Citation

On est des passionnés, on fait ça par amour du jeu mais si vous avez de l’argent on est preneur aussi

 

La Prophétie Maya - Mystery Escape

Les bagages sont bouclés, nous sommes prêts pour notre expédition vers le Mexique et ses temples Maya, pour ce que nous imaginons être un simple voyage touristique…

Dans notre quête effrénée des Escape Games parisiens, nous n’avions pas encore visité les salles de Mystery Escape. C’est pourtant une enseigne historique, et même la deuxième à avoir ouvert sur Paris dès le printemps 2014 avec son Mystère du Manoir. La seconde salle sur le thème des Mayas nous attirait beaucoup, et c’est avec nos ridicules tenues d’explorateurs et nos chapeaux de paille coloniaux que nous avons répondu à l’invitation du voyage dans le Yucatan Maya.

Le premier contact avec Pierre, notre guide touristique, se fait dans les immenses locaux de la rue Léon Jost. Jusqu’à cinq excursions peuvent se dérouler ici en parallèle, ce qui en fait l’aventure la plus « multipliée » de Paris. Vu la taille du lieu, nous nous attendons à ce que notre GM nous remette des étiquettes pour nos bagages et nous demande de le suivre à la pointe de son parapluie, comme une horde de touristes en vacances. Ce n’est étonnamment pas le cas, l’accueil est très agréable et le briefing se passe chaleureusement. Nous pouvons découvrir l’histoire qui nous attend dans le calme.

Les règles sont classiques, pas de fouille en hauteur, pas de meubles à déplacer, etc. Sans le demander, nous avons la confirmation du point de règle qui nous enchante systématiquement, aucun objet n’est ici réutilisable. Nous acquiesçons avec un sourire entendu…

La prophétie Maya

Contrairement à ce que nous pensions, les Mayas ne se sont pas totalement trompés le 21 décembre 2012 et la fin du monde est pour bientôt. Un astéroïde se dirige vers la terre, et notre équipe d’experts doit percer les mystères d’un temple Maya récemment découvert pour sauver l’humanité.

Nous pénétrons dans le temple dans le noir, et découvrons à la lueur de nos torches un très joli décor, tout est travaillé, le sol, les murs et même le plafond. Alors que le réalisme de certains éléments est parfait, avec un usage fréquent de matériaux nobles, d’autres moins accessibles semblent être en Polystyrène, ce qui rompt un peu la magie de la pièce. Mais en toute honnêteté, nos mains n’avaient rien à faire si haut et ceci est très vite oublié, nous nous replongeons rapidement dans l’aventure. L’ambiance est appuyée par de nombreux bruitages qui renforcent l’atmosphère de notre temple du bout du monde, et l’éclairage est d’une belle douceur. Les différentes pièces dans lesquelles nous évoluons sont malheureusement toutes parfaitement rectangulaires, et la richesse des décors n’arrive pas à masquer cette régularité. Ceci est peut-être la limite d’un Escape Game répété en cinq exemplaires et donc volontairement standardisé.

Si la fouille n’est pas essentielle, l’observation est par contre primordiale. La difficulté évolue tout au long de l’histoire, et reste essentiellement basée sur l’analyse des éléments en notre possession. La salle ne semble pas linéaire car de nombreux puzzles sont accessibles simultanément, mais c’est un piège dans lequel nous tombons plusieurs fois sans le savoir. Une partie de notre équipe peut ainsi s’acharner sur une épreuve alors que nous n’avons pas encore tout ce qui est nécessaire à sa résolution.

Plusieurs énigmes sont basées sur les chiffres et le véritable alphabet Maya, c’est original et bien vu. Le nombre de cadenas est raisonnable, il n’y a jamais de sensation de répétitivité, et quelques manipulations sont très agréables. Plusieurs éléments High-Tech sont présents, dont certains sans aucune intégration aux décors, les Mayas étaient sans doute très très en avance sur notre civilisation. Enfin, il n’y a pas de coopération.

Les retours du GM se font d’une manière très originale, avec des projecteurs cachés dans les plafonds. Les indices sont diffusés sur les murs des pièces et ne sont visibles que lorsque cela est nécessaire, afin de ne pas perturber l’ambiance. Mais c’est aussi le cas du chronomètre, et cela peut dérouter certains joueurs. Un troisième élément est parfois affiché en plus du temps et de l’indice, une barre de progression. Les débutants apprécieront, les équipes plus chevronnées risquent de perdre la pression du temps.

Un étrange phénomène que je ne suis pas certain d’avoir compris nous permet de sauver le monde en 51 minutes et quatre indices. Est-ce encore un coup des Olmeques dans les Cités d’Or ? Nous retrouvons notre guide touristique-GM pour le debriefing qui se fait directement dans le décor, et c’est tout autant agréable que lors de l’introduction. Nous avons très largement le temps de discuter des épreuves.

Cet Escape Game propose des énigmes réussies dans de très beaux décors. Ses cinq salles en parallèle en font un lieu parfait pour du Team Building, mais il saura aussi s’adapter à de petites équipes individuelles comme nous l’avons vécu. Les énigmes sont très nombreuses et plutôt difficiles, mais l’implication du GM permet de le rendre accessible à toutes les équipes, et son taux de réussite est d’environ 40%.

