Recherches à la con des internautesstars en slip dans les filmes

Elles méritent au moins un oscar

 

Alan Wake’s AA, cauchemar à l’américaine

On attendait une suite, on a eu droit à un spin-off XBLA. A croire que c’est la triste destinée de toutes les licences de Microsoft (cf Fable Heroes).

De l’excellence à la médiocrité

Si vous avez lu ma critique d’Alan Wake, le « vrai » jeu, vous savez d’ores et déjà que je l’ai adoré (même ses DLC d’ailleurs). Mieux que ça, je le considère clairement comme l’un des meilleurs jeux de 2010, voire l’un des meilleurs jeux auxquels j’ai joué tout court. Le genre d’expérience dont je me souviens des années plus tard (même si pour le moment ça ne fait que deux ans).

Certes, beaucoup ont critiqué un gameplay un poil redondant et des graphismes un peu en deçà des standards du genre, ou encore l’abandon du monde ouvert pourtant prévu à l’origine et dont on ressentait les réminiscences par moment.
Personnellement, j’ai surtout retenu un scénario passionnant tirant pleinement parti du découpage en épisodes façon série télé, une ambiance fantastique entre ténèbres et poésie qui m’a mis la chair de poule et des personnages et dialogues truculents. Le tout servi par un gameplay sans doute perfectible, mais tout de même bien solide, entre action et survie, où la lumière jouait un rôle prépondérant.

Mais bon voilà, j’ai des goûts de merde… ce qui explique que vous autres n’avez pas aimé le jeu et précipité la licence dans sa tombe.
Dès lors, ce qui s’annonçait comme l’une des plus magistrales séries de tous les temps, devient un pauvre jeu d’action sur Xbox Live Arcade. Parce qu’au risque de vous gâcher tout suspense (en même temps le jeu est sorti début février - Ouais je sais, je suis à la bourre), je n’ai vraiment, mais alors vraiment pas aimé ce spin-off, véritable insulte au jeu originel.

Action Man

Pourtant ça partait bien, puisqu’on retrouvait notre écrivain tordu, perdu en pleine cambrousse de l’amérique profonde, aux prises avec son double maléfique.
Tout ça sentait bon le bon gros délire cauchemardesque et aliéné, un peu à la manière de The Writer, le second et passionnant DLC du jeu d’origine.
Mais non, même pas. Les situations sont d’une banalité à faire peur et les délires qui nous font penser qu’on a abusé de psychotropes brillent par leur absence.

Alors oui, les séquences d’action sont plus dynamiques, et dans l’ensemble mieux réussies que par le passé. Mais encore heureux, puisque l’action c’est tout ce qu’il nous reste.
N’espérez pas non plus angoisser devant les piles de la lampe qui vous lâchent ou les munitions qui disparaissent trop rapidement, puisque vous trouverez de quoi vous ravitailler tous les deux mètres cinquante. Sans parler des nombreuses, très nombreuses armes différentes qu’on peut débloquer. Je suis même étonné de ne pas avoir trouvé un lance-roquette tellement ça devient n’importe quoi.

Remedy fait clairement la même erreur que Monolith avant eux, avec Condemned, à savoir répondre aux sirènes du marketing qui réclame toujours plus de fusils à pompe, pour satisfaire les fans des Call of Duty et autres Gears of War. A croire qu’on ne peut plus sortir un jeu sans qu’il s’inspire de ces jeux-là.
Et comme en plus de supprimer tout sentiment d’oppression, Alan Wake’s American Nightmare oublie de nous offrir un scénario, pourtant LE point fort essentiel de la licence, on se retrouve avec un jeu d’action fadasse au possible, qui n’a même pas la prétention de fournir la moindre once de challenge.
Que reste-t-il alors ? Rien… Absolument rien !

Alors bon, ce n’est qu’un jeu XBLA… on s’en fout un peu. Mais Remedy, si vous bossez sur la véritable suite d’Alan Wake (et j’espère que vous le faites !), arrêtez tout de suite de faire n’importe quoi sous prétexte que les joueurs sont des gros bourrins.
Je peux comprendre que ça vous a fait chier de ne pas vendre suffisamment de jeux, mais en vendant l’âme de votre licence, vous ne ferez que perdre les quelques fans qui, comme moi, vous ont soutenu, sans pour autant vous attirer les faveurs des autres joueurs.
Vous serez perdants sur tous les tableaux…

Par Fylodindon, le 24 avril 2012

 
Avatar de Sklion

Tellement d’accord avec toi !
Alan Wake est un jeu splendide, une des rares fois, si ce n’est la première, où le scénario me prend aux tripes plus que le gameplay.
Je n’ai pas encore testé ce spin-off et franchement ca donne pas envie. Il sort bientôt sur pc il me semble, l’occasion de le télécharger, ah bah si.. télécharger, c’est le mot. Faut pas non plus les encourager à sortir des trucs comme ça.
Par contre j’attends la suite du vrai jeu avec impatience. Ils sont obligés de faire une suite, on ne laisse pas deux fans dans le suspens comme ça !

Sklion, le 30 avril 2012 à 15h03

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.


Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>