Citation

Amenez moi mon chéquier que je rachète ce site ! - Bill Gates

 

Blood Rage, réserve ta place au Valhalla

La fin du monde, c'est pour les lopettes ! Quand on est viking, on lui pisse à la raie et on continue de détruire, piller, violer... et lorsque la mort viendra nous chercher, c'est en riant grassement qu'on marchera vers le Valhalla.

C’est quoi ce jeu ?

Blood Rage est un jeu d’affrontement entre clans vikings pour deux à quatre joueurs, où le but est d’accumuler les faits d’armes glorieux avant que le Ragnarök consume le monde et vous expédie manu militari au Valhalla. Le jeu est réalisé par Eric Lang (Game of Thrones, The Card Game, XCom, Arcadia Quest...), illustré par Adrian Smith (Space Hulk, Conan...), et édité par le spécialiste ès-gros jeux, Edge Entertainment. Sachez également qu’avant d’arriver sur votre [grande] table de salon, le jeu est passé par un financement participatif, sur Kickstarter, où il a engrangé pas loin d’un million de dollars (905.000 pour être précis). Comme quoi, le foutage sur la gueule entre vikings, c’est vachement vendeur comme thème !

Dans la boite

Attention aux femmes enceintes et aux personnes souffrant de lumbago ou à mobilité réduite : La boite de Blood Rage pèse 80 kilos ! Bon ok j’exagère, mais à peine. Il faut dire qu’à l’intérieur, on retrouve, bien rangée dans des petites boites cartonnées, une cinquantaine de figurines en plastique (49 pour être exact) représentant les différents clans vikings (8 guerriers, un drakkar et un chef de clan), ainsi que neuf monstres (dont 4 plutôt maousses). En sus, on retrouve également un grand plateau de jeu illustrant Yggdrasil et ses provinces, ainsi qu’une centaine de cartes (102) réparties en trois âges différents (trois manches). Sans oublier les 4 fiches de clan, la fiche compte-tour, le Valhalla et les marqueurs en carton et plastique qui vont bien... Bref, le jeu n’est pas donné (entre 70 et 80 euros), mais le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on en a pour son argent.

Comment on joue ?

Blood Rage se joue en trois manches, appelées Âges. Le but est de remporter un maximum de points de Gloire, avant que le Ragnarök ait consumé le monde. Pour ce faire, les joueurs commencent par un draft, qu’ils réitéreront à chaque nouvel âge, afin d’obtenir une main de six cartes. Celles-ci se présentent en trois catégories : Les cartes Quête (vertes), les carte Bataille (rouges) et les cartes Amélioration (noires).

Les cartes de Quêtes vous permettent de remporter des points de Gloire, à chaque fois que vous aurez rempli les conditions nécessaires à sa validation. Généralement, il s’agit d’avoir le plus de points de Force dans une région, mais elles peuvent tout aussi bien être conditionnées par le nombre de vos guerriers présents au Valhalla (il vous faudra donc mourir pour remporter des points).
Les cartes de Batailles vous permettent d’obtenir de la force ou des bonus particulièrement bienvenue lorsque vous affronterez vos rivaux. Certaines vous accorderont beaucoup de points de FOR (jusqu’à +6), d’autres vous permettront de voler les cartes des adversaires, d’éliminer des guerriers avant même que le combat commence ou encore de pouvoir exceptionnellement jouer deux cartes durant un même pillage.
Les cartes Améliorations vous permettent d’améliorer votre clan. Elles se divisent en cinq catégories : Les améliorations de Chef, qui accorderont des bonus spécifiques à votre figurine "Chef". Les améliorations de Guerriers, qui accorderont FOR et bonus à l’ensemble de vos huit guerriers. Les améliorations Drakkar, qui augmenteront généralement la FOR de votre embarcation. Les améliorations de Clan, qui accorderont au joueur des pouvoirs spéciaux très variés. Et enfin les améliorations Monstres, qui vous permettront de recruter jusqu’à deux figurines Monstres (nombre max en simultané, mais un monstre peut en chasser un autre).

