Citation

Vous savez où on peut louer des déguisements de Lara Croft ? C’est pour euh... un truc privé

 

Crypte Maudite - Skeleton Key

Quand une maison hantée ouvre un escape game, on se dit que l’on va forcément vivre une expérience étrange…

Paris, vendredi, 22h. Le manoir est fermé, les couloirs sont vides, il n’y a plus âme qui vive. Le majordome refuse de nous laisser entrer, nous insistons mais il est intraitable et vraiment trop grand pour forcer le passage. Alors que nous envisageons de faire demi-tour, nous croisons le professeur Basile, un savant un peu fou à la Indiana Jones. Il nous fait signe, nous pourrions peut-être l’aider dans sa mission de ce soir. A notre surprise, le majordome s’efface devant cette sommité scientifique, et nous suivons le professeur dans les tréfonds du Manoir…

La Crypte Maudite

Nous nous approchons du caveau de la famille Saint-Germain, un lieu qui renferme un lourd secret. Devant l’imposante porte, le professeur nous résume l’avancée de ses travaux. Il compte sur nous pour trouver un moyen d’y pénétrer et essaiera de nous protéger des divers pièges et dangers. Il sera physiquement à nos côtés pendant toute l’aventure, prêt à réagir en cas de problème grave.

Nous entrons dans l’antichambre du caveau, une belle pièce dans la pénombre. Les décors sont imposants, très réussis, très travaillés, et d’une qualité inhabituelle pour un Escape Game. Evidemment, la fouille et le contact tactile révèlent des matériaux plus proches du cinéma que de la véritable pierre, mais le résultat est tout de même bluffant. Comme à notre nouvelle habitude, notre recherche n’est pas parfaite et nous manquons un objet, mais le professeur Basile nous guide subtilement. La crypte s’ouvre enfin devant nos yeux, l’immersion est totale, les bruitages impressionnants…

Je suis le premier à pénétrer dans la salle et mon regard tombe sur une alcôve. Dans un éclair de génie, je décide de m’y cacher pour faire peur à mes coéquipiers, nous sommes là pour trembler après tout ! Je suis arrêté net dans ma progression par quelque chose qui me fait hurler de frayeur, trop tard, je suis contaminé. Le professeur entre en courant, me déplace sur une sorte de pentagramme au sol, et récite d’étranges incantations. Cette étape marque le début d’une expérience irréelle, notre équipe va passer par de nombreux cycles des hurlements et de rires, jusqu’à l’apothéose que mon amitié pour Toma m’interdit de dévoiler.

Nous progressons comme nous le pouvons, malgré des éléments perturbateurs qui paralysent notre concentration. Les énigmes ne sont pas complexes, leur résolution serait rapide dans un autre cadre et d’autres circonstances, mais tout est fait ici pour nous troubler et nous retarder. Il s’agit principalement de problèmes de logique, les spécialistes des énigmes intellectuelles risquent sans doute de rester sur leur faim mais cela nous convient totalement, vu l’ambiance. Les quelques mécanismes high-techs sont bien intégrés aux décors et il n’y a quasiment pas de cadenas. La coopération est très importante, mais pour des raisons inhabituelles que vous découvrirez une fois sur place !

La salle ne contient aucun écran puisque le professeur est avec nous tout au long de notre mission, il nous aide avec justesse et son jeu d’acteur est remarquable. Si nous avions initialement un peu peur de la présence du GM dans la room, c’est ici bien mieux fait que dans d’autres enseignes. Plus surprenant, nous découvrirons lors du debriefing qu’il n’était pas le seul à nous accompagner, un second GM surveillait notre progression par de classiques caméras. Peut-être que certains mécanismes se déclenchaient à distance, mais nous ne l’avons pas remarqué.

Après 53 minutes épuisantes, nous nous enfuyons de la crypte en courant et hurlant, l’immense porte se referme sur les secrets des Saint-Germain.

