Diablo 3, chef d’oeuvre ou foutage de gueule ?

S’il ne fait aucun doute que Diablo 3 est le jeu événement de cette première moitié d’année, la star du hack’n slash est-elle vraiment à la hauteur de son illustre ancêtre ?

Le jeu de la honte

Bon ça y est, je me décide enfin à m’attaquer à la critique de Diablo 3. Il faut dire que l’expérience aura été des plus chaotiques. Déjà d’emblée, je ne recevais pas la version que Blizzard avait dit m’envoyer. Ça partait mal. Du coup, au bout d’une semaine, j’ai perdu patience et je suis allé me l’acheter moi-même, comme si j’en avais les moyens. Résultat, lorsqu’une vingtaine de jours plus tard j’ai reçu la version presse qui s’était perdue dans les méandres abyssales de La Poste, je me suis retrouvé avec deux exemplaires sur les bras. Mais les galères autour de ce titre maudit n’allaient pas s’arrêter là. Car vous n’êtes pas sans savoir que sa sortie a été très largement pourrie par l’impossibilité de se connecter au réseau, passage obligé même pour ceux qui souhaitaient y jouer en solo. Pour contourner le problème, il fallait alors passer par les serveurs américains, sauf que du jour au lendemain ça ne fonctionnait plus. Il a alors fallu télécharger le launcher US pour ne pas perdre toute sa progression. C’était à s’arracher les cheveux et je suis persuadé que ce n’est pas fini cette histoire. Car à chaque mise à jour de Blizzard, le jeu plante et c’est la croix et la bannière pour réussir à le relancer. C’est bien simple, je n’ai jamais eu autant de mal à lancer un jeu de ma vie, et pourtant j’ai connu l’époque des disquettes de boot, où il fallait trafiquer les AutoExec.bat et les Config.Sys. Enfin, une fois en jeu, c’était la carte graphique du PC de Nachcar, avec qui je joue en coop’, qui fumait sa mère et plantait tout l’ordi. Résultat, il nous aura fallu deux mois pour atteindre l’acte III du jeu. Et dire qu’il y en a certains qui râlent sur sa durée de vie…

Diablo 3 c’est LE jeu galère par excellence. Mais c’est aussi le titre qui cristallise toute la mauvaise foi insondable du gamer PC. Vous connaissez tous dans votre entourage, l’un de ces ayatollah du jeu vidéo (peut-être en êtes vous un vous-même). Ils prêchent la supériorité de l’ordinateur sur la console, car sur ordinateur, les éditeurs n’essayent pas de nous arnaquer avec des DLC hors de prix. Non c’est vrai, sur ordinateur, ils vendent juste des armes et accessoires à payer directement par carte bleue. C’est plus simple et ça a au moins le mérite de la transparence. Ici on n’essaie pas de vous la mettre en douce, on le fait à la vue de tous, sans prendre de gants. Et puis sur PC, les jeux c’est pour les hommes, les vrais ! On ne joue pas à ces jeux pour puceau comme Mario Party ou Halo. C’est vrai, Diablo 3 ce n’est pas un jeu casual du tout : Un gameplay qui se limite à bourriner les deux boutons de la souris, pas d’arbre de compétence (ou si peu), une difficulté inexistante en mode normal, aucune personnalisation du héros… C’est bien simple, Diablo 3 est tellement casual, qu’on y jouerait la princesse Peach, ça n’étonnerait personne ! Et avec le passage par l’hôtel des ventes rendu obligatoire pour toute personne souhaitant jouer dans les difficultés maximales, on finit presque par avoir l’impression de jouer à un MMO Free2Play sur Facebook. Enfin, soulignons la soumission du joueur PC à Blizzard (comme à Steam d’ailleurs, mais ça c’est un autre débat), qui hurle au scandale et sort dans la rue avec des envies de révolution dès lors que Ubisoft plante des DRM dans ses jeux PC. Vous les avez entendu se plaindre des DRM de Diablo 3, qui vous oblige à être connecté à Internet même en solo et vous empêche de jouer au jeu que vous aviez précommandé en version collector hors de prix, parce qu’ils n’avaient pas prévu qu’ils en vendraient plus de douze exemplaires ? Non, ou alors à demi-mot, en cachette pour ne pas être traité d’hérétique par les papes intégristes qui font régner l’ordre et la morale sur les forums à la façon de la Grande Inquisition. C’est qu’on ne rigole pas chez le joueur PC !

