Recherches à la con des internautes^polygamer

Y a pas de chapeau de chinois ici merde !

 

Cannibale de Paris - You have sixty minutes

Comme les probabilités de croiser un serial killer cannibale sur Paris sont assez faible, nous avons décidé de nous jeter directement dans sa gueule...

Mais comment est-ce possible, cela fait maintenant un mois qu’un Escape Game flippant a ouvert sur Paris et nous n’y sommes pas encore allé ? Nos corps réclament le contact des menottes sur les poignets, les chaines, la gorge nouée, les cris, les cagoules, la peur... Nous n’osons pas nous l’avouer, mais depuis One Hour en 2016, nous recherchons désespérément à revivre ces douces sensations.

You have sixty minutes est en effet une nouvelle enseigne qui a ouvert début juillet. Elle propose une aventure sobrement intitulée « Le cannibale de Paris » et la lecture de l’histoire met l’eau à la bouche.

Le cannibale de Paris

Suite à une dispute, un homme tue sa femme. Il ne sait comment se débarrasser du corps et presque par hasard en goûte un morceau... C’est une révélation et le début d’une série sanglante.

Nous attendons pour une fois patiemment devant la porte de l’enseigne, sur la rue de Maubeuge. Nos quelques coups sur la vitrine ne déclenchent aucune réaction de la part des GM, étrange. Les minutes passent, quand une équipe sort, livide ! De nouveau quelques secondes et la porte s’entrouvre enfin, très légèrement, et dévoile un visage glaçant. Nous voici plongés dans un univers étrange, sombre, violent, est-ce vraiment un jeu ? Mon cerveau hésite, est-ce que pour une fois je ne fais pas un peu trop confiance à un GM que je ne connais pas ? Est-ce que je dois à ce point être soumis et me laisser traiter de la sorte, jusqu’à l’immobilisation sur ce banc inconfortable ? Et si c’était finalement un piège, réellement un piège ?

Nous reprenons nos esprits et commençons le jeu. Nous n’avons pas d’autre but que de survivre, échapper au cannibale en déjouant petit à petit ses pièges vers une improbable sortie. Les premiers espaces plutôt classiques s’ouvrent vers des pièces plus gores, recouvertes de sang. L’atelier sert à préparer les corps, dépecer, découper les victimes. La cuisine monte l’ampleur du savoir-faire du cannibale, et on se demande si le reste de tête dans le frigo n’est pas celui de Maïté. Quant à la suite...

Si l’ambiance est exceptionnelle, les énigmes sont un cran en dessous. Les classiques codes et cadenas sont présents, ce qui parait logique vu le lieu, mais les quelques mécanismes sont un peu artificiels et sans logique apparente. L’un d’entre eux est un peu capricieux, comme à chaque fois que nous le rencontrons dans une salle, et nous tâtonnons. Tout est évidemment fait pour nous déstabiliser et il n’est pas simple de nous concentrer.

L’aide vient d’une ancienne victime qui a réussi à s’échapper. Elle nous accompagne et nous suit étrangement dans notre évasion, plutôt que de prévenir la police. Je ne trouve pas l’idée si bizarre, contrairement aux autres qui vont en parler dans leurs avis. Hormis une aide donnée étonnamment rapidement sur un élément, le reste est bien fait.

Cet escape game est à la frontière du jeu et de la maison hantée. Le cannibale est bien présent et fait ce qu’il faut pour nous effrayer. L’immersion est poussée à l’extrême et certaines équipes risquent de perdre des joueurs en cours d’aventure, prostrés dans un coin de la salle. Ce n’est pas notre cas et nous avons réussi à sortir tous ensemble au bout de 46 minutes, sentir de nouveau l’air et respirer à la surface nous a rarement paru aussi bon. Si vous aimez les ambiances stressantes, nous vous recommandons cette très très bonne salle.

Et une petite préparation ne sera sans doute pas de trop : Comment survivre à une attaque de cannibales ?

L’avis de Fylodindon

Comme j’ai coutume de le faire, je vais enfiler mon costume de super ronchon pour vous parler de cette salle. Car oui, l’ambiance est assez folle, très glauque, voire même dérangeante. L’entrée en matière et le jeu des "acteurs" est excellent et nous pousse à nous demander si on a vraiment bien fait de venir faire ce qu’on pensait être un escape game. Bref, pour l’ambiance y a rien à dire. C’est même sans doute la salle la plus "horrible" de Paris, dans le bon sens du terme.

Sauf que voilà, pour moi une salle d’horreur c’est la "facilité" (sans dénigrer l’excellent travail accompli). Si tu réussis ton décor et que t’arrives à mettre les joueurs sous pression, t’as fait 80% du boulot. Mais derrière, ça doit rester un escape game avec des énigmes inventives, fluides et intelligemment construites. Et là, côté énigme j’ai trouvé ça un peu bancal :

D’abord, les premières salles (puisque nous sommes séparés en deux groupes), sont assez mal équilibrées. Résultat, on a dû patienter quelques longues minutes à ne rien faire parce que Toma était très occupé alors que nous non. Alors ok, c’est un boulet, mais ça n’explique pas tout. Heureusement, le GM a trouvé de quoi nous faire "patienter", mais il n’empêche que ce temps à attendre a vraiment entamé ma motivation d’entrée de jeu.

Ensuite, il y a cette fameuse GM dont la présence et les messages manquent clairement de crédibilité. Je ne suis pourtant pas un ayatollah de la cohérence d’habitude, mais là ça m’a vraiment gêné. Enfin, certaines énigmes manquent de clarté, et une en particulier gagnerait à être simplifiée. Une autre m’a paru capricieuse, et m’a fait douter d’un déclenchement à distance. Bref, j’ai trouvé la salle un ton en dessous niveau énigmes, par rapport à ce qu’il se fait aujourd’hui (dans les excellentes salles, j’entends).

Alors oui, ce Cannibale de Paris est une salle que je vous recommande chaudement pour son ambiance unique, histoire de vous mettre un petit coup de pression entre potes. J’y ai passé un très bon moment, mais je ne peux m’empêcher d’avoir ce sentiment résiduel d’amertume, tant il ne lui manque pas grand chose pour être exceptionnel...

L’avis de Toma021

Franchement flippant. C’est le premier commentaire que j’aurai envie de faire sur la salle. Dérangeant aussi. C’est ce qui me vient ensuite. A partir de là je pense que le pari est réussi. Effectivement comme le précise Fylo, c’est presque trop facile avec le thème mais n’empêche que l’enseigne y arrive à merveille et ce dès l’accueil.

Pour moi le contrat est donc rempli. Surtout que l’ambiance est vraiment poussée et certaines surprises s’ajoutent dont on ne vous dira rien bien sûr. Côté énigmes, la salle est par contre légèrement en dessous de ce qui peut se faire aujourd’hui. Bien entendu et encore comme le précisait Fylo, quand je dis ça je compare à ce qu’il se fait de mieux. Du coup aucune honte à avoir mais on espère pour l’épisode 2 du Cannibale des énigmes un peu plus modernes, un peu plus logique et un GM mieux intégré. Et là on aura une salle au top.

En attendant donc l’épisode 2 on vous conseille quand même de foncer vous faire peur chez You have sixty minutes. Sauf pour ceux qui pensent finir en pleur. Vous risquez vraiment de pleurer en voyant vos camarades se faire manger devant vous.

Le site de You have sixty minutes

Toutes les enseignes et salles : Escape Game : Les taux de réussite

Par smy, le 24 août 2018

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ?

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>