Cette expérience est étonnante, totalement atypique dans le milieu des Escape Games parisiens, de par sa conception et l’évolution de l’aventure. On y retrouve tout le savoir-faire du Manoir de Paris dans le jeu des comédiens, les costumes et le maquillage. Cette maison hantée est réputée depuis 2011 pour effrayer ses visiteurs, et son Escape Game ouvert sous l’enseigne Skeleton Key en est une suite logique. Nous vous le conseillons quelle que soit votre niveau, et s’il est possible de s’y rendre en équipe de huit, nous situons plutôt la limite à six personnes. Par contre, si vous vous évanouissez à la moindre frayeur, vous devriez peut-être envisager une autre activité…

L’avis de Fylodindon

Le Manoir de Paris est une enseigne réputée pour son attraction touristique aux airs de maison hantée, dont les décors n’ont rien à envier aux grands classiques du cinéma de genre. Dès lors, quand j’ai su qu’ils ouvraient un Escape Game, j’étais tout excité à l’idée de découvrir quelque chose de différent de ce qui se fait ailleurs. Et pour le coup je n’ai pas été déçu.

Le décor en soi est plutôt sympa, même si j’avoue que je m’attendais à quelque chose d’un peu plus chiadé. Aujourd’hui, bon nombre d’enseignes font aussi bien, si ce n’est mieux. Mais c’est surtout la présence d’acteurs, et notamment d’un GM nous accompagnant physiquement dans notre aventure, qui confère à cette salle son petit côté unique.

Heureusement d’ailleurs, car les énigmes en elles-mêmes n’ont rien de dingues. Elles sont peu nombreuses et pas forcément très complexes, mais « les éléments extérieurs » nous distrayant une heure durant, les font passer au second plan. Compte tenu des circonstances dans lesquelles nous étions plongés, il valait en effet mieux qu’elles ne soient pas trop retorses.

Au final, cette salle ne peut pas être jugée comme les autres tant elle se démarque de la concurrence. L’expérience est drastiquement différente et se présente plus comme une attraction qu’un Escape Game à mon sens. Toutefois, s’il fallait retenir une chose de tout cela, c’est qu’on s’est vraiment bien marré pendant une heure. C’est le principal. C’est l’essentiel même, je dirais…

L’avis de Tsokoa

Ca fait quelque temps qu’on est censé faire Le Manoir de Paris et qu’on ne l’a toujours pas fait à cause d’une sombre histoire de lunettes et de phobie de Fylodindon. Aussi quand on a appris qu’ils y avaient fait un Escape Game, on a tout de suite voulu y aller (même si je pense que Fylo a plus dû dire oui du bout des lèvres et le visage blême).

Après un kebab cher et pas ouf chez Our juste à côté (oui, je fais une critique gastro en même temps), nous nous rendons donc au Manoir de Paris (la maison hantée, pas la résidence secondaire de François Fillon) et tombons à l’entrée sur un monstre au maquillage très réussi (+1 pour la mise en ambiance). Avant de commencer l’aventure Skeleton Key, notre hôte nous passe une vidéo avec un second degré très appréciable pour expliquer les règles habituelles de sécurité puis il nous mène vers la crypte où va se dérouler le jeu.

Nous descendons ensuite au sous-sol dans une vraie cave (+1 pour l’immersion encore) où nous attend le Professeur Basile, le gamemaster-acteur-conteur en tenue d’Indiana Jones. Après un petit speech, les portes de la crypte s’ouvrent et à nous de lever la malédiction du tombeau. Le décor y est très réussi au point qu’on se demande si on ne serait pas réellement dans une vraie crypte un peu homestagée.

Niveau énigme, j’ai été un peu plus déçu en raison d’un certain manque de cohérence et de liant entre les différents casse-tête. Surtout la grosse originalité de cette room c’est que manoir hanté oblige, il y a des éléments "perturbateurs" au cours du jeu. Un ajout très original, réussi et appréciable qui fait bien monter la pression et le fun, mais qui s’avère assez gênant pour la résolution des énigmes. A un point que j’ai commencé à trouver frustrant à un moment jusqu’à ce que je me décide à lâcher prise et plus trop faire gaffe aux énigmes et à plus me laisser porter par la partie plus « jeu » de l’aventure. C’est là en fait que Skeleton Key prend tout son sens. Il faut en effet ne pas forcément voir la salle comme un Escape Game "traditionnel", mais plus comme une attraction amusante/effrayante avec accessoirement des énigmes que le gamemaster présent pendant tout le jeu aide à résoudre.