Un plaisir inexplicable

Passé les problèmes techniques et moraux vis-à-vis des choix plus que contestables des équipes Blizzard, il faut bien reconnaitre que leur bébé a de la gueule. Même si ça ne risque pas de faire toussoter votre carte graphique (à part celle de Nachcar, mais elle datait de 1982), le jeu est plutôt joli et propose une ambiance glauque très poétique. Hormis peut-être le niveau dans le désert qui sent la fainéantise à plein nez et l’absence totale d’inspiration des level designers, c’est du lourd donc.

C’est d’ailleurs curieux comme on peut s’éclater avec ce jeu, notamment en coopération (je ne l’ai pas essayé en solo). Car il faut bien reconnaitre que le titre se traine une palanquée de défauts assez lourdingues. Comme je le disais précédemment, ne comptez pas personnaliser votre héros. Vous pouvez choisir son sexe et sa classe, mais après c’est surtout son équipement qui va le différencier des autres. Même niveau pouvoirs et compétences, tout se débloque de manière très linéaire. Et si vers la fin il est possible d’orienter d’avantage son personnage, au début on n’a guère le choix, contrairement à un Torchlight II par exemple qui vous laisse le loisir de construire un personnage selon votre façon de jouer (magie, distance, corps à corps, santé, etc.).

Même au niveau du contenu, c’est très décevant. On s’attendait à des combats épiques, notamment contre les boss ou des nuées d’ennemis, au final il n’en est rien. Mis à part au début du troisième acte et à quelques rares moments lors du second, il n’y a jamais vraiment énormément d’ennemis ; pas de quoi affoler un joueur expérimenté en tout cas. Et les boss, je n’en parle même pas tant ils sont ennuyeux (seul le boucher était amusant à combattre). Alors certes, on l’a joué en mode Normal ; sans doute qu’en difficultés supérieures, ça doit être une autre histoire. Mais dans ce mode « par défaut », il suffit de bourriner en remontant sa jauge de vie de temps en temps, et on n’en parle plus. Les mini-boss dans la seule bêta de Torchlight II (encore lui) étaient bien plus coriaces, alors que le jeu dans son ensemble est tout aussi facile.

La lose du loot

Mais le plus détestable dans ce jeu, c’est clairement la gestion du loot. Ici, tout est fait pour vous forcer à faire péter votre carte bleue dans l’Hôtel Des Ventes. Comprenez que la grande majorité du loot que vous ramassez sur les cadavres, n’a aucun intérêt, ni même aucune valeur marchande (si non, vous auriez plein de pièces à dépenser à l’HDV et n’auriez pas besoin de votre CB). Pire, les marchands ne sont là que pour la déco, tant leur stock est ridicule et sans intérêt. C’est bien simple, je crois que je n’ai acheté aucun équipement chez un marchand (ou si, une pauvre amulette, au début… avec les thunes de Nachcar d’ailleurs). Et puis, puisqu’on parle de l’équipement, j’aimerai souligner ce point, certes anecdotique mais qui traduit bien l’esprit casual du jeu : Lorsque vous ramassez un objet inconnu, vous n’avez même plus besoin d’un parchemin d’identification pour savoir de quoi il s’agit. Il suffit de faire un clic droit dessus. Alors du coup je m’interroge. Pourquoi proposer des objets non identifiés ? Si quelqu’un peut m’expliquer…

Bref, Diablo 3 a presque plus de défauts que de qualités. Pourtant, je m’éclate d’avantage dessus qu’avec le premier Torchlight ou le sympathique Dungeon Siege 3 sorti il y a peu (avec qui il partage l’excellente voix aux accents siciliens des héroïnes Katarina/Moniale). D’ailleurs à ce propos, notez que j’ai opté pour un (en fait une) moine histoire de me la jouer subtil kung-fu, et au final j’ai plus l’impression de jouer un char d’assaut qu’autre chose. Remarquez que c’est bien pratique pour cette campouse de Nachcar, qui peut ainsi se permettre de rester douze mètres en retrait et me regarder faire le job en balançant quelques timides headshots de temps à autres pour me piquer mon XP. Vous l’aurez compris, Diablo 3 aurait pu, voire AURAIT DU, être bien meilleur. Mais malgré tout, on s’éclate vraiment à parcourir ce monde en proie au chaos, en dézinguant du squelette et autres joyeusetés quelque peu rebutantes à la pelle… surtout quand on joue à plusieurs. Notez également, et je m’arrêterai là, que l’avenir du jeu s’annonce encore plus sombre qu’il ne l’est déjà. On sait depuis longtemps que le PvP devrait faire son apparition, j’espère qu’il sera gratuit. Ce qui risque de ne pas l’être par contre, c’est le contenu supplémentaire, puisque de l’aveu même des grands pontes de Blizzard, le contenu est jugé très insuffisant. On peut donc s’attendre à de nouvelles quêtes et de nouveaux environnements prochainement. Et même s’ils considèrent leur propre jeu très insuffisant, on imagine qu’il va sans doute falloir payer ce DLC à prix d’or quand même, vu la politique menée jusqu’ici par l’éditeur. On parle quand même des gars qui te vendent Starcraft II en trois parties distinctes...

