Dungeon Fighter, dans le donjon t’as l’air d’un con

Êtes-vous de véritables Héros ou de simples charlatans narrant de faux exploits à qui veut bien l’entendre ? C’est pour dissiper tout doute sur la véracité de vos faits héroïques que le roi vous met à l’épreuve et vous balance dans le plus dangereux donjon du royaume.

C’est quoi ?

Dungeon Fighter est un jeu coopératif qui propose à 1 à 6 joueurs de mettre leurs reflexes à dure épreuve dans un jeu loufoque et pas sérieux dans un univers médiéval-fantastique parodique. Les joueurs y incarnent des héros ultra clichés et demeurés venus chercher (de force) moult richesses et terrasser le big boss du donjon. Évidemment le chemin jusqu’à lui sera semé d’embuches et de nombreux combats. Ceux-ci seront réglés à grand coup de dés… Dés utilisés de façon plutôt inhabituelle.

C’est un jeu de Lorenzo Silva, Lorenzo Tucci Sorrentino et Aureliano Buonfino. Des Italiens donc mais je pense que vous l’avez déduit de vous-même. C’est donc édité chez eux par Cranio Creations et chez nous par IELLO. Pour finir je me dois de vous parler des illustrations, elles sont signées Giulia Ghigini et sont juste géniales. Je vous conseille d’aller faire un tour sur son book en cliquant sur son petit nom. Du beau travail !

Dans la boite.

Eh oui, je vais encore parler des illustrations ici, car ce qui saute aux yeux lorsque l’on prend la belle boite dans la main c’est son... illustration. Très cartoon elle donne tout de suite le ton, on sait qu’on va avoir à faire à de la déconnade. Une fois ouverte on retrouve le même esprit dans le matériel. Des fiches de personnages aux cartes de monstres la loufoquerie est de mise. Je le redis, Giulia Ghigini a fait du très bon travail. L’autre élément qui interpelle n’est que la grosse cible qu’il va falloir assembler et mettre au centre de la table. Oui, oui, une cible ! C’est sur celle-ci qu’il faudra lancer les dés pour résoudre les combats. Je vais y revenir plus tard... Pour finir, en plus des habituels jetons et cartes, il y a une tour permettant de ranger les cartes monstres et équipement. Oui, oui, une tour à 5 étages qui ne sert finalement à pas grand chose mais qui en jette une fois installée sur la table. Du beau matos bien illustré et de qualité ça fait toujours son petit effet.

Comment on joue ?

Le petit groupe de héros va se déplacer de salle en salle. Plusieurs itinéraires sont possibles, il va donc falloir discuter et se mettre d’accord. Quel que soit le chemin choisi il y aura baston après le déplacement. Le groupe a à sa disposition 3 dés de couleur (plus un dé blanc en début de partie). La fine équipe va devoir une fois de plus discuter afin de savoir qui va utiliser tel ou tel dé pour combattre. Le choix du dé va se faire en fonction du pouvoir que le joueur va vouloir utiliser. En effet, chaque personnage a 3 pouvoirs, pouvoirs associés à une couleur. Par exemple, si le joueur choisit le dé rouge il activera le pouvoir "rouge" si il tombe sur la face spéciale lors du lancé. Et c’est sur la cible qu’il va falloir les lancer ces dés ! Il y a une petite règle spéciale pour lancer les dés : il faut obligatoirement que le dé rebondisse une fois en dehors de la cible pour être validé. Je vous conseille de vous entrainer un peu avant car ça semble simple comme ça, mais le dé a plus de chance de tomber dans le décolleté de votre belle-sœur que sur la cible. Et c’est seulement si le dé fini sa course sur la cible que vous touchez le monstre et qu’il subit les dégâts correspondant à la zone atteinte. Si il tombe hors de celle-ci c’est le joueur qui prend les dégâts indiqué sur la carte monstre.

Histoire de compliquer les choses, certaines salles, certains objets ou certains monstres ajoutent une condition de lancé. Par exemple vous devrait parfois lancer le dé en fermant les yeux ou être obligé de faire un tour sur vous-même avant de pouvoir le faire rebondir sur la table. Sachant que tous les effets sont cumulables certains lancés sont tendus du string en cotte de maille. Et ce sont ces improbables lancés qui rendent les parties aussi drôles. Voir son pote se péter la cheville sur une mauvaise réception ou voir sa sœur lancer le dé dans les dents de son voisin ça n’a pas de prix !

Histoire de compliquer encore plus les choses, il n’y a que trois dés. Une fois lancé on ne peut plus les utiliser. Si le monstre n’est pas occis il va falloir perdre de précieux points de vie afin de "racheter" les dés ou utiliser les dés blancs durement gagnés ou achetés dans les boutiques qui se trouvent dans le donjon. Les joueurs gagnent lorsqu’ils tuent le big boss de fin de donjon et perdent s’il meurent honteusement car c’est rien que des handicapés incapables de lancer un dé avec précision.

