Recherches à la con des internautestu precheras la bonne parole

Celle du Christ Fylodindon !

 

A nos regrettés studios disparus

A la triste occasion de la fermeture officielle de Bizarre Creations aujourd’hui même, retour sur cinq studios marquants ayant fermés leurs portes récemment, à notre plus grand regret.

Bizarre Creations
JPEGCommençons par le dernier disparu en date, les anglais de Bizarre. Fondé en 1988 sous un autre nom (Raising Hell Software), le studio est devenu Bizarre Creations en 1994 suite à la pression d’un éditeur (Sega) trouvant parait-il de mauvais goût le mot « hell »… Leur premier gros succès fut Formula One sur PlayStation deux ans plus tard sous la houlette de Psygnosis. En 2000 ma Dreamcast se souvient encore de Metropolis Street Racer. L’année suivante l’apparition de la Xbox verra le studio se rapprocher de Microsoft pour qui ils ont développés quatre Project Gotham Racing en 7 ans et deux machines, ça deviendra une des séries phare des consoles du géant américain. Ils sortiront tout de même le fameux Geometry Wars sur le Xbox Live Arcade pour souffler un peu. Mais le studio finira par se lasser de toujours travailler sur la même licence et acceptera, y voyant un nouveau départ, d’être racheté par Activision en 2007. (Entre temps ils développent un atypique mais peu vendu The Club pour Sega paru en 2008.) Ce qui signera leur arrêt de mort puisque les ventes de leurs jeux suivant (les oubliables Blur et Bloodstone 007) n’étant pas du goût de la firme de Kottick, bien connue pour son intransigeance en matière de business. Tu vends pas, tu crèves. Ou comment foutre à sang un studio mythique qui était dans le milieu depuis 23 ans…

Clover Studio
JPEGEn 2004, les japonais de Capcom se restructurent et donnent naissance à un nouveau studio interne : Clover. Chargés du portage de Viewtiful Joe sur diverses plateformes pour se faire les dents, ils lui donnent également une suite en 2005 avant d’accoucher de deux titres absolument cultes, mais absolument confidentiels : Okami et God Hand tous deux sortis en France en 2007. La même année où Capcom se restructura à nouveau et où Clover disparaitra, laissant une trace aussi rapide que mémorable, comme un pet de fouffe. Depuis, pas mal d’anciens du studio ont donné naissance à PlatinumGames chez Sega.

3D Realms
JPEGCelui-là c’est pour se marrer un peu. 3D Realms, studio américain, a été fondé en 1994, deux ans plus tard ils sortent en tant que développeurs Duke Nukem 3D, on en connaît le succès. Depuis ? Plus rien. Il y a bien eu l’annonce de Duke Nukem Forever en 1997 qui ne fera que d’être repoussé jusqu’à la fermeture du studio 12 ans plus tard (c’est quand même surréaliste à écrire), à part ça ils ont réussi à survivre en éditant quelques titres, très peu nombreux (notamment Prey en 2006 qui avait par ailleurs été annoncé trouzemille ans avant…)… Non en fait je ne sais pas comment ils ont réussi à survivre autant de temps en ayant développé pour ainsi dire un seul jeu. C’est énorme. C’est 3D Realms.

Ensemble Studios
JPEGAutre studio culte qui a du fermer ses portes après s’être fait racheter, Ensemble a été fondé en 1995 au Texas. Deux ans plus tard ils sortent Age of Empires, peut-être LE plus grand STR de tous les temps. Edité par Microsoft depuis ce premier épisode, le géant amerloque les a racheté en 2001. 2009, après plus de 10 ans d’énormes succès et l’accouchement de STR juste fantastiques floqués Age of…, Microsoft ferme Ensemble Studios alors que leur premier jeu à ne pas être un Age of… (commande de Microsoft) n’est pas encore sorti : Halo Wars (STR console passable)… La fermeture est du à une restructuration, même pas à un manque de succès commercial. Faudra quand même être rudement convaincant pour réussir à me faire dire que ce n’était pas une erreur totale d’effacer de la carte un studio aussi prestigieux qu’Ensemble, ne serait-ce que pour l’image... Certains anciens employés de la firme ont depuis fondés Robot Entertainment, une structure indé.

Pandemic Studios
JPEGUn dernier pour la route, Pandemic. Créé par des Californiens en 1998, la société a réellement commencé à se faire connaître avec Star Wars : The Clone Wars en 2002, puis Full Spectrum Warrior sur Xbox et surtout Star Wars : Battlefront la même année en 2004. En 2005, ils ont la bonne idée de fusionner avec Bioware pour se permettre un peu plus de marge en se serrant les coudes avec un autre studio indépendant de renom. S’enchaînent alors les suites, les Destroy All Humans ! et les Mercenaries tandis qu’Electronic Arts racheta les deux studios pour le prix d’un en 2007. Pandemic, pourtant très productifs et assez inventifs n’aura pas tenu deux ans avec les exigences financières de l’éditeur et ce n’est pas le non succès de The Saboteur qui aurait pu arranger les choses. Ils auront de toute façon du l’abandonner en plein développement à un studio de EA pour faire leurs cartons...

Par K.mizol, le 18 février 2011

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ?

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>