Par Fylodindon, le 25 juillet 2012

 

Pages 1 | 2

Avatar de Toma021

je te trouve super dur avec le jeu moi je me suis bien éclaté à le faire quand même. Sans forcement passer par l’hôtel des ventes d’ailleurs. Mais pour le deuxième niveau de difficulté l’HV est vraiment obligatoire car effectivement c’est pas avec ce qu’on loot qu’on peut espérer survivre bien longtemps. Et je trouve les 5 persos assez différents à jouer et vraiment plaisant. Le barbare étant de loin le moins intéressant étant donné que c’est plus où moins le même que le moine mais sans les deux trois pouvoirs chouettes du moine. Dont la cloche est d’ailleurs très efficace je trouve ;-)

Sinon pour les boss je vois pas en quoi le boucher est plus intéressant que les autres. Bellial et Asmodan sont plutôt bien. Et diablo peut être super chiant selon la classe de personnage que t’as. Mais je sais pas si vous avez passer l’acte 3 finalement.

Toma021, le 25 juillet 2012 à 16h24
Avatar de Fylodindon

Bah je suis dur, mais honnête je trouve. Surtout que comme je le dis dans ma critique, j’ai beau lui trouver plein de défauts, j’ai kiffé quand même. Parce que bon, c’est pas faux de dire que c’est plus une régression qu’une évolution par rapport au 2. Même Torchlight propose des features plus sympa (l’arbre de compétences, le pet, les combos d’équipement, etc.). Il n’a juste pas l’aura et le niveau de finition de Diablo.

Après pour la cloche, je trouve aussi le pouvoir plutôt balèze (mais gourmand en esprit). C’est juste que je le trouve franchement ridicule. Une grosse cloche quoi, merde !

Enfin, pour le boucher, ce que j’aime c’est le côté interactif du boss. Entre les flammes qui apparaissent au sol pour te cramer les moustaches et le boss qui t’attrape pour t’y attirer, c’est un peu plus fun que de "simples" attaques, comme celles de Belial par exemple. Même si en difficulté autre que Normal, elles doivent te roxxer la face.

Fylodindon, le 25 juillet 2012 à 17h00
Avatar de Fylodindon

D’ailleurs, j’ai pas précisé pour ne pas gâcher la vanne, mais à partir de la troisième rune je crois, la cloche n’apparaît plus à l’écran... et le pouvoir a déjà plus de classe.

Fylodindon, le 25 juillet 2012 à 17h01
Avatar de Toma021

Ouai en effet ça dépend des runes utilisées. Comme pas mal de sorts l’effet visuel change en fonction du combo "pouvoir-rune".
Après je te trouve dur sur certains commentaires. Moi je trouve ça plutôt cool que l’arbre soit automatique par rapport au 2 car je suis du genre à gaspiller des points de compétence un peu partout. Du coup là il le font proprement pour moi.
Ce qui est réellement abusé c’est cette histoire de serveur obligatoire. Surtout quand on peut pas se connecter ni les 3 premières semaines, ni les soirs en semaine et ni les dimanches. Mais bon le temps passe les gens arrêtent de jouer et Blizzard se fait oublier et ils pourront recommencer à nous niquer la prochaine fois.
Pour les boss les 3 phases du combat contre Bellial font qu’il est plus original que le boucher à mon goût où il "suffit" de fuir et attaquer (fuir pour Nach et attaquer pour toi si j’ai bien compris).
Asmodan est assez balèze aussi avec les trous noir qui s’étendent au sol et qui font max de dégâts. Et qui prennent surtout vachement de place si tu tardes à le tuer.
Pareil pour le game design dans le désert. Y’a quand même les tombeaux et l’oasis qui sont plutôt jolis.
Enfin, dès que tu passes en difficulté Cauchemar, le jeu n’est vraiment plus le même. Fini les parties où tu joues à une main en bourinant juste les deux boutons de ta souris. Faut vraiment être attentif et maximiser ton stuff par rapport au perso. Je suis même bloqué à un sous-boss dans l’act 4 pour l’instant.