Au final je me suis bien marré pendant cet « Escape » qui a le mérite de pouvoir attirer un public moins expert en résolution d’énigmes et aussi de pouvoir apporter un peu de nouveauté aux échappeurs aguerris. Si je le considère plus comme un jeu que comme un Escape Game, j’espère en effet que les idées et les moyens de mise en scène (acteurs, cérémonial, décor) de Skeleton seront repris dans d’autres Escape Games à l’avenir.

L’avis de Nachcar

J’aime mes WE à Paris, non pas pour les gens avec qui je passe 3 jours (oh que non !) mais parce que c’est l’occasion de faire des Escape Rooms. Skeleton Key est l’une de celles que j’ai eu l’occasion de faire lors de ma dernière visite à la capitale.

Skeleton Key est, comme dit plus haut, une Room particulière. Les énigmes n’y sont pas compliquées ni très nombreuses. Non, ce qui fonctionne et qui la rend chouette c’est son ambiance et la pression mise sur les joueurs par un élément perturbateur, et plus l’aventure avance et plus cet élément met la pression. On en oublierait presque les énigmes. La présence dans la room d’un GM tout au long de l’aventure apporte également une bonne dose d’immersion et de cohérence. Bah oui, des écrans d’aide dans une crypte ce serait complètement idiot. Certains pourraient trouver le jeu d’acteur trop théâtral, voir surjoué mais personnellement j’ai beaucoup aimé.

Difficile finalement de dire si Skeleton Key est une bonne room. Une belle aventure aux très beaux décors, un bon délire, un bon moment mais pas véritablement une room. A classer à part. A tester si vous voulez vous marrer (beaucoup) et vous faire dessus (un peu). A éviter si vous voulez de l’énigme retorse et du challenge.

L’avis de Toma021

Ça fait longtemps que la Team Polygamer veut aller au manoir de Paris. Et si on ne l’a toujours pas fait, Skelton Key nous a permis d’avoir un bon aperçu de ce qu’on peut y trouver. Et depuis j’ai encore plus envie d’aller faire le manoir.

Nos aventures du jour nous ont donc amené du côté de la crypte, où le manoir cache en effet une "room" assez inattendue et assez originale par rapport à tout ce qui se fait. J’avoue ne pas avoir porté une attention particulière aux énigmes (à croire qu’on est distrait une fois à l’intérieur) mais j’ai passé un bon moment sur place. Difficile de parler des deux grosses originalités sans spoiler la room mais la présence d’un véritable jeu d’acteur avec le GM dans la pièce est une nouveauté aussi sympathique que perturbante. Les péripéties qui en découlent vous proposeront de passer un bon moment fun et joyeux alors que la deuxième surprise (dont je ne parlerai pas du tout) jouera avec vous et vos nerfs.

Au final Skelton key est entre un escape room et une véritable attraction. On y a passé un très bon moment mais je ne peux pas dire que ce soit une salle d’une grande qualité. Pour ma part impossible de la classer avec les autres, pauvre en énigme et pauvre en fouille mais pourvue de mécanismes ou surprises qui font passer tout cela au second plan, vous passerez très certainement un bon moment aussi.

Le site de Skeleton Key

Toutes les enseignes et salles : Escape Game : Les taux de réussite

Par smy, le 27 mars 2017

 
Avatar de Fylodindon

Par contre, si vous y allez, ne faites pas comme nous : À la fin, lorsqu’il vous propose de faire une photo avec votre téléphone, dites oui.

Parce que la photo payante (8 euros), elle me reste un peu en travers de la gorge...

Fylodindon, le 27 mars 2017 à 20h27

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>