Une fois la phase de draft terminée, les joueurs vont à leur tour, exécuter une et une seule action à la fois, parmi les cinq différentes qui leur sont proposées :

  • INVASION : Investir l’une des régions périphériques encore disponibles, avec une figurine. Son coût en Rage équivaut généralement à la FOR de l’unité en question.
  • MARCHE : Déplacer un ou plusieurs guerriers figurants dans la même région, vers une autre région (pas forcément adjacente). Son coût est toujours d’un point de Rage, peu importe les unités concernées et leur nombre.
  • AMÉLIORATION : Poser une carte amélioration de chef, guerrier, clan ou monstre sur son plateau individuel. Son coût équivaut à la FOR qui figure en haut à gauche de la carte.
  • QUÊTE : S’engager à réaliser une quête d’ici la fin de la manche, en la posant face cachée sur sa fiche de clan. Ne coûte pas de points de Rage, mais ne peut tout de même être entrepris si la jauge du joueur est tombée à zéro.
  • PILLAGE : Piller un village pour remporter la récompense qu’il octroie et, le cas échéant, combattre les clans adverses qui la convoiterait. Ne coûte pas de points de Rage, mais ne peut tout de même être entrepris si la jauge du joueur est tombée à zéro.
  • Chacune de ces actions consommera un certain nombre de points de Rage, définissant le nombre de mouvements que vous pourrez réaliser durant la manche. Sachez cependant qu’une fois votre jauge tombée à zéro, vous ne pourrez plus réaliser d’actions... y compris les gratuites. Vous ne pourrez alors que réagir aux pillages ennemis.

    Le nombre d’actions que vous pourrez effectuer durant un tour, dépend donc essentiellement de la puissance des unités que vous allez invoquer, mais aussi et surtout, de votre capital Rage. En effet, en pillant des villages ennemis et/ou grâce à l’usage de certaines cartes, vous pourrez augmenter vos jauges de clans. Celles-ci sont au nombre de trois : La Rage, qui détermine vos points d’action pour l’âge suivant. Les Haches, qui déterminent les points de Gloire que vous remporterez en fracassant les crânes de vos ennemis. Et enfin les Cornes, qui déterminent quant à elles, le nombre maximum d’unités que vous pouvez déployer en simultané (les monstres étant considérés comme une unité, au même titre qu’un guerrier, un chef ou un drakkar).

    Sachez enfin qu’au terme de chaque âge, une province, déterminée à l’avance et connue de tous les joueurs, sera dévastée par le Ragnarök. Ce cataclysme aura pour conséquence de rendre la zone inaccessible aux éventuels prochaines manches, mais aussi et surtout de faire gagner des points de Gloire supplémentaires aux valeureux qui regarderont la mort en face... comprenez, qui seront présents dans la province lorsque celle-ci disparaîtra sous les flammes.

    FOCUS SUR LE PILLAGE

    Quand on achète un bon gros jeux de vikings, ce qu’on cherche avant tout, c’est faire la bagarre ! De ce point de vue-là, Blood Rage nous comble de bonheur, et se paie même le luxe d’être un peu moins décérébré qu’on n’aurait pu le penser. En effet, lorsqu’un joueur décide de piller un village, toutes les unités présentes sur la province, ainsi que les drakkars en soutien dans le Fjord d’à côté, seront automatiquement concernées par le combat. De plus, chaque joueur disposant de troupes dans les contrées adjacentes, pourra s’il le souhaite, et s’il reste des places inoccupées dans la région, se joindre à la fête.