Histoire de compliquer encore... Non, non, il n’y a rien de plus pour compliquer la tâche des héros. Heureusement d’ailleurs ! En l’état le jeu est déjà bien assez difficile. Bon alors peut-être que mes amis et moi sommes de piètres lanceurs de dés mais nous n’avons gagné que peu de parties. Et pourtant nous avons joué la plupart du temps en mode facile (le mode very difficile fut un véritable carnage...). La vie de héros c’est pas facile tous les jours.

Pour conclure

Moi ce que j’aime dans le jeu de société c’est qu’il y en a pour tous les goûts. Du jeu 100% cérébral destiné aux comptables et autres anti-hasard, des jeux de bluff, des jeux légers, des gros jeux bien longs, des petits jeux courts, des jeux drôles et décomplexés… voir carrément très cons. Donjon Fighter est de ceux là. Un jeu drôle, simple à appréhender, qui fait prendre des poses improbables aux joueurs et qui va donner du fil à retordre aux plus maladroits d’entre vous. Et puis un jeu qui se paye le luxe d’intégrer une tour pour ranger les cartes ne peut pas être mauvais !

Par Nachcar, le 26 juin 2012

 
Avatar de Maniak89

La qualité de ce jeu ne fait aucun doute, mais après avoir terminé ma première partie j’en ai tout de même conclu que ce jeu a été conçu par des mec bourrés sous LSD à l’intérieur d’un sac de coke. Le jeu est d’une difficulté assez hallucinante, malgré le fait qu’on y ai joué à 5 !
Tu te retrouve à devoir lancer ton dé en le posant sur ton nez et en faisant un tour sur toi même avant par ce que le monstre t’y oblige (déjà là il faut un doctorat clown), le faire les yeux fermés par ce que la salle t’y oblige,et si tu veux utiliser ton super arc en or fraichement acheté il faut faire tout ça A 3 METRES MINIMUM de la table holy mother of god ! et enfin prier pour qu’éventuellement le hasard t’accorde la chance que ton dé tombe sur une face te permettant d’activer ton piètre pouvoir, et bien sur puisque réaliser une telle prouesse est à la portée de tout le monde, il y a des trous dans la cible :D sans compter le fait que tu n’a le droit qu’à un seul essai et qu’il faut après racheter ce dé au prix de points de vie, pour le voir à nouveau finir dans l’oeil de grand maman ! Ce jeu est un concentré de frustration, je préconise 3 ou 4 mousses avant de s’y mettre.

Maniak89, le 27 juin 2012 à 18h22
Avatar de Nachcar

Le jeu est très tendu c’est clair. Mais c’est un jeu pour la déconne, limite on s’en fout de perdre ou de gagner du moment qu’il y a de la rigolade autour de la table. Les lancés impossibles sont bien souvent les plus drôle.

Nachcar, le 28 juin 2012 à 12h29
Avatar de Toma021

T’es chiant avec tes critiques de jeux que je connais pas car meme si j’ai trop de boites de jeux tu me donnes toujours envie d’en ajouter une...

Toma021, le 28 juin 2012 à 13h47
Avatar de Maniak89

A quand la critique du 7 Wonder ? ^^

Maniak89, le 28 juin 2012 à 19h12
Avatar de Fylodindon

Tiens, elle n’a pas déjà été faites ?? Même moi je pourrais la faire, limite... tellement je les ai pouille-dé à ce jeu.

Fylodindon, le 29 juin 2012 à 00h54
Avatar de Nachcar

Faudrait la faire en effet.

T’as déjà gagné à un jeu toi ? :D

Nachcar, le 29 juin 2012 à 13h25
Avatar de Fylodindon

Je gagne à quasiment tous les jeux... sauf quand je suis fatigué d’être le meilleur et que je vous laisse quelques miettes pour flatter votre égo.

Fylodindon, le 29 juin 2012 à 14h05
Avatar de Toma021

C’est clair que les lancés "impossibles" sont les plus drôles. Fais une partie hier (déjà c’est plus simple à deux qu’à quatre ou cinq car on gâche moins vite les dés) et les lancés sous contraintes sont largement plus durs mais c’est ce qui rend le jeu sympa car quand on passe 5 salles à la suite sans contrainte, le jeu devient vite monotone. Et pour une fois que j’arrive au boss je suis tombé sur la faucheuse qui fait 8 points de dégât (sur 9 points de vie). Autant dire qu’on est pas resté longtemps face à elle.

Toma021, le 28 août 2012 à 13h52
Avatar de Bozo

Il y a une chose que je ne pige pas dans ce jeu. Il y a des objets dans la boutique qui n’ont pas de prix d’indiqué sur la carte. Elles sont gratuites ou quoi ?

Bozo, le 18 janvier 2014 à 20h20
Avatar de Nachcar

Oui ces objets sont gratuits.

Nachcar, le 19 janvier 2014 à 16h24

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.


Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>