L’avis de Fylo

Après avoir triomphé de Saw, faite le même jour chez LeavinRoom, nous nous sommes attaqués à Maya, de Mystery Escape. Requinqués par notre victoire face à Jigsaw, nous nous sentions en confiance pour sauver le monde du cataclysme annoncé par la prophétie. Ni une ni deux, nous nous sommes donc envolés vers un temple secret dans la jungle du Yucatan, pour déchiffrer l’énigme qui nous aiderait à détourner un astéroïde en route pour la Terre.

Nous sommes alors enfermés dans ce temple aux décors presque trop soignés, qui pour le coup font un peu fake à mon goût, malgré la présence d’objets Maya, si ce n’est authentiques, plutôt crédibles. Je n’accroche pas plus que ça à l’ambiance, et l’absence d’horloge (qui ne s’affiche qu’à chaque fois qu’un indice est révélé) et de musique sont autant de freins à une pression qu’aucun de nous ne ressentira jamais, malgré une sortie plutôt tardive.

À côté de ça, les puzzles sont plutôt plaisants et variés, basés pour l’essentiel sur le déchiffrage de l’alphabet maya. Il s’agit d’ailleurs du réel alphabet, donc ceux d’entre vous qui parleraient couramment la langue (et j’imagine que vous êtes nombreux dans ce cas), bénéficieraient d’un net avantage. Ce n’était toutefois malheureusement pas le cas pour nous, malgré Thomas qui nous répétait sans cesse s’être passionné pour un super reportage sur cette civilisation. C’était bien la peine !

Bref, mon sentiment vis-à-vis de cette salle reste mitigé. Les énigmes sont chouettes, les objets et la décoration aussi, mais l’ambiance est en-deçà de mes attentes et je me suis senti frustré par la fin qui ne nous demande pas de sortir (c’est un mini-spoil mais comme ça vous serez peut-être moins frustré que moi). La multiplication de la salle dans un même lieu ne joue pas non plus pour elle, puisque la mauvaise insonorisation fait qu’on entend parfois les autres équipes. Les débutants devraient en ressortir ravis je pense, les plus expérimentés sans doute moins... C’est d’autant plus dommage qu’il ne lui manquait sans doute pas grand chose pour passer ce cap qui sépare une bonne salle, d’une salle exceptionnelle.

L’avis de Tsokoa

Dans un précédent épisode, nous vous avons raconté notre expérience de la room Saw. Ce même dimanche, nous avons ensuite enchainé avec une deuxième salle sur un thème totalement différent, La Prophétie Maya, située non loin (à Courcelles). A peine a-t-on le le temps de se poser chez Mystery Escape qu’on nous demande de sauver le monde en explorant un temple maya pour empêcher un astéroïde de rejouer le scénario de l’extinction KT, mais aux dépens de la civilisation moderne cette fois.

Nous avons réussi à sauver le monde en environ 51 minutes et ça n’a pas été si facile avec un départ où nous avons eu un peu de mal à nous lancer puis une suite d’énigmes mine de rien plutôt nombreuses et parfois assez corsées. La plus grande qualité de cette room étant d’ailleurs à mon goût ces énigmes assez casse-tête pour lesquelles on sent que les créateurs ont dû bien étudier la culture et l’histoire maya. Il y a ainsi une véritable cohérence entre les énigmes qui réutilisent souvent les mêmes symboles et raviront les fans de cryptographie et de jeux de logique.

Si j’ai apprécié cette room bien faite, bien décorée, aux énigmes nombreuses et d’assez haut niveau, je ne peux m’empêcher de la comparer avec la salle que nous avions faite juste avant. Je vous avais dit avoir beaucoup apprécié l’expérience de Saw pour son côté immersif plus que pour la technicité de ses énigmes et La Prophétie Maya ça serait plutôt l’inverse. Non pas que j’ai passé un mauvais moment, mais ce type de salle n’est pas celui qui me colle le plus et quelques petits détails m’ont un peu chiffonné.

Pour commencer déjà, en connard asocial et cynique je suis, je n’ai pas trop compris pourquoi pour démarrer l’aventure on nous a demandé de crier. Visiblement cette salle existe en plusieurs exemplaires pour le team-building et à entendre d’autres groupes plus loin, je suppose que cela doit faire partie du script pour motiver des groupes d’assistantes de direction. Mais perso je n’ai pas trop vu le rapport avec le scénario et encore moins l’intérêt pour l’immersivité. Ensuite, deux autres petits détails m’ont un peu embêté : la présence à un moment d’une énigme sur laquelle j’ai passé pas mal de temps sans savoir qu’il me manquait un élément important pour la résoudre et enfin le fait que le chrono ne soit pas toujours affiché alors que devant sauver le monde on devrait peut-être un peu faire gaffe à la deadline.

Quelques critiques donc, mais ne vous y trompez pas, j’ai quand même vraiment passé un bon moment dans ce temple maya. Je conseillerais avant tout cette salle aux escapers déjà un peu expérimentés (car il y a un peu de level quand même) et surtout à ceux qui cherchent avant tout à se triturer les méninges sur des casse-tête plutôt qu’à ceux qui recherchent plutôt des expériences immersives. Et après tout c’est plutôt bien d’avoir le choix entre différents thèmes et styles de rooms pour varier les plaisirs.

L’avis de Toma021

Vous êtes sur le répondeur de Thomas, je suis actuellement en pleine forêt du Yucatan, et j’essaie désespérément de comprendre l’alphabet Maya.

Ne laissez pas de message, je risque de ne pas rentrer avant longtemps…

Le site de Mystery Escape

Par smy, le 27 juillet 2016

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>