Toma021, le 25 juillet 2012 à 18h15
Avatar de Fylodindon

Bah en même temps, c’est la même chose pour les jeux consoles que nombre de joueurs PC considèrent comme casual. En normal c’est facile, mais dès que tu passes dans les difficultés plus élevées, la plupart sont bien chauds à terminer.
J’sais pas si t’as déjà fait Halo en légendaire par exemple, mais j’me souviens avoir pas mal galéré sur le 2.
La casualisation des jeux vidéo a fait que les modes normaux sur consoles, désormais sont des modes facile. Et en celà, Diablo 3 est pile poil dans la mode (Torchlight 2, d’après la bêta, aussi d’ailleurs).

Sinon, pour Belial je me souviens de deux phases, pas trois (Y en aurait-il une supplémentaire en difficile ?). Et ce qui m’a ennuyé, c’est que je n’ai quasiment pas bougé de tout le combat. J’ai juste eu à éviter une attaque, sinon je bourinnais. Alors que contre le boucher, t’es obligé de courir partout. Je trouvais ça plus sympa. Après, c’est sans doute une question de feeling (et de niveau de difficulté).

Dans le désert, c’est vrai qu’il y a des zones plus sympas. Comme la prison avec tous les mecs torturés. :D Et la séquence où tu dois sauver les villageois change du reste du jeu, c’est amusant... court, mais amusant. Mais bon, dans l’ensemble c’est juste une vaste étendue vide avec trois donjons sous terre super moches, copiés collés et peu inspirés.
Après, c’est le jeu vidéo dans sa généralité qui veut ça. Les jeux Fantasy nous gratifient toujours de leur zone désertique, leur zone enneigée et leur jungle luxuriante. C’est un classique et très souvent, le désert c’est franchement chiant (parce que comme son nom l’indique, c’est désert ! :D).

Fylodindon, le 25 juillet 2012 à 20h24
Avatar de Toma021

Bon plus nuancé comme ça je vais dire que je te rejoins alors. Surtout pour les copiés collés des donjons dans le désert. C’est vrai que c’est toujours le même plan. Et ouai bien réfléchis, Bélial à que deux formes. Mais dans ma tête y’avait deux phases de combat distinctes dans sa première forme.
De manière plus général je suis d’accord pour dire qu’il aurait dû être vachement mieux mais qu’on se fait qd même plaisir en y jouant.

Toma021, le 26 juillet 2012 à 10h12
Avatar de Fylodindon

Ouais, en gros on dit la même chose. :D

Fylodindon, le 26 juillet 2012 à 11h18
Avatar de Walid

De toute manière regarder diablo 1 et 2, ça n’as jamais été des jeux hardcore/complexe qui tue tout. Il avait déjà un gameplay assez "casual". Donc quand j’entends dire "Dur dur Diablo comme c’est devenu casual" ba c’est du bullshit, du vent pour ce donner un genre hype comme c’est à la mode en ce moment. A défaut d’avoir du gout et une culture vidéo ludique on se prend pour un Truegamer...enfin bref.

Sinon ça va, bien les vacances ?^^

Walid, le 26 juillet 2012 à 13h04
Avatar de Fylodindon

Bah j’me souviens plus du 1er, mais dans le second t’avais un arbre de compétences où tu distribuais tes points de la manière dont tu souhaitais construire ton personnage. C’est pas comme ici où tout est automatique.
Y avait aussi les parchemins d’identifications et j’me demande s’il n’y avait pas des classes d’équipement comme dans Torchlight.

Bref, c’était quand même moins assisté que le 3.

Sinon ouais ça va mes vacances... Toujours pas de boulot, pour changer.

Fylodindon, le 26 juillet 2012 à 13h32
Avatar de Walid

Oui c’est vrai, mais ce que je voulais dire c’est que le gameplay déjà à l’époque était très orienté grand public, m’enfin le grand public de maintenant et d’il y a 10 ans c’est le jour et la nuit !

Walid, le 26 juillet 2012 à 13h43

Pages 1 | 2


Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.


Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>