    Une fois les unités parées, le pillage peut avoir lieu par le joueur qui l’a initié. S’il est seul, il remporte la récompense sans avoir à se battre et fait alors une croix sur les points de Gloire attribués au vainqueur. Si au moins deux joueurs sont présents dans la zone, ils s’affrontent en additionnant la FOR de chacune de ses unités ; total qu’ils peuvent altérer en jouant une carte de leur main. Le vainqueur se défausse alors de sa carte et remporte, en plus de la récompense de pillage, autant de points de Gloire que le niveau atteint dans sa jauge de Haches. Le ou les perdants récupèrent leurs cartes jouées, mais perdent leurs unités qui filent tout droit au Valhalla (d’où ils pourront revenir, à l’âge suivant).

    Conclusion

    A l’arrivée, Blood Rage est un jeu plus subtil qu’il n’y parait, où la victoire ne revient pas forcément à celles et ceux qui ont les plus gros bras. En effet, le draft à chaque âge permet d’orienter sa partie comme on le souhaite, tout en faisant fi du hasard, et il n’est pas forcément nécessaire de remporter les batailles pour faire grimper son compteur Gloire. Cette variété dans les stratégies possibles lui confère une excellente replay value, qualité sine qua non à mon sens pour rentabiliser son achat (REP A SA T.I.M.E. Stories).
    Pas grand chose à redire sur le matos, d’excellente facture, si ce n’est peut-être pour les cartes que je trouve bien trop petites... d’autant plus dans un jeu où tout est énorme (figurines, plateau de jeu, fiches de clans...). J’ai quelques craintes concernant certains personnages, et notamment les chefs, qui arborent un grand étendard ne demandant qu’à se casser. Mieux vaut éviter de les ranger pèle-mêle dans la boite donc.
    On appréciera également l’évolution de la zone de jeu, qui ajoute à la tension en réduisant l’espace disponible au fil des manches, quand à l’inverse, les clans ont généralement tendance à s’agrandir. Bref, c’est du tout bon, impressionnant, plutôt joli (encore faut-il aimer le style et le thème), prenant et varié. Il n’est en plus pas forcément très long, passé les premières parties d’apprentissage. Comptez deux à trois heures de jeu à 3/4 joueurs débutants ; une à deux heures pour les plus expérimentés.

    ...........................................

    - Il existe aujourd’hui quatre extensions, en version anglophone, dont une qui étend le jeu à cinq joueurs. Celles-ci devraient arriver chez nous dans le courant de l’année.

    - Une erreur s’est glissée dans la traduction du jeu en français. En effet, la carte "Traitrise de Loki" indique au joueur qui perd un combat de voler 2 Rage au vainqueur. En réalité, il s’agit de lui voler 2 Gloire... Ce qui est un poil moins vénère ! Un correctif sous forme de pdf devrait être rapidement proposé par Edge (correctif désormais disponible à cette adresse : http://www.edgeent.com/jeux/downloa...)

    Par Fylodindon, le 5 janvier 2016

     
    Avatar de Nachcar

    Bon bah tu sais quoi apporter à la maison à la fin du moi !

    Me fait de l’œil ce jeu maintenant.

    Nachcar, le 5 janvier 2016 à 19h41
    Avatar de Nachcar

    Mois pas moi...

    Nachcar, le 5 janvier 2016 à 19h57
    Avatar de Fylodindon

    Suite à l’erreur de traduction, le pdf correctif pour la carte "Trahison de Loki" est ajouté, dans la section Anecdotes à la con.

    Ou vous le trouverez sur le site d’Edge, en bas de la page consacrée au jeu : http://www.edgeent.com/jeux/collect...

    Fylodindon, le 13 janvier 2016 à 14h19

    Ajouter un commentaire
    Qui êtes-vous ? (optionnel)

    Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

    Liste des raccourcis de mise en forme
    Gras : <b>Texte</b>
    Italique : <i>Texte</i>
    Souligné : <u>Texte</u>
    Barré : <strike>Texte</strike>
    Code : <code>du code</code>
    Image : <photo|lien=url de l'image>
    Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
    Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
    Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
    Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>