acrobatiques à gogo, le nouveau système de tir, les arbitres qui ne sifflent jamais rien (j’ai dû avoir 3 coup franc en 2 saisons pour de vrai) et j’en oublie. C’est simple j’ai essayé de modifier quasiment tous les sliders du jeu pour voir si je pouvais trouver un équilibrage et non. D’ailleurs niveau difficulté, le jeu me semble aussi mal réglé. En mode champion on a vite tendance à prendre le dessus et enchainer les buts. Les matchs finissent souvent en score de tennis. Du coup j’ai vite laissé tomber pour le niveau supérieur. En légende c’est mieux mais l’augmentation du niveau est frustrante car on a plus l’impression que la console "triche" pour équilibrer le match plutôt que de mieux développer son jeu par exemple. Et je ne suis pas un rageux quand je dis ça c’est juste qu’on sent certaines actions où même en prévoyant tout, impossible de mettre le pied sur le ballon. Impossible de mettre son défenseur sur la trajectoire et si par miracle vous interceptez, votre première passe sera automatiquement ratée. En modifiant certains paramètres on arrive à équilibrer un peu les scores mais le mieux que j’ai trouvé pou avoir des scores plutôt réalistes est complètement faussé puisque si je fini avec 1-0 ou 2-0 je fini aussi avec 24 tirs contre 0. Donc c’est pas parce que je ne marque pas que le match est plus équilibré.

Enfin pour ceux qui vont penser que je suis juste un rageux, je ne demande pas un gameplay où il suffit de lancer un joueur rapide. J’aime le jeu posé, construit et la difficulté. Je n’aime juste pas quand celle-ci est artificielle. D’ailleurs que le jeu soit plus lent c’est chouette mais qu’on ne puisse pas enchainer 3 passes sans que ça parte n’importe où, ça casse un peu la construction.

En multijoueur c’est la même, alors forcement on n’a plus l’impression de triche de la console pour prendre le dessus mais on se demande où est cachée la note de contre favorable pour savoir qui il faut avoir dans son équipe.

Les modes de jeu

  • Bon je commence par mon méa Culpa, j’ai pas eu le courage de faire le mode aventure cette année. Et si je voulais publier le test il fallait s’avouer que non je ne trouverai pas le courage de le faire.
  • Le mode carrière. Si vous avez joué au mode carrière de FIFA 17 ou FIFA 18 vous le connaissez déjà. Rien à ajouter de ce côté. Niveau réalisme, à la mi-saison le meilleur buteur de la ligue 1 était Yohan Gourcuff et aucun parisien n’était dans le top 10.
  • la seule manne financière Le seul mode de jeu bénéficiant d’un suivi particulier des développeurs est bien entendu l’incontournable FUT. Parce que oui, on aime ouvrir nos alfa pack dans Rainbow et on aime ouvrir nos Fut Pack dans Fifa. Du coup les joueurs peuvent dépenser des milliards jouer comme des acharnés pour obtenir les meilleures cartes de joueurs surboostés, notés 99 de moyenne pour prendre l’ascendant en match sur les autres joueurs qui paient moins jouent moins. Moi par exemple avec mon pack de démarrage, mon meilleur joueur c’était Aouar à 78 et ensuite Coutadeur à 72 si je ne dis pas de connerie. Mes trois premiers adversaires avaient des équipes full premier league avec des Lukaku à 88, Hazard à 91 et Eriksen à 89, Sterling à 88 et ainsi de suite. Finalement il est pas si mal le matchmaking de Rainbow. Au moins y’en a un.

En conclusion

On va jouer péniblement à FIFA19 en attendant le prochain opus. Les amateurs du mode FUT continuent d’ouvrir leurs packs et de dépenser leurs sous même s’ils pleurent pendant les matchs et après les matchs. Du coup les développeurs continuent de compter leurs sous et continuent de ne rien faire à part travailler ce mode. Dommage d’ailleurs parce que j’avais eu l’impression que la donne était différente depuis 2 ans.

Aller je vous laisse sur une touche d’ironie avec une vraie nouveauté de cette année :

Tags : #JeuxVideo #FIFA

Par Toma021, le 7 novembre 2018

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ?

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>